Login

Register

Login

Register

close

Magazine

ArchivesMagazine

Boldini: “Les plaisirs et les jours” au Petit Palais

blakemag_montesquiou_boldini_cover

Boldini, le portraitiste italien est mis à l’honneur par Le Petit Palais dans cette grande exposition consacrée à l’artiste dont la dernière rétrospective en France remonte à plus de soixante ans. Pourtant, le portraitiste virtuose fut l’une des plus grandes gloires du Paris du tournant des XIXe et XXe siècles, en observateur attentif de la haute société qu’il admirait et fréquentait.
Une scénographie évocatrice et immersive accompagne un parcours riche de 150 œuvres mêlant peintures, dessins, gravures, costumes et accessoires de mode. À travers l’oeuvre de Boldini, l’exposition invite le public à revivre les plaisirs de la Belle Époque et l’effervescence d’une capitale à la pointe de la modernité.

Né en Italie à Ferrare en 1842, Boldini passe la majeure partie de sa vie dans la Ville Lumière.
Il est vite introduit dans les milieux artistiques et devient proche de Degas. Protégé du marchand Adolphe Goupil, il se fait remarquer par le choix de ses sujets qui évoquent la modernité et le bouillonnement de la vie parisienne. Boldini profite des loisirs qu’offre la capitale et sort tous les soirs au théâtre, au restaurant en emportant toujours avec lui ses crayons. Les lumières nocturnes créées par le nouvel éclairage électrique le fascinent ainsi que les mouvements incessants de cette ville qui ne s’arrête jamais. Les tableaux qu’il tire de ses croquis comme “Scène de fête au Moulin Rouge” témoignent de l’effervescence qui s’empare alors de la ville.

Portrait du comte Robert de Montesquiou 1897 Musée d’Orsay Paris

L’artiste se lie également d’amitié avec le caricaturiste Sem et le peintre Paul Helleu et tous les trois deviennent inséparables. Mais au-delà de ces scènes de genre, ce sont ses portraits qui vont lui apporter le succès. Boldini saisit d’une manière très moderne mais à contre-courant des avant-gardes tout ce que la capitale compte d’héritières, de princesses, de dandys, d’artistes et d’écrivains. Ses portraits qui vont fixer à jamais le tout-Paris de la Belle Époque sont comme les équivalents picturaux des personnages d’À la Recherche du temps perdu de Proust, l’un de ses plus grands admirateurs.

Portrait de Miss Bell-1903

Avec ces tableaux, le peintre témoigne également de son goût prononcé pour la mode. Il brosse à grands traits les plus belles tenues des couturiers Worth, Paul Poiret, Jacques Doucet et bien d’autres et développe, au fil de ces commandes, un style unique qui sera sa signature : une touche rapide, une attention à la pose du modèle, une mise en valeur de la ligne serpentine des corps. À travers les œuvres présentées, l’exposition livre un témoignage captivant et émouvant de ce Paris perdu.

Portrait de Lady Colin Campbell, née Gertrude
Elizabeth Blood, 1894

À travers l’œuvre de Boldini, l’exposition invite le public à revivre les plaisirs de la Belle Époque et l’effervescence d’une capitale à la pointe de la modernité.

Entrer
GastronomieMagazine

BOX THE BLIND & SUSHI SHOP

THE BLIND PAGE ACCEUIL

La dernière création de Sushi shop est là, c’est la Blind box, créée en collaboration avec l’artiste The Blind. Tout cela est fait pour soutenir l’association Comme les Autres, dont la démarche est de faire changer le regard sur le handicap. 

The Blind, de par son travail unique et impactant, développe une vision sociale de l’art, et plus spécifiquement du graffiti, qui s’adresse à tous, et où voyants et non voyants doivent interagir pour accéder et comprendre l’œuvre d’art. 
Quand Sushi Shop et The Blind se rencontrent, le projet d’une box évènementielle, graphique, ludique et engagée naît naturellement.
Avec la Box Blind Test, vous soutenez l’action de l’association Comme Les Autres, et vous participez plus concrètement au financement d’un séjour aventure sportif en mixité handicapés-valides pour 10 personnes.

THE BLIND :

The Blind décide de s’emparer de l’écriture braille pour lui donner une visibilité nouvelle après plusieurs années de graffiti vandale. 
Avec les codes qui sont les siens, ceux des writers, associés à une personnalité engagée dans tous les sens du terme, il a fait voyager ses messages dans de nombreux pays du monde. L’interrogation et la curiosité en sont l’épicentre. Les comprendre nécessite des clés de lecture que voyants et non-voyants doivent s’échanger pour appréhender cet art en trois dimensions. Chaque message est unique et ne prend tout son sens qu’en fonction du lieu dans lequel il s’inscrit. Seuls points communs : l’ironie et la provocation. En modifiant la forme originelle du braille, en le sortant des boîtes de médicaments et des bibliothèques spécialisées, The Blind veut nous faire mettre le doigt non seulement sur des demi-sphères de plâtre mais aussi sur nos comportements parfois inadaptés face au handicap.

La Blind Box :

 
C’est une box de belle taille avec de quoi ravire 2 à 3 amoureux des sushis et autres makis. Vous pourrez ainsi découvrir dans cette box trois nouveautés plutôt bien inspirées :
 
THE SOFTY SPRING : Un spring veggie tout en douceur et délicatesse : carpaccio de betterave, sauce cream soy, relevé par un mélange d’herbes aromatiques fraîches : menthe et coriandre. On a adoré le croquant de la betterave légèrement sucrée avec la fraîcheur apportée par la menthe et la coriandre, un accord qui fonctionne bien.
THE CRUNCHY MAKI : Quand la cacahuète torréfiée et concassée est associée au thon, cela donne un jeu de textures croquant fondant qui fonctionne super bien. Le tout relevé par une mayonnaise sésame. A tester absolument.
THE CRISPY CALIFORNIA : Association du saumon snacké, des éclats de wasabi peas (ces petites boules croquantes parfumé au wasabi) et de la mayonnaise wasabi, ce nouveau california titillera vos papilles.
 
Composition de la box qui comprend généreusement 42 pièces !
– 6 Crunchy Maki  (new)
– 6 Crispy California  (new)
– 6 Softy Spring (new)
– 2 Sushi Saumon Teriyaki 
– 4 Sushi Saumon 
– 6 Maki Cheese Avocat 
– 6 California Chicken Katsu 
– 6 Salmon Aburi 
Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Sneakers & Upcycling: le duo gagnant

Blakemag_sneakers_Royal_Mer_cover

Sneakers 100% Made in France avec la maison Royal Mer qui lance sa première paire de sneakers tricotée et écoconçue. Cette première paire de sneakers tricotée de la maison bretonne Royal Mer est un petit bijou de style et d’innovation. Si son design chic et classique en fait d’emblée une pièce intemporelle, c’est dans sa conception que cette basket se distingue significativement. Sa tige*, à la fois robuste et durable, entièrement fabriquée à partir de matières recyclées, a nécessité toute l’expertise et la maitrise technique des artisans tricoteurs de Royal Mer. Au final, ce premier modèle unisexe, qui allie raffinement, praticité et durabilité, annonce de nouvelles ambitions pour la maison bretonne, qui entend s’imposer comme le leader français et européen de la sneaker tricotée. Pour renforcer la solidité et le confort de son produit, Royal Mer a fait le choix de la semelle Vibram®, marque reconnue pour ses produits fabriqués à partir d’un mélange de caoutchouc assurant une très bonne adhérence et une forte résistance à l’abrasion. Les lacets, quant à eux, sont tricotés dans l’atelier de La Regrippière, à partir de polyamide recyclé. Enfin, l’assemblage de la sneaker est réalisé au sein de La Manufacture 49, dans les Pays de la Loire, détentrice d’un savoir-faire artisanal dans l’univers de la chaussure depuis 1927.

Royal Mer Basket blanche & navy

Sneakers écoresponsables pour VEJA qui depuis 2005 crée des baskets différemment, mixant projets sociaux, justice économique et matières écologiques. VEJA utilise du coton biologique brésilien et péruvien pour les toiles et les lacets, du caoutchouc d’Amazonie pour les semelles et différentes matières innovantes faites à partir bouteilles de plastique ou polyester recyclés. Les baskets VEJA sont produites au Brésil. Une partie de la logistique VEJA est gérée par Log’ins, une entreprise favorisant l’insertion sociale et professionnelle. Après 4 ans de Recherche et Développement, VEJA lance sa première running écologique en 2019. La Condor, idéale pour les footings quotidiens et de récupération, est née comme le premier modèle running post-pétrole de VEJA. Notre gamme running a été conçue pour s’adapter spécifiquement à différentes activités physiques : course, training en salle et sport en plein-air. Elle a été développée avec des matériaux innovants, biosourcés et recyclés.

VEJA – Condor Running

Sneakers engagées avec FAGUO s’engage avec les gens de sa génération contre le dérèglement climatique.
La conception de cette paire de sneakers a émis 9,6kg de CO2. Nous avons réduit son impact en : utilisant des balles de tennis recyclées, en utilisant le bateau pour le transport; minimisant la route et bannissant l’avion, en utilisant une mousse recyclée, et un arbre est planté en France pour compenser les émissions de CO2 restantes. 80% des pièces FAGUO sont composées à partir de matières recyclées pour réduire drastiquement leur empreinte carbone. Réduire nos émissions de CO2 est au cœur du projet FAGUO et cela se traduit dans tout ce que nous faisons.

Faguo sneakers
Entrer
ArchivesMagazineSoins & Parfums

DO SON de DIPTYQUE: Un Souvenir dans un parfum…

Blakemag_Diptyque_DO SON_Gamme_cover

Chez diptyque, le parfum se construit autour d’un souvenir. Un moment vécu devenu matière à inspirer. À emmener loin, vers d’autres horizons. Aujourd’hui, c’est celui de Do Son qui se dessine. Le bord de mer, le parfum des tubéreuses, emportées par la brise marine. Un souvenir, une présence. C’est l’appel du large, le bord de mer. Un bleu profond, celui de la collection Do Son, en édition limitée. C’est un voyage en parfum, dans les souvenirs d’Yves Coueslant, l’un des fondateurs de diptyque.

Enfant, Yves Coueslant, un des fondateurs de la Maison Diptyque, passait ses étés au bord de la mer, dans le pagodon qu’avait fait bâtir son père à Do Son dans la baie d’Along. Loin de la chaleur moite du grand port d’Haiphong, l’air y était plus frais. La brise marine emportait avec elle le parfum des tubéreuses, leurs senteurs enivrantes et légèrement épicées qu’aimait tant sa mère. Do Son à la délicatesse et la persistance d’un souvenir d’enfance en Indochine.

Dans l’eau de parfum, la tubéreuse se fait plus rémanente encore. On croit la sentir au crépuscule, quand les fleurs blanches se détachent dans l’obscurité du pagodon de bois posé au bord de la baie d’Along.

Chaque parfum diptyque est une porte ouverte sur un monde singulier. Un territoire imaginaire à explorer. Depuis toujours, des artistes sont invités à entrer dans la danse : la croisée des regards permet d’enrichir l’histoire. La Maison propose aujourd’hui une réinterprétation photographique de l’univers poétique de Do Son. Un voyage au bout de l’onirisme. Le récit d’un ailleurs hors du temps. Le parfum Do Son est une pure création de la mémoire : chacune de ses notes est un hommage adressé par Yves Coueslant, l’un des fondateurs de diptyque, à son enfance au Vietnam. Retour imaginaire à Haiphong, au nord du pays. C’est l’été. Une chaleur moite écrase la ville.
La famille Coueslant s’échappe vers le bord de mer et sa promesse d’un air plus frais. Son refuge est un pagodon construit à Do Son. Le temps, soudain, ralentit. Le chuchotis de l’eau répond au frémissement des feuillages. Et la brise marine entraîne avec elle l’odeur épicée des tubéreuses.
Do Son est le fruit de ces impressions d’enfance. L’essence d’un bonheur vécu ailleurs.

Cette collection en édition limitée se décline en eau de toilette en 100 et 30 ml, en eau de parfum de 75 ml, en crème de parfum pour les mains de 45 ml. Un coffret comprenant une eau de toilette de 30 ml, ainsi qu’une crème de parfum pour les mains de 45 ml est également disponible. Fidèle à la tradition de la Maison Diptyque, une bougie Tubéreuse d’une contenance de 190gr est disponible.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

BATMAN revient et on aime ça!

Blakemag_neal-adams-dc-tm-dc-comics2018-urban-comics-pour-la-version-francaise

Batman revient ! Qu’on soit fan ou pas, vous ne pourrez pas passer à côté de ce phénomène qui donne naissance à des milliers de produits dérivés à chaque nouvelle version de la célèbre chauve souris super-héros !

The Batman by Matt Reeves

A l’occasion de la sortie du film de Matt Reeves mettant en scène Robert Pattinson et Zoë Kravitz, voici une sélection de Bat-Gadgets pour Bat-Fans et autres inconditionnels du justicier de Gotham.

On commence par la tenue du fan total. De la tête aux pieds, ok ça pique les yeux, mais y’a pas de raison que les supporters de foot se déguisent les soirs de finale et pas vous !

 

Batman & Maison Labiche

La casquette de fan par excellence ! Issue de la collaboration avec la Maison Labiche.

Batman & LANVIN

Le héros de DC fait un incursion dans le prêt à porter de Luxe avec ce jeans de la maison Lanvin.

Batman & Tealer

Le sweat a manches langues signé Tealer pour tous les inconditionnels du héros masqué.

Batman et PUMA

Toujours dans la mouvance, PUMA propose cette version collector.

Batman par Marini aux éditions Dargaux

Pour les novices, on peut revenir à la base de l’histoire grâce à la BD de Marini aux éditions DARGAUX.

Montre POLICE & Batman

La marque de montres Police s’associe au plus grand justicier du monde pour le lancement de la collection THE BATMAN – un ensemble de 4 montres, en édition limitée incarnant le véritable esprit du super-héros DC de Gotham City, à l’occasion de la sortie du long métrage. Une collection de quatre montres uniques, produites à seulement 10 000 exemplaires dans le monde.

Batman & D’ARPEJE

Certes, vous irez moins vite que la Bat-Mobile mais vous vous déplacerez avec style avec cette patinette de chez D’ARPEJE. Et on vous rappelle que les trottoirs sont DEFINITIVEMENT réservés aux piétons!

FUNKO

Pour les aficionados qui ne se prennent pas vraiment au sérieux, la figurine de FUNKO sera parfaite.

Batmobile par LEGO

Pour les grands enfants que vous êtes, la Bat- Mobile c’est le rêve, mais comme elle est difficile à garer dans votre salon, on vous propose le modèle de LEGO. 

Montre KROSS STUDIO

Pour les super fans doublés d’amateurs de Haute Horlogerie, ce modèle de montre collector en édition limitée inspirée du film   « The Batman ». On ne vous dit pas le prix, on tient à votre petit cœur ! 

Parfum OKAIA

Ce parfum signature imaginé par OKAIA ressemble au chevalier noir de Gotham, toujours entre ombre et lumière, entre puissance et douceur. Ses notes sont complexes et oscillent entre le cuir, l’ambre, la fève Tonka et la vanille. Elles attirent en même temps qu’elles interpellent. Un parfum qui laisse flotter des effluves de mystère.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

L’HÔTEL DES ACADÉMIES ET DES ARTS – HÔTEL ATELIER

« Pour savoir ce qu’il se passe dans la tête d’un peintre, il sufft de suivre sa main » Henri-George Cluzot, Le mystère Picasso.

@benoitlinero

 

Sur la rive gauche, dans le sixième arrondissement de Paris, rue de la Grande Chaumière ouvre un hôtel-atelier, l’Hôtel des Académies et des Arts. Il est au cœur du quartier artistique du Paris de la Belle Epoque, entre Saint-Germain-des-prés et Montparnasse. C’est aujourd’hui un boutique-hôtel 4 étoiles de 20 chambres qui voit le jour dans un immeuble du 19ème faisant face à l’Académie de la Grande Chaumière.

@benoitlinero

Aujourd’hui l’hôtel des Académies et des Arts fait revivre les maisons-ateliers dans lesquelles les artistes travaillaient ensemble, partageaient leurs ateliers, se recevaient entre amis. Empruntez un livre dans la bibliothèque.
Installez-vous dans le grand canapé confortable du salon, ou servez-vous un verre à l’Honesty bar.
À l’arrière du salon, un atelier a été aménagé. Il y a là des pinceaux et un chevalet. Des artistes et des voyageurs viennent y dessiner en compagnie des étudiants en BeauxArts. À l’Hôtel des Académies et des Arts, vous êtes vraiment chez vous.

@benoitlinero

Dans les étages, les chambres sont conçues comme des écrins dont les fenêtres s’ouvrent sur les toits de Paris. Elles sont un écrin. Les matériaux bruts non transformés ont été privilégiés. Les enduits ont été faits à la chaux. Les têtes de lit en chêne à nœuds teintés ont été façonnées dans des lignes franches pour intégrer l’atmosphère des chambres. En bout de lit, un plaid en feutre vient en écho aux tentures murales en soie à fines rayures fauve ou bleu ciel. Le mobilier, dessiné sur mesure, est installé dans les chambres comme une composition. Pour certaines, des oeuvres sont peintes à même les murs. Aucune décoration standardisée ne viendra brider votre imagination vagabonde. L’atmosphère intérieure est presque dépouillée, sans agencement ni décoration superflue. Tous les éléments de mobilier ont été dessinés et conçus sur mesure. Des tableaux sont posés çà et là, à même le sol. Des toiles peintes à l’huile, gras sur maigre, sèchent sur les clous en fer. Des croquis sont exposés sur les chaises en bois. Les tabourets fleuris de quelques tâches de couleurs. On y cultive le confort et la spontanéité. Deux chambres disposent d’une terrasse végétalisée sur le patio.

@benoitlinero

Comme un clin d’oeil aux fresques de Franck Lebraly, elles sont décorées de mobiliers-poisson. Aux derniers étages, rue de la Grande Chaumière, les fenêtres donnent sur les toits de Paris et les ateliers vitrés de l’Académie des arts. Une jardinière fleurie à la parisienne s’accroche à la balustrade. La chambre est baignée de lumière, idéal pour sortir son carnet de croquis.

@benoitlinero

Pour le petit déjeuner, les hôtes sont reçus dans le café – atelier sur des tables en bois dessinées sur mesure. Il y est servi un petit déjeuner continental. Le café est torréfé par Lomi et les fruits et légumes sont fournis par le maraîcher Charraire.
Au sous-sol, une salle de relaxation et de massage. Les activités du Spa sont organisées avec le célèbre Tigre Yoga Club. Il est proposé tapis de yoga, table de massages pour les soins et sur demande, des cours de yoga individuel.

Suivez votre main. Laissez libre cours à l’inspiration. L’Hôtel des Académies et des Arts offre un abri pour les rêves.

L’HÔTEL DES ACADÉMIES ET DES ARTS – 15, RUE DE LA GRANDE CHAUMIÈRE 75006

Entrer
LifestyleMagazine

PASTEL, l’oasis des vélos

PASTEL PRES

 

Pastel, un lieu privilégié pour tous les amateurs de deux roues. En effet, les vélos sont devenus, aujourd’hui, dans toutes les villes, des alliés de premier choix, pour tous nos déplacements. Vélos classiques, électriques, cargo, les déclinaisons n’en finissent plus. Mais tous les cyclistes ne sont pas des mécanos dans l’âme. C’est pour cela que deux copains d’école de commerce, Armand et Pierre-Olivier, ont décidé de monter Pastel. Un lieu de vie dédié au vélo mais aussi un lieu pour chiller, boire une bonne bière ou venir faire réparer son vélo, mais surtout créer des rencontres autour de la passion de la petite reine.
Nous y étions pour rencontrer les deux créateurs et plusieurs personnes se sont arrêtés, pour différents problèmes avec leurs vélos : chaînes qui a déraillé, frein hors d’usage ou encore roue crevée,… pas de problème l’équipe hyper sympa et disponible, prend en charge les cyclistes de tout horizon dans la minute, et répare le vélo au mieux, avec en plus une approche très didactique. Oui, oui, vous pouvez aussi apprendre à réparer votre vélo, dans l’atelier sur place, si cela vous dit.
Pastel vend aussi des vélos sur place, avec une belle gamme électrique et de supers fixies. La marque Pastel, développe également sa propre gamme de vélos urbains à l’esthétique rétro, avec l’objectif de créer le premier vélo lifestyle français personnalisables par ses clients. Ainsi chaque client pourra repartir avec son vélo unique dont il aura choisi les caractéristiques parmi la palette de couleurs (aux tons évidemment pastel) proposée par l’enseigne. Il y a même des vélos pour les plus petits, beaux et de bonne facture. On en a pris un pour le petit neveu, il va adorer son premier vélo from Pastel.
Rythmé par des évènements culturels et musicaux, PASTEL est le lieu propice à l’épanouissement d’une communauté autour du vélo urbain : débutants, vélotaffeurs, cyclistes confirmés, tous sont les bienvenus dans ce lieu unique ! Tous peuvent simplement venir discuter vélo autour d’une bière, goûter leurs délicieux sandwichs maisons, tester le nouveau vélo de la marque PASTEL ou tenter de battre le record du simulateur pour gagner des lots.
Armand et Pierre Olivier qui veulent ce lieu innovant, proposent 6 services inédits autour du vélo, et qui sont, surtout, très utiles : reprise de vélo électrique, assurance vélo, places de parking sécurisées, livraison à domicile, réparation et paiement en plusieurs fois. Bref, tout pour simplifier la vie des cyclistes. Le lieu est bien pensé et acceuillant avec son coin bar, et toute l’équipe de PASTEL est à l’écoute et bienveillante, cela fait beaucoup de bien. Ils vous accompagneront dans l’achat de votre vélo, si besoin, avec le souci de votre satisfaction. PASTEL, c’est LE lieu humain pour le vélo à Paris.
PASTEL
4, rue Richer 9ème arrondissement PARIS.
Ouverture du Mardi au Vendredi de 10h à 19h, le Samedi de 10h30 à 19h
Instagram : @pastel.cycles
Tél : 0183960650
Mail : contact@pastel-cycles.com
Article réalisé par Alexis Dumétier
Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Chausse Mouton, la charentaise New Look

Blakemag_Chausse_Mouton_Les Graphiques_cover

Chausse Mouton, la jeune marque française et tendance de charentaises présente sa nouvelle collection qui allie style et confort totalement dans l’air du temps.

Modèle ARLEQUIN Rouge

Après un succès unanime et des mois de confinement au chaud pour ses adeptes, les designers de Chausse Mouton prouvent à nouveau leur créativité pour cette collection haute en couleurs.
La marque innove chaque année et propose des motifs peps et colorés tout en garantissant un confort optimal. Charentaises classiques ou mules, chaque modèle bénéficie du savoir-faire de la marque et de matières aussi tendance que confortables : laine, tweed, velours côtelé pour la première fois et moumoute toute douce.

Pour les motifs, Chausse Mouton sait marquer la différence avec des modèles très graphiques : Dreamtime, Arlequin, Art Déco, Scottish – et des chaussons à messages avec les inédits : Love is in the air, Super pantouflard(e). Les unis se portent en velours côtelé cette saison, avec des tons doux à assortir selon ses goûts ! Pour une douceur incomparable, il faudra se tourner vers la ligne de chaussons ou bottillons Top Moumoutes. Pour les adeptes de la charentaise traditionnelle, Chausse Mouton réédite ses modèles intemporels en tweed et propose de nouveaux tartans.

Modèle TROPICAL Ocre

Si pour certains, made in France signifie création française, pour la marque périgourdine, il s’agit de bien plus. Ses authentiques charentaises sont conçues ET fabriquées dans les ateliers de Thiviers (Périgord Vert), selon la méthode ancestrale du “cousu-retourné”. Née d’une volonté de remettre au goût du jour la charentaise, la marque périgourdine Chausse Mouton allie tradition et innovation depuis 3 ans, pour rendre tendance ce chausson trop souvent jugé classique ou désuet. Fabriqué dans la pure tradition artisanale, sans colle ni solvants et à partir d’une laine de mouton de qualité, il est doté d’une semelle en feutre très résistante.

Modèle STUART

Pour Chausse Mouton, la douceur ce n’est pas négociable ! Une laine de mouton de qualité, une semelle en feutre d’origine française, une méthode de fabrication ancestrale… c’est le respect du savoir-faire et du produit qui font des charentaises Chausse Mouton une référence du confort et de la douceur. La marque bénéficie même de l’Indication Géographique Charentaises de Charente-Périgord.
Les charentaises homme ou femme sont au prix public conseillé de 45,90 € Les mules homme ou femme sont au prix public conseillé de 42,90 €

Entrer
LifestyleMagazine

Horizon : Forbidden West

Horizon Forbidden West_20220214225633
Horizon : Forbidden West est la suite d’Horizon Zero Dawn. Ce jeu d’action / aventure à la 3ème personne vous propose de nouveau d’incarner Aloy, l’héroïne du premier volet, dans un monde post-apocalyptique. Vous pourrez cette fois explorer des terres variées, passant des monts enneigés jusqu’aux eaux tropicales, tout en découvrant les ruines de l’ancien monde.
Ce jeu attendu par les fans de la première heure, comme par les possesseurs de Playstation 5, que ce soit pour revivre des aventures dans cet univers post-apocalyptique, ou pour avoir enfin des sorties de jeux next gen ralentit par la pandémie. Car oui, on veut tous des titres qui tirent partie de la puissance de nos nouvelles machines et qui nous font basculer dans le futur du jeu vidéo et nous offrent encore plus d’immersion.
 
Mais voilà, Horizon Forbidden West, qui est le nouveau blockbuster de Sony et du studio Guerrilla Games, vient d’arriver sur PS4 et PS5. Cela pose la question de la qualité graphique du jeu : est-il véritablement next-gen pour pouvoir être aussi sur PS4 ? Le jeu est-il à la hauteur du premier volet ?
 

L’Histoire (sans spoiler) :

 
Nous ne vous dévoilerons pas l’histoire pour que vous puissiez en profiter pleinement. Cependant, nous pouvons vous dire que celle-ci est fouillée, dense, captivante. Les nombreux personnages qui la façonnent et avec lesquels vous pouvez discuter crée un sentiment de richesse de contenus, de profondeur d’histoire. Les doublages particulièrement soignés jouent aussi pour beaucoup à cela. C’est un univers que l’on ne veut pas quitter et que l’on aime retrouver.
 

Gameplay :

 
Le jeu nous emmène tout de suite dans l’aventure, et son introduction, qui permet la prise en main, apporte un sentiment rapide de contrôle de Aloy notre héroïne. Le premier petit défaut, car il y en a évidemment, est la gestion de l’escalade, pas de possibilité infini d’escalader l’environnement, seul les éléments qui apparaissent en surbrillance jaune le sont. Et cela est particulièrement frustrant à bien des moments. Pour le reste du gameplay tout est fluide et facile. Le maniement du personnage principal, des armes, des phases de combats se fait rapidement. La caméra montre, parfois, un défaut pour nous suivre mais cela reste léger.
L’apparition du grappin et de la paravoile (à la manière d’un Zelda Breath of the Wild) ajoute beaucoup plus de verticalité au jeu et avec un tel décor il serait dommage de ne pas pouvoir prendre de la hauteur; d’ailleurs cela n’est pas sans rappeler des phases à la Assassin’s creed….
Il y a un arbre des compétences pour orienter son style de jeu et qui permet de se spécialiser dans divers domaines comme la chasse, le corps à corps, l’infiltration ou le piratage informatique. On peut aussi crafter ses armes et ses tenues, qui sont variées.
Et pour ce qui est de la dual sens de la Playsation 5, cela apporte son lot de sensations et permet de ressentir quelques effets haptiques sans en révolutionner l’approche mais tout en accentuant l’effet d’immersion dans le jeu.
 

Direction artistique visuelle et sonore :

 
Horizon Forbidden West brille par son aspect visuel et sonore. Nous l’avons testé sur Playstation 5. Et en dehors de quelques poppings malencontreux, le jeu est vraiment très beau. Les équipes du studio Guerrilla Games ont créé un univers où la nature est représentée de façon subtile et détaillée : dans la neige, la jungle ou sous l’eau, du vent dans les feuilles, jusqu’à la faune terrestre ou sous-marine sans parler des animaux cybernétiques qui pullulent. Les couleurs sont, dans chaque atmosphère, éclatantes et les jeux de lumières sont superbes. Les villes et villages ont des intérieurs où l’on se plaît à admirer le décor, l’ambiance. Les machines que l’on rencontre sur notre route sont gigantesques parfois, et toujours impressionnantes de détails. 
Le tout est emmené par une bande son très travaillée, variée et joliment orchestrée, on se surprend parfois à écouter le jeu.
Nous, on aime y revenir dans ce monde ouvert de Horizon.
Pour ce qui est des quelques petits “bugs” qui existent encore, le studio Guerrilla Games travaille dessus et le prochain patch, espérons le, les feront disparaitre.

Un geste pour la planète via le jeu :

À l’occasion de la sortie de Horizon Forbidden West™, en exclusivité sur PS4 et PS5™ le 18 février prochain, Sony Interactive Entertainment France invite les joueurs à planter une forêt depuis leur canapé en association avec MyTree et Play4Forests, dans le cadre du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Aloy, l’héroïne du jeu de Guerrilla, doit affronter son destin pour sauver le monde de la destruction car de violentes tempêtes et une peste incontrôlable déciment l’environnement et ce qu’il reste de l’humanité. Pour planter la Forêt d’Aloy, il suffira aux joueurs de lancer Horizon Forbidden West™ et de débloquer le trophée « Couards Atteints » du 18 au 28 février 2022. Tous les cinq trophées débloqués, un arbre sera planté dans la Forêt d’Aloy située dans les Vosges (région Grand Est). Une belle initiative qui relie le virtuel et le réel.

 

Pour conclure, ce Horizon Forbidden West est une aventure riche et somptueuse, à faire. Un jeu qui est vraiment beau, même si la Playstation 5 en a sous le coude pour nous éblouir davantage graphiquement.
Horizon Forbidden West est un jeu vidéo que l’on regarde et joue comme un film dont on serait le héros, c’est un grand spectacle.
Article écrit par Alexis Dumétier
Jeu testé sur Playstation 5 avec l’écran Viewsonic ELITE XG270QC
Entrer
ArchivesMagazineSoins & Parfums

Viking Cologne, nouvelle création de la Maison Creed

Blakemag_Creed_Viking_cover

Viking Cologne de Creed est la nouvelle création de cette maison de parfums fondée en 1760 par James Henry Creed, l’année de l’ascension du jeune monarque, George III. 

Viking Cologne est une alchimie magistrale de bois de santal sec, de bergamote fraîche, de noix de muscade et d’encens qui s’inspire de la beauté sauvage et printanière des eaux des fjords norvégiens. Ce bouquet aromatique combine l’ivresse d’une eau de parfum à l’éclat revigorant d’une eau de Cologne fraîche. Une fougère aromatique fraîche dotée d’une sensation marine vivifiante. Parfum à l’esprit viking universel, synonyme d’un goût de l’aventure et d’une exploration sans limite, Viking Cologne de Creed est une eau de Cologne contemporaine pour un homme moderne, aventurier dans l’âme .

Le parfum Viking Cologne a été une obsession pour nous. Il est si proche de l’ADN de Creed que nous voulions explorer une version de Viking pour l’été, où la fraîcheur du parfum éclate en dégageant une senteur énergisante et pleine d’aventure“. Erwin Creed.

On respire l’océan et les chutes d’eau, les nuages qui passent au-dessus de nos têtes, les forêts de conifères qui montent la garde au-dessus de lacs profonds et tranquilles. Des éclats d’agrumes et de vétiver herbeux sont fusionnés avec du bois de santal, de l’encens et de la sauge. Viking Cologne est revigorante et sensuelle, une aventure palpitante de lumière, de paysages naturels et d’imagination. Les notes de tête sont Mandarine, Poivre rose, Citron et Bergamote; les notes de cœur sont Lavande, Géranium, Noix de muscade, Sauge et Romarin; et enfin, les notes de fond sont Vétiver, Bois de santal, Cèdre, Résine oliban et Patchouli.

House of Creed signe des parfums anglais résolument uniques depuis plus de 260 ans. Il s’agit de l’une des plus anciennes maisons avec Farina Gegenüber (Cologne), Galimard (Grasse) et Caswell-Massey (New York). Parmi ses premiers clients figurent le Comte d’Orsay, la reine Victoria et l’impératrice Eugénie. Creed a continué à créer un héritage de parfums inégalés. Au fil des siècles, la famille a produit plus de 200 parfums, qui témoignent tous d’un esprit créatif unique, transmis de père en fils sur sept générations.

 

Entrer
LifestyleMagazineNews de Mode

MONCLER LANCE SA 2eme COLLECTION BORN TO PROTECT

Blakemag_MONCLER BORN TO PROTECT_3

Moncler lance sa deuxième collection “Moncler Born To Protect”, qui s’inscrit dans l’engagement de la maison à protéger la planète et à créer un meilleur futur pour tous.


Confectionnée à partir de matériaux à faible impact, cette année la collection ne se limite pas aux vestes. Elle se compose de pièces prêt-à porter et d’accessoires pour homme, femme et enfant.
Les matières utilisées pour les tissus et autres composants inclus des matériaux recyclés comme le nylon, le polyester ou le coton biologique et d’autres matières comme la laine et le duvet proviennent de sources soumises à des standards très spécifiques.
L’utilisation de matériaux à faible impact comprend aussi tous les packagings de la marque tels que les sacs, les emballages et boites cadeaux confectionnés en papier recyclé et en papier provenant de forêts gérées de manière responsable tandis que les poignées sont en coton biologique. Les housses protectrices sont fabriquées en bouteilles recyclées.


L’emblème de la collection agrémente chaque pièce, et la doublure des vestes est ornée la bande dessinée présentant le fameux personnage Monduck, qui apparaît sur l’intérieur des vestes Moncler depuis les années 1960. La bande dessinée de Monduck racontent l’histoire de Moncler et évoquent notre volonté d’utiliser des matériaux à faible impact.
Ce qui a commencé comme une mission pour protéger du froid a évoluée vers un véritable engagement pour protéger la planète et ses habitants, tout en reconnaissant qu’il a encore un long chemin à parcourir, comme le souligne le slogan de cette nouvelle campagne : We used to climb mountains. Now we must move them. (« Nous avons gravi les montagnes. Aujourd’hui, nous devons les déplacer ».)


Pour accompagner notre nouvelle collection, des supports visuels et un petit film mêlent des images d’archive et d’incroyables paysages de montagne en hommage à l’ADN de la marque et à son engagement pour un meilleur futur. Le manifeste de la collection est imprimé sur les supports visuels de la campagne : Moncler Born To Protect. Our promise to tomorrow starts today, with a clear commitment to create a better future and protect people and the planet. (« Moncler Born To Protect. Notre promesse pour un meilleur futur commence aujourd’hui avec l’engagement clair de protéger les humains et la planète. »)

La collection Moncler Born To Protect est disponible sur Moncler.com et dans les boutiques Moncler sélectionnées. 

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Les Ménuires 2022 avec la Team BLAKE

da025135-e6fe-4181-8aab-aa093216aafe

La team BLAKE est partie aux Ménuires pour le reportage montagne de l’année 2022.

Située dans les Alpes à 1800 mètres d’altitude, la neige y est garantie toute la saison et l’accès aux deux versants permet de skier toute la journée au soleil.

Les Ménuires se trouve sur le Domaine des 3 vallées, considéré comme l’un des plus grands domaines skiables au monde. Les 3 Vallées c’est 600km de pistes. C’est aussi 7 stations réparties entre les vallées de Courchevel, des Allues, des Belleville sans oublier Orelle, en Maurienne. Vous pourrez donc skier avec le forfait 3 vallées sur ces 600km de pistes de quoi vous occuper toute une semaine sans jamais skier deux fois sur la même piste. Attention cependant aux horaires de fermeture des remontées mécaniques, sinon vous aurez toujours la possibilité d’utiliser les navettes à disposition gratuitement pour revenir chez vous.

Photo : Gilles Lansard

Les Ménuires est une station très vivante qui, en plus du ski et du snow, propose de nombreuses activités. Nous avons découvert le lancé de hache, insolite et amusant. Vous pourrez vous défier avec vos amis ou en famille, afin de voir qui a le plus d’adresse. En respectant les règles simples du lieu, il n’y a aucun danger, que du fun. Il y a au même endroit de quoi découvrir et jouer au même jeu en réalité virtuelle.

Pourquoi ne pas essayer la luge sur la piste du Roc‘n Bob, 4km de descente et un temps à battre de 7 min ! On vous assure que si vous jouez le jeu et que vous vous lancez sur la piste à fond, le casque ne sera pas de trop. C’est assez intense. Rires et sensations fortes garanties !

Pour les lèvent tôt et ceux qui veulent être les premiers sur les pistes, Les Ménuires proposent le First Track. Partez pour l’ouverture des remontés mécaniques au départ de la Masse, avec les équipes du domaines (maximum 40 personnes par session). Un moment convivial qui permet de voir le lever du soleil sur les cimes enneigées. On vous recommande chaudement de le faire. En plus, vous finirez votre périple au 2800, un restaurant d’altitude avec un buffet petit déjeuner et un chocolat chaud mémorable.

L’ours Blanc un Hôtel / Spa 4 étoiles :

Pour les fins de journée ou les après midi sans ski, vous devriez essayer le spa de L’Ours Blanc, cet hôtel / spa 4 étoiles a été entièrement repensé et rénové en 2021, dans le respect de son esprit d’origine. Vous vous y sentirez comme chez vous. Les chambres spacieuses ont des vues magnifiques sur la montagne, et le spa Nuxe, à une dimension très humaine et un bassin intérieur / extérieur de toute beauté. Mais surtout les protocoles de soins à base de produits Nuxe sont exécutés par des expertes. Nous avons été pris en charge par Pauline, que nous vous recommandons chaleureusement.

Si vous souhaitez explorer la montagne différemment, vous pouvez partir en randonnée à raquette ou en randonnée à ski. Et si vous êtes désireux de vous lancer dans le hors pistes, n’oubliez pas de vous faire accompagner par quelqu’un qui connaît bien la montagne et qui est équipé du triptyque indissociable en terme d’équipement de sécurité avalanche : DVA (détecteur de victimes d’avalanche), pelle, sonde ! A ce triptyque, s’ajoute un nouvel équipement qui tend à devenir lui aussi indispensable : le sac airbag !

Freeride avec Fabien Maierhofer :

La team Blake a eu l’honneur d’avoir pour sa sortie freeride un “guide” hors pair : Fabien Maierhofer, Professionnel du freestyle et du freeride depuis l’âge de 17 ans. Il est également le créateur de la chaîne youtube Bon appétit ski : https://www.youtube.com/user/Bonappetitski où vous trouverez de superbes vidéos de skis et vous pourrez voir le niveau incroyable de Monsieur Maierhofer. Nous sommes parties du haut de la Gratte pour nous lancer. L’occasion de découvrir une zone où la neige est quasi vierge et le paysage à couper le souffle.

Dénériaz Skis :

 La team Blake a également eu la chance de rencontrer Antoine Dénériaz, champion Olympique, médaillé d’or sur l’épreuve de descente et également Triple Champion du Monde. Aujourd’hui Antoine a créé sa propre marque de ski et il nous a permis de tester deux paires de sa gamme. La particularité des skis Dénériaz c’est le soin apporté à leurs confections. Comme nous l’a dit Antoine, les matériaux utilisés pour confectionner ses skis sont choisis à la manière d’un chef étoilé qui sélectionne un à un les produits qui feront son plat signature. Un travail d’artisan, avec des produits nobles comme du bois d’exception ou encore du carbone. Les skis sont faits à la main en série limitée en Savoie dans l’atelier de Antoine Dénériaz à environ 250 éditions par an. La marque Dénériaz se positionne indubitablement sur le haut de gamme.

Nous avons testé les Cruising D, Les essences de bois choisies donnent un ski léger grâce au balsa, tout en restant stable et confortable par l’utilisation du noyer. Les différentes fibres dont celles de carbone apportent de la précision et de la réactivité en courbe. Un ski plaisir pour les pistes, facile à skier. Ce ski est précis et affuté et donne de bonnes sensations sur piste. Il permet aussi de tracer de beaux virages si l’on veut un peu plus attaquer sur les carres et prendre de la vitesse. Des skis qui vous offriront une belle marge de progression sur piste. Leur finition carbone et la qualité du vernis leur offrent une très belle allure.

Il nous a été permis de découvrir également les Dual D. Ces skis sont fait de deux essences différentes de bois pour apporter selon l’environnement des réactivités différentes. La partie en noyer apporte beaucoup de stabilité et de confort sur piste et le frêne donne du snaps en poudreuse. Le carbone apporte quant à lui de la cohésion à l’ensemble ainsi que de la réactivité. Il est de ce fait plus polyvalent que le Cruising D grâce à ses spatules bien plus larges, et donc parfait pour la poudreuse.

Les skis Dénériaz sont en plus de beaux objets, de qualité, fait main, et on aime les posséder autant que les skier.

Colmar sport :

Pour skier ou faire du snow dans de bonnes conditions il faut de bonnes tenues. Colmarmarque fondée en 1923 à Monza en Italie, incarne le luxe et la mode, tout en intégrant des matières haut de gamme et des finitions de grande qualité. Cela se ressent tout de suite quand on met le manteau ou enfile le pantalon. Les coupes sont bonnes, on se sent à l’aise et la sensation de chaleur est immédiate tout en laissant le corps respirer. C’est confortable et pratique pour le sport. La veste de ski Chamonix JKT sunflower, avec son style rétro n‘en est pas moins ultra moderne et fonctionnelle. Son revêtement extérieur en polyamide est bien résistant et sa technologie isolante Piuma Down Daunen en duvet naturel est ultra efficace et vous tient bien au chaud, de plus la veste est un véritable coupe vent. Les nombreuses poches zippées avec curseur camlock sont bien imperméables. Un gros coup de cœur.

Pour aller avec, nous avons choisi le pantalon salopette Fit Ski noir, dans l’esprit retro lui aussi. Il allie trois qualités nécessaires pour la pratique du ski: il est imperméable, coupe-vent et respirant. Son stretch lui donne beaucoup de confort à ski.

La Colmar Texas est tout aussi performante est donne un effet veste de jean très streetwear. Mais surtout cette veste est faite en polyester recyclé, elle associe une membrane imperméable et respirante pour résister aux intempéries hivernales. Pour cette veste, nous avons choisi le pantalon assorti, le Texas Denim. Vous aurez l’impression de skier ou surfer en jean, avec le confort en plus.

Les deux vestes Colmar ont une petite poche quasi invisible sur le bras gauche pour y glisser le forfait et passer rapidement aux portiques des remontées. Un petit plus efficace et bienvenu.

Foodspring :

Durant ce séjour sportif et intense, nous avons pu tester les produits Foodspring. En commençant nos matinées par une dose de Energy Aminos, qui donne un bon coup de boost pour attaquer les pistes. Selon les envies et les besoins pour nos encas, nous avions des protein balls chocolatées, des barres protéinées. Pour ma part, la protéine barre cookie dough remporte la palme des saveurs foodspring. Ou tout simplement une poignée de nuts & berries qui est un mélange de baies goji, myrtille, raisins secs et noix. Un assortiment vraiment bon et plein d’énergie. Mais le must après être rentré de nos longues journées, c’était de prendre le Recovery Aminos, et toute la team Blake est unanime sur le sujet : on a senti la différence. Avec le Recovery les jambes sont moins lourdes, les muscles tirent moins, et on est en pleine forme le lendemain.

Montre connectée Garmin, Instinct Solar :

 Au déballage, on retrouve une montre tout en plastique.  Pas forcément agréable de prime abord, mais elle est bien finie et ce choix de matériaux la rend légère. Elle se fait vite oublier une fois au poignet, point très important pour une montre de sport.
Les multiples fonctions demandent un certain temps d’ adaptation pour gérer les boutons et les différents menus. Mais l’encart en haut à droite de l’écran est bien pensé et permet d’identifier les actions possibles et les menus en cours.
En parlant d’écran, c’ est un simple monochrome, mais très lisible même en plein soleil. Ce choix joue également sur la durée de vie de la batterie qui est assez impressionnante.

Pour les usages testés, principalement le snowboard et une petite marche, ce fut un vrai plaisir. Les éléments affichés pendant “l’action” sont paramétrables et différents types de présentations sont possibles. Lire les informations, comme la vitesse instantanée, ne pose aucun souci même en plein ride. Augmentant encore l’attrait pour ce petit tableau de bord au poignet. Le nombre de descentes est lui détecté automatiquement après chaque remontée et marche parfaitement.
Revoir ses trajets en fin de journée, vitesse, altitude, calories perdues, sur l’ application dédiée et bien conçue elle aussi, est très agréable en avalant un shaker de récup. Autre capacité de cette Instinct solar, c’est de pouvoir effectuer une recharge solaire via son cadran.
Bref, une montre très fonctionnelle à l’usage. Pour son domaine d’utilisation, il n’y a rien a redire et elle deviendra rapidement votre compagnon de monitoring. On regrettera juste la présence d’un chargeur au format unique Garmin, que l’on fera bien attention à ne pas oublier pour son séjour…

 Les masques et casques Bollé

Le plastique des masques est épais tout en restant souple, et très bien fini. Le bandeau élastique est très dense et rassure sur sa longévité. Même les ajouts caoutchouc de la marque Bollé sur le côté respire la qualité.
Côté optique, nous avons pu en tester plusieurs.  Quoi qu’ il en soit, le système magnétique de changement d’écran est très pratique et rapide. Les écrans sont solides et en plus protégés par une housse, fournie, presque rigide. Aucune appréhension de transporter son écran de rechange dans le sac à dos toute la journée.
Côté positionnement, pas de soucis, le nez est par ailleurs bien dégagé, ce qui permet de les porter avec des casques autres que ceux de la marque sans obtenir l’ effet “pince nez”, et cela malgré l’ imposante hauteur du masque.
A l’usage, toutes les optiques étaient très convaincantes, rien à dire. Le champ de vision est très large et ne déforme pas la perception.
Le seul point négatif que nous avons remarqué mais qui se fait oublier, est un petit reflet de la monture du nez sur le bas de l’écran quand le soleil vient de côté. Sur le télésiège, on le perçoit, en descendant, il n’est clairement pas assez fort pour nous gêner.
Pour résumer, nous avons tous adopté ces masques.

Les casques Bollé sont quant à eux très confortables.  Ils sont très légers une fois en position et le serrage occipital le plaque parfaitement sur la tête. Le design est plus orienté skieur que snowboarder, et dans un sens, il ressemble assez à un casque de vélo. En snowboard,  avec le vent venant de côté, les oreilles manquent un peu de protection contre le froid, rappelant peut-être encore sa conception plus ski. Par contre, les oreillettes peu épaisses laisse bien passer le son des voix et permettront de mettre des écouteurs dans orienté problème pour ceux qui ride en musique. La ventilation marche très bien. On note également un bon dégagement du front permettant de placer différents masques dans soucis. Un casque très agréable, léger, convenant sans doute plus à des skieurs, quelques soit la tailles de leur masque.

Masque de ski KL X Dragon :

Les Ménuires, c’est du ski intensif mais c’est aussi de la mode. Nous avons donc testé la collaboration sur le masque de ski entre la maison Karl Lagerfeld et Dragon, il en résulte un masque sobre et élégant mais surtout bien fait. Mousse confortable et solide. Champ de vision extra large. Pas de buée grâce au système d’aération sur le haut et le bas du masque même avec un cache-cou remonté jusque sous le masque. Et l’écran de base fait pour le solaire joue parfaitement son rôle en plus de disposer d’un système très fiable pour le bloquer et changer de type d’écran puisque le masque est fourni avec un écran supplémentaire pour le temps plus nuageux.

 

 

Test snowboard : Capita Kazu Kokubo Pro 157cm

Le snowboarder Japonais de légende Kazuhiro Kokubo signe son « pro-model » chez Capita aux graphismes exceptionnels : une fine couche de bois plus légère qu’un revêtement classique et qui rend chaque Kazu unique, ainsi qu’un chef d’œuvre de son tatoueur Japonais pour la semelle.

Son profil « Alpine V2 » présente un cambre classique avec un cambre inversé à l’avant pour un maximum de pop en freestyle ainsi qu’une flottaison idéale et facile en poudreuse.

De plus, par sa forme directionnelle avec une position légèrement reculée ainsi que l’avant bien plus prononcé et plus soft que l’arrière, c’est une valeur sûre pour les sessions backcountry à travers une neige poudreuse et profonde.

 

Notre test :

Classée dans la catégorie Alpine par Capita et non « resort » (« station »), alias « all-mountain », la Kazu est avant tout une planche ferme, réactive et légère prévue pour les fortes descentes en haute-montagne et pour envoyer d’énormes sauts en poudreuse. Son arrière plus dur permet de parfaitement réceptionner de grands sauts mais aussi de mieux flotter en poudreuse car moins prononcé que l’avant.

Son cambre classique en fait une planche très maniable qui relance fort en sortie de carve ; excellente carveuse (petite carve, moyenne et longue sans broncher) qui ne demande qu’à charger à fond à travers n’importe quel type de terrain. Ce qui la rend bien plus versatile que son programme initial, notamment avec son cambre inversé à l’avant qui permet une plus grande facilité d’entrée en virage, cependant elle reste exigeante et conviendra plus aux riders intermédiaires/experts qu’aux débutants.

Une planche qui respire la puissance et le pop, créée dans le plus grand respect de l’environnement à Capita The Mothership®, réservée aux riders au gros cœur qui veulent envoyer du lourd à travers toute la montagne.

Pour ceux qui ne sont pas équipés en ski nous vous recommandons chaudement l’équipe du Sport 2000 Snow sport, équipe familiale et accueil vraiment sympa.

Le restaurant L’Alpin :

 L’Alpin est un restaurant steack house mais surtout il propose à ses clients de vivre un repas sous tente alpine avec tout le confort : peaux de bêtes, poêles, guirlandes lumineuses, et au menu : raclette ou carré de porc. On est reçu en groupe spécialement par une personnes assignée aux services des tentes. Un petit apéritif autour d’un brasero vous est proposé avec les célèbres saucisses Savoyardes, les diots, se mettre en appétit.

Puis on entre sous la tente, où la douce chaleur nous pousse à faire tomber les doudounes. La petite enceinte connectée qui nous est prêtée permet de mettre l’ambiance musicale de notre choix. Quand les plats sont servis, on ne peut que constater que la qualité des produits est là : le fromage de la raclette a un goût prononcé et léger à la fois, et le porc est fondant et savoureux. Les desserts en farandoles achèvent un repas des plus agréables. Si vous voulez passer une belle soirée qui sort de l’ordinaire, les tentes alpines sont le bon plan. Gros plus du lieu la super équipe qui est au petit soin.

Cosmeto pour la montagne :

Les Ménuires, c’est du soleil et du froid. Pour affronter la rudesse du climat, nous avons testé les produits La Biosthétique et plus particulièrement,  la gamme régénérante qui hydrate la peau. Le soin Cold Cream pour se protéger des attaques mordantes du froid est très efficace et pour le retour du ski après une journée au soleil, dont les rayonnements sont amplifiés par la réverbération de la neige, la crème après soleil apaise véritablement la peau.

Avant de vous coucher, et pour se délasser pleinement tout en prenant soin de soi, la gamme spa de La Biosthetique avec le Sea Salt Scrub, puis le Rich Firming Body Cream est une combinaison parfaite pour se tonifier la peau et s’exfolier tout en ressortant de ce soin avec le sentiment d’une peau plus ferme et toute lisse. Nous avons apprécié particulièrement les senteurs de beurre de karité et florales de la Rich Firming Body Cream qui donnent un sentiment très cocooning et réconfortant.

Nous avons emmené aussi le UFO mini 2 mint de chez Foreo, un appareil aux multiples talents pour vous permettre d’avoir un soin du visage quasi complet aux options variées. Ce petit galet connecté permet de faire des soins presque comme dans un institut : il chauffe, vibre (vibrations soniques) et utilise la luminothérapie. Toutes ces fonctionnalités permettent de mieux faire pénétrer les actifs dans la peau, et / ou de booster la circulation sanguine. Pour être très honnête, cela fonctionne vraiment bien. On sent que les produits pénètrent bien la peau, en tout cas mieux qu’avec nos doigts et surtout après le soin, la peau est visiblement plus hydratée et lumineuse. Nous avons été conquis.

 

 

Lifestyle hors piste :

La team Blake a porté hors des pistes les vêtements de la marque Superdry dont la tenue des matières est véritablement remarquable et offre un confort et une chaleur appréciable pour l’après ski. La marque Stetson fait des bonnets classiques, mais chaud, et des casquettes très styléesLes doudounes Ellesse sont des classiques indémodables, et nous avons particulièrement aimé la White Camo. Les pulls Woolrich ont une très bonne facture et une bonne tenue. Eastpack et leurs pochettes éditions spéciales Avengers furent bien pratiques pour caser nos affaires.

Enfin, un gros coup de cœur pour les solaires Bollé, Calvin Klein, Victoria Beckham, Arnette et Ralph Lauren que vous retrouvez sur les photos de notre reportage.

 

Nous avons également testé la gamme technique de la marque  Atlas for men . Des vêtements abordables, chauds et efficaces. Pour les doudounes montagne de cette marque, réservez les plutôt pour l’après ski, elles ne permettent pas de résister au grand froid ou froid prolongé.

Apnée sous glace :

Les Ménuires offre activité hors ski exceptionnelle et rare : de l’apnée sous glace. C’est Dan Arbogast qui encadre l’activité. Dan est instructeur d’apnée professionnels, mais aussi Vice Président France, juge, et instructeur de Aida France, la Fédération internationale d’apnée. Bref nous sommes entre de bonnes mains.

Après 45 min de marche d’approche à travers la montagne depuis les Ménuires en direction du Lac du Lou, on arrive dans un petit refuge qui date de 1845. En contrebas quelques trous on été fait dans l’épaisse croûte de glace qui s’est formée sur le Lac du Lou. Le temps d’écouter les instructions de Dan et d’enfiler une combinaison d’apnée néoprène de 14mm, qui vous donne l’impression de devenir un morse, et l’on descend vers le lieu de l’activité. Dan est extrêmement pédagogue, calme et bienveillant.

 

Pendant 45 minutes, une heure, Dan accompagne cette découverte de l’apnée sous glace pas à pas. J’ai cru le temps d’un instant revivre la scène du grand bleu, j’entendais presque la musique d’Eric Serra. Le corps s’habitue lentement à l’eau que l’on perçoit à peine froide, l’esprit doit s’habituer à plonger sous l’eau en altitude, car le cerveau nous dicte de remonter plus vite à la surface alors que l’on vient d’inspirer à plein poumon. Et après quelques descentes verticales le long d’une corde pour augmenter sa capacité d’apnée, Dan nous invite à faire une première longueur sous glace (l’instructeur nous suit discrètement, il est toujours là pour assurer notre sécurité) nous passons d’un trou à un autre. Première longueur, 8 mètres, 20-30 secondes d’apnée en tout, au plus court, sauf si vous voulez profiter du spectacle et prenez votre temps.

Exceptionnel, hors du temps, atypique…

Après libre à vous (et en convenant cela avec Dan) de tenter le trou à 12 mètres ou à 18 mètres.

Une activité que Dan est le seul à proposer en Europe, il a même accompagné des gens qui ne savaient pas nager ou encore des handicapés. Un homme qu’il faut rencontrer.

 

Article écrit par : Alexis Dumétier, Adrien Barthou et Maxence Manasterski

Vidéo réalisée par : Alexis Dumétier

Assistante vidéo : Lucie Fricheteau

 

Photos : Alexis Dumétier, Adrien Barthou, Laureleen Jacquet

 

Lien et infos :

https://www.50shadesofblue.fr

https://lesmenuires.com/fr/

https://www.les3vallees.com/fr

https://www.hotel-ours-blanc.com/spa

 

Entrer
1 2 3 4 42
Page 2 of 42

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.