Login

Register

Login

Register

close

Archives

Archives

ArchivesNews de Mode

Kepper, la plus américaine des marques françaises

Blakemag_magazine_Kepper_Spring22

Kepper, marque française, vintage, est née à Marseille dans les années 80. Aujourd’hui installée à Toulouse et fabriquée dans le sud de la France, Kepper produit en circuit court avec des matériaux éco-responsables tout en reprenant les codes américains avec une touche française. En 2022, Kepper souhaite faire découvrir son personnage iconique aux nouvelles générations, pour le plus grand bonheur des fans des 80’s. Amateur de mode et de belles matières, Kepper reste attaché aux savoir-faire français : depuis 2021, la marque lance des collections femmes, hommes et enfants, sportswear aux circuits courts uniquement. C’est une marque avec une âme, responsable et engagée car la marque reverse 25% de son CA à l’association Les Etoiles Filantes, qui réalise les rêves d’enfants malades.

«South Side Story » c’est la thématique choisie pour la nouvelle collection qui revient aux origines de la marque. Les nostalgiques de la marque y retrouveront une sensation de liberté liée aux 80’s, d’une adolescence bercée à tous les vents du sud ! Kepper crée un véritable univers et chaque produit évoque une story. Les références sont mixées et repensées dans une version moderne, à laquelle est ajoutée une touche d’esprit décalé et vintage.


Kepper utilise des matières classiques, rarement mélangées, pour proposer des pièces de qualité aux coupes intemporelles.
Chez Kepper, ce sont des vêtements coup de cœur, qui ont du sens et une histoire : permettant de se démarquer par leur caractère unique. Il suffit de se l’approprier pour le faire exister et perdurer dans le temps. Sweats, t-shirts, sacs bowling ou accessoires, tous les produits sont au rendez-vous pour plaire à une clientèle passionnée de sports et de tendances !

En 1982, nait le personnage, un jeune américain passionné de sport et de sensations fortes, qui ne boit que du lait et du coca-cola, sous le crayon de Richard Campana, artiste-peintre marseillais. Rapidement, Kepper fait le tour du monde, devient une véritable icône américaine, made in Marseille, que les français s’arrachent. Depuis, la marque fait prendre vie à son personnage à travers de multiples sports et crée un véritable engouement autour de ses produits. « On peut tous s’identifier en Kepper » cite Richard Campana. Au-delà des effets de mode, Kepper entend faire valoir le style, l’allure et la personnalité de chacun à travers l’authenticité de ses collections.

Entrer
ArchivesHorlogerie

Jaeger-Lecoultre: LA REVERSO “HOKUSAI”

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

Jaeger-LeCoultre célèbre les échanges culturels entre l’Asie et l’Europe qui influencent profondément l’art oriental et occidental, des arts plastiques aux arts du spectacle, mais aussi les techniques de production des textiles, du verre ou encore de la céramique, depuis près de deux millénaires. Un dialogue dans lequel s’est inscrit Jaeger-LeCoultre depuis les premiers pas de la Manufacture et tout au long de son histoire. Pour les 90 ans de la Reverso, la Maison célèbre cette éternelle conversation culturelle à travers une superbe nouvelle montre: LA REVERSO TRIBUTE ENAMEL HOKUSAI « CASCADE DE KIRIFURI ».

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

Alliant le savoir-faire européen à l’art japonais, la peinture miniature en émail sur le verso du boîtier met à l’honneur l’art oriental avec une fidèle reproduction de la célèbre estampe japonaise La Cascade de Kirifuri, réalisée par Katsushika Hokusai au début des années 1830. La Cascade de Kirifuri fait partie de la série Tour des chutes d’eau des différentes provinces, huit estampes représentant les cascades visitées par l’artiste entre 1831 et 1833 dans différentes régions de l’île principale du Japon, Honshu.
Incarnation de la créativité de la Grande Maison et de sa vision du monde de l’art et de la culture, ce nouveau garde-temps témoigne du talent et du savoir-faire des artisans de l’Atelier des Métiers Rares®, implanté au coeur de la Manufacture Jaeger-LeCoultre.

Reverso Tribute Hokusai
2020 Novelty

Processus soigneusement orchestré, la décoration de la montre a présenté de nombreux défis bien spécifiques, à commencer par le fond du boîtier. Il a fallu reproduire une oeuvre mesurant 37 x 24,5 cm sur une surface équivalant à un peu plus d’un dixième de l’originale, tout en capturant chaque détail à l’échelle, y compris les minuscules spectateurs au pied de la cascade.
Pour révéler toute la puissance et la beauté de l’eau qui jaillit de la montagne et plonge 100 mètres plus bas, Hokusai a fait preuve d’un sens de la perspective plus aiguisé et d’une plus grande maîtrise des couleurs vives pour La Cascade de Kirifuri que pour ses oeuvres précédentes. L’émailleuse a dû non seulement imiter ces caractéristiques à la perfection mais aussi reproduire les effets de la technique de l’estampe, bien spécifique et très différente de l’émaillage. L’une des principales difficultés tient au fait que les estampes multicolores nécessitent l’utilisation successive de plusieurs blocs de bois qui permettent chacun d’appliquer une couleur différente ; mais aussi à la reproduction de la technique bokashi qui permet de créer des nuances subtiles et dégradées. Pour que l’illusion soit parfaite, la maître émailleur Jaeger-LeCoultre a dû inventer sa propre technique.

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

La simplicité du cadran de la Reverso Tribute, avec ses index appliqués facettés et ses aiguilles Dauphine, met en exergue la beauté de son décor. Écho artistique à la peinture miniature qui orne le fond, le cadran présente un motif guilloché ondulant très original évoquant les mouvements de l’eau. Réalisé à la main à l’aide d’un tour vieux d’un siècle auquel a été attachée une came spéciale pour réaliser ce motif particulier, l’effet visuel des vagues est amplifié par plusieurs couches d’émail Grand Feu translucide de couleur vert pâle, parfaitement assorti à un détail de la peinture au verso.

Reverso Tribute Hokusai
2020 Novelty

Après plusieurs cuissons pour solidifier les différentes couches d’émail, le dernier défi a été l’application minutieuse des index (qui nécessitent le perçage de minuscules trous à travers la surface lisse de l’émail) et le décalquage de la minuterie chemin de fer.
Comme pour tous les travaux en émail, la cuisson peut modifier les couleurs de façon imprévisible. Ainsi, pour le recto comme le verso de la Reverso Tribute Enamel Hokusai, de nombreuses heures de recherches et de tests ont été nécessaires pour que la couleur du cadran soit exactement identique à celle de la peinture au dos et que celle-ci soit elle-même fidèle aux couleurs originales utilisées par Hokusai. En plus de ces heures de recherches, près de cinq heures de travail ont été consacrées exclusivement au guillochage et huit à l’application des couches d’émail vert translucide. Enfin, ce sont plus de 70 heures de travail qui ont été requises uniquement pour la peinture du chef-d’oeuvre représenté en miniature sur le fond du boîtier.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

La Ponche à Saint Tropez

Blakemag_magazine_hotel_la_ponche_saint_tropez_cover

La Ponche : le nouveau souffle d’un hôtel mythique

En juin 2021, après huit mois de re?novation, le légendaire Hôtel La Ponche, dans le cœur historique de Saint-Tropez, dévoilait ses nouveaux habits, sous la direction de l’architecte d’intérieur, Fabrizio Casiraghi.

Donnant sur la petite plage de La Ponche, cette « maison de vacances » de 21 chambres (dont 5 suites), appartient aux hôtels iconiques de la Riviera. Il accueillit Françoise Sagan, Brigitte Bardot, Gunter Sachs, Romy Schneider, Michel Piccoli, Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir…

Ce qui fut une affaire familiale avec Simone Duckstein (jusqu’en octobre 2020), a continué dans cette même dynamique puisque deux familles (Hubert et Nicolas Saltiel avec Georges Saier) — acteurs dans l’hôtellerie — en ont pris la suite afin d’en faire perdurer l’histoire.

La direction de cet hôtel cinq étoiles — dorénavant ouvert d’avril à fin décembre — a été confiée à Audrey Brémond, Tropézienne, avec à ses côtés, le chef exécutif Thomas Danigo (qui officie également au restaurant Le Galanga, Hôtel Monsieur George, Paris).

Après une saison estivale 2021, pleine de succès, L’Hôtel La Ponche a entamé sur l’hiver 2022, sa deuxième phase de rénovation et a re ouvert ses portes le 15 avril dernier.

Retour sur le renouveau de cette institution.

Avril 2022 : L’authentique, discrète et intimiste maison Tropézienne re ouvre ses portes après une seconde phase de rénovation.

Donnant sur la petite plage de La Ponche, cet hôtel de 21 chambres (dont 5 suites) s’est refait une beauté en deux temps sous la direction de Fabrizio Casiraghi.

Prouesse de ce renouvellement artistique en seulement quelques mois, afin d’assurer une ouverture estivale 2021 qui fut un succès, les portes de cette maison de vacances se sont refermées en novembre dernier afin de poursuivre et finaliser ce nouveau souffle de fraicheur architectural.

Ces derniers mois, ce sont les salles de bain, dans un esprit maison bourgeoise Française qui ont été repensées, ainsi que les couloirs et vestibules agrémentés de tapis persan afin d’y rajouter de la délicatesse, du confort et de la chaleur. Le bar également, afin d’intensifier l’esprit marin du lieu a été rhabillé tout de bois pour s’y sentir comme dans un bateau. Enfin, dans les prochaines semaines, une offre supplémentaire va compléter l’offre de cette maison de village. Un appartement de 70m2 comprenant deux chambres, et dont le séjour offre une large vue mer séduira les hôtes       désireux d’indépendance tout en appréciant le service hôtelier.

Lors de ces deux phases de rénovation, L’Hôtel La Ponche aura été entièrement « revisitéé » mais sans toucher à l’essentiel, son esprit et son authenticité. On y retrouve le goût de la Dolce Vita mêlé au farniente et au roulis des vagues. Mieux encore, un esprit frais souffle dans un renouveau porté par une nouvelle génération. Celle-ci ne souhaite pas bousculer les codes, mais redonner à La Ponche son chic détendu, son élégance insouciante. Plus encore, témoignant d’un ancrage local, L’Hôtel La Ponche sera ouvert au-dela? des saisons estivales et ce jusqu’aux fêtes de fins d’année pour célébrer un Noël Provençal et prolonger une aventure sentimentale qui dure depuis plus de quatre-vingts ans en continuant d’accueillir les amoureux de ce village a? travers les saisons …

« Cela n’en fait pas un hôtel précisément, dit Fabrizio Casiraghi, mais une maison de vacances à  la mer ».

Dès l’entrée, le ton de la maison est donné. Elle sera à la fois provençale et estivale : damier en marbre noir et blanc au sol, mur ivoire sur lesquels des lithographies originales de Picasso ornés avec des cadres en céramiques et artistiques signés Victor Levai, un tableau de clés dont les porte-clefs ronds en laiton produit par la maison Goossens illuminent la conciergerie et la réception toute en bois de noyer.

De cette réception on accède et son éclairage zénithale incitant à s’y retrouver en compagnie de la table de jeux (backgammon). Un petit jardin d’hiver du sud de la France, dont la banquette centrale d’où se hisse de la végétation, baigne dans un puit de lumière de la nouvelle coupole en verre jaune et transparent.

Les couloirs se sont habillés d’une moquette centrale en tapis persan aux motifs bleus et rouges comme dans une vieille maison française, des miroirs, dessinés par Fabrizio Casiraghi, rond en bois de noyer foncé faisant penser à un gouvernail de bateau se mêlent à des bas- reliefs retraçant l’histoire de Saint-Tropez sur un fond de peinture à la chaux.

Glissant sous les pieds, ce tapis persan dans le dédale des couloirs et escaliers de cette maison authentique mênent les hôtes jusqu’à leur chambre dont les portes, en bois de noyer foncé et poignées dorée, rappelle qui eut été (dans l’histoire de cette maison), fidèles de ces 21 chambres (et suites). En effet, chacune d’entre elles portent le nom des visiteurs illustres : on peut alors s’inviter chez Romy Schneider, Kenzo, Brigitte Bardot, Boris Vian, Michèle Morgan… ainsi que dans la chambre de la propriétaire Simone Duckstein.

Les chambres sont traitées avec légéreté pour rester dans l’esprit des débuts lorsque les murs étaient blanchis à la chaux et les lits recouverts de cretonne fraîche et fleurie. Aujourd’hui, voici un blanc cassé ivoire, des boiseries en noyer d’Amérique au vernis brillant. Au sol, on retrouve les tomettes d’origines ou du jonc de mer, agrémentés ici et là par des tapis persans à motifs. Les tissus sélectionnés dans les collections de Loro Piana et Pierre Frey drapent les sofas, les fauteuils et des jupes de lit.

Fraicheur 2022, les salles de bains, inspirées de celles de maisons bourgeoises du sud de la France tout en marbre blanc et gris « arabescato » et rose « Portogallo » du sol au plafond. C’est en damier que le marbre s’organise au sol et en bandeau qu’il se structure sur les murs. Partie pris de Fabrizio Casiraghi, chrome et laiton se mêlent dans les accessoires qui parent les salles de bain.

La chambre ultime, c’est la 8, de Romy Schneider et Daniel Biasini. Au dernier étage de cette maison, avec un plafond mansardé, elle donne accès à une terrasse aussi grande que la chambre, qui surplombe les toits de Saint-Tropez, la citadelle, le clocher et la mer.

Bonne nouvelle : Simone Duckstein restera proche de La Ponche, elle en sera l’ambassadrice…

Adresse :

5 rue des Remparts 83990 Saint Tropez

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

TOMMY HILFIGER choisit SHAWN MENDES

Blakemag_magazine_Tommy_Hilfiger_Shawn_Mendes_COVER

Tommy Hilfiger démarre un partenariat avec son nouvel ambassadeur Shawn Mendes, avec la campagne « Classics Reborn » de l’été 2022 et comprendra un don d’un million de dollars pour la tournée mondiale de Shawn Mendes afin d’aider à atténuer et à compenser ses impacts environnementaux.

Tommy Hilfiger est heureux d’annoncer son partenariat « Play it Forward » avec l’auteur-compositeur et interprète canadien Shawn Mendes. La collaboration multiforme débutera avec Shawn Mendes en tant que visage de la campagne mondiale de l’été 2022, intitulée “Classics Reborn”, qui présente une collection entièrement fabriquée à partir de matériaux plus durables. De plus, tout au long de sa prochaine tournée Wonder: The World Tour, Shawn Mendes portera des pièces TOMMY HILFIGER sur mesure, Tommy Hilfiger faisant également don d’un million de dollars américains aux efforts visant à atténuer et à compenser l’impact environnemental de la tournée. Le partenariat culminera avec une collection capsule co-conçue, lancée au printemps 2023, qui réinventera le style intemporel de manière plus durable grâce à des innovations de matériaux recyclés et nouveaux, et à des pratiques de conception circulaires.

“Shawn n’est pas seulement un musicien aux multiples talents, il représente également une nouvelle génération de Futuremakers qui comprennent la nécessité d’agir”, déclare Tommy Hilfiger. « En unissant nos forces à celles de Shawn pour apprendre, partager et innover, nous pouvons nous appuyer sur ce que nous avons déjà réalisé et faire passer notre parcours de développement durable au niveau supérieur. Bien que nous reconnaissions que nous avons encore un long chemin à parcourir, ensemble, nous pouvons sensibiliser encore plus pour avoir un impact positif et durable.

Lancée le 16 mai 2022, la campagne TOMMY HILFIGER “Classics Reborn” a été photographiée par Craig McDean et présente Shawn Mendes portant des pièces de la collection 1985 Program, y compris l’emblématique polo 1985 en coton biologique. Rien que pour les collections 2022 du programme 1985, l’utilisation de coton biologique réduit l’équivalent CO2 d’environ 48 % et évite 692 tonnes d’émissions, soit l’équivalent de 641 vols aller simple de Londres à New York pour un passager. Shawn Mendes porte également un denim plus durable qui est produit à partir de 20 % de coton recyclé post-consommation et nécessite moins d’eau et d’énergie lors de ses étapes de finition. Le look est complété par des pièces
vintage TOMMY HILFIGER sélectionnées qui célèbrent les favoris nostalgiques.

En tant qu’étape clé du partenariat, Tommy Hilfiger et Shawn Mendes présenteront également une collection capsule co-conçue au printemps 2023. Elle proposera des styles de qualité qui réinventent les pièces classiques de TOMMY HILFIGER avec un design circulaire tout en mettant à l’échelle les innovations en matière de recyclage des matériaux.

“J’ai toujours été inspiré par Tommy et la marque emblématique qu’il a construite, et je suis ravi de partager notre voyage avec mes fans”, a déclaré Shawn Mendes. “Chacun a un rôle à jouer dans la création d’un avenir plus durable et je suis inspiré de voir ce que nous pouvons accomplir. J’ai hâte d’apprendre les uns des autres, d’explorer comment la réimagination créative peut avoir un effet positif sur l’industrie de la mode et de partager ce que vivre de manière plus durable signifie pour moi.


Dans les mois à venir, de plus amples détails sur la collaboration “Play it Forward” seront partagés sur les réseaux sociaux de Tommy Hilfiger et Shawn Mendes. Les amis de la marque sont invités à rejoindre la communauté et à échanger via les mentions #TommyHilfiger, @TommyHilfiger et @ShawnMendes.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

L’éloge de la Paresse

Blakemag_magazine_Yves_Delorme_Bed Linens Ardoise_Aliénor_cover

Dans cette période agitée, quoi de plus réconfortant que la Paresse ? Certes c’est un des sept péchés capitaux mais comme il est bon d’y céder ! Comme nous aussi nous aimons paresser, voici une sélection spécial Paresse… pardon : nous dirons Cocooning, pour rester dans le politiquement correct. 

On commence par la base : l’oreiller. De chez Dodo, un oreiller ergonomique, qui avec sa forme originale et sa mousse à mémoire de forme dynamique, permet un meilleur soutien de la nuque et des cervicales. Sa taie 100% Jersey offre une douceur incroyable pour des nuits plus confortables.

Pour célébrer l’anniversaire de  ses 170 ans, Hästens dévoile Le dremer, conçu en collaboration avec le designer de renommée mondiale
Ferris Rafauli. Le dremer incarne six générations de rêves, de réalisations, d’excellence, et de savoir-faire… et c’est surtout le prétexte idéal pour rester au lit !

La marque digitale Wake Me Green vous assure un sommeil 100% français et 100% green, sans jamais négliger le confort.
Des couettes et oreillers adaptés aux besoins de chacun, à l’impact environnemental faible et aux finitions délicates et colorées.

Pour passer des nuits à bouquiner, une parure de lit “Nuit Blanche” de chez Yves Delorme avec un motif printanier sur fond bleu nuit.

Tedyber lance une gamme de linge de lit en lin est respirante, douce et responsable. Elle est confectionnée au Portugal, berceau du linge de lit haut-de-gamme, à partir de lin français cultivé en Normandie.

Chez Ralph Lauren, une parure de lit “Grand Voyage” qui incite à des rêves transatlantique.

Des chaussons de chez Capulette, mais pas n’importe quel chausson. Des slippers Vénitiens portés par les gondoliers, qui peuvent aussi bien se porter dedans que dehors.

De chez Anne de Solenne, une parure de lit “Batik”.

Pour rester à paresser à la maison, un pantalon de jogging de chez GAP. Nous sommes bien d’accord que ce n’est que pour courir du canapé au lit et du lit au canapé ? Ne trichez pas!

Pour ceux qui ne veulent pas s’habiller, ce que je comprends aisément, voici  un magnifique peignoir en coton de chez Aldélina Home.

et enfin pour ceux qui ne peuvent dormir qu’en pyjama, ce modèle de chez Kadolis.

Nous terminerons avec ce superbe peignoir gris chiné de chez Laurence Tavernier, qui clôture en beauté cette éloge de la Paresse. Allez, faîtes votre choix et profitez, c’est cadeau !

 

Entrer
ArchivesLifestyle

Leica Ultravid HD-Plus : Elégance et Précision réunies

LeicaUltravid-customized-PebbleBeach_WayneSerrano_02_CMYK

Leica Sport Optics présente des jumelles au corps de couleur titane revêtu d’un cuir exclusif réunissant design remarquable et qualité optique. Elégance hors du commun et précision absolue sont réunies avec les nouvelles Ultravid HDPlus « customized ». 

Les nouvelles jumelles Ultravid HD-Plus se distinguent par l’excellence de la clarté d’image, des contrastes soutenus et une mécanique durable    « Made in Germany ». Pour l’édition illimitée Ultravid « customisées », les designers de Leica Sport Optics ont mis tout leurs talents pour composé ces nouvelles jumelles en leur offrant un habillage en cuir de veau marron et un corps en aluminium de couleur titane. Ces jumelles haut de gamme démontrent de façon incomparable tout le potentiel technologique contemporain : les lentilles à composés fluorés assurent fidélité chromatique et contraste irréprochable, une clarté remarquable, ainsi que des images parfaitement nettes. Et l’habillage de cuir leur confère une élégance incontestable.

Selon Nanette Roland, chef de produit des optiques d’observation de la marque « La combinaison entre matériaux de choix et perfection technique fait de l’édition Leica Ultravid HDPlus « customisées » une affirmation de personnalité pour tous ceux qui ne tolèrent aucun compromis entre expérience sensorielle et qualité optique remarquable. La nouvelle édition « customisées » est également le reflet de plus d’un siècle d’expérience en matière de développement et de production optique ».

Les jumelles Leica Ultravid HD-Plus „customisées“ seront proposées au Printemps 2022 en quatre versions différentes : Leica Ultravid 8×32 HD-Plus, 10×32 HD-Plus, 8×42 HD-Plus et 10×42 HD-Plus. Chaque jumelle sera dotée en série d’un superbe étui en cuir de veau et d’une sangle en néoprène. Des modèles de sangle complémentaires peuvent être choisis dans le panel des options Leica.

Avec ce nouveau modèle, Leica frappe un grand coup dans l’art de l’optique !

Prix publics TTC :

 Ultravid 8×32 HD-Plus customisée 2.165,00 €
 Ultravid 10×32 HD-Plus customisée 2.215,00 €
 Ultravid 8×42 HD-Plus customisée 2.420,00 €
 Ultravid 10×42 HD-Plus customisée 2.470,00 €

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

LE RITZ PARIS: la suite COCO CHANEL

BLAKEMAG_magazine_masculin_lifestyle_mode_coco_chanel_LE_RITZ

« LE RITZ, C’EST MA MAISON », ASSURAIT GABRIELLE CHANEL, QUI PRÉFÉRAIT VIVRE À L’HÔTEL PLUTÔT QUE DANS SON APPARTEMENT VOISIN DE LA RUE CAMBON, AVEC POUR DÉCOR DES OBJETS AUXQUELS ELLE TENAIT, DONT SES CÉLÈBRES PARAVENTS DE COROMANDEL. LA SUITE COCO CHANEL REFLÈTE TOUJOURS LA PERSONNALITÉ ET LE GOÛT DE CETTE FEMME HORS DU COMMUN.

 

GABRIELLE CHANEL, LA PLUS CÉLÈBRE DES CRÉATRICES DU XXÈME SIÈCLE, VÉCUT AU RITZ PARIS PENDANT 34 ANS, APRÈS S’Y ÊTRE INSTALLÉE UNE PREMIÈRE FOIS EN JUIN 1920. LE PERSONNEL QUI L’ENTOURAIT SE SOUCIAIT D’ELLE, ET COMPOSAIT LA FAMILLE DONT ELLE AVAIT TOUJOURS RÊVÉ. REFUGE SECRET ET INTIME D’UNE GRANDE DAME. ÉLÉGANTE DÈS SON LEVER, ELLE ADMIRAIT, PLEIN CADRE, À TRAVERS LES LARGES FENÊTRES, LA COLONNE VENDÔME. CELLE QUI AFFIRMAIT « LA MODE SE DÉMODE, LE STYLE JAMAIS » AVAIT AMÉNAGÉ CET ESPACE AVEC LES PLUS BEAUX OBJETS DE SON APPARTEMENT RUE CAMBON, DONT SES PARAVENTS DE COROMANDEL QUI EMBELLISSENT TOUJOURS LA SUITE MYTHIQUE DU RITZ PARIS.

En redonnant sa superbe au Ritz Paris, sans bousculer ni ses codes ni son style, Thierry W. Despont, décorateur d’intérieur français installé à New York, a travaillé en étroite relation avec la Maison Chanel et Karl Lagerfeld pour la Suite Coco Chanel. Le Ritz désirait descendre la suite d’un étage et l’agrandir afin de bénéficier des portes fenêtres et du balcon du 1er étage, mais leur souhait était de préserver l’esprit et l’âme de la styliste. Le résultat est à l’image de Gabrielle, incarnation du chic parisien : contemporain, indémodable. Lorsque l’on franchit la porte de cette suite de 180 mètres carrés au deuxième étage, on imagine Coco éclairée par une lampe Giacometti, rêvant dans ce lieu qui lui ressemble et dont l’atmosphère demeure inchangée. Comme un témoignage émouvant de la vie incroyable de la petite fille modeste qui allait conquérir le monde de la Mode.

Chanel par Roger Schall

« Je suis comme un escargot. Je porte ma maison avec moi : deux paravents de Chine, des livres partout. Je n’ai jamais pu vivre dans une maison ouverte. La première chose que je cherche, c’est des paravents ». Ces paravents de Coromandel, en laque de Chine gravée de paysages, de fleurs et d’animaux, la réconfortaient, l’entouraient, la suivaient d’un lieu à un autre. Elle choisit les plus beaux pour son « chez elle » au Ritz Paris. « La première fois que je vis un paravent de Coromandel, je m’écriais : comme c’est beau ! Je n’avais jamais dit cela d’aucun objet ».  Et, au cours de sa vie, elle les traqua en collectionneuse passionnée. Dans l’ombre rassurante de ses Coromandel, l’imagination de Chanel galopait. Ils sont désormais, comme autrefois, le cœur palpitant de sa suite. Tout gravite autour, tout s’y intègre avec harmonie : luminaires en cristal, miroirs vénitiens, réédition de tables, lampes et appliques de Giacometti et Jean-Michel Frank. Les deux chambres, le grand salon, les deux salles de bain – avec, contrairement à toutes les autres pièces d’eau du Ritz Paris, une robinetterie chromée et non dorée – forment un ensemble très couture. Discrètement, le lion et l’épi de blé, emblèmes chers à son cœur de grande superstitieuse, sont présent.

© Vincent Leroux_Ritz Paris

Avec la même méticulosité, le même souci de perfection que la Grande Mademoiselle et ses petites mains pour ses créations, artistes et artisans ont œuvré pour illuminer la Suite Coco Chanel en la dotant d’éléments techniques indispensables, savamment dissimulés.

© Vincent Leroux_Ritz Paris

Pour retrouver les nuances exactes de ses couleurs fétiches – blanc, noir et beige – vingt essais ont parfois été nécessaires. Pas question de trahir celle qui confiait : « Je me réfugie dans le beige parce que c’est naturel ». La Manufacture Royale Bonvallet à Amiens a relancé des métiers afin de tisser des textiles exclusifs comme le velours de Mohair. Cuir et daim d’une souplesse incroyable ont été taillés pour tapisser fauteuils et canapés. La Maison Goossens a réédité la table « Nénuphar » et surtout la table basse « Épis de blé » de Gabrielle avec la même ferveur que Robert Goossens, son créateur orfèvre, dessinait ses bijoux. La Maison Pierre Frey a réalisé à la main les tapis.

De-ci, de-là, des photos inédites de Gabrielle Chanel par Roger Schall et François Kollar, des dessins de Christian Bérard mais aussi de Karl Lagerfeld, évoquent celle qui assurait : « Le luxe ce n’est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité ».

Entrer
ArchivesNews de Mode

Clarks : la Craft Sport Collection arrive !

Blakemag_Clarks_Craft Run Lace Off White_cover

Parce que Clarks n’est pas que la célèbre et iconique Desert Boots créé dans les années 50 et devenue iconique dans les années 70, voici la nouvelle génération de baskets Clarks. Débordante d’énergie, la collection Craft Sport associe une technologie sportive révolutionnaire au design et à l’artisanat authentiques de Clarks, pour un confort révolutionnaire et un style inégalé. Cette saison, nous intensifions notre jeu athlétique avec de nouvelles versions des modèles les plus populaires, prêts pour être plus performant tout en rehaussant n’importe quel look.

Inspirées de nos archives, et conçues pour l’avenir. Chaque détail de la Craft Court Lace est conçu pour soutenir la biomécanique naturelle du pied – de l’amortissement ciblé du pied, au semelles légères en EVA en passant par les semelles rainurées qui offrent une flexibilité optimale. Les cuirs et les suédines utilisés proviennent de sources éco-responsables. C’est une nouvelle génération de baskets pour les hommes d’aujourd’hui.

Nous avons conçu nos baskets pour hommes et femmes avec la volonté de proposer un modèle super flexible, avec sa technologie unique Cushion PlusTM et ses semelles durables qui résistent à tous les mouvements. Des cuirs et des suédines provenant de sources éco-responsables, des surpiqûres apparentes, et des silhouettes d’inspiration vintage rappelant notre héritage – ainsi que des teintes fraîches et des technologies d’avant-garde, cette collection met en valeur notre expertise en matière de design et d’innovation. Les matériaux de la Craft Run Lace proposent d’allier le style des baskets vintage – tout en utilisant du nylon recyclé et du daim provenant d’une source écoresponsable pour être plus respectueux de notre environnement. L’amorti de la semelle et l’EVA aéré offrent un maintien léger du pied. Nous avons ajouté un crêpe de caoutchouc naturel certifié FSC® à la semelle, afin de renforcer le style rétro de cette basket à l’esprit durable.

Conçue par des experts pour accompagner chacuns de nos pas dans un confort absolu, la Craft cup Lace combine flexibilité et technologie Clarks Cushion PlusTM. Sa semelle en caoutchouc durable offre un soutien sans faille pour être libre de ses mouvements.

La collection Craft Sport est disponible en magasin et en ligne sur www.clarks.eu

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

Pâques 2022 : en avant la Gourmandise !

COuverture dessin paques

Pâques : la fête du chocolat est en ligne de mire. Pour tous ceux qui ne sont pas croyants, c’est la période idéale pour refaire son stock de chocolats, de pralinés et autres douceurs. Nous avons fait un tour des chocolatiers pour vous proposer quelques créations, mais aussi de vins et spiritueux pour accompagner vos bonbons chocolatés préférés.

Cluizel, la chocolaterie qui mériterait d’être bien plus connue qu’elle ne l’est, tant par la qualité de ses chocolats que de ses créations, qui sont toujours de haut niveau. Cette année pour Pâques, Cluizel propose une Pâques tropical, avec notamment des poules et des coqs avec une explosion de couleurs, aussi beau que bons :
– Le Coq Malgache, composé de Chocolat de Plantation Mangaro noir 71% de cacao, repose sur un socle de praliné intense noir 72% de cacao. Sa robe, en chocolat Kayambe ivoire 36% de cacao, déploie les couleurs de Madagascar. Bleu océan, jaune sableux, vert tendre se mêlent pour ravir tant les yeux que les papilles. Ce coq cache en son sein des petits œufs en chocolat noir, lait et kewane fourrés de l’authentique praliné de la Manufacture Cluizel.
–  La Poule Tropicale est sculptée de Chocolat de Plantation Mangaro lait 50% de cacao. Son plumage réalisé à partir de Kayambe ivoire 36% de cacao, se déploie e rouge profond, jaune et un vert tendre. Elle s’accompagne de petits œufs, enveloppés de chocolat noir, lait et kewane garnis du praliné signature Cluizel.
Patrick Roger, le chocolatier sculpteur, l’homme polymorphe, qui fait du chocolat une matière sans limite pour donner vie à ses créations. Parmi ses nombreuses idées pour cette Pâques, il a imaginé, à quelques jours des élections, un gimmick : une pastille de couleur où l’on retrouve du bleu blanc et rouge, qui accompagne les hérissons et autres poussins de chocolats.
Plus particulièrement pour cette année 2022, Patrick Roger a créé des oeufs poussins festifs, ou encore des poules bleu blanc rouge.
Et pour les amoureux de pâtes d’amandes des poissons tropicaux multicolores.
Toutes ces créations ont une couverture de chocolat fabriquée avec du cacao provenant de la région d’Ambanje à Madagascar. Développée uniquement pour Patrick Roger, cela lui confère des notes fruitées, acidulées, rondes et peu amères.
La Maison du chocolat, offre cette année une création à plat également, très ludique et joyeuse. Nicolas Cloiseau a créé des Poussin craquant au lait ou noir, qui tentent de sortir de l’œuf. Le résultat est très mignon et la qualité de La Maison du Chocolat est toujours au rendez-vous, avec pour cette Pâques un accent mis sur le croquant et le craquant : chocolat au lait aux notes de caramel mêlée de noisettes hachées grillées, chahuté de perles craquantes de chocolat au caramel et de crêpe dentelle croustillante.
Pour organiser une chasse aux œufs digne de ce nom, avec fritures, bonbons caramels et autres petits œufs pralinés, Révillon propose cette année de nouvelle douceurs, dont le trio d’œufs, noir et au lait, avec des fourrages onctueux, Cœur fondant noir 70% et éclats de crêpe croustillante, chocolat noir ou Cœur fondant au chocolat au lait pétillant, chocolat au lait.
ou encore de plus grosses pièces comme le Poisson et ses fritures, en chocolat et surtout sans huile de palmes.
Monbana, chocolaterie français également, propose ses fritures chocolat noir ou lait fourré au praliné avec pour thématique la ferme : poules et lapins.
Mais aussi des tablettes croustillante au chocolat noir, fleur de sel de Guérande et brisure de crêpes de dentelle, avec à l’honneur ici des fritures marines au chocolat blanc.
Il y a aussi Les gourmandises de la mer, pour rester dans l’univers marin, avec cette boîte de fritures au chocolat au lait et noir qui représente coquillages et crustacés. Le tout accompagné d’un mix de croustilles au chocolat blanc saveur café et de pépites au praliné.
Le coffret de Pâques 2022 de Monbana renferme une multitude de douceurs : carrés de chocolat au lait, amandes cacaotées, biscuits (petites galettes bretonnes, galettes au citron, cookies à la nougatine), croustilles au praliné.
Ladurée fête ses 160 ans cette année ! Pour l’occasion, Ladurée sublime les classiques de cette fête en s’inspirant des codes de la Maison, et a créé un œuf anniversaire : en chocolat au lait 35% de cacao est garni de fritures en chocolat noir, lait et à base de chocolat blanc teinté de rose, aux formes des pâtisseries Ladurée emblématiques.
L’anniversaire de la Maison est délicatement gravé sur l’œuf, très chic.
Alleno & Rivoirepour la Pâques de cette année, le duo Yannick Alleno et Aurélien Rivoire, ont imaginé un œuf plat, astucieux, car il permet un partage plus pratique au moment de sa “déconstruction” mais surtout très bon. Le chocolat vient de chez Nicolas Verger et offre des saveurs exceptionnelles.
Les Œufs à plat de Alléno & Rivoire – Disponibles en chocolat au lait et chocolat noir en quatre tailles :
– Ganache tendre au chocolat au lait sans saccarose, praliné aux éclats de noisettes sablées 
– Ganache au chocolat noir intense, praliné aux noix de pécan, 
– éclats de cacao Croustillant de riz soufflé et cacahuètes grillées au chocolat au lait.
Et ceux dans toutes les tailles possibles afin de contenter votre désir.

Nous avons aussi pensé à des vins ou spiritueux pour que les grands apprécient un moment de dégustation avec leurs chocolats de Pâques.

Patrick Roger possède aujourd’hui des vignes dans le Sud-Ouest où il produit notamment un 100% Syrah, Vinification en cuve et élevage en tonneau, épicé et puissant, sur les fruits rouges mûres et la réglisse, qui se marie, évidemment, très bien avec le chocolat : L’instinct

Les Jamelles et leur cuvée Les traverses, un Mourvèdre, vin du Sud de la France. A la dégustation c’est un nez de pin et de garrigue, et en bouche des notes de fruits noires assez typique du Mourvèdre, avec des pointes poivrées. Un vin qui saura aussi accompagner du chocolat noir de préférence.
Le vin cuit du Château Saint Martin, au nez ce sont des notes de noix et de coing mêlé à un côté toasté, presque fumé, et en bouche ce sont dattes figues et raisin de corinthe qui s’enrobe de saveurs de miel et d’orange confite.
Le Vin jaune du Domaine de Savagny : ce vin aux notes de noix typiques et boisées, accompagnera à merveille des chocolats noir puissant ou pralinés.
Passons aux digestifs, qui pourront se marier avec du chocolat :
Disaronno, l’amaretto sort une nouvelle recette, alors que la marque n’avait rien fait de nouveau depuis 500 ans. Voici donc Le Disaronno Velvet Liqueur, une version beaucoup plus crémeuse que la version d’origine et blanche. Évidemment des notes de pâtes d’amandes sont présentes, mêlées à des notes de chocolat et de vanille.
Le whisky Benriach, Malting Season, First Edition, plutôt malté et crémeux en bouche. Les notes qui dominent sont celles de noix torréfiées et de vanille, en bouche la poire pointe délicatement.
Sélection faite par Alexis Dumétier
Illustration @agnes_solange_art
Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Partisan Collector, sellerie-maroquinerie engagée

Blakemag_Partisan_Collector_CABAS-NOIR-cover

Partisan Collector, label parisien de sellerie-maroquinerie engagé, propose des pièces uniques, intemporelles et durables célébrant la matière et le travail artisanal traditionnel.
S’inspirant de l’ordinaire pour embellir le quotidien, Partisan Collector revendique le modèle artisanal comme une réponse aux défis climatique et humain contemporains. À contre-courant d’un modèle artisanal industrialisé qui alimente la surproduction, la surconsommation et s’appuie principalement sur les avancées technologiques pour répondre aux enjeux environnementaux, que signifie être partisan ?

Être partisan, c’est :
?Fabriquer à une échelle réduite et raisonnée en créant sur commande des modèles uniques tout en limitant notre production à      365 pièces par an
?Réduire au maximum notre empreinte environnementale en fabriquant nos modèles à Paris à partir de la matière existante            issue de la surproduction et disponible localement
?Redonner son sens au métier de maroquinier en confiant à un même artisan l’intégralité de la fabrication d’une pièce
?Valoriser et préserver le travail manuel en rémunérant équitablement et à même hauteur artisans et designers
?Respecter la singularité du cuir dont les origines animales ne doivent pas être oubliées en accordant à l’artisan le temps de              renouer avec la matière

Pourquoi collector ?
Parce que nos pièces sont uniques, s’adressent aux âmes de collectionneurs, aux amateurs du temps juste, celui de la quête de l’objet rare et de la fabrication artisanale traditionnelle.

Collection permanente:
Partisan Collector propose une collection de pièces uniques et intemporelles pensée pour s’enrichir de nouveaux modèles au fil du temps.
A contre-courant des collections saisonnières et du culte de la nouveauté éphémère, chaque pièce est fabriquée sur commande ou réalisée à l’occasion d’évènements et collaborations.
Personnalisables et fabriquées sur mesure, les pièces sont conçues pour durer, s’affranchir de l’emprise du temps et des tendances.
Ici, la notion de collection renoue avec celle de curation. Si la mode et les marques de luxe à la production industrialisée conjuguent le terme au pluriel, chez Partisan Collector la collection est profondément singulière. Les modèles à venir s’ajouteront comme autant de chapitres à l’histoire du label sans faire oublier ceux qui les auront précédés. Le catalogue Partisan Collector encourage le dialogue entre des pièces uniques partageant traits et valeurs communs. 

Préférant l’amélioration à la réinvention, Partisan Collector a retravaillé avec exigence ses premiers modèles pour mieux accompagner notre quotidien. L’architecture du sac besace Papillon a ainsi évolué pour faire place à un montage à l’allemande et à un format légèrement moins volumineux, plus adapté à la vie de tous les jours.
La collection Partisan Collector compte à ce jour deux lignes : la ligne Papillon, dont la pochette est la pièce signature, et la ligne 3C composée d’un cabas dont la géométrie épurée repose entièrement sur une triple couture. Le désir d’une simplicité raffinée a guidé l’esquisse des traits du cabas 3C fait pour le quotidien. Sa géométrie épurée repose sur une triple couture. Réalisé dans des cuirs souples, disponible en format paysage ou portrait, le cabas 3C marque le début d’un nouvel ensemble de pièces architecturales aux contours géométriques clairs, écho à la philosophie de l’école du Bauhaus.
Fondée en Allemagne au lendemain de la Première Guerre mondiale, l’école du Bauhaus assimile art et artisanat et prône la construction comme finalité à toute activité plastique. Si la matière guide le geste de l’artisan, c’est bien la forme, l’architecture de l’objet, qui annonce son utilisation et rend sa présence palpable et singulière. Le cabas 3C, offrant un porté main ou épaule et une double paire de poignées, incarne cette vision rationnelle d’un design au service de l’usage.

Matières et sourcing:
Matières premières, fournitures, outils et emballages : tous proviennent de fournisseurs parisiens avec lesquels Partisan Collector noue des partenariats durables.
Partisan Collector ne choisit que les cuirs et peaux exotiques de la plus haute qualité, tous issus de la surproduction du luxe français et exclusivement tannés en France ou en Europe, dans le respect des normes environnementales et sociales en vigueur. Ces cuirs échappent ainsi à l’incinération et à l’enfouissement, des pratiques particulièrement nuisibles pour l’environnement et encore autorisées malgré la loi anti-gaspillage de 2019 qui ne concerne que les produits finis.
Engagé contre la consommation excessive, le label se procure seulement les quantités nécessaires à la fabrication des commandes. À ce titre, Partisan Collector prône la suppression de l’élevage intensif, la diminution de la consommation de viande et par conséquent une production réduite et raisonnée de cuir.

Les tanneries (appartenant aux groupes de luxe français), maisons de luxe ou entreprises spécialisées dans le sourcing de stocks dormants sont autant de fournisseurs d’excellence assurant la qualité et la traçabilité des matières premières.
Partisan Collector sélectionne exclusivement des cuirs dont le tannage a permis de conserver les caractéristiques naturelles, garantes de leur singularité, qualité et capacité à bien vieillir. L’aspect, la tenue et la durabilité de ces matériaux sont indéniablement supérieurs à leurs alternatives synthétiques et, pour l’heure, aux qualités des biomatériaux pelliculés de polyuréthane pour assurer leur résistance. Ces cuirs d’exception donnent corps aux intentions de Partisan Collector.
Soulignant la beauté du cuir, la bijouterie des modèles Partisan Collector est quant à elle fabriquée artisanalement à Paris dans des ateliers labellisés entreprises du patrimoine vivant et proposée en laiton poli, doré ou recouvert d’un placage or fin, bronze blanc ou palladium personnalisable. Partisan Collector confie la réalisation de l’intégralité de ses pièces à des artisans parisiens. Selliers-maroquiniers experts, ils se sont formés dans les ateliers de production des plus grandes maisons avant de créer leur propre atelier ou de développer leur marque indépendante.
Chaque artisan possède la compétence désormais rare de pouvoir fabriquer une pièce du début à la fin, de la coupe du cuir jusqu’aux finitions; tous maîtrisent les techniques de couture main et machine. Ils perpétuent ainsi un métier séculaire dans toute la variété de ses gestes. Chacun noue un dialogue avec la matière et dispose du temps nécessaire à sa transformation.

Les influences
Animé par les valeurs philosophiques et esthétiques des mouvements artistiques et culturels de la fin du XIXe et du début du XXe : Arts & Crafts, Art nouveau, Art déco, Bauhaus et pensée Mingei, Partisan Collector leur rend subtilement hommage.
Le renouveau des fondamentaux de l’artisanat traditionnel, l’utilisation de matériaux naturels de qualité, la simplicité et la sobriété constituent les quatre principes fondamentaux traçant les contours du cadre créatif de Partisan Collector. Cette trame commune est partagée avec les artisans engagés dans la création des pièces proposées.
À la genèse des accessoires créés par le label, se retrouvent ces influences et la volonté d’anoblir le quotidien en en célébrant la beauté. Objets côtoyés jour après jour, aperçus dans la rue, contemplés dans les musées ou chinés : leur esthétique et leurs caractéristiques infusent les créations Partisan Collector. En s’attardant sur ce qui nous entoure au quotidien, Partisan Collector sort ces objets de leur contexte pour en faire les messagers d’une beauté authentique.

La quête d’une beauté matérielle propre à enchanter le quotidien et la volonté d’une fabrication collaborative sont au cœur de l’idéation de Partisan Collector. Œuvrer pour la réalisation d’un art total, d’une création artisanale communiant avec tous nos sens, conduit Partisan Collector à ouvrir son champ créatif au-delà de la maroquinerie. De précieuses rencontres avec des artisans d’Art naîtront sans aucun doute d’autres objets singuliers, riches de formes et d’usages.

Site Web: www.partisancollector.com
Instagram: @partisancollector
Crédit Photos: Edouard Auffray – Crédit Texte: Justine Grosset

 

 

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

La Renault Megane e tech, nouvele 100% électrique

MEGANE PRES

La nouvelle Megane e tech de chez Renault, nous sommes allez la découvrir à Marbella sous le soleil d’Espagne et sur les jolies routes de l’arrière pays ibérique. Nous avons eu en main le modèle E-Tech Electric Techno EV60, 220 ch.

Dehors

Une voiture 100% électrique qui vient enrichir la gamme de véhicules tout électrique de chez Renault. La Mégane e tech est une berline compacte avec un look sport et un style crossover. Au premier regard, elle en jette : les roues de 20 pouces en imposent, la signature lumineuse full LED au design acéré, les poignées de porte noyées dans la masse de la portière, le grand bouclier avant et ce logo aux lignes considérées. Tout y est pour donner envie.

Dedans

On ne perd pas une minute de plus pour monter à bord. Une fois à l’intérieur, on est tout de suite happé par le tableau de bord tout en écran vidéo en L de 774 cm2. dont la partie centrale est tactile. Le gros point fort justement de cet écran qui répond au doigt aussi bien que votre smartphone et cela est plus qu’agréable pour la navigation, qui devient un jeu d’enfant. C’est d’ailleurs ce dernier qui nous “reçoit”, quand on ouvre la portière avec un allumage progressif et une tonalité d’accueil.

L’intérieur est soigné dans cette nouvelle Megane e tech. Les sièges réglables en tous sens sont confortables et ergonomiques. Dès l’instant où l’on referme la portière, on sent véritablement comme le son intérieur est matifié. Cela apporte un sentiment très cocooning. Le volant est réduit, ce qui apportera sans doute un confort de conduite. Pour l’aspect pratique, cette voiture dispose d’un chargeur à induction à l’avant, de prise USB-C à l’arrière pour permettre au passager de rester connecté durant le voyage.

La connectivité

La connectivité, c’est l’atout des voitures modernes. La Megane e tech joue cette partition à merveille. C’est simple et pratique : grâce au système openR link avec Google intégré. Le tableau de bord connecté à Google rappelle les environnements androïdes des smartphones et permet une navigation intuitive dans tous les menus, de la musique en passant par la navigation ou encore les menus de configuration de la voiture, tout tombe sous le sens, comme si on la connaissait déjà et cela sans même avoir à connecter son smartphone. La lisibilité et le puissance de luminosité de l’écran est très bonne en toute circonstance.

Les hauts parleurs fournissent une belle puissance et une belle qualité d’écoute. C’est Harman Kardon qui développe cela pour Renault : il offre une puissance totale de 410W via 2 tweeters sur les côtés du tableau de bord, 2 woofers dans les panneaux de porte avant, 2 tweeters et 2 woofers dans les panneaux de porte arrière et 1 caisson de basse dans le coffre. On peut gérer la spatialisation du son à merveille pour profiter de la musique sans déranger ceux qui n’en veulent pas. La technologie Quantum Logic Surround™ permet 5 ambiances sonores, qui pourront vous faire profiter de tous les styles musicaux..

Les rangements

Pour ce qui est des rangements, la Megane e tech dispose d’un vide-poche central bien large et qui permet d’y laisser téléphone et autres boîtes à lunette. Au total c’est 33 L d’espaces de rangements centraux et latéraux. le volume du coffre ? 440 Litres…cela ne vous parle pas. Vous ne partirez pas en famille nombreuse avec valises et poucette mais vous pourrez y mettre deux valises cabines et deux sac à dos pour partir en amoureux.

Le petit défaut, vite rattrapé

Petit bémol : le pare-brise arrière en meurtrière et le seul élément qui semble peu pratique. Mais, cela est sans compter l’option du rétroviseur central qui peut se switcher en écran vidéo. Ultra pratique et particulièrement réussi. Nous on a adoré cette technologie. En parlant de technologies, le radar de recul couplé à la vidéo qui s’affiche sur le large écran central et qui recrée une vision vue du dessus de la voiture, permet une manoeuvrabilité sans égale de la Megane e tech. Même quand on la découvre pour la première fois, cela devient un jeu d’enfant.

La sécurité

La Megane e tech est une voiture du futur véritablement : elle possède 26 systèmes avancés d’aide à la conduite et certains dispositifs de sécurité sont innovants. Il y a les classiques qui régulent la vitesse et maintiennent les distances de sécurité avec le véhicule qui précède, tout en assurant le centrage dans la voie de 0 km/h à 170 km/h, en situation de bouchon, le véhicule s’arrête et redémarre automatiquement…mais aussi des nouveautés très utiles : reconnaissance des panneaux de signalisation, Elle vous informe des limitations de vitesse via le tableau de bord et alerte en cas de dépassement de la vitesse limitée grâce à une caméra positionnée au sommet du pare-brise. Le freinage automatique d’urgence en marche arrière fait son apparition (piéton, cycliste, obstacles fixes…) ou encore le radar qui vous alerte au moment de la sortie de votre véhicule si il arrive un vélo ou un piéton ou encore une moto et ainsi pouvoir s’extraire tout en sécurité de son véhicule.

L’Autonomie

Qui dit véhicule électrique dit autonomie, la Megane e tech annonce 470 km à condition de rouler dans les limites de vitesse autorisées et sans mode sport activé constamment. Avec l’optimum Charge (22 kW et 130 kW), on peut récupérer jusqu’à 300 km d’autonomie en 30 minutes.

La conduite

La Renault Mégane E-Tech Electric est proposée en trois finitions (Équilibre, Techno et Iconic) et deux niveaux de puissance, 130 ou 220 ch. Côté batterie, deux capacités sont au choix : 40 kWh pour le moteur de 130 ch ou 60 kWh avec le moteur de 220 ch. Côté puissance, même si ce n’est pas une sportive, avec ses 1624 kg et son moteur de 220 ch, quand on active le mode sport qui est l’un des 5 modes de conduite proposé, on a une très bonne sensation d’accélération et de puissance. Le freinage est efficace et rassurant à tout moment, cela vient aussi de la précision de la pédale de frein. L’impression qui fut pour nous, la plus forte, reste le rayon de braquage du volant, qui a été revu, pour offrir une précision et une capacité élevé du rayon de braquage. Cela offre la possibilité au conducteur de ne pas se laisser surprendre dans les virages, même quand ceux-ci se resserrent brusquement. On reste en maîtrise et cela est véritablement un gros plus pour la Megane e tech, qui se révèle très très précise en direction.

Conclusion

Le sentiment global de cette nouvelle Megane e tech, ici en version Electric Techno EV60, 220 ch, est très bon. On est comme dans un cocon roulant, rassurant et apaisant. Un cocon qui permet une conduite ultra précise avec si on le veut un aspect joueur sur l’accélération. Une voiture électrique que l’on adopte rapidement et que l’on vous conseille d’essayer.

 

www.renault.fr/vehicules-electriques/megane-e-tech-electrique

Modèles : Pedro Estrella et Alexis

Look photo : Chapeau Stetson, chaussure K-swiss, Jean Lee, Chemise Studio, Lunette de soleil Victori Beckham

Article écrit par Alexis Dumétier

Vidéo réalisé par Alexis Dumétier et Alexandre Lamouroux

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

ATELIER DU TRANCHET, créateur de souliers d’exception

Blakemag_magazine_homme_atelier_du_tranchet_cover

L’Atelier du Tranchet, c’est un nom qui donne des frissons de plaisir à tous les amateurs de souliers. C’est surtout un savoir-faire séculaire mêlé à un esprit rock, au sein duquel la qualité et l’excellence sont au service d’une créativité sans limite. On y vient parce qu’on aime le soulier, la chaussure, mais on y entre en laissant à la porte ses idées préconçues sur la question…
Les souliers sont pensés pour une vie en mouvement, pour laisser son empreinte ; qu’ils soient fabriqués sur mesure dans l’atelier parisien situé au Nord de Paris ou produits en prêt-à-porter dans leur usine partenaire portugaise, ils se distinguent par leur design tranché, underground et souvent inspiré d’une héroic-fantasy décalée.

 

Crée en 2015 par un duo de véritables passionnés, Christophe Corthay et Philippe de Paillette, l’Atelier du Tranchet draine une clientèle de vrais amateurs de souliers, de collectionneurs atypiques et d’amateurs éclairés qui viennent découvrir les créations maison ou commander la paire de merveilles dont ils rêvent secrètement. L’endroit ne donne pas sur la rue, il est un peu caché, secret, comme tout ce qui se mérite. Installez vous, régalez vos yeux avec les modèles exposés et les différents échantillons de peaux, et exprimez vos envies.

 

Souliers classiques à patine originales et pétillantes, sneakers personnalisées, bottes en peau exotique rebrodées… Ici, pas de gène à révéler ses fantaisies, le fou génial qu’est Christophe saura passer de votre idée au croquis puis à la réalisation avec le brio qui le caractérise.

Les demandes les plus folles le séduisent, et la difficulté est un défi qu’il aime relever. A l’Atelier du Tranchet, pas de Cendrillon en quête de pantoufles de verre, on ne chausse que les Princes Charmants, qui devront attendre entre 6 et 9 mois après la prise de mesure avant de pouvoir se chausser.

Les créations de l’Atelier du Tranchet savent mêler savoir-faire ancestral et audace : depuis sa création, l’atelier a choisi de faire de l’innovation l’un des fondamentaux de sa production, en évoluant sans cesse vers des techniques adaptées à l’intégration de matières et matériaux plus durables. Les sneakers et souliers sont tenaces, s’ancrent de plain-pied et pour longtemps dans le dressing de clients exigeants, quelle que soit leur idée du luxe et du style.

 

Entrer
1 2 3 94
Page 1 of 94

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.