Login

Register

Login

Register

close

Horlogerie

ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

Dernier jour de cette semaine consacrée à l’horlogerie. Nous terminons en vous présentant nos dernières montres coups de cœur !

AUDEMARS PIGUET

L’esthétique de cette édition limitée de Royal Oak Offshore Automatique 43 mm en titane, est inspirée par l’univers de la musique, son cadran représentant un VU-mètre et ses protège poussoirs évoquant des tables de mixage. Un bracelet interchangeable en caoutchouc bleu complète harmonieusement l’ensemble.

CHANEL

De toute notre sélection de montres, la J12 Tourbillon Diamant. Édition limitée à 55 pièces reste la plus confidentielle. Boîte en céramique haute résistance noire mate. Fond en saphir cristal avec mention “LIMITED TO 55”. Lunette fixe en acier avec revêtement noir et anneau de céramique noire mate taille baguette. Cadran ajouré noir. Couronne non vissée en acier avec revêtement noir sertie d’un diamant taille brillant (~0,15 carat). Bracelet en céramique haute résistance noire mate et boucle triple déployante en acier. Calibre 5 : mouvement Manufacture CHANEL à remontage manuel avec tourbillon volant. Réserve de marche : ~42 heures. Fonctions : heures, minutes, tourbillon volant. Étanchéité : 50 mètres. Diamètre : 38 mm. Diamants : 49 diamants taille brillant (~0,23 carat) et 1 diamant solitaire (~0,18 carat). CHANEL Haute Horlogerie

OMEGA

Pour célèbrer les 60 ans de James Bond, voici la Seamaster Diver 300M 60 Years of James Bond – Canopus Gold™. OMEGA a utilisé un alliage de sa propre création, le Canopus Gold™ 18K pour sa collection de montres dédiée à l’agent 007. Il s’agit d’un or blanc réputé pour son brillant et sa résistance. En écho à la couleur des merveilleux sables de GoldenEye, en Jamaïque, patrie de cœur de Ian Fleming, le cadran est quant à lui composé de silicone gris naturel. Grâce aux cristallites, le motif est absolument unique à chaque pièce. En hommage au drapeau jamaïcain, le tour de la lunette est pavé de diamants naturels traités en vert et jaune dans 10 nuances tropicales, allant d’un vert forêt extrêmement sombre à une teinte cognac, en passant par un vert olive, un jaune, une couleur or et un duo or/cognac. Deux diamants incolores à 12 heures ajoutent un éclat supplémentaire à la montre, qui devient le modèle de référence de ce 60e anniversaire.

Richard Mille

De toutes les montres de la collection, cette nouvelle création est une œuvre qui place le meilleur de la technique au service de l’élégance. Et qui présente une création maison : le premier chronographe flyback (retour en vol) développé dans son intégralité en interne. La nouvelle RM 72-01 bat la mesure, un rythme à trois temps mis en avant par trois chiffres, le 3, le 8 et le 11. Trois temps pour trois nouveaux compteurs qui attirent d’emblée tous les regards. Les aiguilles dansent en cadence au sein de ces trois échelles de temps stylisées (bleu pour la petite seconde, orange pour les minutes, vert pour les heures) coordonnées par une roue à 6 colonnes. Ce modèle – disponible dans quatre versions, or rouge 5N, titane et céramique blanche ou noire – au mouvement à remontage automatique, offre une réserve de marche de 50 heures, chronographe enclenché ou non. Une montre au réel confort d’utilisation, résolument architecturale, imprégnée de mécanique pure, aux finitions main soignées et pensée pour un porter quotidien.

IWC Schaffhausen

La Montre d’Aviateur Timezoner TOP GUN Ceratanium (réf. IW395505) est le premier modèle TOP GUN doté d’une complication Timezoner®. La
montre peut être réglée sur un fuseau horaire différent d’une simple pression suivie d’une rotation de la lunette. L’aiguille des heures, l’affichage des 24 heures et la date avancent ou reculent par paliers d’une heure. Ce réglage fonctionne également lorsque la ligne de changement de date est franchie – sans perdre une seule seconde. Le boîtier est en Ceratanium® tandis que l’anneau des villes est en céramique. Ce dernier affiche le nom
de 24 villes, chacune représentant l’un des fuseaux horaires internationaux. Les chiffres ont un revêtement luminescent pour les chiffres 12, 3, 6 et 9. Le design tactique « jet black » est complété par un fond en verre saphir teinté et un bracelet en caoutchouc noir avec insert en textile. Le calibre 82760 de manufacture IWC possède un système de remontage Pellaton doté de composants en céramique. Réserve de marche de 60 heures dans le ressort-moteur. La production annuelle de la Montre d’Aviateur Timezoner TOP GUN Ceratanium sera limitée à 500 pièces.

Vacheron Constantin

La collection Overseas est une collection de montres qui porte l’esprit du voyage. Cette ouverture sur le monde héritée de François Constantin est au cœur de la philosophie de la Maison depuis ses origines. Conçus dans un esprit d’élégance casual et de confort avec leur système d’interchangeabilité des bracelets et de mise à l’aise au niveau des fermoirs, les garde-temps Overseas sont les parfaits compagnons du quotidien. Cette montre renferme un chronographe à roue à colonnes dont les informations sont complétées par une date à guichet entre 4 et 5 heures. Son fond ajouré dévoile une masse oscillante en or 916/1000 au décor inspiré de la rose des vents, hommage à l’esprit du voyage. Grâce à son fermoir et à son système de trois bracelets facilement interchangeables (en alligator bleu, caoutchouc noir et or rose 750/1000 5N, la montre peut être personnalisée selon les désirs de son propriétaire.

 

 

 

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

blakemag_magazine_montre_ frederique_constant_Highlifeauto_39mm_cove

Montres, on vous aime ! Sixième et avant dernier jour de notre semaine spéciale consacrée à l’horlogerie. Découvrez la sélection de nos modèles préférés et bon dimanche.

Frédérique Constant

la marque présente son modèle Highlife automatic COSC dans une nouvelle version exclusive pour la France et le Benelux. Un cadran aux couleurs distinctives, un boîtier à bracelet intégré et un diamètre inédit de 39 mm, réduit de 2 mm par rapport à l’original. Toujours équipée d’un système de changement de bracelet offrant un look sur mesure et ultra précise par sa certification COSC*, cette montre sport chic illustre la philosophie de la maison : proposer une horlogerie de qualité swiss made, accessible au plus grand nombre.

Veneziano

Chaque montre Venezianico est née de la passion des frères vénitiens, Alberto et Alessandro Morelli ayant eu très jeune le goût pour la mode italienne et la belle mécanique. Découvrez ici le modèle Bucintoro. Fabriquée à la main à Bâle, en Suisse, la marque des frères a acquis une réputation dans le monde de l’horlogerie pour son design italien sur mesure, sa qualité suisse inégalée et sa mécanique sur mesure.

IWC SCHAFFHAUSEN

IWC Schaffhausen dévoile la Grande Montre d’Aviateur 43 Spitfire inspirée du design fonctionnel des anciennes montres militaires. Une édition arbore un boîtier en titane et un cadran noir tandis que l’autre se distingue par un boîtier en bronze et un cadran vert kaki. Les deux modèles sont munis d’un fond en titane, gravé de l’iconique silhouette du Spitfire et d’un boîtier interne en fer doux assurant une protection contre les champs magnétiques.

TAG HEUER

TAG Heuer a revisité le modèle le plus épuré et le plus élégant de la collection TAG Heuer Carrera : la TAG Heuer Carrera Trois Aiguilles. Il en résulte une nouvelle ligne de 13 modèles déclinés en quatre versions dont le design réinterprète dans un style moderne l’élégance innée de ce garde-temps : la TAG Heuer Carrera Day Date 41 mm, la TAG Heuer Carrera Twin-Time 41 mm, la TAG Heuer Carrera Date 39 mm et la TAG Heuer Carrera Date 29 mm, incarnant toutes l’éternelle obsession de la marque pour la lisibilité, depuis 1963.

HUBLOT

Hublot Big Bang Integrated Green automatique cadran squelette bracelet céramique vert 42 mm. Un classique de la marque revisité avec une couleur originale et parfaitement dans l’air du temps.

TISSOT

Les montres de plongée Tissot accueille une nouvelle manifestation, technique, experte, la Seastar 2000 Professional. Etanchéité 600 mètres, valve à hélium, certification ISO 6425, calibre automatique à longue durée de marche, lunette en céramique, le profil de cette plongeuse coche toutes les cases de la haute performance. Avec son cadran bleu dégradé à motif de vagues et son design sans concession, c’est aussi un garde-temps destiné aux amoureux du style nautique extrême.

 

 

 

 

 

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

Blakemag_magazine_montre_SEVENFRIDAY_T304_Green_Tiger_cover

Montres, on vous aime ! Cinquième jour de notre marathon spécial horlogerie. Découvrez la sélection de nos modèles préférés !

Swatch & OMEGA

Ce partenariat de design, une première pour OMEGA et Swatch, s’inscrit dans la tendance populaire des collaborations entre les marques de luxe et les marques de streetwear pour créer de nouveaux produits innovants qui allient le meilleur des deux mondes. Pour OMEGA, cette mission commune est à la fois une initiative amusante et un clin d’œil respectueux à l’entreprise courageuse qui a tout risqué pour relancer l’horlogerie suisse en difficulté pendant la révolution du quartz. La nouvelle collection, aux couleurs inédites, a pour but de donner une touche ludique à la montre professionnelle d’OMEGA. Chaque MoonSwatch possède sa propre déclaration de mission, des gravures inspirantes et les mêmes logos OMEGA X SWATCH sur le cadran et la lunette. Le couvercle de la pile de chaque montre possède une représentation de sa planète. Un bracelet VELCRO© adapté aux combinaisons spatiales ajoute une touche finale de chic astronautique.

Pierre Lannier – Collection Baron

Chronographe au boîtier, lunette, cornes, couronne, poussoirs, index, aiguilles et bracelet maille milanaise en acier argenté. Cadrans soleillé noir/gris.
Diamètre 43 mm. Étanche 50 mètres. Disponible chez les horlogers, bijoutiers, magasins multimarques et sur le site www.pierre-lannier.com

LEICA

Le LEICA L1 et le LEICA L2 . Ces deux variantes sont inspirées des détails esthétiques propres aux produits de précision qui font la réputation mondiale de la marque. Ces deux modèles ont été conçus par le Professeur Achim Heine qui, depuis de longues années, est à l’origine de nombreux produits Leica et connaît donc parfaitement les principes de design spécifiques à l’entreprise. On retrouve de nombreuses caractéristiques indéniables dans les détails et les ornements filigranes des montres, notamment dans la finesse des aiguilles et des index, dans la forme du boîtier en acier inoxydable richement travaillé, dans les rainures ornant les couronnes ou dans le verre bombé côté cadran qui rappelle la lentille d’un objectif d’appareil photo.

Longines

La collection Longines Spirit s’agrandit avec un nouveau chronographe en titane grade 5, qui sera proposé dans les sites les plus populaires de la marque. Cette pièce légère se présente sur un bracelet synthétique noir aux coutures vert néon, assorti aux aiguilles et chiffres arabes noir mat du cadran, recouverts de Super-LumiNova® pour une visibilité optimale. Son boîtier de 42 mm en titane renferme un mouvement automatique certifié COSC exclusif (L688.4) doté d’un ressort spiral en silicium. Le fond de boîte porte la gravure « PIONEER EDITION ».

TUDOR

le modèle Black Bay Ceramic emprunte les aiguilles TUDOR à la forme angulaire caractéristique, surnommées « Snowflake » et apparues au catalogue de la marque dès 1969. Résultat de subtiles combinaisons de codes esthétiques historiques et d’horlogerie contemporaine, la ligne Black Bay est à l’opposé d’un travail de réédition à l’identique de classiques. Résolument ancrée dans le présent, elle propose un condensé esthétique de près de sept décennies de montres de plongée TUDOR. Si l’apparence est néo?vintage, les techniques de fabrication, le niveau de robustesse, de fiabilité, de durabilité, de précision ainsi que la qualité des finitions sont supérieurs aux standards de l’industrie.

APOSE x Longchamp

Un an à peine après sa création, Apose, la jeune marque de montres haut de gamme gagne son pari de créer un modèle dont 100% des composants sont français. Nommé n°3-100, il est proposé en série limitée de 200 exemplaires numérotés. Relever ce défi a été possible grâce aux partenariats conclus d’une part avec la Maison Longchamp qui réserve à Apose les chutes de ses plus beaux cuirs pour les bracelets et d’autre part avec Pequignet qui vient de concevoir un nouveau mouvement français.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

Blakemag_magazine_montre_omega_cover4.1

Montres, on vous aime ! Quatrième jour de ce marathon horloger. Découvrez les modèles qui nous ont fait tourner la tête !

ALPINA 

Presque vingt ans après son lancement par la manufacture horlogère suisse Alpina, la ligne emblématique Extreme inaugure un nouveau design en 2022. La nouvelle Alpiner Extreme Automatic ne laisse pas indifférent. Plus nerveux, compact et moderne par son diamètre réduit à 41×42.5mm, le boîtier coussin arbore un cadran fonctionnel dont les trois aiguilles et la date se détachent sur un fond bleu, noir ou vert. Une réponse adaptée aux mœurs, où chacun peut exercer un métier en ville mais avoir pour passion la montagne et les sports extrêmes.

 

Girard-Perregaux

Voici la Tourbillon with Three Flying Bridges Bucherer BLUE, un garde-temps célébrant la virtuosité de Girard-Perregaux à travers une perspective “BLUE”. Le mouvement Tourbillon à Trois Ponts est considéré comme le plus ancien mouvement horloger au monde encore en production. Il reflète la capacité de Girard-Perregaux à réinventer la tradition d’hier pour les connaisseurs des montres d’aujourd’hui.

Audemars Piguet

Audemars Piguet est heureux de révéler son nouveau modèle Code 11.59 by Audemars Piguet Tourbillon Volant Automatique paré d’un cadran en onyx noir. Arborant une esthétique bicolore, ce garde-temps allie céramique noire et or gris 18 carats, pour un contraste à la fois sobre et puissant. Le mélange de pierre naturelle et de métaux tantôt précieux, tantôt high-tech renforce l’identité créative de la collection.

 

Frédérique Constant

Dotée à 6h de la célèbre ouverture Heart Beat et affichant un classicisme revendiqué, la Classics Heart Beat Manufacture dévoile aujourd’hui un visage inédit. Refonte d’une pièce culte de la Maison, celle qui ouvrit l’ère des mouvements Manufacture chez Frédérique Constant, cette montre arbore un nouveau cadran présenté dans une nouvelle boîte de 39 mm, l’ensemble étant rythmé par le calibre Manufacture automatique FC-930-3, fier descendant du calibre FC-910, premier mouvement développé en interne en 2004. Deux éditions limitées sont proposées : l’une en or rose 18K limitée à 93 montres, et l’autre en acier éditée à 930 exemplaires.

Krayon

Krayon célèbre l’esprit aventurier à travers la montre Anywhere Métiers d’Art Azur, un garde-temps destiné à séduire les collectionneurs et amateurs de raffinements rares, à la recherche d’une complication singulière, l’indication des levers et couchers du soleil, au lieu précis choisi par le client partout dans le monde. Si l’hyper-complication, éphéméride sur-mesure reliée intimement à son porteur, se distingue par son ingéniosité, la finesse de son cadran reprend les techniques de peinture miniature des maîtres émailleurs de jadis. Les courbes du boîtier et l’harmonie contemporaine de l’ensemble en font un élégant garde-temps qui démontre tout le savoir-faire de l’horloger suisse indépendant.

OMEGA 

Speedmaster ‘57 – Bienvenue en 1957. Cette réinterprétation d’un grand classique de la Maison nous replace au début de l’histoire Speedmaster. Avec son boîtier de 40,5 mm, la montre s’inspire du modèle d’origine créé il y a précisément 65 ans et alors révolutionnaire. Elle arbore notamment des finitions caractéristiques telles que les aiguilles « Broad Arrow » et l’échelle tachymétrique sur une lunette satinée. OMEGA a également doté ce modèle en acier inoxydable d’un look plus épuré avec un mouvement à remontage manuel, un bracelet vintage et la certification Master Chronometer. Offrez ce garde-temps orné d’un cadran vert à une personne qui apprécie la tradition twistée d’une touche de modernité.

Entrer
ArchivesBlogHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

Blakemag_magazine_online_horlogerie_cover

Montres, on vous aime ! Troisième jour de cette semaine dédiée à l’horlogerie, découvrez les modèles qui nous ont fait tourner la tête !

 

Festina Chronobike Homme

Amateur de pièce de collection, alors les montres Festina chrono bike sont faites pour vous! Ces montres inspirées de l’univers du cyclisme, aux lignes dynamiques et au design léger et compact ont apporté à la marque Festina un prestige inégalé, notamment grâce à des événements aux retombées internationales comme le Tour de France par exemple. C’est entre autres grâce à son design original et innovateur qui est un subtil mélange entre utilité et élégance! La nouvelle collection de montres Festina chrono bike est la digne héritière d’une collection qui a su évoluer au fil des années tout en conservant ses valeurs originelles!

 

Thomas Sabo Rebel Spirit Moonphase

L’un des systèmes sophistiqués les plus prestigieux vient s’intégrer dans la montre à quartz classique de Thomas Sabo : l’affichage des phases lunaires à 6 h transforme le ciel nocturne en modèle de style de la montre Spirit Moonphase Movement. De forme ronde classique et de haute précision avec un cadran guilloché soleil, une couronne sertie d’onyx et un élégant bracelet maille milanaise.

FOSSIL Chronographe Neutra

Parmi le large choix de modèles de montres proposées par la marque Fossil, voici un chronographe aux lignes délicieusement épurées, noir mate, en acier inoxydable, avec un boitier de 44mm, étanche 5 ATM, avec un bracelet en maille milanaise, interchangeable.

Roger Dubuis Excalibur Liu Wei Monotourbillon

Roger Dubuis est fière de dévoiler le quatrième garde-temps Urban Culture Tribe: l’Excalibur Liu Wei Monotourbillon. Roger Dubuis a ouvert au sculpteur, peintre et dessinateur Liu Wei les portes de la manufacture. C’est là que l’artiste a réinterprété la signature astrale de l’iconique Excalibur MT, en proposant un chef-d’œuvre aux couleurs éclatantes et aux lignes architecturales, une représentation créative du monde urbain dans toute sa vivacité et sa complexité.

ZENITH ICONS

La Manufacture propose des montres ZENITH vintages, rares et recherchées des années 1960 et 1970 qui ont marqué leur époque et sont devenues certaines des références les plus emblématiques de la Maison. Parmi les plus rares ZENITH El Primero de deuxième génération, la 01.0140.415 a été produite en un seul et unique lot de 500 pièces. Dans la lignée des designs futuristes de l’époque, elle prend des allures “Space Age” avec ses volumes défiant la gravité, associés en ce cas à une lunette fixe galvanique bleue qui porte l’échelle tachymétrique, et la distingue radicalement des autres modèles de l’époque. Parmi ses signes distinctifs, citons encore sa carrure en acier tonneau debout, son cadran bleu galvanique renfoncé brossé doté d’index bâtons luminescents d’un nouveau style, et son bracelet lobster intégré acier de deuxième génération.

Ralph Lauren Polo Vintage 67

En hommage à la passion de Ralph Lauren pour les montres du début des années 1920 et 1930, Ralph Lauren est heureux de présenter le dernier opus de la Collection de garde-temps Polo avec l’introduction de Polo Vintage 67. La Polo Vintage 67 capture le désire du designer de produire de beaux garde-temps avec un caractère bien défini et un sens du style inaltérable. Fabriquée dans la tradition de la Haute Horlogerie suisse, la patine raffinée de l’acier inoxydable vieilli ajoute un charme durable au boîtier de 40 mm avec couronne en forme d’oignon assortie. Les contours continus sophistiqués – évoquant des œuvres d’art des années 1920 et 1930 – complètent le cadran argenté opalin, avec des chiffres arabes imprimés en laque noire et un cadran subsidiaire des secondes à 6 heures. Les aiguilles laquées noires brillantes qui entourent les heures et les minutes sont enfermées dans un superbe verre saphir doté d’un traitement antireflet. De style classique, ce garde-temps évoque un héritage intemporel destiné à être transmis de génération en génération. La Polo Vintage 67 est animée par un calibre LJP7380, un mouvement mécanique à remontage manuel conçu selon les plus hauts standards de fabrication suisse. Le garde-temps fonctionne à une fréquence de 21’600 alternances par heure et possède une impressionnante réserve de marche de 90 heures. Le fond du boîtier en verre saphir met en valeur le savoir-faire des Côtes de Genève verticales terminées à la main et du grain circulaire connu sous le nom de perlage. Un bracelet interchangeable en cuir de veau bruni qui vieillira magnifiquement avec le temps, complète le garde-temps.

 

 

 

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

blakemag_magazine_mode_homme_darkmoon_grey_cover

Montres, on vous aime ! Deuxième volet de cette semaine dédiée à l’horlogerie, découvrez les modèles qui nous ont fait tourner la tête !

Eberhard Scafograf 200 DLC Limited Edition

Édition limitée à seulement 135 exemplaires, les montres Scafograf 200 sont dotées d’un boîtier en acier avec traitement DLC® qui leur confèrent un look total black audacieux. Étanche à 200 mètres avec mouvement mécanique à remontage automatique, Scafograf 200 Limited Edition a le fond de boîtier gravé de l’étoile de mer emblème de la collection : synthèse parfaite entre passé et présent au sein d’une montre intemporelle.

U-BOAT 44MM DARKMOON

La gamme U-Boat est particulière. Le boîtier en acier inoxydable AISI 316L, entièrement rempli d’une huile spéciale qui met en valeur le cadran, créant l’illusion de l’absence de verre, et un effet optique d’un noir plus intense et une meilleure lisibilité. Bulle d’air visible sur le cadran pour compenser les variations de température.

CITIZEN C7

La nouvelle collection CITIZEN C7 rend hommage à l’esthétique classique du modèle original de 1965. Déclinée en 4 nouvelles montres, cette nouveauté dispose de quelques touches modernes: un boîtier de 40 mm, alors que les anciens modèles étaient de 36 mm, ainsi qu’un fond de boîtier en verre.

Oris Aquis Date Upcycle

Issue du recyclage des plastiques de l’océan, l’Oris Aquis Date Upcycle est disponible en 41,5 mm et en 36,5 mm toutes deux dotées de cadrans en plastique recyclé provenant de l’océan. Chaque montre est unique, car le processus de recyclage du plastique produit des motifs aléatoires il n’existe pas deux cadrans identiques.

PIERRE LANNIER


Modèle 334B126 de la collection Automatique TRIO. Modèle automatique à cœur ouvert, au boîtier, lunette, cornes, couronne en acier 316L argenté Index et aiguilles en acier argenté. Cadran blanc . Bracelet en cuir point sellier bleu . Diamètre 42mm. Étanche 50 mètres. Largeur bracelet 20mm.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Montres : Toutes, terriblement !

blakemag_montre_Alpiner_Extreme_ Regulator_ Automatic

Montres, on vous aime ! Premier volet de cette semaine dédiée à l’horlogerie, découvrez les modèles qui nous ont fait tourner la tête !

Alpina – Alpiner Extreme Regulator Automatic :

Modèle de montre phare révélé en 2005, l’Alpiner Extreme Regulator Automatic revient, aujourd’hui, sous un nouveau jour dans la collection de la manufacture horlogère suisse Alpina. Distinctive par son affichage dissocié des heures, minutes et secondes, elle arbore, pour la première fois, un boîtier au diamètre plus compact (41 mm) paré aux conditions les plus extrêmes, tel que son nom l’indique. Toujours rythmé par le calibre automatique AL-650, ce garde-temps racé au cadran exclusif est édité en série limitée à 888 exemplaires.

Daniel Wellington :

L’Iconic Link Automatic est une montre dotée d’un mouvement à remontage automatique, alimenté par le mouvement de votre poignet. Le cadran noir lumineux est doté d’index et d’aiguilles qui brillent dans le noir, d’un affichage de la date agrandi et est étanche jusqu’à 100 mètres. Verre saphir résistant aux rayures à l’avant et à l’arrière de la montre, avec un fond de boîtier d’exposition qui expose le mouvement automatique à l’intérieur.

DOXA Army :

DOXA lance la montre DOXA Army en acier en version non limitée. Un modèle très attendu par toute la communauté DOXA. La DOXA Army en acier est déclinée en deux versions de lunette, pour la première fois en bronze avec insert en céramique hunter green ou en acier avec insert en céramique noir.

Philippe Plein Skull :

La montre Skull de Philippe Plein. Boîtier acier noir brillant de 44 mm avec un cadran noir et une tête de mort or au centre. Le bracelet est en silicone noire.

HERBELIN – Newport Carbone Titane

HERBELIN a conçu pour la Route du Rhum un garde-temps automatique paré contre les situations les plus extrêmes : la Newport Carbone Titane.
Edité en série limitée à 500 exemplaires numérotés, cette montre chronographe doté d’une fonction compte à rebours de régate promet d’être un coéquipier fiable sur qui compter pour repousser les limites du possible et donner l’envie de réaliser les rêves les plus audacieux. Bon vent à ce bolide de course high tech par ses matériaux, horloger par ses fonctions, racé par son design.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Longines Record Héritage Chronographe

Blakemag_magazine_montre_longines_record_heritage_chronographe_cover

Longines se réinvente encore et toujours au cours de l’année de son 190e anniversaire : un design à l’esthétique vintage enrichit désormais la collection RECORD de son premier chronographe tachymètre. 

Résolument classique, la collection Record est emblématique du savoir-faire horloger de la marque au sablier ailé. A travers cette ligne, Longines exprime toute son essence, faite d’élégance intemporelle et d’excellence. Aujourd’hui, les horlogers de la marque passés maîtres dans la mesure du temps, enrichissent cette collection d’un nouveau chronographe tachymètre qui se distingue par son esthétisme vintage.

 

Les atouts du nouveau chronographe Record :

La Record Heritage se loge dans un boîtier sobre en acier inoxydable de forme ronde. Il affiche 40 mm de diamètre et à peine 13,80 mm d’épaisseur.

La lunette, polie et légèrement biseautée, enserre la glace saphir doucement bombée, recouverte de multiples couches de revêtement anti-reflets. Le cadran noir mat est orné d’élégants chiffres arabes dorés et d’index fins.

L’absence de guichet de date met en valeur le cadran des petites secondes, placé à 3 heures, et celui du compteur des 30 minutes, disposé à 9 heures. L’échelle tachymétrique est positionnée sur l’extérieur du cadran pour une meilleure visibilité.

Un balancier spiral en silicium anime un mouvement exclusif Longines, résistant au magnétisme. Gage de précision et de fiabilité, ce calibre est certifié chronomètre par le COSC. Un balancier spiral en silicium anime un mouvement exclusif Longines, résistant au magnétisme. Gage de précision et de fiabilité, ce calibre est certifié chronomètre par le COSC. Visible à travers le fond transparent du boîtier, il donne vie aux aiguilles feuilles dorées, fines et discrètes.

Déjà sublimé par ces caractéristiques esthétiques, l’esprit vintage de la Record Heritage est renforcé par la finesse de ses poussoirs rectangulaires. Premier chronographe de la collection Record, ce nouveau garde-temps se porte avec un bracelet en acier inoxydable ou en cuir brun surpiqué d’une couture écrue. Le style élégant, les finitions soignées et l’excellence technique de la Record Heritage font qu’elle ornera aussi bien un poignet féminin que masculin. Alors, êtes-vous prêt à mesurer le temps vous aussi ? 

 

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Omega présente la Speedmaster x33 MARSTIMER

Blakemag_magazine_OMEGA_speedmasterx33_Marstimer

Omega ose encore. Les créateurs de la première montre portée sur la lune ont anticipé le prochain bond de géant avec une nouvelle Speedmaster conçue pour mesurer chaque instant sur la planète Terre – et Mars. Fabriquée en partenariat avec l’Agence spatiale européenne (ESA), la Speedmaster X-33 Marstimer d’OMEGA est tout ce que son nom suggère.

Le nouveau Marstimer alimente le calibre 5622 d’OMEGA. Un mouvement à quartz thermocompensé de haute précision, qui gère les nombreuses fonctions numériques et analogiques de la montre avec rapidité et efficacité. Le chronographe unique de 45 mm, boîtier en titane grade 2, peut suivre les heures et les fuseaux horaires, à travers notre propre monde et sur la mystérieuse planète rouge. Développé pour aider les scientifiques, marstimer d’OMEGA offre une gamme d’outils précieux pour ceux qui travaillent dans le domaine de la recherche spatiale. Le nouveau Marstimer alimente le calibre 5622 d’OMEGA. Un mouvement à quartz thermocompensé de haute précision, qui gère les nombreuses fonctions numériques et analogiques de la montre avec rapidité et efficacité.

Le chronographe unique de 45 mm, boîtier en titane grade 2, peut suivre les heures et les fuseaux horaires, à travers notre propre monde et sur la mystérieuse planète rouge. Développé pour aider les scientifiques, marstimer d’OMEGA offre une gamme d’outils précieux pour ceux qui travaillent dans le domaine de la recherche spatiale. Marstimer d’OMEGA offre une gamme d’outils précieux pour ceux qui travaillent dans le domaine de la recherche spatiale. Ses fonctions, développées sous une licence brevetée de l’ESA, comprennent une fonction MTC pour suivre la date et l’heure du sol de Mars au méridien principal, ce qui permet le fait qu’une journée sur Mars est 39 minutes plus longue que sur Terre. Ainsi qu’une boussole  solaire innovante, pour trouver le vrai nord sur la planète Terre et Mars. Les porteurs ont également accès aux applications disponibles sur la Traditionnelle Speedmaster Skywalker X33, telles que MET (Mission Elapsed Time), PET (Phase Elapsed Time), les alarmes et le calendrier perpétuel. 

Bien qu’une mission avec équipage sur la planète rouge puisse encore prendre des années, la nouvelle Speedmaster X-33 Marstimer d’OMEGA est disponible dès maintenant, à plusieurs endroits sur Terre. Un must pour les professionnels, les fans de l’espace et les collectionneurs passionnés, il est élégant à porter, convaincant à utiliser et constitue un compagnon idéal de la Speedmaster Moonwatch d’OMEGA.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Maurice Lacroix AIKON #tide FIBA3x3 change la donne!

Blakemag_magazine_maurice_lacroix_watches_cover

Maurice Lacroix dévoile trois montres en édition spéciale qui reprennent les attributs de l’AIKON #tide lancée récemment, en les associant au monde passionnant du 3×3, le format de basket-ball mondial adoré par des millions de personnes. Partageant les mêmes qualités que les autres membres de la famille AIKON, ces nouvelles montres changent la donne à la fois sur le terrain et en dehors.

Il y a quelques semaines, Maurice Lacroix a dévoilé une nouvelle montre révolutionnaire, l’AIKON #tide. Partageant les mêmes attributs que les autres membres de la famille AIKON, ces nouveaux modèles sont constitués de plastique recyclé issu de l’océan, d’une formule secrète et de fibre de verre. Le matériau composite ainsi créé est deux fois plus dur que le plastique traditionnel, cinq fois plus résistant et possède une empreinte carbone nettement inférieure à celle de la production de PET vierge. La lunette, le boîtier, le fond du boîtier, la couronne, la pièce de bout et le fermoir du bracelet de ce nouveau modèle sont tous façonnés à partir de ce matériau composite. Il faut 17 bouteilles pour fabriquer une montre et son emballage sur mesure, ce qui signifie 17 bouteilles de moins qui polluent l’océan.

Après le récent lancement de l’AIKON #tide, Maurice Lacroix associe son modèle innovant à la discipline pleine d’adrénaline qu’est le basket-ball 3×3. La marque horlogère suisse n’est pas étrangère à la vie citadine. Elle est le « chronométreur officiel du FIBA 3×3 World Tour », un sport d’action qui se joue dans certains des environnements urbains les plus passionnants du monde. Né dans la rue, le 3×3 fait désormais partie du programme olympique. Joué dans le monde entier, il est diffusé dans plus de 100 pays et suivi par des millions de fans à travers le monde. Avec une très forte audience sur les réseaux sociaux, les fans connectés ne sont jamais loin de l’action.  C’est un domaine passionnant où les joueurs couvrent le terrain avec une incroyable rapidité. Passe ou tir, le terrain est une arène pleine d’énergie où la concentration est absolue et où la fatigue signe la défaite.

La nouvelle édition spéciale AIKON #tide FIBA3x3 déborde d’énergie. Logée dans un boîtier de 40 mm, cette montre sur le thème du basket-ball est dotée d’un verre saphir plat qui améliore la lisibilité, tandis que le mouvement à quartz assure la précision dans un monde où les secondes comptent. Ces deux modèles, idéalement adaptés aux joueurs de basket, sont disponibles avec des cadrans noirs ou blancs et sont livrés avec des bracelets coordonnés. Les cadrans intègrent le logo « 3×3 » dans un motif élaboré, tandis que le fond du boîtier est également embossé avec le logo « 3×3 ».

Lorsque les versions inaugurales de l’AIKON #tide ont été dévoilées, elles arboraient des cadrans aux tons vifs et des bracelets aux couleurs tendance. Aujourd’hui, Maurice Lacroix revient avec une nouvelle création éblouissante, inspirée cette fois par le ballon Wilson officiel du FIBA 3×3 World Tour. Ce nouveau modèle arbore des teintes bleues, orange et jaunes et est un concentré de vitalité. Une fois encore, le cadran est orné du logo FIBA 3×3, qui est également répété sur le fond du boîtier.

En outre, conformément à l’esprit écologique de la marque, l’AIKON #tide FIBA3x3 n’est pas présentée dans un emballage excessif, mais dans un mug aux couleurs coordonnées qui peut être utilisé encore et encore. Avec cette dernière initiative, réalisée avec l’aide du FIBA 3×3 World Tour, la dynamique marque horlogère du Jura suisse offre encore plus de choix aux membres de la génération Z. Comme tous les modèles Maurice Lacroix, ces nouvelles créations offrent une valeur perçue élevée. Maurice Lacroix a choisi de collaborer avec le FIBA 3×3 World Tour, car il s’agit d’un format sportif urbain, accessible et orienté vers le succès.


Quelle que soit la montre de l’édition spéciale que vous choisirez de porter, vous contribuerez à nettoyer les océans et vous aurez l’air cool sur le terrain et en dehors. La Maurice Lacroix AIKON #tide FIBA3x3 change tout simplement la donne !

Entrer
ArchivesHorlogerie

ROYAL OAK: 50 ANS D’INNOVATIONS

Blakemag_magazine_Royal_Oak_2016_Celebration_Still_Life_cover

Royal Oak un nom qui fait rêver les amateurs d’horlogerie. Depuis son lancement le 15 avril 1972, la Royal Oak, dessinée par Gérald Genta a provoqué un bouleversement sans précédent grâce à sa boîte en acier inoxydable finie à la main, à sa lunette octogonale fixée par des vis hexagonales apparentes, à son élégant bracelet en acier intégré ainsi qu’à son mouvement extra-plat à remontage automatique. Inspirée par la révolution culturelle et industrielle des années 70, dévoilée aux premiers temps de la crise du quartz, cette montre mariant un caractère sportif avec un savoir-faire séculaire annonce une nouvelle ère de Haute Horlogerie en phase avec des modes de vie en pleine mutation.

Au fil des ans, la Royal Oak a donné vie à une collection à part entière, composée de nouvelles tailles, matériaux, styles et calibres. Depuis 50 ans, plus de 500 modèles de Royal Oak ont été conçus, faisant de cette création iconoclaste une icône culturelle dans le monde de l’horlogerie et au-delà. Voici les principaux faits marquants de son histoire.

En 1970, trois distributeurs d’Audemars Piguet perçoivent un changement de sensibilité chez leurs clients et mettent la marque au défi d’y répondre. Georges Golay, alors administrateur délégué d’après les AP Chronicles d’Audemars Piguet, confie la délicate mission à Gérald Genta, joaillier expérimenté et designer horloger éprouvé, de dessiner une montre de sport en acier inoxydable d’un genre totalement nouveau. Genta réalise le dessin de la Royal Oak en une nuit, puisant dans de nombreuses sources d’inspiration dont celui du casque de plongée dont il gardait
le souvenir depuis son enfance. Bien que la création de Genta s’inscrive dans le prolongement des montre-bracelets atypiques qu’Audemars Piguet créait depuis les années 30, elle reflète également la tendance culturelle qui anime l’art contemporain, le design, l’architecture et la musique dans les années 60 et 70.

Il s’ensuit un formidable élan collectif, réunissant les meilleurs horlogers et artisans de l’industrie : Stern Frères travaille sur le cadran guilloché Petite Tapisserie, Favre & Perret sur la boîte en acier et Gay Frères sur le bracelet intégré en acier. La pièce est si complexe à réaliser en raison de la dureté de l’acier que son premier prototype est conçu en or gris, un matériau plus malléable. Le bracelet intégré comprend à lui seul 154 composants, dont 20 fins maillons de liaison, faisant de ce bracelet l’un des plus complexes de l’histoire horlogère. Qui plus est, l’alternance de surfaces brossées, satinées et polies sur la boîte en acier comme sur le bracelet est si sophistiquée que la finition est effectuée au sein des ateliers d’Audemars Piguet.

En avril 1972, la montre en acier la plus chère du marché est donc dévoilée à la Foire de Bâle, où elle crée un véritable séisme, générant de multiples
réactions contrastées, parfois critiques. Entre les doutes exprimés par les clients et les difficultés rencontrées pour produire et livrer les premiers
exemplaires, le démarrage est difficile. 490 pièces sont néanmoins vendues dès le début de l’année 1972 – un record pour Audemars Piguet, préfigurant un succès commercial ininterrompu. Durant quatre ans, Audemars Piguet s’attache avec grand soin à ne produire que cette seule référence – la désormais célèbre 5402. Ce n’est qu’en 1976 que la première Royal Oak pour femmes, en 29 mm (Modèle 8638), dessinée par Jacqueline Dimier, est lancée. Dès 1977, ces deux modèles sont revisités en or jaune, or gris, ainsi qu’avec une version alliant acier et or jaune, donnant naissance à une véritable collection. La marque crée également un diamètre intermédiaire de 35 mm, le Modèle 4100, qui s’impose
rapidement comme la référence pour les montres masculines. N’étant désormais plus considérée comme un cas particulier, la Royal Oak est sur le point de connaitre un destin prometteur.

De manière aussi surprenante qu’extraordinaire, la Royal Oak montre une grande capacité à s’adapter aux années 80.

S’éloignant du Modèle 5402, Audemars Piguet explore de nouveaux territoires esthétiques grâce à des tailles et des matériaux inédits. Des variations en platine et or rose s’imposent rapidement aux côtés des modèles en or gris, or jaune et bicolores (or jaune et acier). Ces
précieux garde-temps sont souvent accompagnés d’un cadran ou d’une lunette sertis. Cette diversité créative conduit parallèlement à la
recherche de nouveaux calibres. En phase avec son temps, la Royal Oak voit arriver des mouvements quartz en 1980. D’abord réticente à implanter cette technologie au sein de sa collection phare, Audemars Piguet répond à la demande du marché après l’avoir testée au sein d’une collection parente – le Modèle 6005, surnommé «Quartz », lancé en 1978 – et dont l’esprit novateur s’accorde parfaitement à cette technologie disruptive. Même si cette pièce emprunte certains éléments esthétiques à la Royal Oak, notamment la géométrie de sa boîte et son bracelet intégré combinant des finitions satinées et des chanfreins polis, sa couronne n’est plus octogonale ni ponctuée par huit vis hexagonales. En dix ans, on dénombre au moins 59 Royal Oak avec six mouvements quartz différents, s’étirant de 26 à 36 mm de diamètre. Tout en expérimentant la technologie du quartz, la
Manufacture joue également un rôle important dans la renaissance des complications traditionnelles. En 1983, elle dévoile la première Royal Oak avec indication de la date (5572) dans une boîte de 36 mm proposée en quatre versions : acier, or jaune, or gris, ainsi qu’un mariage bicolore acier et or jaune. Cette pièce à affichage calendaire multiple est suivie en 1984 du Modèle 5554, la première Royal Oak dotée du calibre automatique avec masse oscillante centrale et calendrier perpétuel le plus fin du monde, le Calibre 2120/2800, dévoilé en 1978 au sein du Modèle 5548.
En 1986, Audemars Piguet enrichit son offre d’une Royal Oak Calendrier Perpétuel Squelette (Modèle 25636). Cette montre en or jaune 18 carats
est la première Royal Oak squelettée, de même que la première à offrir un fond saphir qui place son calibre pionnier au centre du jeu. Ces premiers modèles à Calendrier Perpétuel, qui ont retenu l’attention des amateurs de traditions horlogères, ouvrent à la Royal Oak une nouvelle ère de réinvention.

La diversification des styles de la Royal Oak, de ses diamètres et mouvements, se poursuit tout au long des années 90, posant de nouveaux jalons techniques et esthétiques au fil de la décennie. Pour ses 20 ans, la Royal Oak prend un virage plus radical qui donne le ton de la décennie. En 1992, le Modèle 14802 est la première Royal Oak en série limitée, rendant hommage à la dénommée Royal Oak « Jumbo» de 39 mm née en 1972, et dotée pour la première fois d’un fond saphir. Mais c’est aussi la naissance de la première Royal Oak sur bracelet cuir – une pièce de 36 mm très controversée (Modèle 14800), dessinée extra-muros par le designer suisse indépendant Jörg Hysek. La partie centrale de sa carrure est évidée afin d’attacher le bracelet grâce à des pivots mobiles. Déclinée en une vingtaine de variations de matériaux et boîtes, cette atypique Royal Oak prendra
encore plus de libertés au fil des années suivantes.

Un nouveau sommet est atteint en 1993 avec le lancement de la Royal Oak Offshore – l’incarnation par excellence des modes de vies extrêmes qui s’imposent dans les années 90. Dessinée par Emmanuel Gueit, cette réinterprétation robuste de la Royal Oak, dans un diamètre surdimensionné de 42 mm, s’est rapidement imposée à la nouvelle génération qui voit en « The Beast », l’accessoire parfait pour une vie d’aventures. Cette déclinaison inédite de la Royal Oak a progressivement vécu sa propre vie, donnant naissance à une collection à part entière.
Alors que la Royal Oak explore librement son identité masculine tout au long des années 90 grâce à une grande diversité de designs, les versions féminines se déploient avec une même créativité. Les premiers modèles féminins squelettes apparaissent au début des années 90, avec l’emblématique calibre extra-plat 2003SQ de seulement 1,64 mm d’épaisseur. Des variations serties s’imposent progressivement, culminant avec la Royal Oak Squelette Haute Joaillerie (Modèle 15073), lancée en 1998. Doté d’une boîte de 30 mm, ce garde-temps présente un bracelet et des
aiguilles en or gris 18 carats et entièrement sertis de 446 diamants taille brillant et d’index en émeraude (~4,64 carats). En associant les traditions de la Haute Joaillerie et de la Haute Horlogerie avec un design contemporain, ce modèle ouvre la voie à une nouvelle vague de pièces joaillières au début des années 2000.

Mais avant cela, la Royal Oak pour femmes atteint de nouveaux sommets en 1997 avec la Royal Oak Mini (Modèle 67075), qui reste à ce jour la plus petite Royal Oak jamais réalisée. Équipée d’un mouvement à quartz, cette pièce horlogère de seulement 20 mm de diamètre épouse à merveille les poignets les plus fins.
Les années 1990 voient également les collections accueillir une part toujours plus importante de complications. En 1997, la Royal Oak Tourbillon, une édition limitée de 25 pièces en acier, est dévoilée pour les 25 ans de la collection, aux côtés de séries limitées de 5 pièces en or rose, platine et or jaune. Dans une boîte de 40 mm, le Modèle 25831 est animé par la seconde génération de mouvements à tourbillon, Calibre 2875, partiellement visible au travers de la cage octogonale du tourbillon, à 6h. En hommage au mouvement précurseur à tourbillon automatique d’Audemars Piguet, dévoilé en 1986, ce modèle possède son système de remontage coté fond. La Manufacture lance également sa première Royal Oak Chronographe (Modèle 25860, 39 mm) en 1997, de même que la toute première Royal Oak Grande Complication, comportant une répétition minutes, un calendrier perpétuel et un chronographe à rattrapante. Fort de 648 composants, son mouvement est abrité dans une imposante boîte de 44 mm en or gris, offrant un saisissant contraste avec la Royal Oak Mini dévoilée la même année.
Entre 1972 et 1999, Audemars Piguet a créé environ 300 variations de Royal Oak, dont près de 200 durant la période particulièrement créative des années 90.

La Royal Oak entre dans le troisième millénaire avec une nouvelle référence de 39 mm, le Modèle 15202, marquant une étape significative dans l’histoire de la «Jumbo». Ce nouveau modèle réinterprète les codes esthétiques de la Royal Oak de manière plus libre, avec de nouvelles couleurs de cadran ainsi que le retour du fond saphir. Le cadran présente, par ailleurs, le nouveau motif guilloché Grande Tapisserie, apparu l’année précédente dans la collection. Constitué de pyramides tronquées (environ 380 pour un cadran de 39 mm, au lieu de 700 environ pour un cadran Petite Tapisserie), la Grande Tapisserie s’impose rapidement au cœur des collections Royal Oak, à une époque où s’affirme la tendance des montres de plus grand diamètre, suite au lancement de la Royal Oak Offshore en 1993. Dès lors, le diamètre moyen d’une Royal Oak atteint 39 mm en 2005, contre 36 mm dans les années 90 et 35 mm dans les années 80. Se jouant des codes de la tradition et de la modernité, cette version suscite un réel engouement et devient l’une des Royal Oak les plus convoitées. Cependant, davantage qu’un retour aux sources, les années 2000 marquent l’avènement de designs avant-gardistes et de micromécanique de pointe.

La Royal Oak Concept, dévoilée en 2022, et la Royal Oak Tradition d’Excellence N°4 (2004), témoignent toutes deux de cette vision d’avenir caractéristique du nouveau millénaire. Depuis 1999, la gamme Tradition
d’Excellence sort du cadre de l’horlogerie classique, mariant de manière inédite plusieurs complications. La Tradition d’Excellence N°4 (réf. 25969PT) associe notamment un chronographe et un tourbillon au sein d’une boîte Royal Oak en platine de 44 mm. Cette édition limitée de seulement 20 pièces offre une exceptionnelle réserve de marche de 10 jours, grâce à son innovant double barillet visible à travers le cadran partiellement ajouré.

Enfin, dans les années 2000, la Royal Oak s’incarne grâce à des éditions limitées réalisées en collaboration avec des athlètes et célébrités. La première a vu le jour en 1990 avec la Royal Oak Championship conçue avec Nick Faldo. D’autres éditions limitées voient le jour au fil des années 90 et 2000, comme la Royal Oak City of Sails (1999), réalisée en partenariat avec Alinghi, la Royal Oak Sachin Tendulkar (2008), ou encore l’un des modèles «Oak Leaves» conçu en collaboration avec Michelle Yeoh en 2005. Depuis ses débuts, la Royal Oak a puisé son inspiration au sein
d’univers aussi différents que le sport, l’art, la culture et l’architecture. En retour, elle s’est elle-même imposée comme une source d’inspiration pour ceux qui l’ont portée. Au fil des ans, ces collaborations ont joué un rôle décisif dans la transmission de l’esprit toujours jeune et créatif de la Royal Oak.

L’imposant look futuriste des années 2000 s’estompe progressivement au profit de modèles plus raffinés, associant les codes originels de la montre avec une esthétique très contemporaine et des mouvements toujours plus performants.
En 2012, à l’occasion des 40 ans de l’icône, Audemars Piguet dévoile un ensemble de Royal Oak animées de la même audace qui la vit naître. Parmi les modèles phares : une nouvelle référence 15202 « Jumbo », fait sensation parmi les amoureux de la marque, aux côtés d’une version squelette dotée du nouveau Calibre 5122. À cette époque, la plupart des Royal Oak pour hommes ont des diamètres supérieurs à 39 mm, ce qui fait de la 15202 le seul modèle disponible dans ce diamètre emblématique. Depuis lors, sa rareté joue un rôle clé dans le succès continu qu’elle rencontre. La même année, la Manufacture dévoile également un modèle Royal Oak Tourbillon Extra-Plat (26510) à remontage manuel, en acier inoxydable ou or rose 18 carats, également disponible en édition limitée de 40 pièces squelettées (Modèle 26511, Calibre 2924SQ).

Ce mariage d’esthétique raffinée et de maîtrise technique marque la décennie, notamment avec la Royal Oak Double Balancier Squelette dévoilée en 2016. Conçu par les horlogers d’Audemars Piguet, son mouvement breveté accroît la précision et la stabilité de la montre. L’oscillation parfaitement synchrone est obtenue en assemblant deux balanciers et deux spiraux sur le même axe. Visible de part et d’autre de la boîte, le double balancier offre également une vue imprenable sur le cœur battant de la montre. D’abord proposée dans une boîte en acier ou en or rose de 41 mm, la pièce est ensuite déclinée en 37 mm ainsi que dans une grande variété de matériaux dont l’or gris, l’or jaune et la céramique noire. Les années 2010 ont également été le théâtre d’une autre innovation technique majeure, avec le modèle Royal Oak Quantième Perpétuel Automatique UltraPlat (26586), dont le prototype dévoilé en 2018 est aussi connu sous le nom RD#2. Avec son mouvement de 2,89 millimètres d’épaisseur au sein d’une boîte de 6,3 mm de hauteur, elle devient à l’époque la montre-bracelet automatique à calendrier perpétuel la plus fine au monde. Pour parvenir à ce résultat sans précédent, les ingénieurs d’Audemars Piguet ont regroupé les différentes fonctions du calendrier perpétuel sur un seul et unique niveau, au lieu de trois.

En ouvrant la voie à une nouvelle génération de montres à complications offrant le parfait équilibre entre esthétique raffinée, ergonomie optimale, savoir faire séculaire et esprit contemporain, cette création clôture une décennie riche en évolutions techniques et esthétiques.

Rendant hommage à 50 ans d’innovations continues, les derniers modèles marquent encore une étape dans le développement d’une collection qui transcende les modes et les tendances. Les versions 2022 lui confèrent une nouvelle dimension créative et technique grâce à une esthétique aussi raffinée qu’ergonomique, ainsi qu’à des matériaux, animations de cadrans et mouvements de dernière génération. Les célébrations du 50e anniversaire de la Royal Oak ont commencé avec une nouvelle génération de modèles Royal Oak « Jumbo» Extra-Plat, réf. 16202,
animés par un nouveau calibre automatique extra-plat, Calibre 7121, conçu sur mesure pour s’intégrer parfaitement au sein de la boîte de seulement 8,1 mm d’épaisseur. Le Calibre 7121, qui remplace le 2121 historique qui équipait la Royal Oak depuis ses débuts, accroît la performance, la fiabilité et le caractère contemporain de la collection Royal Oak. Il est aussi proposé en version squelette (Calibre 7124), au sein des nouveaux modèles 16204.

La collection Royal Oak franchit également une nouvelle étape avec le modèle Royal Oak Automatique Extra-Plat Tourbillon Volant – le tout premier tourbillon volant conçu par la Manufacture au sein d’une boîte « Jumbo» extraplate de 39 mm. En mariant avant-garde et tradition, la pièce se joue des codes originels de la Royal Oak. Sa boîte acier se pare d’un cadran Bleu Nuit, Nuage 50 Petite Tapisserie et d’une signature Audemars Piguet en
relief midi. Résolument orientée vers l’avenir, la cage du tourbillon volant dévoile un aperçu de la technologie de pointe qui l’anime. Développé en même temps que le Calibre 7121, le Calibre 2968 réussit le pari d’unir un mouvement automatique et un tourbillon volant sansnaltérer les proportions de l’iconique boîte «Jumbo». Pour y parvenir, les équipes d’Audemars Piguet ont entièrement retravaillé la cage du tourbillon existante au sein des modèles de 41 mm. Le résultat ? Un mouvement ultra-plat automatique à tourbillon volant d’à peine 3,4 mm d’épaisseur, dont la subtile micromécanique vaut à la pièce le surnom de RD#3. Repoussant plus loin encore les limites, ce modèle à tourbillon volant de 39 mm sera bientôt complété d’une autre version de 37 mm – marquant une autre première pour la Manufacture!

Par sa capacité à perpétuellement se réinventer tout en préservant les fondamentaux esthétiques du modèle original, la Royal Oak a su s’élever au rang d’icône culturelle au sein du monde horloger et au-delà. Jeune de seulement 50 ans, cette collection réserve encore bien des surprises pour les années et décennies à venir.

 

Entrer
ArchivesHorlogerie

Jaeger-Lecoultre: LA REVERSO “HOKUSAI”

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

Jaeger-LeCoultre célèbre les échanges culturels entre l’Asie et l’Europe qui influencent profondément l’art oriental et occidental, des arts plastiques aux arts du spectacle, mais aussi les techniques de production des textiles, du verre ou encore de la céramique, depuis près de deux millénaires. Un dialogue dans lequel s’est inscrit Jaeger-LeCoultre depuis les premiers pas de la Manufacture et tout au long de son histoire. Pour les 90 ans de la Reverso, la Maison célèbre cette éternelle conversation culturelle à travers une superbe nouvelle montre: LA REVERSO TRIBUTE ENAMEL HOKUSAI « CASCADE DE KIRIFURI ».

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

Alliant le savoir-faire européen à l’art japonais, la peinture miniature en émail sur le verso du boîtier met à l’honneur l’art oriental avec une fidèle reproduction de la célèbre estampe japonaise La Cascade de Kirifuri, réalisée par Katsushika Hokusai au début des années 1830. La Cascade de Kirifuri fait partie de la série Tour des chutes d’eau des différentes provinces, huit estampes représentant les cascades visitées par l’artiste entre 1831 et 1833 dans différentes régions de l’île principale du Japon, Honshu.
Incarnation de la créativité de la Grande Maison et de sa vision du monde de l’art et de la culture, ce nouveau garde-temps témoigne du talent et du savoir-faire des artisans de l’Atelier des Métiers Rares®, implanté au coeur de la Manufacture Jaeger-LeCoultre.

Reverso Tribute Hokusai
2020 Novelty

Processus soigneusement orchestré, la décoration de la montre a présenté de nombreux défis bien spécifiques, à commencer par le fond du boîtier. Il a fallu reproduire une oeuvre mesurant 37 x 24,5 cm sur une surface équivalant à un peu plus d’un dixième de l’originale, tout en capturant chaque détail à l’échelle, y compris les minuscules spectateurs au pied de la cascade.
Pour révéler toute la puissance et la beauté de l’eau qui jaillit de la montagne et plonge 100 mètres plus bas, Hokusai a fait preuve d’un sens de la perspective plus aiguisé et d’une plus grande maîtrise des couleurs vives pour La Cascade de Kirifuri que pour ses oeuvres précédentes. L’émailleuse a dû non seulement imiter ces caractéristiques à la perfection mais aussi reproduire les effets de la technique de l’estampe, bien spécifique et très différente de l’émaillage. L’une des principales difficultés tient au fait que les estampes multicolores nécessitent l’utilisation successive de plusieurs blocs de bois qui permettent chacun d’appliquer une couleur différente ; mais aussi à la reproduction de la technique bokashi qui permet de créer des nuances subtiles et dégradées. Pour que l’illusion soit parfaite, la maître émailleur Jaeger-LeCoultre a dû inventer sa propre technique.

Reverso Tribute Enamel Hokusai Waterfall

La simplicité du cadran de la Reverso Tribute, avec ses index appliqués facettés et ses aiguilles Dauphine, met en exergue la beauté de son décor. Écho artistique à la peinture miniature qui orne le fond, le cadran présente un motif guilloché ondulant très original évoquant les mouvements de l’eau. Réalisé à la main à l’aide d’un tour vieux d’un siècle auquel a été attachée une came spéciale pour réaliser ce motif particulier, l’effet visuel des vagues est amplifié par plusieurs couches d’émail Grand Feu translucide de couleur vert pâle, parfaitement assorti à un détail de la peinture au verso.

Reverso Tribute Hokusai
2020 Novelty

Après plusieurs cuissons pour solidifier les différentes couches d’émail, le dernier défi a été l’application minutieuse des index (qui nécessitent le perçage de minuscules trous à travers la surface lisse de l’émail) et le décalquage de la minuterie chemin de fer.
Comme pour tous les travaux en émail, la cuisson peut modifier les couleurs de façon imprévisible. Ainsi, pour le recto comme le verso de la Reverso Tribute Enamel Hokusai, de nombreuses heures de recherches et de tests ont été nécessaires pour que la couleur du cadran soit exactement identique à celle de la peinture au dos et que celle-ci soit elle-même fidèle aux couleurs originales utilisées par Hokusai. En plus de ces heures de recherches, près de cinq heures de travail ont été consacrées exclusivement au guillochage et huit à l’application des couches d’émail vert translucide. Enfin, ce sont plus de 70 heures de travail qui ont été requises uniquement pour la peinture du chef-d’oeuvre représenté en miniature sur le fond du boîtier.

Entrer
1 2 3 12
Page 1 of 12

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.