Login

Register

Login

Register

close

Joaillerie

ArchivesJoaillerieMagazine

Joaillerie de fêtes

Blakemag_magazine_joaillerie_ZOLOTAS_COSMOS-COLLECTION

Pour briller en cette fin d’année, retrouvez notre sélection de joaillerie, et si vous ne pouvez pas les porter, au moins, regardez les : nous allons faire briller vos yeux. 

AHKAH est une Maison de joaillerie fine fondée au Japon en 1997. Elle associe des diamants scintillants ainsi que des pierres colorées, à de l’or jaune 18K, constituant des pièces de joaillerie fine délicates et féminines. Acquise par la Maison TASAKI en 2018, AHKAH ne cesse de se réinventer.
En 2020, la designer britannique de renom Katie Hillier fut nommé directrice artistique AHKAH insufflant une nouvelle énergie à la Maison. Ces créations joaillières aux designs intemporels, se portent en accumulation et s’accordent à tous les styles, apportant une touche d’élégance et de créativité aux tenues du quotidien.

AKILLISCapture Trilogy symbolise les 3 temps amoureux : séduction, passion et engagement.
Dans la lignée des collections Capture, Trilogy reprend le motif triangulaire qui façonne une esthétique originale : piège à loup ou passion dévorante, à chacun d’y interpréter sa propre histoire.

 

LEGION – modèle ALPHA. LEGION est une nouvelle marque de bijoux unisexe alliant or, argent, pierres fines et précieuses.

ASHAHA – manchette AZNAR

Bäumer Vendôme joaillerieLorenz Bäumer propose cette bague “Pense à moi” en or rose sertie de diamants et d’un quartz rose.

BUCCELLATI – bague de la collection Macri Color. Retrouvez l’unique technique du brossage de l’or, typique de la maison Buccellati.

CHANEL Joaillerie – Il y a 90 ans, Gabrielle Chanel crée « Bijoux de Diamants », première collection de Haute Joaillerie au monde. Une collection somptueuse, où elle applique au bijou un principe fondamental de sa création : libérer le corps des femmes tout en les parant. Aujourd’hui, la maison CHANEL présente la collection 1932 en hommage à cette collection. Voici le collier transformable “ALLURE CELESTE” en platine, sertis de diamants entourant un saphir ovale de 55,55cts et un diamant poire de 8,05 cts.

ELI COUTURE – bague en or rose

Isabelle Langlois – pendedntif KHEPRIS en or jaune serti de diamants et d’une agate noire cabochon.

Maison Marli -Inspirée par Cléopâtre, la puissante femme indépendante et originale, Cleo de Marli évoque son héritage, son élégance et son courage créant une rare sophistication. Avec une gamme d’options colorées, la collection Cleo by Marli présente des pyramides emblématiques en or brillant 18 carats offrant un choix audacieux et stimulant. Les bijoux sont imaginés par Maral Artinian, et réalisés à la main, signature du savoir-faire de la Maison de joaillerie.

Jordane Someville – pendentif Camei

LASSAUSSOIS – bague or rose et diamants

MAZARIN Joaillier – Animal fétiche de la Maison, symbole de mémoire, de générosité et de bonheur, l’éléphant perpétue une tradition joaillière figurative très ancienne. Interprété par Mazarin en manchette, en bague, en pendentif ou en lucky charm, sculpté à la main dans l’or jaune et serti
de diamants, l’éléphant devient un bijou qu’on ne quitte plus, une création précieuse complice, une promesse de bonne fortune. Et parce que la métamorphose est l’un des principes de création de la Maison, la broche se transforme en pendentif, le motif d’oreille en bracelet et les boucles d’oreilles se conjuguent en cinq couleurs.

MELLERIO – Collection RIVIERA 55

MESSIKA – bracelet MOVE en or jaune, diamant et cuir vert anglais.

OLE LYNGGAARD – boucles d’oreilles “Mauvais œil” en or jaune serties de diamants

TASAKI – pendentif serti d’une perle Akoya

VAN DEN ABEELE – pendentif Porte-Bonheur en lapis et citrine. La monture et la bélière en or sertie de diamants.

VHERNIER – collier Olympia en or jaune

ZOLOTAS – bague en or blanc et lapis gravé “ATHENA

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

TIFFANY & CO. PRÉSENTE LA PREMIERE BAGUE DE FIANÇAILLES POUR HOMME

blakemag_magazine_lifestyle_homme_bijoux_tiffany&co_cover

Tiffany & Co. présente cette année le lancement de la Charles Tiffany Setting, la première bague de fiançailles pour homme, ornée d’un solitaire à la personnalité affirmée. Charles Lewis Tiffany lui donne son nom, lui qui, en 1886, a ébloui les amoureux du monde entier avec le lancement de la bague de fiançailles au diamant solitaire, la Tiffany® Setting. Dans les pas de son illustre ainée, cette nouvelle création rend hommage à l’héritage d’amour et d’inclusion longuement établi du joailler, jetant les bases de nouvelles traditions pour célébrer nos histoires d’amour uniques et singulières, et honorer nos engagements les plus chers l’un envers l’autre.


Le design de la première bague de fiançailles à diamant pour homme exprime une échappée moderne et audacieuse de l’alliance traditionnelle. Rappelant la silhouette d’un sceau, les modèles en platine et en titane redessinent un style masculin classique aux contours puissants, au profil contemporain, avec un diamant central éblouissant.


La première partie de la collection Charles Tiffany Setting sera disponible avec des diamants taille rond brillant et taille émeraude jusqu’à 5 carats. Les modèles diamant rond brillant ont un anneau au bord effilé, inspiré de l’anneau de la légendaire Tiffany® Setting, alors que ceux taille émeraude présentent des bords biseautés architecturés.


Tiffany continue à développer le niveau de transparence sur sa chaine d’approvisionnement en diamants, réaffirmant sa réputation en tant que leader dans la traçabilité des diamants. La Maison est unique parmi les joaillers de luxe mondiaux de par sa capacité à couvrir le parcours artisanal complet de chaque nouveau diamant acquis, individuellement certifié, et notamment chaque diamant serti dans la Charles Tiffany Setting. La région ou le pays d’origine de chaque diamant, ainsi que l’endroit où il a été taillé et poli, évalué et soumis au contrôle qualité, ainsi qu’où il a été monté en bijou sont inscrits sur le “Tiffany Diamond Certificate”.

Depuis plus de 180 ans, Tiffany crée des pièces de Haute Joaillerie plus impressionnantes les unes que les autres, qui valent à la Maison sa réputation. Les collections Haute Joaillerie de Tiffany & Co. se nourrissent d’innovation. Ce désir de continuellement repousser les limites du design permet à la Maison de donner vie aux idées les plus alternatives et expérimentales. Le savoir-faire incomparable de Tiffany accompagne la volonté de la Maison d’introduire des designs qui continuent de redéfinir le sens même de la Haute Joaillerie. Dans la collection Haute Joaillerie de 2019, des diamants aux tailles uniques furent sertis à la main pour assigner aux diamants la beauté singulière de la glace craquelée, n’exposant que peu de métal autour de chaque pierre pour maximiser sa brillance.


Tiffany & Co. a toujours été avant-gardiste quant à la découverte et l’introduction de pierres précieuses uniques, parcourant la terre entière pour découvrir des gemmes rares et exotiques. Vers 1902, une variété particulière de spodumène minéral fut découverte en Californie ; cette pierre semi-précieuse spectaculaire, aux tons lilas, fut baptisée « kunzite » en 1903, en hommage au Gemmologue en chef de de la maison, le Docteur George Frederick Kunz. Un béryl rose éclatant fut ensuite découvert à Madagascar, que le Docteur Kunz proposa de baptiser « morganite », en l’honneur du financier et client de Tiffany & Co., J. Pierpont Morgan, et qui fut présenté au monde en 1910. Tiffany eut également le privilège d’introduire la « tanzanite » en 1968, une pierre bleue violacée incroyable et jusqu’alors inconnue, qui fut découverte en Tanzanie, ainsi que la « tsarovite », un grenat d’un vert chatoyant exceptionnel découverte au Tsavo National Park au Kenya, introduite par Tiffany en 1974. Ces pierres de couleur, sont au coeur de la tradition de Tiffany & Co.; elles rendent hommage à la longue histoire de la Maison dans la découverte et l’introduction au monde de pierres de couleur dans les collections Haute Joaillerie.

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

CHANEL : ESCALE À VENISE

Blakemag_magazine_lifestyle_mode_joaillerie_chanel_escale_venise_cover

Chanel et Patrice Leguéreau, directeur du studio de création de Joaillerie présente la collection Escale à Venise.
Composée de soixante-dix pièces exceptionnelles, ces parures de Haute Joaillerie offrent une lecture contemporaine de la découverte de la Cité des Doges par Gabrielle Chanel.
Hommage à la ville favorite de Mademoiselle, cette Escale à Venise passe les icônes de CHANEL au prisme de la Sérénissime d’aujourd’hui.
Le trait sculptural, porté par des pierres extraordinaires, donne à cet ensemble une esthétique aussi précieuse que puissante.

Bague Eblouissante – Spinels & diamants

 

Sérénissime
Célébration de la richesse architecturale de Venise, la parure Eblouissante se compose de dessins
géométriques blancs et roses, interprétation unique des façades des palais et des sols en marbre
polychrome des églises. Sur une structure en or rose et platine, le collier, au tomber parfait, déploie des
motifs en quinconce sertis de diamants baguette qui rappellent le matelassé cher à Gabrielle Chanel.
Dans un style néo-baroque, la parure Sérénissime ravive, sous un jour contemporain, l’esprit byzantin des
mosaïques de la « basilique d’or ». A l’instar de ce plastron composé de carrés d’onyx et de brillants où des
tesselles de saphirs roses, jaunes et orangés, des grenats spessartites réfléchissent la lumière sur un saphir
jaune ovale de 27,09 carats auréolé d’une pluie de diamants. Une bague, d’architecture puissante, porte
une croix d’onyx, de saphirs jaunes et orangés et de brillants où resplendit un saphir Padparadscha de 6,04
carats.

Collier Volute Italienne – diamants et lapis lazuli

Gran Canale
Quatre parures d’une grande fluidité traduisent l’élégance du nautique. Volute Vénitienne met en scène les
palines d’amarrage blanches et bleues des gondoles. Elles apparaissent ici en lapis-lazuli et diamants,
rythmant un grand sautoir à trois rangs en perles et maillons d’or jaune. Dans le même accord chromatique,
Volute Marine travaille en volume cet élément de la lagune sur un pendentif en lapis-lazuli et brillants
suspendu à un rail avec une alternance d’éléments en diamants de forme étoilée et de pierres serties clos.
Il s’accompagne d’une paire de boucles d’oreilles et d’un jonc au pavage asymétrique uni et rayé sur lequel
repose une emblématique comète d’or jaune unie à un diamant poire de 1 carat.
En rouge et blanc, les palines prêtent leurs rayures transversales à Volute Croisière. Sur un sautoir
spectaculaire, spinelles rouges et diamants sont montés de façon à procurer un effet torsadé, à l’image des
cordages. Un jonc retient en ses filets une étoile et un diamant ovale de 2,13 carats.

Bague Camelia Baroque – Diamants, email, emraude

Isole della laguna
Ode aux Métiers d’art, les îles de lagune regroupent trois parures consacrant la fleur préférée de Gabrielle
Chanel, le camélia. Camélia Byzantin célèbre les mosaïques anciennes présentes sur l’île de Torcello au
travers d’un collier virtuose en pierres dures. Leur tracé irrégulier exalte la beauté d’un camélia rouge en
tesselles de cornalines et opales de feu. Son pistil est composé d’un diamant jaune de 10,07 carats.
Pour Camélia Vénitien, CHANEL a traduit dans la joaillerie le travail du verre, propre à l’île de Murano, en
employant du cristal de roche marié à de l’or jaune. Taillé dans cette gemme translucide, la fleur fétiche est
ornée de festons, au centre d’un plastron immaculé qui rappelle les ornements des miroirs vénitiens de
l’appartement de la rue Cambon. Ce collier se termine par un diamant rond de 1,5 carat. Une bague
feuillage ornée d’un diamant rond, une paire de boucles d’oreilles asymétriques et une montre-bijou
complètent admirablement cette parure.

Collier Constellation Astrale – Diamants, Lapis Lazuli

Spirito di Venezia
L’esprit de Venise s’exprime dans la personnalité du lion qui règne en maître dans la ville. Après la première
collection de Haute Joaillerie dédiée au signe astral de Gabrielle Chanel, en 2013, le félin apparaît
aujourd’hui dans cinq ensembles de caractère. Monochrome, le collier Lion Secret montre le profil de deux
fauves en or blanc sertis de diamants de taille poire et navette sur la crinière veillant sur un diamant poire
de 15,55 carats. Tel un bas-relief, ce duo unique apparaît sur un bracelet souple en mailles de diamants.
Lion Secret joue la carte de la couleur sur un sautoir à trois rangs. Il conjugue des beads de spinelles rouges
et de lapis-lazuli avec deux lions souverains au pelage de saphirs jaunes.
Ce collier s’accompagne d’un merveilleux bracelet aussi baroque que fluide.
Le ciel où apparaît le lion ailé sur la façade de la basilique San Marco, CHANEL le transpose dans la parure
Constellation Astrale. Il en ressort un collier nocturne taillé dans une puissante mosaïque de lapis-lazuli.
L’astre central serti d’un saphir jaune de 4,47 carats rayonne sur une nuée d’étoiles que l’on retrouve sur un
bracelet et une paire de boucles d’oreilles au relief majestueux. Enfin, la gemme bleue, facettée comme un
brillant, forme une bague étoilée sertie d’un saphir jaune taille coussin de 4,25 carats.

Découvrez le film de la collection:

http://pr.chanel.com/fj/escaleavenise2021

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

CHANEL présente la nouvelle collection COCO CRUSH

blakemag_magazine_online_lifestyle_chanel_coco_crush_cover2

CHANEL VOUS PRESENTE SES DERNIERES CREATIONS HORLOGERIE & JOAILLERIE

En effet, CHANEL ce n’est pas seulement un tailleur et un collier de perles. La maison propose de la joaillerie depuis 1932, date à laquelle Gabrielle Chanel présentera sa première et unique collection de haute joaillerie en platine et diamants dont le fameux et iconique collier “Comète”. Cette toute première collection de bijoux initié à la demande de la Guilde internationale du Diamant, Coco la baptise “Bijoux de Diamants”. A l’honneur, les diamants sont montés sur platine, une extravagance que seule Coco peut se permettre en plein crise économique.  Fascinée par l’éclat  et la pureté du diamant,  elle écrit qu’il «  représente avec densité la plus grande valeur sur le petit volume » et « je veux qu’un bijou soit aux doigts d’une femme, comme un ruban ». . Malgré le succès de Bijoux de Diamants, ces bijoux seront les seules pièces de joaillerie à sortir de la maison de couture avant plusieurs dizaines d’années.

La célèbre maison de couture a été pendant longtemps une spécialiste de la mode et lance sa ligne Chanel Joaillerie en 1993, celle que nous connaissons aujourd’hui. La nouvelle ligne de joaillerie de Chanel Joaillerie sera créée par Karl Lagerfeld en hommage à Coco Chanel et à ses premières créations de haute joaillerie de 1932. La ligne Comète renait et connait un succès foudroyant. Quatre ans plus tard, Chanel Joaillerie s’installera dans son adresse prestigieuse du 18, place Vendôme à Paris, où se trouve encore aujourd’hui la boutique, avec la ligne horlogerie de la Maison. La même année, le musée du Louvre expose des pièces de haute joaillerie pour rendre hommage à la Maison de Couture et à sa créatrice.

Découvrez la collection iconique COCO CRUSH, en OR BEIGE, jaune ou blanc, désormais disponible en version mini, que les hommes vont adorer porter. Les montres CODE COCO et BOY·FRIEND se déclinent dans de nouveaux codes et motifs indissociables de la Maison CHANEL.

Pendant la fermeture de la boutique historique du 18 Place Vendôme, la maison prendra ses nouveaux quartiers dès le 16 février au 15 rue de la Paix.

Entrer
ArchivesJoaillerieNews de Mode

SAUNIER VOUS OFFRE LA CLÉ DES SONGES

blakemag_La_Cle_des_Oceans_Sébastien_Destremeau_cover

A l’occasion de la 9ème édition du Vendée Globe, la maison Saunier, appartenant au groupe Altesse (qui
détient entre autres Les Georgettes), dévoile cette saison en exclusivité « La Clé des Océans ». Une collection capsule de bijoux signée en collaboration étroite avec le navigateur Sébastien Destremeau.


Pour sa seconde participation à la course à la voile en solitaire, le skippeur originaire de Toulon, a souhaité rendre hommage à la Clé des Océans, symbole protecteur des marins solitaires à travers une collection masculine de 8 modèles. Et c’est tout naturellement vers des ateliers labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant que le skippeur s’est tourné. C’est la passion commune du savoir-faire d’une maison centenaire et de la transmission de Sébastien Destremeau qui a permis de voir naître le projet.


Réalisés dans la plus pure tradition artisanale ardéchoise, en argent, et monté sur des cordons inspirés de boutes, ces bijoux uniques signent l’union entre les hommes et la mer. Une collection comprenant deux lignes, la ligne Cap et la ligne Cabestan, toutes deux résolument d’inspiration marine, où bagues, bracelets et pendentifs revisitent les thèmes chers aux amoureux de la mer comme la rose des vents, la boussole, les points cardinaux ou encore la poulie.


A travers cette collaboration, la maison Saunier s’adapte à une nouvelle tendance et dévoile une fois de plus son savoir-faire ancestral. Une édition limitée dans le temps et dédiée aux Maîtres des Océans comme aux marins d’eau douce, et à tous ceux que la mer fait rêver!

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

TIFFANY & CO. PROPOSE UN “MEN JEWELRY BREAKFAST”

blakemag_magazine_online_mode_homme_bijoux_tiffany&co_cover

Tiffany & Co. lance Tiffany Men’s : deux nouvelles collections de la Maison dédiées à l’homme. Parce qu’il n’y a pas que les femmes qui peuvent breafaster chez Tiffany!

Reflétant le savoir-faire de Tiffany & Co., les collections Tiffany 1837 Makers et Diamond
Point comportent de la joaillerie, des objets de décoration, des montres et d’autres produits élégants, modernes et épurés. Tiffany Men’s est conçue à l’image des hommes d’aujourd’hui : audacieux, décontractés mais élégants, intransigeants sur la qualité.
« La collection Tiffany Men’s est entièrement fondée sur le savoir-faire de notre Maison. Tiffany 1837 Makers est un clin d’oeil à l’artisanat traditionnel, à la date de création de Tiffany ainsi qu’à notre iconique collection 1837 pour femmes » explique Reed Krakoff, chief artistic officer de Tiffany & Co.

La collection Tiffany 1837 Makers s’inspire de l’atelier d’orfèvrerie de la Maison qui, historiquement, a été à l’origine de nombreux trophées sportifs. Les artisans ont joué sur des formes convexes et concaves et des motifs évocateurs de la quincaillerie. Estampillée de symboles tels que « T & CO MAKERS », « NY » et « AG925 », la collection Tiffany 1837 Makers honore la tradition d’orfèvrerie de Tiffany, en tant que Maison de luxe ayant établi le standard américain pour l’argent sterling (au 925 millième). Réalisée sur commande, la bague trophée Tiffany 1837 Makers rappelle 160 ans de fabrication artisanale de trophées sportifs, une bague graphique qui donnera du caractère à n’importe quelle tenue.

Alors que Tiffany 1837 Makers puise son inspiration dans l’artisanat traditionnel de l’orfèvrerie, Diamond Point explore un côté plus stylistique avec le choix d’un motif affirmé. Ce motif graphique orne les pièces de la collection tels le pendentif que Diamond Point en argent, les boutons de manchettes en argent et le shaker en cristal et argent. Ces créations ont été frappées et polies à la main pour obtenir un motif texturé. « Diamond Point adopte une approche plus moderne et graphique, en utilisant un motif inspiré de la colette d’un diamant – un rappel de notre expertise dans le domaine des diamants. »
L’échiquier, réalisé à la main, en argent et vermeil d’or est l’une des pièces les plus remarquables de la collection Tiffany Men’s. La collection Tiffany Men’s marque le retour de la Maison comme joaillier pour l’homme et vient s’ajouter aux collections iconiques telles que Paloma’s Groove. Inspirées par l’ingéniosité qui définit Tiffany & Co. depuis plus de 180 ans, les nouvelles pièces homme incarnent la main de l’artisan et l’esprit d’innovation.

La Maison prône depuis sa création un luxe décontracté, pour tous les jours. Tiffany Men’s a été dessinée avec esprit, humour et style pour l’homme du 21e siècle.

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

FRED Joaillerie, la légende du bracelet FORCE 10

Blakemag_FORCE10_HOMME_cover

Fred Samuel, fondateur de Fred Joaillerie, a toujours été en quête permanente de cette lumière qu’il a connue en Argentine. La voilà dans les reflets de l’eau… Grand sportif, il faisait de l’aviron les dimanches après-midi sur la Marne et passait tous ses étés en Bretagne à Perros-Guirrec. « J’aurai dû naître poisson. » Il transmettra cette passion à ses fils, qui deviendront champions d’Europe de voile. C’est ainsi qu’en 1966, naît la collection Force10 : « Mon fils aîné a eu l’idée de tresser des câbles marins fixés aux deux bouts par des rivets, afin de composer un bracelet qu’il offrit à sa femme. Il ajouta un fermoir en or en forme de mousqueton. ». Fabriqué avec un mélange audacieux d’or et d’acier, il s’impose comme le premier bijou de sport. Un bijou précieux mais décontracté, chic et casual.

Une histoire formidable, certes, mais pas surprenante, au fond, car il y avait déjà toutes les valeurs de la maison Fred dans cet objet : amour, mer, liberté, voyage et une certaine dose d’audace. Mariage inattendu d’un câble marin d’acier tressé et d’une manille en or, le bracelet Force 10 incarne depuis sa création en 1966 le style FRED : singulier, précieux, lumineux, puissant et intemporel.

La collection Force 10 exprime l’énergie et la liberté créatrice : les bracelets se personnalisent avec des câbles interchangeables, les bagues subliment la manille et les colliers se parent de chaînes fines pour révéler toute leur féminité. Le nom Force 10 symbolise une grande résistance car il fait référence à un vent terrible qui ne permet pas de sortir les dériveurs en mer.

Grace à son système interchangeable, et ces nouveaux coloris, permettant des centaines de possibilités de personnalisation, FRED réinvente sa palette pour sublimer une silhouette, illuminer une peau bronzée, affirmer le style qui lui est propre: chic et ludique. Incontournable dans ses infinies tonalités colorées, FRED offre mille et une façons d’embellir le temps qui passe au gré de ses désirs.

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

Saint Valentin brillante de mille feux

blakemag_magazine_lifestyle_saint_valentin_david_morris_Collier Pirouette_web

Saint Valentin et joaillerie ont toujours fait très bon ménage, alors pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne? Découvrez la sélection coup de cœur de la rédaction et dîtes-vous qu’il vous reste encore trois jours pour trouver votre cadeau!

Nous commençons par la maison Chopard et le thème du cœur, Saint Valentin oblige, avec une bague en or blanc 18 carats ornée d’un rubis “sang de pigeon” de 5 carats taillé en forme de cœur et épaulé par deux diamants taillés également en forme de cœur.

Maintenant une bague en or blanc ornée d’un extraordinaire diamant taille Marquise pesant 14,3 carats de couleur D-Internally Flawless type IIA.

 

Continuons toujours chez Chopard, par cette paire de boucles d’oreilles en titane serties de deux émeraudes taille octogonale de 25,6 et 25,2 carats, de deux émeraudes taille émeraude de 6,4 et 6,3 carats et d’émeraudes taille brillant toutes provenant de Colombie.

 

 

Chez David Morris, pour la Saint Valentin, découvrez le collier Chrysalis. Une symphonie de plus de 73 carats de diamants blancs et roses montés sur or blanc 18 carats.

Pour rester dans la même gamme de couleurs, cette broche “Rose” sertie d’un diamant central taille coussin pesant un peu plus de 5 carats entouré de diamants blancs et roses, toujours sur une monture en or blanc 18 carats.

Dans un registre différent mais tout aussi féerique, la maison David Morris vous propose Phenix, une paire de boucles d’oreilles sertie, sur or blanc, de presque 25 carats de tourmalines brésilienne Paraïba et de 31,60 carats de diamants.

Chez Chanel, la joaillerie rejoint totalement l’ADN de la maison de couture en réinventant le motif Tweed sur une base d’or blanc serti de diamants et d’onyx. Une prouesse technique incroyable de souplesse et de légèreté.

Un motif monochrome pour ce bracelet “Franges” reprenant l’idée d’un motif de Tweed détricoté en or blanc 18 carats serti de diamants.

Enfin, Chanel propose cette bague Tweed Contraste qui reprend le code cher à la Couture: le motif Tweed, les chaînettes, les perles, l’or jaune, le noir, les diamants… Une bague de Saint Valentin?

Chez Poiray, il y a bien évidemment la ligne “Coeurs entrelacés” dont voici le pendentif grand modèle en or rose.

Nous avons également sélectionné la collection “Flowers” dont voici une paire de boucles d’oreilles en or blanc 18 carats serties de diamants et saphirs jaunes en pierre de centre.

Nous avons aussi sélectionné la bague Indari, toujours chez Poiray, qui propose un quartz rose monté sur or rose. Du rose pour la Saint Valentin, cela semble parfait, non?

La panthère est peut-être l’emblème le plus connu de Cartier. Nous avons découvert cette bague en or blanc 18 carats sertie d’un saphir taille coussin. Le corps de l’animal est pavé de diamants taille brillant et de cabochons d’onyx. Ses yeux sont sertis d’émeraudes.

et voici un bracelet, lui aussi au motif Panthère, présentant sur or blanc 18 carats, deux têtes de panthères serties de diamants, d’onyx et d’émeraudes.

 

Chez FRED, nous sommes tombés amoureux du collier “Pain de Sucre” qui propose une monture en or rose 18 carats sertie de diamants et d’un ensemble de tourmalines roses taillées en pain de sucre.

Tout comme le serpent séduisit Eve, laissez-vous tenter par cette bague de chez Bulgari, modèle Serpenti Scaglie, articulée en or rose 18 carats sertie de 2,50 carats de diamants et d’une rubellite.

Idéal pour créer un lien, ce bracelet maille gourmette XL de chez Pomellato en or jaune 18 carats pavé de saphirs bleus et violets, spinelles roses, et rubis.

Une bague encore de chez Sarah Jane Wilde, en or jaune 18 carats ornée d’un incroyable spodumène ovale facetté sur une monture à motif flammé.

Encore des bagues mais cette fois de chez Tiffany&Co. L’inventeur de la monture 6 griffes pour solitaire nous propose une variante moderne et originale: le 4 griffes sur diamant carré. Deux exemples vous sont ici proposés: diamant jaune sur or jaune et diamant blanc sur or blanc ou platine.

Enfin, pour finir notre sélection joaillerie, deux pièces exceptionnelles de Buccellati. Un bracelet manchette conçu pour la collection « Opera High Jewellery » qui reprend les caractéristiques traditionnelles chères au savoir faire de la maison, comme la gravure en « rigato » et la douce alternance de motifs décoratifs avec des petits chatons en or blanc et diamants. 176 diamants ronds (2,33 carats) et 7 rubis ovales à facettes pour 2,84 carats.

et enfin la bague « Ventaglio » issue de la collection « Romanza » en or blanc avec des lignes bombées et sinueuses. Le diamant central de 1,54 carats est accompagné, de chaque côté, par une décoration en forme d’éventail composée de 40 diamants (0,72 carats) disposés en dégradé.

 

Entrer
ArchivesJoaillerieMagazine

CARTIER présente le collier MAHARAJAH

blakemag-magazine-joaillerie-Cartier-Tutti Frutti- Collier Maharajah

Cartier rend hommage aux grands colliers de cérémonie des maharajahs. Cette parure créée en 2019 met en scène un ensemble exceptionnel d’émeraudes, mais aussi de saphirs et de rubis, autour d’un savoir-faire ancien venu d’Inde.

Les émeraudes gravées réunies par Cartier constituent un ensemble d’autant plus singulier que la forme en « grappe » du pendant est rare en Haute Joaillerie – même si Cartier l’a déjà employée par le passé dans les années 1920-30. Ce pendant est composé de 19 gemmes.
Deux émeraudes d’un poids total de 86,96 carats et une pierre de centre de 43,73 carats originaires de Colombie, lieu de provenance de gemmes parmi les plus réputés au monde, complètent cet ensemble.

Impressionnantes par leur poids, ces émeraudes se distinguent par l’ensemble harmonieux qu’elles composent mais aussi par leur couleur, leur intensité lumineuse et leur cristallisation. S’y ajoutent une émeraude de Zambie gravée hexagonale de 18,58 carats, un rubis de Birmanie gravé de 23,24 carats, huit rubis de Birmanie pour un poids total de 46,34 carats et deux rubis de Birmanie pour un poids total de 13,26 carats.

Pour Cartier, l’important dans le savoir-faire, c’est le trait d’union entre l’idée et sa réalisation, entre la créativité de Cartier et son exigence. C’est ce trait d’union que l’on retrouve entre les outils d’hier et les techniques d’aujourd’hui, entre l’esprit pionnier de Louis Cartier et la vision contemporaine de la Maison. Le savoir-faire de Cartier est le résultat d’échanges entre les designers, les joailliers et les ingénieurs. Il se développe au fil de rencontres parfois inattendues et se concrétise au fil d’un processus d’itérations. Le savoir-faire de Cartier : un dialogue ininterrompu entre technique et créativité qui unit le savoir et le faire – d’un trait d’union. On compte au total 4566 heures de travail de joaillerie, de sertissage et de polissage.

Le passage du dessin en deux dimensions à l’objet en volume constitue la première prouesse du collier Maharajah. De l’idée à l’objet, cette transformation révèle une multitude d’inconnues – ajustements de pierres, de couleurs, réglages à apporter pour parfaire l’ergonomie de la pièce. Dessinateur et joailliers travaillent côte à côte à servir un but commun : retranscrire l’idée d’origine en une parure exceptionnelle.

Une création de Haute Joaillerie est un éblouissement, un rêve transformé en lumière. C’est aussi une construction ingénieuse, conçue au millimètre, dont la complexité de conception est insoupçonnable. Sur le pendant du collier, les 19 émeraudes composent une architecture en volume, d’une parfaite tenue. Pour permettre cette chute, chaque gemme est sertie dans une très fine armature en métal,
véritable dentelle apposée sur l’arrière du collier. Chaque pierre étant unique, la mise au point de cette structure sur mesure a généré une collaboration intense dans l’atelier, mêlant à part égale esthétique et technique. Pour diriger le regard sur les gouttes d’émeraude du pendant – et ne pas le laisser s’égarer vers d’infimes points de métal qui pouvaient apparaître selon l’angle d’où l’on se place – le designer et le chef d’atelier ont mis au point un leurre : de minuscules billes de saphir ont été ajoutées en terminaison de chaque goutte d’émeraude. Ainsi, le saphir attire le regard vers l’émeraude avec laquelle il compose une association de couleurs chère à Cartier.

Tout autour de la partie centrale, plusieurs rangs de boules sont disposés, formant un plastron transformable.  Selon le porté choisi (le collier en propose huit principaux), le nombre des rangs varie, et avec lui la répartition du poids des gemmes. Pour que celle-ci soit agréable à porter quel que soit le porté, l’enfilage a été intensément étudié – avec de multiples réglages et ajustements. Le dessin de création constitue le point de départ : il donne la direction et prévoit les différentes étapes en atelier, auxquelles sont associées des durées. À ce temps de travail, s’ajoute un temps parallèle qui se déroule tout au long de l’élaboration de la pièce et engage designer et joailliers à concevoir, alors que la pièce prend forme sur l’établi, une multitude de réponses à apporter aux questions qui surgissent.

Cette pièce s’inscrit dans la grande tradition Cartier de la joaillerie transformable et propose huit portés principaux pour le collier et deux variations pour les pendants d’oreilles. Ainsi, la partie intérieure en rubis se transforme en collier de chien ; les pampilles et les grappes d’émeraudes cernant le motif central peuvent être enlevées, offrant une version plus courte de la parure ; la grappe centrale se porte en pendant sur une chaîne. Les pendants d’oreilles peuvent, quant à eux, accueillir les deux émeraudes latérales.

Une pièce exceptionnelle, moderne, inspirée par le passé et l’histoire de la maison Cartier.

 

Entrer

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.