Login

Register

Login

Register

close

Lifestyle

GastronomieLifestyleMagazine

Gin : Les dernières trouvailles

Signature Serve 1 – Orbium Martini

Le Gin fait partie du top 3 des alcools les plus en vogue du moment. Pour rappel, Le Gin est est une eau-de-vie obtenue en aromatisant de l’alcool éthylique d’origine agricole avec traditionnellement des baies de genévrier. Le gin peut être considéré comme le descendant du « genever » (genièvre en français), une eau-de-vie qui a vu le jour aux Pays-Bas au XVe siècle. Son histoire est très ancienne puisqu’elle remonte à 1495. Pourquoi cette date ? Car c’est la date de la plus ancienne recette de gin que l’on connaisse. Elle a été retrouvée par Philip Duff, grand spécialiste de l’eau-de-vie de baies de genièvre, dans un manuscrit ayant appartenu à un riche marchand hollandais. Si des épices extrêmement rares pour l’époque entrent dans sa composition, le genièvre est clairement le cœur du sujet. Historiquement, c’est un minimum de 12 plantes qui serviront à créer un Gin, et cela laisse la place à beaucoup d’imagination.

 
Le Gin est un produit très britannique, mais depuis plusieurs années ce n’est plus un monopole et des pays comme l’Espagne, la Belgique, les États-Unis, le Japon, l’Allemagne ou encore la France produisent également de très beaux gins d’une grande qualité.
 
Comment s’y retrouver ? Nous en avons découvert quelques-uns…et avons eu des coups de cœur. Voici notre sélection :

  • Mélifera édizione Corsica : Gin français, artisanal, riche de son premier succès, cette fois avec des immortels venues de Corse, à la fois puissant et subtil, marqué par des notes de maquis, de myrte, et bien sur d’immortelle séchée. Tout comme avec leur première édition ce gin est une réussite, élégante par le goût tout autant que par le flacon, reprennant la couronne de fleur du second mariage d’Aliénor d’Aquitaine, pour la petite histoire.

  • ROKU Gin : Un gin japonais, qui a été infusé avec une sélection de plantes, représentant les quatre saisons : les feuilles de sakura, et la fleur de sakura pour le printemps, le thé sencha et le thé gyokuro pour l’été, le poivre sansho pour l’automne et le zeste de yuzu pour l’hiver. On trouvera également, les ingrédients traditionnels du gin, dont le geniévre, l’écorce d’orange, le zeste de citron, la coriandre et la cannelle, entre autres. A la dégustation les notes citronnées apparaissent immédiatement au nez. Puis viennent les fleurs de cerisiers. Enfin, le poivre Sansho crépite sur la fin pour soutenir d’un peu de tension. Il en ressort un Gin d’un bel équilibre, frais et florale.

 

  • Arctic Blue Gin : Un gin finlandais. Ce Arctic blue se nomme ainsi, parce que ce qui prédomine ce sont les notes de myrtille, blueberry en anglais. Et pour causes, Il est distillé avec des baies locales, notamment des myrtilles sauvages de l’Arctique,
    et cela lui confère des saveurs presque sucrées. D’ailleurs les huiles des baies sont conservées dans ce gin ce qui lui donnera une teinte légèrement bleutée quand vous le servirez avec un tonic. Un gin doux et très frais.

 

  • Hendrick’s Neptunia :  Un gin venu d’Ecosse, c’est la nouvelle et troisième édition limitée en provenance du Cabinet Des Curiosités du Maître Distilleur Mme Lesley Gracie. Créée sur la côte accidentée de l’Ayrshire au sud-ouest de l’Écosse
    Hendrick’s Neptunia c’est en quelque sorte l’essence de la mer et selon sa créatrice ce gin lui a été inspiré de la mélodie poétique des vagues qui l’enchantent lorsqu’elle se promène sur les plages de la côte . Il est Fait avec un mélange de plantes botaniques côtières. Cela donne au nez des notes iodées équilibrées par de l’agrume, en bouche les saveurs de genévrier sont prolongées par les profondes notes terreuses des plantes locales, auxquelles s’ajoute la fraîcheur des herbes côtières et un final salin.

 

  • TOHI, Cloudberry mist : Gin Estonien. Priit Palk, le fondateur de Tohi, a décidé de s’installer dans l’ancienne distillerie de vodka du manoir Tohisoo datant du 19e siècle. Ce gin est distillé à partir de baies “Plaquebière” (appelée aussi ronce des tourbières, typique des pays nordiques), d’alcool de seigle estonien et de baies de genièvre amères. Sans oublier quelques épices secrète. Ce gin a un nez sur les agrumes doux, une pointe de cannelle, et miel, puis en bouche, miel, passion, cardamone, et genièvre bien sur. Un Gin plutôt sur l’épice.

 

  • ACMÉ : Finissons par un gin français, nouveauté de la maison Pernod-Ricard. La volonté est de faire un gin accessible en prix mais premium. Ce gin est distillé en alambic traditionnel en cuivre à Thuir, au cœur des Pyrénées Orientales. Avant cette étape de distillation, les 12 plantes aromatiques que sont les baies de genièvre, les graines de coriandre, l’absinthe, les racines de gentiane, le thym citron, les racines d’iris, la réglisse, l’anis vert, l’angélique et les écorces d’oranges douces, le bourgeon de pin et le bourgeon de sapin, plante aromatique signature d’ACMÉ, sont infusées pendant 15 heures environ afin de révéler la quintessence de leurs arômes. Le pari est gagné pour ACMÉ, ce gin est atypique avec ses notes de pin, de belles notes d’agrumes également, puis en bouche on retrouve le côté sapin tout en délicatesse, cela laisse place rapidement aux notes d’agrumes et de genièvres. Peu amer, très équilibré. Un gin parfait pour découvrir cet alcool.

 

  • LONE WOLF – Peach and Passion fruit : une nouvelle création de chez Brewdog distilling, cela même qui font de la bière. Ici pas d’arômes artificiels, ce Peach & Passion Fruit est produit à partir la version classique du gin Lonewolf dans lequel ont été infusés pêches blanches, fruit de la passion et yuzus. En bouche la pêche explose et la genièvre vient aussi en force et cela s’équilibre vraiment bien. Le fruit de la passion est évanescent mais apporte une petite tension bien agréable et une légère pointe poivrée donne un bon peps. Un gin très fruité mais aussi très genièvre, un vrai bon mix, bien exécuté.

Le plus simple et le plus évident pour déguster, savourer un Gin reste de le servir en Gin Tonic, c’est à dire 4cl de Gin, des glaçons, puis allonger le tout avec un tonic de votre choix. Il en existe de plus en plus de qualité. Nous avons récemment découvert ceux de chez ARTONIC, la première gamme française de mixers premiums. Ces tonics et sodas sont entièrement naturels et élaborés à partir d’une eau pure de la source de Gensac ainsi que d’un assemblage sophistiqué de quinine naturelle, de fruits et de plantes. Les mixers ARTONIC sont certifiés biologiques, sans édulcorants artificiels ni conservateurs, et contiennent moins de sucre pour moins de calories, tout cela laisse la part belle au Gin pour exprimer ses typicités.

  • GIN 0% d’alcool : Botaniets

Pour finir je pense à mes amis sportifs, aux femmes enceintes ou à ceux désireux de ne pas boire d’alcool, mais qui souhaite être présent avec les copains durant l’apéritif estival, et bien il y a des solutions qui fleurissent, notamment, le gin sans alcool. Il y en a beaucoup, pas toujours réussis, pour notre part, c’est Botaniets, qui est parvenu à faire quelque chose de raisonnable. Botaniets Gin est basé sur un recette cachée de 1887, le vrai secret est de combiner des ingrédients d’origine naturelle de la plus haute qualité avec des techniques de distillation expertes : en l’occurence une triple distillation. Cette technique particulière a été utilisée jusqu’à la fin du XIXe siècle, alors que les concurrents recouraient le plus souvent à une distillation simple ou double. Si la seconde sert à éliminer l’alcool de la boisson, la troisième, à froid et qui dure cinq jours, va puiser dans la macération des arômes un goût supplémentaire de genièvre, de romarin et de cardamome. Un secret bien gardé. Un “gin” sans alcool donc, avec des notes herbacées, anisées, légèrement agrumes, et de genièvre, de romarin et de cardamome.

 

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

L’éloge de la Paresse

Blakemag_magazine_Yves_Delorme_Bed Linens Ardoise_Aliénor_cover

Dans cette période agitée, quoi de plus réconfortant que la Paresse ? Certes c’est un des sept péchés capitaux mais comme il est bon d’y céder ! Comme nous aussi nous aimons paresser, voici une sélection spécial Paresse… pardon : nous dirons Cocooning, pour rester dans le politiquement correct. 

On commence par la base : l’oreiller. De chez Dodo, un oreiller ergonomique, qui avec sa forme originale et sa mousse à mémoire de forme dynamique, permet un meilleur soutien de la nuque et des cervicales. Sa taie 100% Jersey offre une douceur incroyable pour des nuits plus confortables.

Pour célébrer l’anniversaire de  ses 170 ans, Hästens dévoile Le dremer, conçu en collaboration avec le designer de renommée mondiale
Ferris Rafauli. Le dremer incarne six générations de rêves, de réalisations, d’excellence, et de savoir-faire… et c’est surtout le prétexte idéal pour rester au lit !

La marque digitale Wake Me Green vous assure un sommeil 100% français et 100% green, sans jamais négliger le confort.
Des couettes et oreillers adaptés aux besoins de chacun, à l’impact environnemental faible et aux finitions délicates et colorées.

Pour passer des nuits à bouquiner, une parure de lit “Nuit Blanche” de chez Yves Delorme avec un motif printanier sur fond bleu nuit.

Tedyber lance une gamme de linge de lit en lin est respirante, douce et responsable. Elle est confectionnée au Portugal, berceau du linge de lit haut-de-gamme, à partir de lin français cultivé en Normandie.

Chez Ralph Lauren, une parure de lit “Grand Voyage” qui incite à des rêves transatlantique.

Des chaussons de chez Capulette, mais pas n’importe quel chausson. Des slippers Vénitiens portés par les gondoliers, qui peuvent aussi bien se porter dedans que dehors.

De chez Anne de Solenne, une parure de lit “Batik”.

Pour rester à paresser à la maison, un pantalon de jogging de chez GAP. Nous sommes bien d’accord que ce n’est que pour courir du canapé au lit et du lit au canapé ? Ne trichez pas!

Pour ceux qui ne veulent pas s’habiller, ce que je comprends aisément, voici  un magnifique peignoir en coton de chez Aldélina Home.

et enfin pour ceux qui ne peuvent dormir qu’en pyjama, ce modèle de chez Kadolis.

Nous terminerons avec ce superbe peignoir gris chiné de chez Laurence Tavernier, qui clôture en beauté cette éloge de la Paresse. Allez, faîtes votre choix et profitez, c’est cadeau !

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

La Renault Megane e tech, nouvele 100% électrique

MEGANE PRES

La nouvelle Megane e tech de chez Renault, nous sommes allez la découvrir à Marbella sous le soleil d’Espagne et sur les jolies routes de l’arrière pays ibérique. Nous avons eu en main le modèle E-Tech Electric Techno EV60, 220 ch.

Dehors

Une voiture 100% électrique qui vient enrichir la gamme de véhicules tout électrique de chez Renault. La Mégane e tech est une berline compacte avec un look sport et un style crossover. Au premier regard, elle en jette : les roues de 20 pouces en imposent, la signature lumineuse full LED au design acéré, les poignées de porte noyées dans la masse de la portière, le grand bouclier avant et ce logo aux lignes considérées. Tout y est pour donner envie.

Dedans

On ne perd pas une minute de plus pour monter à bord. Une fois à l’intérieur, on est tout de suite happé par le tableau de bord tout en écran vidéo en L de 774 cm2. dont la partie centrale est tactile. Le gros point fort justement de cet écran qui répond au doigt aussi bien que votre smartphone et cela est plus qu’agréable pour la navigation, qui devient un jeu d’enfant. C’est d’ailleurs ce dernier qui nous “reçoit”, quand on ouvre la portière avec un allumage progressif et une tonalité d’accueil.

L’intérieur est soigné dans cette nouvelle Megane e tech. Les sièges réglables en tous sens sont confortables et ergonomiques. Dès l’instant où l’on referme la portière, on sent véritablement comme le son intérieur est matifié. Cela apporte un sentiment très cocooning. Le volant est réduit, ce qui apportera sans doute un confort de conduite. Pour l’aspect pratique, cette voiture dispose d’un chargeur à induction à l’avant, de prise USB-C à l’arrière pour permettre au passager de rester connecté durant le voyage.

La connectivité

La connectivité, c’est l’atout des voitures modernes. La Megane e tech joue cette partition à merveille. C’est simple et pratique : grâce au système openR link avec Google intégré. Le tableau de bord connecté à Google rappelle les environnements androïdes des smartphones et permet une navigation intuitive dans tous les menus, de la musique en passant par la navigation ou encore les menus de configuration de la voiture, tout tombe sous le sens, comme si on la connaissait déjà et cela sans même avoir à connecter son smartphone. La lisibilité et le puissance de luminosité de l’écran est très bonne en toute circonstance.

Les hauts parleurs fournissent une belle puissance et une belle qualité d’écoute. C’est Harman Kardon qui développe cela pour Renault : il offre une puissance totale de 410W via 2 tweeters sur les côtés du tableau de bord, 2 woofers dans les panneaux de porte avant, 2 tweeters et 2 woofers dans les panneaux de porte arrière et 1 caisson de basse dans le coffre. On peut gérer la spatialisation du son à merveille pour profiter de la musique sans déranger ceux qui n’en veulent pas. La technologie Quantum Logic Surround™ permet 5 ambiances sonores, qui pourront vous faire profiter de tous les styles musicaux..

Les rangements

Pour ce qui est des rangements, la Megane e tech dispose d’un vide-poche central bien large et qui permet d’y laisser téléphone et autres boîtes à lunette. Au total c’est 33 L d’espaces de rangements centraux et latéraux. le volume du coffre ? 440 Litres…cela ne vous parle pas. Vous ne partirez pas en famille nombreuse avec valises et poucette mais vous pourrez y mettre deux valises cabines et deux sac à dos pour partir en amoureux.

Le petit défaut, vite rattrapé

Petit bémol : le pare-brise arrière en meurtrière et le seul élément qui semble peu pratique. Mais, cela est sans compter l’option du rétroviseur central qui peut se switcher en écran vidéo. Ultra pratique et particulièrement réussi. Nous on a adoré cette technologie. En parlant de technologies, le radar de recul couplé à la vidéo qui s’affiche sur le large écran central et qui recrée une vision vue du dessus de la voiture, permet une manoeuvrabilité sans égale de la Megane e tech. Même quand on la découvre pour la première fois, cela devient un jeu d’enfant.

La sécurité

La Megane e tech est une voiture du futur véritablement : elle possède 26 systèmes avancés d’aide à la conduite et certains dispositifs de sécurité sont innovants. Il y a les classiques qui régulent la vitesse et maintiennent les distances de sécurité avec le véhicule qui précède, tout en assurant le centrage dans la voie de 0 km/h à 170 km/h, en situation de bouchon, le véhicule s’arrête et redémarre automatiquement…mais aussi des nouveautés très utiles : reconnaissance des panneaux de signalisation, Elle vous informe des limitations de vitesse via le tableau de bord et alerte en cas de dépassement de la vitesse limitée grâce à une caméra positionnée au sommet du pare-brise. Le freinage automatique d’urgence en marche arrière fait son apparition (piéton, cycliste, obstacles fixes…) ou encore le radar qui vous alerte au moment de la sortie de votre véhicule si il arrive un vélo ou un piéton ou encore une moto et ainsi pouvoir s’extraire tout en sécurité de son véhicule.

L’Autonomie

Qui dit véhicule électrique dit autonomie, la Megane e tech annonce 470 km à condition de rouler dans les limites de vitesse autorisées et sans mode sport activé constamment. Avec l’optimum Charge (22 kW et 130 kW), on peut récupérer jusqu’à 300 km d’autonomie en 30 minutes.

La conduite

La Renault Mégane E-Tech Electric est proposée en trois finitions (Équilibre, Techno et Iconic) et deux niveaux de puissance, 130 ou 220 ch. Côté batterie, deux capacités sont au choix : 40 kWh pour le moteur de 130 ch ou 60 kWh avec le moteur de 220 ch. Côté puissance, même si ce n’est pas une sportive, avec ses 1624 kg et son moteur de 220 ch, quand on active le mode sport qui est l’un des 5 modes de conduite proposé, on a une très bonne sensation d’accélération et de puissance. Le freinage est efficace et rassurant à tout moment, cela vient aussi de la précision de la pédale de frein. L’impression qui fut pour nous, la plus forte, reste le rayon de braquage du volant, qui a été revu, pour offrir une précision et une capacité élevé du rayon de braquage. Cela offre la possibilité au conducteur de ne pas se laisser surprendre dans les virages, même quand ceux-ci se resserrent brusquement. On reste en maîtrise et cela est véritablement un gros plus pour la Megane e tech, qui se révèle très très précise en direction.

Conclusion

Le sentiment global de cette nouvelle Megane e tech, ici en version Electric Techno EV60, 220 ch, est très bon. On est comme dans un cocon roulant, rassurant et apaisant. Un cocon qui permet une conduite ultra précise avec si on le veut un aspect joueur sur l’accélération. Une voiture électrique que l’on adopte rapidement et que l’on vous conseille d’essayer.

 

www.renault.fr/vehicules-electriques/megane-e-tech-electrique

Modèles : Pedro Estrella et Alexis

Look photo : Chapeau Stetson, chaussure K-swiss, Jean Lee, Chemise Studio, Lunette de soleil Victori Beckham

Article écrit par Alexis Dumétier

Vidéo réalisé par Alexis Dumétier et Alexandre Lamouroux

Entrer
1 2 3 23
Page 1 of 23

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.