Login

Register

Login

Register

close

Lifestyle

ArchivesLifestyleMagazine

CHANEL: Rétrospective au Palais Galliera

cover chanel galliera2

À la faveur de sa réouverture après des travaux d’extension, le Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, présente la première rétrospective à Paris d’une couturière hors normes : Gabrielle Chanel (1883-1971).

H. Kollar – G.Chanel au Ritz

En effet, après une importante campagne de travaux, le Palais Galliera peut désormais présenter sur deux étages des expositions temporaires de plus grande envergure ou bien exposer sa collection permanente. Aménagées dans les caves voûtées en briques rouges et pierres de taille, sur une superficie de plus de 700 m², les nouvelles salles améliorent l’expérience de visite du public. L’offre de services est également développée grâce à la création d’une salle d’atelier pour les activités culturelles et pédagogiques au rez-de-jardin et d’une librairie au rez-de-chaussée.
La fermeture pour travaux du Palais Galliera aura enfin été l’occasion de rénover 5 000 m² de magnifiques façades et ornements architecturaux.

Photo GM – Palais Galliera

L’occasion de re découvrir le lieu en visitant la rétrospective consacrée à Chanel. Dans ces années où Paul Poiret domine la mode féminine, Gabrielle Chanel, va dès 1912, à Deauville, puis à Biarritz et Paris, révolutionner le monde de la couture, imprimer sur le corps de ses contemporaines un véritable manifeste de mode.

Avedon – Gabrielle Chanel & Suzy Parker. 1959

Chronologique, la première partie évoque ses débuts avec quelques pièces emblématiques dont la fameuse marinière en jersey de 1916; elle invite à suivre l’évolution du style de Chanel à l’allure chic : des petites robes noires et modèles sport des Années folles jusqu’aux robes sophistiquées des années 30. Une salle est consacrée au N°5 créé en 1921, quintessence de l’esprit de « Coco » Chanel.

N°5 de Chanel

En regard du parcours articulé en dix chapitres, dix portraits photographiques de Gabrielle Chanel ponctuent la scénographie et affirment combien la couturière a incarné sa marque. Puis vient la guerre, la fermeture de la maison de couture…seule subsiste à Paris au 31, rue Cambon la vente des parfums et des accessoires. Viennent ensuite Christian Dior et le New Look, ce style corseté qu’elle conteste. Gabrielle Chanel réagit avec son retour à la couture en 1954 et, à contre-courant, réaffirme son manifeste de mode.

F.Kollar – mannequin descendant l’escalier rue Cambon.

Thématique, la seconde partie de l’exposition invite à décrypter ses codes vestimentaires : tailleur en tweed gansé, escarpin bicolore, sac matelassé 2.55, couleurs noir et beige bien sûr, mais aussi rouge, blanc et or… sans oublier les bijoux fantaisie et de haute joaillerie indispensables à la silhouette de Chanel.

Robes du soir rouges PE 1955 et AH 1970-1971

Gabrielle Chanel. Manifeste de mode occupe une surface de près de 1500 m– dont les nouvelles galeries ouvertes en rez-de-jardin. Sur un parcours jalonné de plus de 350 pièces issues des collections de Galliera, du Patrimoine de la Maison, de musées internationaux – le Victoria & Albert Museum de Londres, le De Young Museum de San Francisco, le Museo de la Moda de Santiago du Chili, le MoMu d’Anvers… et de collections particulières, cette exposition est une invitation à découvrir un univers et un style intemporels.

GABRIELLE CHANEL. MANIFESTE DE MODE – Du 1er octobre 2020 au 14 mars 2021
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris
10, Avenue Pierre-Ier-de-Serbie 75116 Paris

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

Vins et spiritueux pour finir l’Été

vin 2020_GRAND FORMAT4

L’été fini sa course mais nous avons sélectionné pour vous quelques belles bouteilles de vins rouges et blanc, mais aussi de belles bulles, ainsi que quelques spiritueux et les idées cocktails qui vont avec. Belle fin d’été à vous.

 Les vins blancs :

 

 

 

 

 

 

-Le mal’assis de Laurent Freuchet, nez acacia, tilleul et fruité : pamplemousse et fruit de la passion. La bouche est citronné mais aussi pêche. Prix : 6€

 

 

 

 

 

-Les Souterrains, vins du domaine touraine, nez pêche de vignes, citron et abricot, puis en bouche pamplemousse, belle fraîcheur.

Prix : 19€

 

 

 

 

 

-Croze Hermitage, Perles Ivoire, de Jean Esprit, nez poire, abricot et la bouche est ample, mangue mûre, légèrement boisé. Prix : 26,27€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Les petites récoltes de chez NICOLAS, Coteaux de Peyrac, Chardonnay et Marsanne, nez abricot, jasmin, en bouche c’est ananas et abricot, très frais. Prix : 4,50€ – www.nicolas.com

 

 

 

 

 

 

 

-Locus, Melon B, Val de Loire, note citronné avec une bouche bien minérale. Prix : 7€

 

 

 

 

 

 

 

 

-Ronceray 2018, Domaine Belargus, un superbe chenin, nez poire / pêche / abricot, légèrement mentholé, et une bouche charnue où l’on retrouve ces fruits et une touche d’amende en finale ainsi qu’un côté salin. Un vin de gastronomie. Prix : 29€

 

 

 

 

 

Les vins rouges :

 

 

 

 

 

-Gato Negro, cabernet sauvignon, San Pedro, Chile, pour un barbecue ou pour une sangria ce vin sera parfait, leger, fruité et plein de soleil. Prix : 4,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Domaine Heresztyn-Mazzini, Les Songes vieilles vignes, 2014, une très belle expression du Pinot avec un nez très fruit noir et en bouche c’est élégant sur des framboises très mûres et poivré, avec des notes de sous bois. Prix : 63,55€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Bel Echo by clos Henri, 2017, Marlborough New Zealand, sur les fruits rouges et l’épice mais en restant très léger. Prix : 19,50€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-L’impatient, Domaine Les Davids, 2018, vin bio, 100%, Nez fruits noires et bouche fruits mûrs et cerise noire, épicée. Prix : 9,90€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Chinon, Gabare, 2018, Domaine Grosbois, vin bio, vin fruité, fruits mûrs sur du velours en bouche et uen finale légerement saline due aux terroirs. Prix : 18€

 

 

 

 

 

 

 

 

-Les petites récoltes de chez NICOLAS, Comté Tolosan, Cabernet sauvignon et Merlot, nez violette et cassis, en bouche c’est poivré et assez tannique. Prix : 4,50€ – www.nicolas.com

 

 

 

 

Les bulles :

 

 

 

-Champagne Devaux, Coeur des bars, un blanc de blancs, 100% pinot noir, au nez c’est brioché et frais en même temps, en bouche belle rondeur et opulence sur des notes de poires et de fruits mûres. Un vin de gastronomie. Prix : 38€

 

 

 

 

 

 

 

-Champagne Sadi Malot, cuvée Socrate, extra brut Chardonnay,  Nez brioché et bouche de fruit blancs où l’on sent le bois due à son élevage en fut de chêne, notes toastées. Prix : 32€

 

 

 

 

 

 

 

 

-Champagne CH, Marin et fils, La Naturelle, brut nature, aucun sucre ajouté pour cette cuvée. Nez fleur blanche et pêche, bouche fruit de la passion, citronnée, tendue. Prix : 22€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Mateus, sparkling dry white, vin frizzante, comprenez pétillant, nez citronné et bouche fruits tropicaux comme le litchi. Un vin frais, que l’on peut utiliser en cocktail. Prix : 5,95€

 

 

 

 

 

 

 

-Champagne Gosset, Grand Blanc de blancs, nez citronnelle et miel d’acacia en bouche c’est rond, un mélange minéral et iodé à la fois. Prix : 46,95€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Champagne Collet 2012, grand cru Ay, nez floral avec une bouche gourmande et minérale à la fois. Prix : 59€

 

 

 

 

 

 

 

Les spiritueux :

-Vodka Belvedere, Ginger zest, une infusion délicate de gingembre et citron parfait pour les amoureux de Moscow mule. Prix : 38,90€

Recette cocktail Belvedere Polish Mule :

Préparation :

-Disposer 4 glaçons dans un verre.

-Verser les 4cl de Belvedere Ginger Zest puis compléter avec du Ginger Beer.

-Garnir d’un quartier de citron vert

-Jack Daniel’s Tennessee Apple, bouche pomme verte, caramel et vanille, un nouveau visage pour Jack Daniel’s. Prix : 21,90€

RECETTE DU JACK APPLE & TONIC :

Préparation :

-Dans un verre rempli de quelques glaçons

-Verser 4cl de JACK DANIEL’S TENNESSEE APPLE

-Presser 1 quartier de citron jaune

-Allonger avec 8cl de Tonic

-Wisky, Nikka Yoichi apple brandy finish, au nez des notes de pomme sortie du four et de tourbe, puis en bouche des notes de pommes confites et des notes délicatement tourbées, fumées. On retrouve globalement un bel équilibre typique de Nikka Yoichi melant fumé, fruité et salinité et une longueur en bouche soutenue. Prix : 195€

 

 

Sélection préparée par Alexis Dumétier

Illustration Agnes Solange, @agnessolangeart

 

 

 

 

 

 

 

Entrer
1 2 3 19
Page 1 of 19

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.