Login

Register

Login

Register

close

Lifestyle

ArchivesLifestyleMagazine

L’éloge de la Paresse

Blakemag_magazine_Yves_Delorme_Bed Linens Ardoise_Aliénor_cover

Dans cette période agitée, quoi de plus réconfortant que la Paresse ? Certes c’est un des sept péchés capitaux mais comme il est bon d’y céder ! Comme nous aussi nous aimons paresser, voici une sélection spécial Paresse… pardon : nous dirons Cocooning, pour rester dans le politiquement correct. 

On commence par la base : l’oreiller. De chez Dodo, un oreiller ergonomique, qui avec sa forme originale et sa mousse à mémoire de forme dynamique, permet un meilleur soutien de la nuque et des cervicales. Sa taie 100% Jersey offre une douceur incroyable pour des nuits plus confortables.

Pour célébrer l’anniversaire de  ses 170 ans, Hästens dévoile Le dremer, conçu en collaboration avec le designer de renommée mondiale
Ferris Rafauli. Le dremer incarne six générations de rêves, de réalisations, d’excellence, et de savoir-faire… et c’est surtout le prétexte idéal pour rester au lit !

La marque digitale Wake Me Green vous assure un sommeil 100% français et 100% green, sans jamais négliger le confort.
Des couettes et oreillers adaptés aux besoins de chacun, à l’impact environnemental faible et aux finitions délicates et colorées.

Pour passer des nuits à bouquiner, une parure de lit “Nuit Blanche” de chez Yves Delorme avec un motif printanier sur fond bleu nuit.

Tedyber lance une gamme de linge de lit en lin est respirante, douce et responsable. Elle est confectionnée au Portugal, berceau du linge de lit haut-de-gamme, à partir de lin français cultivé en Normandie.

Chez Ralph Lauren, une parure de lit “Grand Voyage” qui incite à des rêves transatlantique.

Des chaussons de chez Capulette, mais pas n’importe quel chausson. Des slippers Vénitiens portés par les gondoliers, qui peuvent aussi bien se porter dedans que dehors.

De chez Anne de Solenne, une parure de lit “Batik”.

Pour rester à paresser à la maison, un pantalon de jogging de chez GAP. Nous sommes bien d’accord que ce n’est que pour courir du canapé au lit et du lit au canapé ? Ne trichez pas!

Pour ceux qui ne veulent pas s’habiller, ce que je comprends aisément, voici  un magnifique peignoir en coton de chez Aldélina Home.

et enfin pour ceux qui ne peuvent dormir qu’en pyjama, ce modèle de chez Kadolis.

Nous terminerons avec ce superbe peignoir gris chiné de chez Laurence Tavernier, qui clôture en beauté cette éloge de la Paresse. Allez, faîtes votre choix et profitez, c’est cadeau !

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

La Renault Megane e tech, nouvele 100% électrique

MEGANE PRES

La nouvelle Megane e tech de chez Renault, nous sommes allez la découvrir à Marbella sous le soleil d’Espagne et sur les jolies routes de l’arrière pays ibérique. Nous avons eu en main le modèle E-Tech Electric Techno EV60, 220 ch.

Dehors

Une voiture 100% électrique qui vient enrichir la gamme de véhicules tout électrique de chez Renault. La Mégane e tech est une berline compacte avec un look sport et un style crossover. Au premier regard, elle en jette : les roues de 20 pouces en imposent, la signature lumineuse full LED au design acéré, les poignées de porte noyées dans la masse de la portière, le grand bouclier avant et ce logo aux lignes considérées. Tout y est pour donner envie.

Dedans

On ne perd pas une minute de plus pour monter à bord. Une fois à l’intérieur, on est tout de suite happé par le tableau de bord tout en écran vidéo en L de 774 cm2. dont la partie centrale est tactile. Le gros point fort justement de cet écran qui répond au doigt aussi bien que votre smartphone et cela est plus qu’agréable pour la navigation, qui devient un jeu d’enfant. C’est d’ailleurs ce dernier qui nous “reçoit”, quand on ouvre la portière avec un allumage progressif et une tonalité d’accueil.

L’intérieur est soigné dans cette nouvelle Megane e tech. Les sièges réglables en tous sens sont confortables et ergonomiques. Dès l’instant où l’on referme la portière, on sent véritablement comme le son intérieur est matifié. Cela apporte un sentiment très cocooning. Le volant est réduit, ce qui apportera sans doute un confort de conduite. Pour l’aspect pratique, cette voiture dispose d’un chargeur à induction à l’avant, de prise USB-C à l’arrière pour permettre au passager de rester connecté durant le voyage.

La connectivité

La connectivité, c’est l’atout des voitures modernes. La Megane e tech joue cette partition à merveille. C’est simple et pratique : grâce au système openR link avec Google intégré. Le tableau de bord connecté à Google rappelle les environnements androïdes des smartphones et permet une navigation intuitive dans tous les menus, de la musique en passant par la navigation ou encore les menus de configuration de la voiture, tout tombe sous le sens, comme si on la connaissait déjà et cela sans même avoir à connecter son smartphone. La lisibilité et le puissance de luminosité de l’écran est très bonne en toute circonstance.

Les hauts parleurs fournissent une belle puissance et une belle qualité d’écoute. C’est Harman Kardon qui développe cela pour Renault : il offre une puissance totale de 410W via 2 tweeters sur les côtés du tableau de bord, 2 woofers dans les panneaux de porte avant, 2 tweeters et 2 woofers dans les panneaux de porte arrière et 1 caisson de basse dans le coffre. On peut gérer la spatialisation du son à merveille pour profiter de la musique sans déranger ceux qui n’en veulent pas. La technologie Quantum Logic Surround™ permet 5 ambiances sonores, qui pourront vous faire profiter de tous les styles musicaux..

Les rangements

Pour ce qui est des rangements, la Megane e tech dispose d’un vide-poche central bien large et qui permet d’y laisser téléphone et autres boîtes à lunette. Au total c’est 33 L d’espaces de rangements centraux et latéraux. le volume du coffre ? 440 Litres…cela ne vous parle pas. Vous ne partirez pas en famille nombreuse avec valises et poucette mais vous pourrez y mettre deux valises cabines et deux sac à dos pour partir en amoureux.

Le petit défaut, vite rattrapé

Petit bémol : le pare-brise arrière en meurtrière et le seul élément qui semble peu pratique. Mais, cela est sans compter l’option du rétroviseur central qui peut se switcher en écran vidéo. Ultra pratique et particulièrement réussi. Nous on a adoré cette technologie. En parlant de technologies, le radar de recul couplé à la vidéo qui s’affiche sur le large écran central et qui recrée une vision vue du dessus de la voiture, permet une manoeuvrabilité sans égale de la Megane e tech. Même quand on la découvre pour la première fois, cela devient un jeu d’enfant.

La sécurité

La Megane e tech est une voiture du futur véritablement : elle possède 26 systèmes avancés d’aide à la conduite et certains dispositifs de sécurité sont innovants. Il y a les classiques qui régulent la vitesse et maintiennent les distances de sécurité avec le véhicule qui précède, tout en assurant le centrage dans la voie de 0 km/h à 170 km/h, en situation de bouchon, le véhicule s’arrête et redémarre automatiquement…mais aussi des nouveautés très utiles : reconnaissance des panneaux de signalisation, Elle vous informe des limitations de vitesse via le tableau de bord et alerte en cas de dépassement de la vitesse limitée grâce à une caméra positionnée au sommet du pare-brise. Le freinage automatique d’urgence en marche arrière fait son apparition (piéton, cycliste, obstacles fixes…) ou encore le radar qui vous alerte au moment de la sortie de votre véhicule si il arrive un vélo ou un piéton ou encore une moto et ainsi pouvoir s’extraire tout en sécurité de son véhicule.

L’Autonomie

Qui dit véhicule électrique dit autonomie, la Megane e tech annonce 470 km à condition de rouler dans les limites de vitesse autorisées et sans mode sport activé constamment. Avec l’optimum Charge (22 kW et 130 kW), on peut récupérer jusqu’à 300 km d’autonomie en 30 minutes.

La conduite

La Renault Mégane E-Tech Electric est proposée en trois finitions (Équilibre, Techno et Iconic) et deux niveaux de puissance, 130 ou 220 ch. Côté batterie, deux capacités sont au choix : 40 kWh pour le moteur de 130 ch ou 60 kWh avec le moteur de 220 ch. Côté puissance, même si ce n’est pas une sportive, avec ses 1624 kg et son moteur de 220 ch, quand on active le mode sport qui est l’un des 5 modes de conduite proposé, on a une très bonne sensation d’accélération et de puissance. Le freinage est efficace et rassurant à tout moment, cela vient aussi de la précision de la pédale de frein. L’impression qui fut pour nous, la plus forte, reste le rayon de braquage du volant, qui a été revu, pour offrir une précision et une capacité élevé du rayon de braquage. Cela offre la possibilité au conducteur de ne pas se laisser surprendre dans les virages, même quand ceux-ci se resserrent brusquement. On reste en maîtrise et cela est véritablement un gros plus pour la Megane e tech, qui se révèle très très précise en direction.

Conclusion

Le sentiment global de cette nouvelle Megane e tech, ici en version Electric Techno EV60, 220 ch, est très bon. On est comme dans un cocon roulant, rassurant et apaisant. Un cocon qui permet une conduite ultra précise avec si on le veut un aspect joueur sur l’accélération. Une voiture électrique que l’on adopte rapidement et que l’on vous conseille d’essayer.

 

www.renault.fr/vehicules-electriques/megane-e-tech-electrique

Modèles : Pedro Estrella et Alexis

Look photo : Chapeau Stetson, chaussure K-swiss, Jean Lee, Chemise Studio, Lunette de soleil Victori Beckham

Article écrit par Alexis Dumétier

Vidéo réalisé par Alexis Dumétier et Alexandre Lamouroux

Entrer
LifestyleMagazine

Horizon : Forbidden West

Horizon Forbidden West_20220214225633
Horizon : Forbidden West est la suite d’Horizon Zero Dawn. Ce jeu d’action / aventure à la 3ème personne vous propose de nouveau d’incarner Aloy, l’héroïne du premier volet, dans un monde post-apocalyptique. Vous pourrez cette fois explorer des terres variées, passant des monts enneigés jusqu’aux eaux tropicales, tout en découvrant les ruines de l’ancien monde.
Ce jeu attendu par les fans de la première heure, comme par les possesseurs de Playstation 5, que ce soit pour revivre des aventures dans cet univers post-apocalyptique, ou pour avoir enfin des sorties de jeux next gen ralentit par la pandémie. Car oui, on veut tous des titres qui tirent partie de la puissance de nos nouvelles machines et qui nous font basculer dans le futur du jeu vidéo et nous offrent encore plus d’immersion.
 
Mais voilà, Horizon Forbidden West, qui est le nouveau blockbuster de Sony et du studio Guerrilla Games, vient d’arriver sur PS4 et PS5. Cela pose la question de la qualité graphique du jeu : est-il véritablement next-gen pour pouvoir être aussi sur PS4 ? Le jeu est-il à la hauteur du premier volet ?
 

L’Histoire (sans spoiler) :

 
Nous ne vous dévoilerons pas l’histoire pour que vous puissiez en profiter pleinement. Cependant, nous pouvons vous dire que celle-ci est fouillée, dense, captivante. Les nombreux personnages qui la façonnent et avec lesquels vous pouvez discuter crée un sentiment de richesse de contenus, de profondeur d’histoire. Les doublages particulièrement soignés jouent aussi pour beaucoup à cela. C’est un univers que l’on ne veut pas quitter et que l’on aime retrouver.
 

Gameplay :

 
Le jeu nous emmène tout de suite dans l’aventure, et son introduction, qui permet la prise en main, apporte un sentiment rapide de contrôle de Aloy notre héroïne. Le premier petit défaut, car il y en a évidemment, est la gestion de l’escalade, pas de possibilité infini d’escalader l’environnement, seul les éléments qui apparaissent en surbrillance jaune le sont. Et cela est particulièrement frustrant à bien des moments. Pour le reste du gameplay tout est fluide et facile. Le maniement du personnage principal, des armes, des phases de combats se fait rapidement. La caméra montre, parfois, un défaut pour nous suivre mais cela reste léger.
L’apparition du grappin et de la paravoile (à la manière d’un Zelda Breath of the Wild) ajoute beaucoup plus de verticalité au jeu et avec un tel décor il serait dommage de ne pas pouvoir prendre de la hauteur; d’ailleurs cela n’est pas sans rappeler des phases à la Assassin’s creed….
Il y a un arbre des compétences pour orienter son style de jeu et qui permet de se spécialiser dans divers domaines comme la chasse, le corps à corps, l’infiltration ou le piratage informatique. On peut aussi crafter ses armes et ses tenues, qui sont variées.
Et pour ce qui est de la dual sens de la Playsation 5, cela apporte son lot de sensations et permet de ressentir quelques effets haptiques sans en révolutionner l’approche mais tout en accentuant l’effet d’immersion dans le jeu.
 

Direction artistique visuelle et sonore :

 
Horizon Forbidden West brille par son aspect visuel et sonore. Nous l’avons testé sur Playstation 5. Et en dehors de quelques poppings malencontreux, le jeu est vraiment très beau. Les équipes du studio Guerrilla Games ont créé un univers où la nature est représentée de façon subtile et détaillée : dans la neige, la jungle ou sous l’eau, du vent dans les feuilles, jusqu’à la faune terrestre ou sous-marine sans parler des animaux cybernétiques qui pullulent. Les couleurs sont, dans chaque atmosphère, éclatantes et les jeux de lumières sont superbes. Les villes et villages ont des intérieurs où l’on se plaît à admirer le décor, l’ambiance. Les machines que l’on rencontre sur notre route sont gigantesques parfois, et toujours impressionnantes de détails. 
Le tout est emmené par une bande son très travaillée, variée et joliment orchestrée, on se surprend parfois à écouter le jeu.
Nous, on aime y revenir dans ce monde ouvert de Horizon.
Pour ce qui est des quelques petits “bugs” qui existent encore, le studio Guerrilla Games travaille dessus et le prochain patch, espérons le, les feront disparaitre.

Un geste pour la planète via le jeu :

À l’occasion de la sortie de Horizon Forbidden West™, en exclusivité sur PS4 et PS5™ le 18 février prochain, Sony Interactive Entertainment France invite les joueurs à planter une forêt depuis leur canapé en association avec MyTree et Play4Forests, dans le cadre du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Aloy, l’héroïne du jeu de Guerrilla, doit affronter son destin pour sauver le monde de la destruction car de violentes tempêtes et une peste incontrôlable déciment l’environnement et ce qu’il reste de l’humanité. Pour planter la Forêt d’Aloy, il suffira aux joueurs de lancer Horizon Forbidden West™ et de débloquer le trophée « Couards Atteints » du 18 au 28 février 2022. Tous les cinq trophées débloqués, un arbre sera planté dans la Forêt d’Aloy située dans les Vosges (région Grand Est). Une belle initiative qui relie le virtuel et le réel.

 

Pour conclure, ce Horizon Forbidden West est une aventure riche et somptueuse, à faire. Un jeu qui est vraiment beau, même si la Playstation 5 en a sous le coude pour nous éblouir davantage graphiquement.
Horizon Forbidden West est un jeu vidéo que l’on regarde et joue comme un film dont on serait le héros, c’est un grand spectacle.
Article écrit par Alexis Dumétier
Jeu testé sur Playstation 5 avec l’écran Viewsonic ELITE XG270QC
Entrer
1 2 3 4 5 25
Page 3 of 25

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.