Login

Register

Login

Register

close

Lifestyle

GastronomieMagazine

Vins, spiritueux & champagnes pour Noël

dessin noel_pingouin_OKDeF

Nous sommes tous dans les starting-block pour préparer les menus de Noël, on se demande comment régaler nos convives, surprendre nos parents, ou encore faire palpiter les papilles de l’être aimé. Pour un repas de fête digne de ce nom, il vous faudra trouver les bons flacons pour faire exploser les saveurs des différents plats. Voici une sélection de vins, de champagnes mais aussi de spiritueux. De cette façon, vous aurez de quoi agrémenter vos menus de l’apéritif, en passant par les plats jusqu’au dessert, voire au moment où vous viendrez vous installer confortablement devant un bon feu de cheminée.

Les champagnes :

Clos Rocher 2013, champagne Gremillet : un champagne issu d’un clos, c’est assez rare pour le noter. Ce champagne est la perle de la maison Gremillet, vendangé en 2013. Il en existe 2670 bouteilles. Au nez pomme et poire fraîche, en bouche c’est acidulé sur citron et pomme granny smith. Un final délicatement brioché. Un champagne vif, parfait, pour un apéritif.

Champagne Pannier 2014, blanc de noirs : Cuvée hommage à Louis Eugène le fondateur de la maison Pannier. Un champagne à la bulle fine et assez droit. Au nez zeste de citron et noisette, en bouche une belle minéralité, accompagné de fruits jaunes : coing et mirabelle avec des pointes vanillées. Il accompagne joliment un foie gras.

Domaine Alexandre Bonnet, cuvée La Géande 2017 : Une merveille de champagne, un assemblage de 7 cépages historiques de la champagne ce qui lui apporte une palette aromatique folle. Au nez pêche, poire, prune, figue, acacia, amande puis en bouche une belle minéralité, une fraîcheur sur le fruit jaune jeune. Sa complexité aromatique permet de multiples accords, mais il accompagne aussi parfaitement les huîtres.

Pol Roger, cuvée Winston Churchill 2012 : La cuvée star de Pol Roger, un vin de champagne complexe, un beau millésime que ce 2012. Au nez ce sont des notes de brioche beurrée, d’amende. En bouche c’est complexe et équilibré. Les saveurs de fruits jaunes confits : mirabelle, abricot, coing, rondeur et acidité, avec aussi des notes de pains d’épices. Un champagne superbe sur le repas ou sur la volaille aux morilles.

Nature de Solemme 2013 : Une maison en reconversion biodynamique depuis 2010. Une cuvée 100% chardonnay, issue des 1er crus de la montagne de Reims. Un vin très élégant aux nez sur les agrumes frais, citron, mandarine et de fleurs blanches : jasmin, avec des notes délicatement toastées. En bouche la minéralité est bien présente, le fruit également avec une belle persistance sur la prune et la pêche blanche. Un vin de gastronomi qui accompagnera tout le repas.

Laurent-Perrier Millésimé 2008 : 2008 est une belle année. Au nez ananas, abricots secs, et amande. En bouche un bel équilibre tension et rondeur : yuzu et pignon grillé avec une belle finale crayeuse et saline. Accompagne bien les poissons ou alors un filet de veau délicat.

Vincent Metivier, Noirs vintage, 2011 : Un vigneron qui a repris les vignes de famille pour créer des champagnes qui lui ressemblent : riche, complexe et goûtu avec une expression franche du terroir, grâce notamment à une agriculture raisonnée. Ici avec le Noirs vintage au nez raisins et abricots secs, en bouche c’est ample et fruité avec des notes toastées rondes et un bel équilibre sur une finale saline. Un vin de champagne véritablement, qui saura accompagner tout le repas, superbe sur un risotto à la truffe. www.artisan-epicurien.fr/champagnes

Comtes de champagne de Taittinger 2011 : La cuvée d’exception de la maison Taittinger, qui de millésime en millésime ne démérite pas. Ce champagne est élaboré à partir de raisins provenant exclusivement des cinq Grands Crus de la Côte des Blancs (Avize, Chouilly, Cramant, Mesnil-sur-Oger et Oger). Ce millésime 2011 révèle la finesse, la fraîcheur et la richesse des Grands Crus de la Côtes des Blancs. Au nez c’est floral : thé vert, jasmin, mêlé au notes de mandarine fraîche, de pêche de vigne et de brioche beurré légérement toastée. En bouche c’est opulent, rond, crémeux et finement boisé pour finir sur une belle tension minérale, crayeuse et saline. L’équilibre subtil d’un grand vin de champagne qui persiste en bouche. A mettre sur la table avec un beau poisson.

Champagne Collet, Grand Cru Ay, 2012 : Ce champagne Grand Cru est un Blanc de Noirs millésimé. En nez : Chèvrefeuille, cassis, fraise des bois, ananas, amande douce et en bouche : c’est frais et souple, des arômes fruités, une pointe d’acidité citronnée et orangée, avec des notes minérales. La finale est gourmande. Un compagnon tout trouvé pour un homard.

Lanson 2009 : La maison Lanson fait de beaux vintages et on ne la connaît pas assez pour cela. Ici le 2009 est au nez sur la poire confits, la framboise avec des notes de miel d’acacia et de tilleul, légèrement toasté. En bouche c’est charnu sur la fraise des bois, la framboise, poire et le coing. Belle longueur en fin et élégant. Il accompagne volontiers tout le repas.

Les vins :

Blancs :

  • Domaine de Carbonnieu, 2015 : Un sauternes, liquoreux, bouche aromatique sans trop de sucrosité. Il a vieillit en fût de chêne se qui lui donne un rendu gras et ample appréciable. Très bien sur plats épicés.

  • Château Lamothe, 2016 : Un sauternes également, un nez caractéristique d’acacia et en bouche des arômes de pêche et de poire. Un à l’équilibre parfait. Pour le foie gras pour ce qui aime les moelleux avec.

  • Chardonnay vieilles vignes, Côtes du Jura, Domaine Durand Perron : Au nez c’est toasté, prune et poire mûres, et en bouche c’est boisé, beurré avec des notes de miel d’acacia. Finale mentholée, un vin tendu en finale. Avec des saint- Jacques au beurre.

  • Domaine Michel Thibaut, Vin de paille 2014 : Typique des vins de paille, un nez noix, abricot, ananas confits, raisins secs, et en bouche on retrouve ces saveurs. superbes sur un chapon ou sur un vieux comté.

  • Laporte, La Comtesse, Sancerre 2019 : Floral et minérale, ce Sancerre aux notes épicés est aussi sur les arômes de Lys, de pêche de vigne et d’abricot. Un vin fin et avec une belle longueur en bouche. Se marie parfaitement avec une belle épaule d’agneau confite.

Les rouges :

 

  • Domaine Rolet, arbois rouge, 2018 : Bien expressif sur les baies rouges et en bouche cela évolue sur les épices, le poivre et le cuir. Se marie parfaitement avec une épaule d’agneau confite.

  • Château Saint Maur, L’excellence : Un Côtes-de-Provence, aux notes riches et concentrées sur les fruits noirs mûres, cerise kirch, épices. En bouche on retrouve les fruits noirs et un côté poivré. C’est très ample et long en bouche avec un finale soyeux. Pourquoi le servir sur un gibier ou le dessert au chocolat noir et bien amer.

  • Château Dauzac, Margaux 2017 : Un Margaux dans toute sa splendeur. nez très fruit rouge frais et en bouche le fruit se retrouvent avec des notes épicées, finale soyeux et délicatement tannique. Une belle côte de boeuf grillé ira à merveille avec.

  • Marquis de Terme, Margaux 2018 : Un autre grand Margaux, nez crème de cassis et groseille, menthol et tabac blond. En bouche le fruit noire s’exprime intensément et des tannins soyeux pour un finale délicatement mentholé. Un lièvre à la royale peu l’accompagner joyeusement.

  • Madame Alice, Madiran, Château Arriccau-Bordes, 2018 : Nez frais sur compote de fruits noirs, guignolet kirsch et en bouche c’est tannique, clou de girofle, épices,  sur un boisé fin. Un vin qui mérite encore quelques années pour s’exprimer pleinement. Dans sa contenance magnum il sera un très joli cadeau pour compléter une belle cave.

 

les Spiritueux :

Rhum :

  • Five hundreds cuts : produit par la Maison Écossaise Brewdog. Rhum d’un mélange complexe d’épices : fèves tonka, clou de girofle, lavande, cardamome verte, écorces d’orange, noix de muscade, gingembre et j’en passe. Il en ressort épicé et chaleureux : cannelle et agrumes.

  • Secha Silva : Un rhum du Guatemala, vieillit en fut de chêne et qui a vu s’infusé des fèves de cacao. De ce fait au nez le cacao explose puis ne bouche c’est sur les notes de cacao torréfié et le tabac blond. Avec un final toasté, café. Très gourmand.

  • Don papa 10ans d’âges : On critique la maison pour ses ajouts de sucre ou de caramel. Avec ce 10 d’âge on est sur une belle surprise avec des notes de raisins secs, en bouche c’est rond épicé, “cacaoté”, vanillé. Un joli rum.

  • Mount Gay Est 1703 : Venu des Barbades, on est sur un Rhum d’exception. On est sur des arômes de chêne, caramel au beurre et cuir, soutenu par des subtiles notes de banane, fruits confits et épices.

  • Trois Rivières Triples millésimes 2001 – 2005 – 2011 : Encore un rhum superbe, un blend atypique et rare venu de la Martinique. Au nez sur le pain d’épices et les fruits confits, et l’eau de rose. En bouche pointe la réglisse et le poivre noir. Très belle longueur en bouche.

Gin :

  • Melifera : Un gin bio à la fleur d’immortelle. Fait à Oléron, on y retrouve un côté subtilement marin. Florale et élégant. Un gin à faire découvrir au passionné.

  • Generous gin, Coriandre et combava : La promesse est dans le nom : très coriandre et agrume, pour ceux qui aime ces saveurs c’est très bien fait, marqué sans être grossié. On a adoré.

Whisky et Bourbon :

  • Bruichladic The Classic Laddie : Whisky jeune et floral, notes finement citronnées et caramélisées, avec une pointe de salinité et de iodé. En bouche on fini sur quelque chose de chaleureux et de sucre brun, malté et boisé.

  • Teeling Whiskey, Amarone wine cask : Distillerie irlandaise qui sur ce whiskey fait un une finition en fûts d’Amarone della Valpolicella, d’Italie donc. En bouche, fruits secs, amande, caramel, poivre blanc, avec un soupçon de balsamique. C’est frais au final et évidemment tannique.

  • Kilchoman Sanaig : Venu d’Ecosse, Sanaig tire son nom d’une petite crique située au nord de l’île à côté de la distillerie. C’est bien un Islay, tourbé dès le nez et puissant en bouche. L’équilibre est juste entre tourbé, fumé et sucré.

  • Roborel de Climens, Single Malt : Whisky français dont les spécificités sont d’être vieillit en fût de chêne de grands vins. Ici nous sommes sur une finition en fût de Cabernet franc. Au nez tout de suite on sent la barrique et les arômes vineux et tanniques, ainsi que le malt torréfié. Puis en bouche c’est assez net sur les notes de cabernet franc, caramel, toast et pomme cuite.

  • Fontagard PNDC 9918-9 : vieillit en fûts de bourbon, de Cognac et de Pineau des Charentes. Il est poivré, sur les fruits secs et les fruits jaunes confits, boisé, avec une belle présence de fruits des bois. Un nouveau venu au pays des whisky qui est à découvrir.

  • Blanton’s édition limitéé spéciale 329 : Exceptionnelle découverte de ce bourbon en édition limitée. Pomme cuite, fruit des bois, vanille, cannelle épices douces, au nez comme en bouche c’est complexe et délicat à la fois. En bouche c’est même onctueux et finement caramélisé, boisé. Une trouvaille pour les épicuriens.

  • The Dalmore 12ans d’âge : Une belle maison qui ici fait une double maturation : Une moitié continue sa maturation en fûts de bourbon, l’autre moitié est transférée quelques années dans des fûts ayant précédemment contenu du sherry Oloroso (xérès). Au nez c’est agrumes et chocolats, en bouche c’est épicé, vanillé, sur des notes de café torréfié. Une belle bouteille à offrir au amoureux de whisky.

Les cognacs :

 

  • Meukow VSOP et son coffret de Noël : Une belle idée pour un cadeau complet avec ce coffret et ses verres pour le cognac. Le VSOP du coffret est un cognac riche en arômes, aux tanins puissants et doux. A la fois rond et corsé. Au nez on est sur l’oranges confites, les pommes mûres, les fruits secs. En bouche un mélange de cuir et de réglisse. La finale est épicée avec du café et de la vanille.

  • Camus, Borderies XO : Borderies ce sont les vignes du domaines qui appartient à la maison Camus. Il en résulte un cognac d’exception. Le nez est floral, doux, sur la vanille, les amandes, la violette et les noisettes. En bouche c’est fruité et moelleux, cannelle, vieux porto et fruits secs. Une merveille de cognac et cadeau d’exception à faire aux avertis.

Liqueur :

  • Golden Eight, Massenez : Une liqueur de poire william qui dès l’ouverture du flacon, libère un parfum puissant et chaleureux de Poire Williams mûre. En bouche ce sont des notes de poire compoté, avec des pointes de vanille et de caramel. Ronde et puissante en même temps. Une belle eau de vie.

 

Sélection réalisée par Alexis Dumétier

Illustration de couverture : Agnes Solange

Entrer
LifestyleMagazine

Far Cry 6 : le nouvel épisode de Ubisoft nous régale

Blakemag_far-cry-6-cover

Far Cry 6 vient de sortir et nous l’attendions avec impatience. Mais cela en valait-il la chandelle ?

Far Cry 6 est un FPS, un jeu de tir à la première personne et s’avère très immersif : que ce soit dans les combats, l’exploration ou la conduite de véhicules, la vue subjective est de mise.

Un peu d’histoire

La franchise Far Cry existe depuis 2004. Le premier volet de la saga a commencé sur une île paradisiaque, pour continuer sur l’Afrique centrale, puis est passé par l’Asie, avant de renouer avec le climat exotique. Mais c’est avec Far Cry 3, que la franchise explose, fort d’un méchant charismatique (Vaas), dotée de graphismes de premier ordre et d’un gameplay jouissif, le succès fut planétaire.

Le nouvel épisode :

Far Cry 6 veut renouer avec le succès d’antan et les espoirs sont grands : ceux de retrouver un périple aussi grisant que celui du troisième volet, sauvage et divertissant, tout en y ajoutant quelques nouveautés bien sur. Et dès les premières minutes  on est happé par l’aventure, le générique qui nous plonge dans l’histoire semble être le début d’un James Bond réussi. Les premières minutes m’ont véritablement hypé.

L’intrigue se déroule dans un chapelet d’îles aux couleurs cubaines : les îles fictives de Yara. Le méchant de Far Cry 6, Antón Castillo, est un dictateur cynique et sanguinaire qui manipule son fils et avilie son peuple. Ce personnage est interprété par Giancarlo Esposito qui joue notamment dans Breaking Bad, et il est encore une fois très froid, calme, intelligent et sans pitié, on aime le détester.

Pour imposer sa nation à l’internationale Castillo utilise le “Viviro” : traitement révolutionnaire contre le cancer. le Viviro est issu de la culture du tabac de l’île et de produits chimiques toxiques qui tuent à petit feu les paysans qui le cultivent, qui ne sont autre que les pauvres habitants de Yara. Il vous revient, ainsi qu’à une poignée de rebelles, de défaire la tyrannie.

Le héros (qui peut aussi être une héroïne) que l’on incarne s’appelle Dani Rojas. L’histoire nous amène dès le début à rejoindre la rébellion nommée Libertad. Dani est un ancien militaire et de ce fait il maîtrise les arts du combat et du maniement des armes. Armes d’ailleurs multiples que l’on peut faire évoluer de bien des façons et même personnaliser au fur et à mesure de l’avancer dans le jeu.

Gameplay :

Le gameplay est classique.Très facile à prendre en main pour peu que vous ayez déjà joué aux anciens épisodes. Le grand plus pour les possesseurs de PS5 sont les gâchettes adaptatives, qui renforce l’immersion dans le jeu car elles apportent une vraie différence de sensation en fonction des armes utilisées, chargées ou non. C’est très plaisant. Il existe de multiples façons tactiques d’appréhender une situation et la méthode douce ou frontale est toujours une option.

Graphisme et ambiances sonores :

L’île et sa végétation sont belles, le rendu des armes et du design sonore est top, sans parler de la bande son qui accompagne parfaitement les différents moments de ce Far Cry 6, voir rend certaines phases d’actions électrisantes : on se croirait presque dans un Tarantino. Le jeu est beau et nous plonge presque tous nos sens dans l’ambiance cubaine de cette île inventée.

Les nouveautés : 

On peut crafter les armes, on peut habiller le personnage de la tête aux pieds ce qui apportent des compétences nouvelles. Tout au long de notre route on croise des établis où l’on peut modifier les armes et en créer de nouvelles…

Il vous faudra  une vingtaine d’heures pour terminer l’histoire principale. Une fois celle-ci achevée, un mode “Insurrection” est disponible : chaque semaine, une zone de la carte est reprise par les forces de Castillo. Il faudra donc la libérer en réalisant plusieurs objectifs secondaires. Aujourd’hui il existe des extensions pour profiter encore un peu plus de l’ambiance caliente de l’île de Yara.

Far Cry 6 est un épisode dans lequel on se plaie à évoluer, à arpenter l’île luxuriante et jolie de Yara. Les équipes de Ubisoft ont réalisé un beau travail sur ce jeu dont il maîtrise la licence. Une expérience vidéoludique à faire que vous ayez ou non fait les épisodes précédents. Ce jeu est disponible sur PS5, XBOX X, XBOX ONE et PC. Bon jeu !

Le test a été réalisé sur PS5 sur un écran ELITE Viewsonic XG270QC.

https://www.ubisoft.com/fr-fr/game/far-cry/far-cry-6

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

161EME VENTE AUX ENCHERES DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE

caves-clos-frantin-albert-bichot-2

Les vins des HOSPICES DE BEAUNE sont des vins exceptionnels et rares. Cette année la vente aura lieu le dimanche 21 novembre 2021.

 

Afin de donner accès à plus de monde à ces vins d’exceptions, la maison Albert Bichot, met 161 COFFRETS DEGUSTATION en vente à partir du 4/11. C’est aussi une manière de soutenir les vignerons qui ont vécu des gels terribles cette année :

 

Arnaud Finistre, Hans Lucas – AFP

« Après le gel de cette année, qui a engendré une récolte historiquement basse, il est essentiel de continuer à affirmer notre soutien aux Hospices, à faire preuve de solidarité et générosité.», Albéric Bichot.

Lors de l’édition 2020, la Maison avait déjà imaginé des coffrets dégustation pour les amateurs désireux de découvrir les vins des Hospices.

La Maison Albert Bichot renouvelle cette belle expérience et propose un nouveau format, composé de 3 flacons de dégustation de 10cl chacun pour se plonger dans les Hospices de Beaune seul ou à deux.  Une manière de découvrir les vins des Hospices de Beaune depuis chez soi.

Composé de trois flacons, ce coffret prestigieux invite à découvrir 1 vin blanc et 2 vins
rouges :
– Saint-Romain Cuvée Joseph Menault Hospices de Beaune 2018 (Blanc)
– Pommard Cuvée Suzanne Chaudron Hospices de Beaune 2018 (Rouge)
– Beaune 1er Cru Cuvée Nicolas Rolin Hospices de Beaune 2017 (Rouge)

 

 

Les vins sont présentés dans des tubes en verre et un bel écrin pour transporter les amateurs au cœur de la
Bourgogne et leur faire vivre l’aventure de ce domaine historique.

Une fois le coffret reçu, les amateurs pourront suivre en ligne, pour chaque cuvée, une vidéo qui guidera leur
dégustation.

Coffrets disponibles exclusivement à la vente sur le site www.hospices-beaune.com dès le 4 novembre – tarif 80€ TTC
(livraison comprise).

 

Retour sur la 160 ème édition en 2020 :

L’année dernière, la 160ème vente des Hospices de Beaune avait atteint un total de 12 761 600 € pour 630 pièces, hissant cette édition 2020 au rang de 2ème plus belle vente de l’histoire des Hospices. Confirmant une année de plus sa place de 1er
acheteur, Albert Bichot avait acquis 22% du montant total de la vente, correspondant à 97 pièces.
La Maison avait également acquis la Pièce des Présidents, un Clos de la Roche Grand Cru mis aux enchères au profit de la Fédération des Hospitaliers de France (FHF) pour un montant record de 660.000 euros.

Attachée à cette traditionnelle vente de charité depuis 1876 et grâce à la confiance et à la fidélité de ses clients, la Maison Albert Bichot s’est portée 7 fois acquéreur de la Pièce des Présidents et de plus de 1000 pièces dans les 10 dernières années.

 

Photo de couverture : Domaine Albert Bichot, par Flore Deronzier.

Entrer
1 2 3 4 5 23
Page 3 of 23

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.