Login

Register

Login

Register

close
Temple Porte Maillot 1
Spread the love

 

Temple Noble Art ce sont des lieux pour cultiver son corps et son esprit, autour d’une volonté commune d’élever la pratique de la boxe à ce qu’elle était à ses débuts : un art noble.

Depuis quelques temps la boxe fait son grand retour dans les sports plébiscités en France et plus particulièrement sur Paris. Cyril Durand, fondateur et président de Temple Noble Art a depuis toujours un amour de la pratique de la boxe. C’est lors de l’un de ses voyages à New York, qu’il découvre des salles de boxe où la majorité des vestiaires sont remplis de costume 3 pièces. A son retour en France, il a pour ambition de mettre tout Paris à la boxe.

Cyril Durand – entrepreneur et passionné de boxe

Derrière Temple Noble Art il y a un homme à l’origine : Cyril Durand. Le parcours de Cyril est celui de quelqu’un qui a fait de grandes écoles : diplômé de HEC et Sciences Po Paris. Il commence sa carrière professionnelle dans le milieu de la finance et des investissements, en travaillant notamment chez Unibail-Rodamco-Westfield avant de créer le Temple en 2014. La boxe, il la découvre durant ses études et pour lui ce sport est une pratique physique autant que psychologique, voire philosophique. En France il la pratique dans les salles de boxe de quartier avec une ambiance bien souvent à la Rocky ou Million dollar baby. Lieu austère, matériels usés ou peu entretenus, vestiaires approximatifs. Comme si ce sport pourtant noble se devait d’être vécu dans une forme de dénuement. Lors de l’un de ses déplacements professionnels aux États-Unis, à New York, Cyril qui ne se déplace jamais sans ses gants de boxe, y découvre ce qui s’appelle là-bas les « white collar boxing gyms ». Pour faire simple, des clubs de boxe pour les cadres supérieurs. Il se dit, à son retour sur Paris, qu’il pourrait ramener ce concept en France et créer des salles de boxe qui soient de véritable clubs de sport (entendez Club au sens anglais du terme), où la pratique serait ouvert à toutes et tous, tout niveau confondu, dans un cadre à l’architecture soignée et aux coachs trié sur le volet, issus du milieu professionnel de la boxe, avec pour volonté de redonner à la boxe son statut d’art noble.

Les Clubs de boxe, Temple Noble Art

Aujourd’hui Temple Noble Art compte 5 clubs sur Paris : Palais Royal, la Motte-Picquet Grenelle, Porte Maillot, République et le petit dernier Saint-Lazare. Tous au minimum avec 400 mètres carrés, jusqu’à 700 pour la Motte-Picquet. Les clubs sont ouverts de 7h à 23h avec 25 cours par jour, on ne ferme que 4 jours par an.
Chacun des lieux a été pensé en rapport avec son volume, et donc chaque club à son propre caractère. Mais il y a des dénominateurs communs : élégance, style épuré, matériaux nobles pour les cuirs des sacs, vestiaire confortable avec serviettes, et soin de bases à disposition (savon, shampoing, coton tige, mouchoir), sauna, zone de renfort musculaire avec poids libres et guidés, rameur et vélo AirBike, sacs de frappe, poire de vitesse.
Pour l’architecture d’intérieur Cyril Durand s’est tourné vers l’agence d’architecture Ciguë, qui sait reprendre des codes anciens comme ceux de l’art déco pour les twister et les réinsérer dans une épure moderne et contemporaine. Cela donne des clubs de sport comme des écrins, tout en laissant la place centrale à l’effort et au dépassement de soi.
Les détails sont poussés jusqu’à avoir créé un parfum d’ambiance qui rappelle les huiles et onguents utilisés dans les salles de boxe d’antan. Ce qui met dès l’entrée dans l’ambiance de ce noble art et un sentiment chaleureux et sportif. Mais aussi une playlist musicale dédiée aux clubs : de la bossa, au hip hop “oldschool” en passant par la soul et la funk. Une ambiance boxe qui stimule tous nos sens.
Les clubs de Temple Noble Art propose différentes façons d’approcher la pratique de la boxe : circuit training, pour se mettre en forme physiquement et sur le cardio, training sac pour approcher technique et intensité cardio, Pattes d’ours pour affiner la technique, et assaut / sparring, qui permet de se confronter en intensité maîtriser et fonction des niveaux de chacun à un adversaire sur le ring. Dans ces clubs sont proposés différents types de boxes : anglaise (seulement les poings), françaises (pieds et poings), muay thaï, …
Mais surtout tous ces cours sont mixtes, et accessibles aux débutants comme aux plus confirmés. On peut accéder au Temple librement, en cours collectif (maximum 10 personnes, ce qui offre un suivit de qualité) ou en cours particulier (payant en supplément).
L’abonnement au club est mensuel, sans engagement et donne accès au club sans limite de cours et de temps, avec un système de réservation via application smartphone efficace. Pour nourrir l’esprit Club, des activités hors boxe sont proposées aux membres, pour fédérer et partager d’autres plaisirs : séance de cinéma, dégustation, gala annuel mettant sur le ring et en situation de combat comme en championnat des membres des clubs, dîners, soirées,…

Les coachs

Tous les coachs employés dans les clubs du Temple Noble Art sont tous des femmes et des hommes issus du milieu sportif de la boxe professionnelle. Toutes et tous avec des parcours différents, et des pratiques de boxes variées. Ce qui donne des approches d’apprentissages aussi variées qu’il existe de coachs dans ces clubs. Certains sont très techniques, d’autres intenses sur l’entraînement cardio, et tous apportent leur approche pédagogique particulière en fonction de leur parcours personnel. Cette variété permet aux élèves d’explorer ce sport de différentes façons et trouver à coup sûr un écho, un mot, une phrase de transmission qui fera mouche et qui permettra la progression. 

L’interview de Cyril Durand

Pourquoi avoir créé le Temple ?

Dans notre société tout le monde veut faire du sport, pour être bien dans sa tête, beau, en forme, mais on ne sait pas comment. On va dans une salle s’inscrire mais on décroche vite, on prend un cours par ici ou un cours par là, on va courir sur les quais sauf quand il pleut… En allant à New York j’ai découvert des cours où l’on pouvait ne pas mettre les gants, que des cours sans combat, j’ai trouvé ça génial. une grande mixité. Je me suis dit que la boxe peut être pour un public large, pour tous ceux qui veulent faire du sport. 
La boxe pour moi s’adresse à deux publics : des gens à forte responsabilités pro ou grosse visibilité médiatique, qui ont beaucoup de stress quotidien, ils ont besoin de se renforcer à travers la pratique de la boxe, et aussi des gens en situation de vulnérabilité et que la boxe aide à se reconstruire, à retrouver confiance en soi et une meilleure gestion de ses émotions. Moi, je veux mettre tout Paris à la boxe. Tout le monde est le bienvenu.

Comment recrutez-vous les coachs ?

Tout d’abord on cherche un vrai boxeur. Et on permet aux boxeurs de vivre de leur passion et de ne vivre que leur passion. On a notamment Rachid Bello, (il est là sur notre droite dans la salle durant l’interview) boxeur pro, il combattait à Montreuil il y a trois mois. Il a gagné d’ailleurs et il prépare son prochain match. Donc les coachs doivent avoir une authenticité boxe, boxeur pro, coach de boxeur pro, c’est indispensable mais pas suffisant. Il faut en plus des qualités pédagogiques pour transmettre à un public large. On forme d’ailleurs nos coachs à cela, à donner des bons cours sans combats, avec combats en toute sécurité, on à des cours de théâtre, de communication, pour leur permettre de transmettre au plus grand monde. On a plus de 70 coachs dans les différents clubs du Temple.

Au Temple il y a les 5 piliers, peux tu nous en parler ?

Avec plaisir, car cela compte pour nous, ce sont nos fondements :
– Les membres se saluent entre eux, les profs et l’encadrement,
– les chaussures doivent être propre,
– On porte un protège dent quoi qu’il arrive pour se protéger mais aussi pour laisser l’ adversaire ne pas contraindre sa boxe,
– Dans les vestiaires les membres range les cintres et ferme les casiers, bref on respecte les lieux,
– Le professeur peut ne pas accepter quelqu’un qui arrive en retard, l’échauffement c’est primordial,
– Le professeur peut exclure un membre qui ne respecte pas les consignes ou porte des coups qui ne respecte pas l’intensité demandée. Le confort de chacun est essentiel.
– Le temple se réserve le droit de résilier l’abonnement de toute personne qui agresse physiquement ou verbalement ou blesse un autre membre. Le combat n’a lieu que sur le ring. La boxe, on appelle cela le noble art depuis 1865, quand le marquis de Queensberry, aristocrate anglais, à instaurer des règles pour privilégier l’adresse et l’intelligence à la force. Et le principal a été de mettre une limite horaire, car à la base c’était sans limite de temps et sans protection. Fini la destruction de l’autre et enfin la présence d’un arbitre. Et cela est important dans le Temple, un sport de gentlemen, la réussite c’est peut être d’avoir un bon métier, de l’argent, de la notoriété et…savoir boxer. Pour nous, un homme contemporain, il sait mettre les gants, dans la tradition Olympique, pugiliste même. La boxe ce sont les échecs avec les poings.

Quel est l’idéal pour se mettre à la boxe en termes de fréquence ?

J’aime beaucoup ce que dit Thierry Marx, qui est l’un de nos membres : “je n’ai pas le temps de ne pas faire de sport.” Ce qu’il dit c’est que le sport lui permet d’être au rendez-vous de l’intensité de sa vie professionnelle. L’idéal c’est de s’entraîner deux fois par semaine. Mais si un jour vous avez une grosse semaine, avec beaucoup d’enjeux pro, qui vous mobilisent, alors là, exceptionnellement, vous pouvez venir 3, 4 fois. Dans les difficultés la boxe va vous aider.

Notre avis

Parti d’une rencontre autour de la communication presse pour l’ouverture du club de Saint-Lazare, je me suis pris au jeu de la boxe. J’ai alors décidé d’adhérer au club et de vivre pleinement l’expérience Temple Noble Art. Une façon de plonger en immersion dans ce nouveau concept mais aussi la seule véritable manière de pouvoir en parler, en le vivant de l’intérieur depuis 2 mois et à raison de 3 fois par semaine. Ce que j’en retire c’est l’implication et la bienveillance des coachs, tous autant qu’ils / elles sont. Le soin des équipes encadrantes des clubs avec les membres. La qualité des lieux, leur propreté constante. Je ressort de chaque séance avec un sentiment de bien être physique et mental, vidé des tensions, nettoyé, l’esprit ouvert et libre. L’on découvre très vite que la boxe peut être en effet, bien plus qu’un sport, un état d’esprit, une philosophie de vie. 

Article écrit par Alexis Dumétier

https://www.temple-nobleart.com/club-boxe-temple/
https://cigue.net/fr/
Tags : blakemagboxeboxeurcardiocombatcrochetCyril DuranddirectentrainementGalagantsk.olifestylemagazinemagazine lifestylemagazine masculinmagazine onlinemasculinonlinepoingsprotege dentsRachid Belloringsac de frappesalle de sportsparingsportTemple Noble ArtThierry Marxtraininguppercutvestiaires

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.