Login

Register

Login

Register

close

Blog

ArchivesBlogLifestyleMagazine

TIFFANY & CO. PRÉSENTE LA PREMIERE BAGUE DE FIANÇAILLES POUR HOMME

blakemag_magazine_lifestyle_homme_bijoux_tiffany&co_cover

Tiffany & Co. présente cette année le lancement de la Charles Tiffany Setting, la première bague de fiançailles pour homme, ornée d’un solitaire à la personnalité affirmée. Charles Lewis Tiffany lui donne son nom, lui qui, en 1886, a ébloui les amoureux du monde entier avec le lancement de la bague de fiançailles au diamant solitaire, la Tiffany® Setting. Dans les pas de son illustre ainée, cette nouvelle création rend hommage à l’héritage d’amour et d’inclusion longuement établi du joailler, jetant les bases de nouvelles traditions pour célébrer nos histoires d’amour uniques et singulières, et honorer nos engagements les plus chers l’un envers l’autre.


Le design de la première bague de fiançailles à diamant pour homme exprime une échappée moderne et audacieuse de l’alliance traditionnelle. Rappelant la silhouette d’un sceau, les modèles en platine et en titane redessinent un style masculin classique aux contours puissants, au profil contemporain, avec un diamant central éblouissant.


La première partie de la collection Charles Tiffany Setting sera disponible avec des diamants taille rond brillant et taille émeraude jusqu’à 5 carats. Les modèles diamant rond brillant ont un anneau au bord effilé, inspiré de l’anneau de la légendaire Tiffany® Setting, alors que ceux taille émeraude présentent des bords biseautés architecturés.


Tiffany continue à développer le niveau de transparence sur sa chaine d’approvisionnement en diamants, réaffirmant sa réputation en tant que leader dans la traçabilité des diamants. La Maison est unique parmi les joaillers de luxe mondiaux de par sa capacité à couvrir le parcours artisanal complet de chaque nouveau diamant acquis, individuellement certifié, et notamment chaque diamant serti dans la Charles Tiffany Setting. La région ou le pays d’origine de chaque diamant, ainsi que l’endroit où il a été taillé et poli, évalué et soumis au contrôle qualité, ainsi qu’où il a été monté en bijou sont inscrits sur le “Tiffany Diamond Certificate”.

Depuis plus de 180 ans, Tiffany crée des pièces de Haute Joaillerie plus impressionnantes les unes que les autres, qui valent à la Maison sa réputation. Les collections Haute Joaillerie de Tiffany & Co. se nourrissent d’innovation. Ce désir de continuellement repousser les limites du design permet à la Maison de donner vie aux idées les plus alternatives et expérimentales. Le savoir-faire incomparable de Tiffany accompagne la volonté de la Maison d’introduire des designs qui continuent de redéfinir le sens même de la Haute Joaillerie. Dans la collection Haute Joaillerie de 2019, des diamants aux tailles uniques furent sertis à la main pour assigner aux diamants la beauté singulière de la glace craquelée, n’exposant que peu de métal autour de chaque pierre pour maximiser sa brillance.


Tiffany & Co. a toujours été avant-gardiste quant à la découverte et l’introduction de pierres précieuses uniques, parcourant la terre entière pour découvrir des gemmes rares et exotiques. Vers 1902, une variété particulière de spodumène minéral fut découverte en Californie ; cette pierre semi-précieuse spectaculaire, aux tons lilas, fut baptisée « kunzite » en 1903, en hommage au Gemmologue en chef de de la maison, le Docteur George Frederick Kunz. Un béryl rose éclatant fut ensuite découvert à Madagascar, que le Docteur Kunz proposa de baptiser « morganite », en l’honneur du financier et client de Tiffany & Co., J. Pierpont Morgan, et qui fut présenté au monde en 1910. Tiffany eut également le privilège d’introduire la « tanzanite » en 1968, une pierre bleue violacée incroyable et jusqu’alors inconnue, qui fut découverte en Tanzanie, ainsi que la « tsarovite », un grenat d’un vert chatoyant exceptionnel découverte au Tsavo National Park au Kenya, introduite par Tiffany en 1974. Ces pierres de couleur, sont au coeur de la tradition de Tiffany & Co.; elles rendent hommage à la longue histoire de la Maison dans la découverte et l’introduction au monde de pierres de couleur dans les collections Haute Joaillerie.

Entrer
ArchivesBlogHorlogerie

SWATCH – UN ÉTÉ ACIDULÉ AVEC C-LIME

Blakemag_magazine_online_lifestyle_homme_montre_swatch_lime_cover

Swatch fête l’été avec un nouveau modèle fruité !
Plus frais qu’un jus de citron vert dans votre cocktail préféré, la C-LIME est la dernière nouveauté de notre collection BIG BOLD BIOCERAMIC.
Composée de 2/3 de céramique et d’1/3 de matériaux biosourcés, à laquelle on ajoute un pigment correspondant à la teinte choisie, cette montre monochrome très légère possède un toucher agréable, et sa légèreté la rend discrète même si incontestablement, elle en impose à votre poignet. La biocéramique offre par ailleurs une résistance supérieure à celle de la céramique classique (dont il convient de rappeler qu’elle est cassante) mais supérieure à celle du plastique traditionnel dans lequel les montres Swatch étaient jusqu’à présent conçues.


Côté design, la Swatch Big Bold Cemaric se présente sur un imposant boîtier – c’est l’ADN de la gamme – de 47 millimètres de diamètre avec couronne à 2h. Ses courtes cornes fortement inclinées (et son poids plume) assurent à la montre un confort de tous les instants, son profil permettant de parfaitement envelopper le poignet de son porteur.
Le cadran joue quant à lui la transparence totale : animé d’aiguilles noircies porteuses en leur extrémité d’un liseré de matière luminescente également noire, il offre une vue sur la mécanique embarquée par cette montre à quartz.


La BBB se décline depuis son lancement au Printemps dernier en 5 versions aux tonalités résolument estivales: rose pastel, bleu pastel, gris pastel, noir et blanc, auxquelles s’ajoute désormais la couleur Lime pour l’été.
Elle est idéale pour la plage, les sorties, les vacances! Douces et soyeuses au toucher, les montres BIOCERAMIC sont si agréables à porter.Elles sont parfaites avec les tenues d’été lors de journées insouciantes sous le soleil… ou sous la pluie.

Les montres Swatch de la collection BIG BOLD BIOCERAMIC sont disponible en exclusivité sur l’eshop de la marque depuis le 22 juillet.

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Can-Am Spyder RT Sea-To-Sky : 3 roues pour tailler la route

SEA TO SKY

Pour vous parler du nouveau Can-Am Spyder RT Sea-To-Sky, nous avons fait un Paris – Deauville sous un superbe soleil. Ce trois roues de chez Can-Am est le véhicule idéal pour les longues distances. Parfait pour ceux qui veulent profiter des sensations de liberté de la moto avec le confort et certains avantages de la voiture ou presque.

Conçu pour le moto-tourisme, il doit son nom à l’emblématique autoroute Sea-To-Sky en Colombie-Britannique.

DESIGN

Le look du Sea to sky est imposant au premier coup d’œil. On remarque tout de suite l’assise large et confortable, les mousses à mémoire de forme permettent de conduire durant des heures sans aucun problème, ni point de pression. Les trois malles de rangement à l’arrière, plus celle cachée sous le capot avant vous laisse l’occasion d’emmener de quoi voyager pour un séjour de quelques jours loin de chez vous. Enfin les phares avant à LED, larges, sont d’une efficacité redoutable.

Bombardier Recreational Products Inc.

CONFORT D’UN VRAI VÉHICULE DE TOURISME

Les marchepieds touring extra longs autorisent toutes les positions et de bouger au fur et à mesure que l’on égraine les kilomètres.

L’assise est spacieuse et en plus chauffante à l’avant comme à l’arrière. Le saute vent est réglable électroniquement et fonctionne en roulant. Cela paraît bête à dire mais cette option n’existe pas sur tous les véhicules…et de ce fait même pour les grands la protection est optimum et on ne sent pas les heures passer derrière le guidon du Sea to sky.

UNE MEILLEURE PRATICITÉ

Il faut revenir sur la capacité étonnante de 177 litres du Sea to sky, dont le top case arrière de 60 litres qui peut contenir deux casques intégraux ! A l’avant le rangement caché sous le capot permet de mettre un grand sac à dos plein. Cela permet d’emmener de quoi passer un long week-end loin de chez soi tout en amenant de quoi se changer, prendre des photos,…un véhicule qui invite au voyage.

VÉHICULE CONNECTÉ

Le Spyder RT dispose d’un large écran LCD de 7,8″ et via l’application dédié BRP connect vous pouvez via votre téléphone avoir le GPS, vos playlists musicales, à l’avant comme pour le passager à l’arrière qui peut lui aussi régler le volume à sa convenance via des touches placées sur le côté de l’assise.

LA CONDUITE ET LA MOTORISATION

Le moteur Rotax de 1330cm3 développe 115 CV avec ses 3 cylindres et malgré ses plus de 400 kilos le Spyder RT accélère nettement et ses freins Brembo 4 pistons à l’avant freinent le Sea to Sky avec sérénité et franchise. Bref, la conduite est amusante et rassurante.

Après deux jours aux commandes du Can-Am Spyder RT Sea to sky nous sommes conquis par ce trois roues taillées pour la route et les longues virés. Il permet surtout de profiter des paysages, tout en, si on le souhaite, s’amuser dans les virolos. Un véhicule complet et pratique.

Prix : 31 999 euros

Site de la marque : https://can-am.brp.com/on-road/fr/fr/modeles/les-nouveautes-2021.html

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

DIPTYQUE : L’appel de la Méditerranée

blakemag_magazine_lifestyle_homme_diptyque_cover

Depuis 60 ans, la Méditerranée est une source d’inspiration intarissable pour Diptyque. Les trois fondateurs de la marque – Christiane Montadre-Gautrot, Desmond Knox-Leet et Yves Coueslant – aimaient sillonner les routes provençales, grecques, italiennes pour rencontrer des artisans et découvrir leurs savoir-faire. Artistique et culturelle, la Méditerranée est aussi un creuset de sensations puissantes. Ses lumières, ses odeurs sont de véritables remèdes à la mélancolie, des odes à l’amitié et aux plaisirs de la vie. Prenez le large ! La nouvelle collection d’objets de diptyque nous emporte dans son tourbillon de soleil et de grand air.

Photo : louis Teran

Il faut partir, filer droit vers le sud jusqu’à sentir le ciel s’allumer. Arriver au matin, s’étourdir dans la lumière et l’odeur verte des figuiers. La mer est proche, déroulant ses horizons de bleu froissé.
L’esprit s’évade, vagabonde parmi les abeilles et les fleurs. Leurs longues corolles s’agitent dans la brise légère et ombrent les courbes du vase en cire blanc. Quelques livres et une carte routière sont posés à côté, sur un plateau en osier ajouré fabriqué à l’ancienne. Les fenêtres et les murs se sont évanouis, le voyage s’achève avec bonheur dans l’immensité.

Photo : Louis Teran

Il faut filer plein sud, droit vers le soleil, la lumière et la mer…

La table est dressée face à la mer. C’est l’heure des goûts purs. Citrons, figues et fleurs s’emparent du décor des assiettes en faïence italienne. Les courbes colorées et les arabesques florales délicatement peintes sur l’émail répondent au malicieux trompe l’oeil de figues et de grenades en céramique bleue. Les verres de Murano jouent les kaléidoscopes, reflétant sur la nappe le soleil en mille points de lumière colorée. Dans ce théâtre de sensations, le temps cède sa place au plaisir simple des conversations sans fin.

Photo : Louis Teran

L’horizon est ouvert : on s’enivre sans limites de sensations pures…

Aux heures chaudes, le ressac de la mer se fait plus insistant. La Méditerranée est là, qui patiente. Pour rejoindre les vagues, quoi de mieux que ce cabas blanc en toile PVC, celle de jeux de plage recyclée, qui nous rappelle les après-midis de notre enfance passés à sauter sur des châteaux gonflables! On confie à ce compagnon aussi pratique qu’inusable, les magazines du moment, l’ombrelle, les jumelles, les jouets, un kimono et l’épais drap de bain bleu, décoré – comme l’intérieur du sac – du motif Basile, l’une des icônes graphiques de diptyque. Sans oublier l’éventail en papier et en bois laqué, accessoire indispensable pour repousser la chaleur et amener à sa joue le baiser tiède du vent marin.

Photo : Louis Teran

L’appel des vagues est irrésistible, porté par le vent doux du large…

Sans pitié pour nos corps assoiffés de soleil, le soir vient doucement ponctuer la journée de son heure bleue. La nuit tombe comme un rideau sur le souvenir de cette escapade vers le sud. Mais les lumières s’allument. Les flammes des bougies diptyque éveillent les courbes des photophores et font scintiller les amalgames de verre.
La nature s’endort mais les parfums du maquis s’élèvent dans la nuit, prolongeant comme un rêve la présence du figuier et du cyprès.

Photo : Louis Teran

Dans l’air du soir se mêlent les odeurs fraîches de figuier et de baies…

 

Entrer
ArchivesBlogMagazineNews de Mode

CHANEL : ESCALE À VENISE

Blakemag_magazine_lifestyle_mode_joaillerie_chanel_escale_venise_cover

Chanel et Patrice Leguéreau, directeur du studio de création de Joaillerie présente la collection Escale à Venise.
Composée de soixante-dix pièces exceptionnelles, ces parures de Haute Joaillerie offrent une lecture contemporaine de la découverte de la Cité des Doges par Gabrielle Chanel.
Hommage à la ville favorite de Mademoiselle, cette Escale à Venise passe les icônes de CHANEL au prisme de la Sérénissime d’aujourd’hui.
Le trait sculptural, porté par des pierres extraordinaires, donne à cet ensemble une esthétique aussi précieuse que puissante.

Bague Eblouissante – Spinels & diamants

 

Sérénissime
Célébration de la richesse architecturale de Venise, la parure Eblouissante se compose de dessins
géométriques blancs et roses, interprétation unique des façades des palais et des sols en marbre
polychrome des églises. Sur une structure en or rose et platine, le collier, au tomber parfait, déploie des
motifs en quinconce sertis de diamants baguette qui rappellent le matelassé cher à Gabrielle Chanel.
Dans un style néo-baroque, la parure Sérénissime ravive, sous un jour contemporain, l’esprit byzantin des
mosaïques de la « basilique d’or ». A l’instar de ce plastron composé de carrés d’onyx et de brillants où des
tesselles de saphirs roses, jaunes et orangés, des grenats spessartites réfléchissent la lumière sur un saphir
jaune ovale de 27,09 carats auréolé d’une pluie de diamants. Une bague, d’architecture puissante, porte
une croix d’onyx, de saphirs jaunes et orangés et de brillants où resplendit un saphir Padparadscha de 6,04
carats.

Collier Volute Italienne – diamants et lapis lazuli

Gran Canale
Quatre parures d’une grande fluidité traduisent l’élégance du nautique. Volute Vénitienne met en scène les
palines d’amarrage blanches et bleues des gondoles. Elles apparaissent ici en lapis-lazuli et diamants,
rythmant un grand sautoir à trois rangs en perles et maillons d’or jaune. Dans le même accord chromatique,
Volute Marine travaille en volume cet élément de la lagune sur un pendentif en lapis-lazuli et brillants
suspendu à un rail avec une alternance d’éléments en diamants de forme étoilée et de pierres serties clos.
Il s’accompagne d’une paire de boucles d’oreilles et d’un jonc au pavage asymétrique uni et rayé sur lequel
repose une emblématique comète d’or jaune unie à un diamant poire de 1 carat.
En rouge et blanc, les palines prêtent leurs rayures transversales à Volute Croisière. Sur un sautoir
spectaculaire, spinelles rouges et diamants sont montés de façon à procurer un effet torsadé, à l’image des
cordages. Un jonc retient en ses filets une étoile et un diamant ovale de 2,13 carats.

Bague Camelia Baroque – Diamants, email, emraude

Isole della laguna
Ode aux Métiers d’art, les îles de lagune regroupent trois parures consacrant la fleur préférée de Gabrielle
Chanel, le camélia. Camélia Byzantin célèbre les mosaïques anciennes présentes sur l’île de Torcello au
travers d’un collier virtuose en pierres dures. Leur tracé irrégulier exalte la beauté d’un camélia rouge en
tesselles de cornalines et opales de feu. Son pistil est composé d’un diamant jaune de 10,07 carats.
Pour Camélia Vénitien, CHANEL a traduit dans la joaillerie le travail du verre, propre à l’île de Murano, en
employant du cristal de roche marié à de l’or jaune. Taillé dans cette gemme translucide, la fleur fétiche est
ornée de festons, au centre d’un plastron immaculé qui rappelle les ornements des miroirs vénitiens de
l’appartement de la rue Cambon. Ce collier se termine par un diamant rond de 1,5 carat. Une bague
feuillage ornée d’un diamant rond, une paire de boucles d’oreilles asymétriques et une montre-bijou
complètent admirablement cette parure.

Collier Constellation Astrale – Diamants, Lapis Lazuli

Spirito di Venezia
L’esprit de Venise s’exprime dans la personnalité du lion qui règne en maître dans la ville. Après la première
collection de Haute Joaillerie dédiée au signe astral de Gabrielle Chanel, en 2013, le félin apparaît
aujourd’hui dans cinq ensembles de caractère. Monochrome, le collier Lion Secret montre le profil de deux
fauves en or blanc sertis de diamants de taille poire et navette sur la crinière veillant sur un diamant poire
de 15,55 carats. Tel un bas-relief, ce duo unique apparaît sur un bracelet souple en mailles de diamants.
Lion Secret joue la carte de la couleur sur un sautoir à trois rangs. Il conjugue des beads de spinelles rouges
et de lapis-lazuli avec deux lions souverains au pelage de saphirs jaunes.
Ce collier s’accompagne d’un merveilleux bracelet aussi baroque que fluide.
Le ciel où apparaît le lion ailé sur la façade de la basilique San Marco, CHANEL le transpose dans la parure
Constellation Astrale. Il en ressort un collier nocturne taillé dans une puissante mosaïque de lapis-lazuli.
L’astre central serti d’un saphir jaune de 4,47 carats rayonne sur une nuée d’étoiles que l’on retrouve sur un
bracelet et une paire de boucles d’oreilles au relief majestueux. Enfin, la gemme bleue, facettée comme un
brillant, forme une bague étoilée sertie d’un saphir jaune taille coussin de 4,25 carats.

Découvrez le film de la collection:

http://pr.chanel.com/fj/escaleavenise2021

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Tankmachine revisite la dernière BMW R18

R18Proto_V3_2994bd

Nous avons pu découvrir la nouvelle création de Clément Molina (patron et créateur de Tankmachine) pour BMW sur la base de la toute dernière BMW R18 et on a faillit repartir avec, car nous sommes littéralement tombé sous le charme.

Avec son partenaire HorizonRide (concessionnaire BMW à Paris), Clément Molina s’est approprié cette nouvelle R18 avec ce moteur boxeur iconique. La BMW R18 a tout de suite inspiré Clément, ravi de modifier cette “machine“ à sa façon, en y apportant un aspect plus “brutal“, révélant ce côté un peu plus musclé de la moto avec un certain charisme.

La BMW R18 est un Bobber raffiné équipé du plus gros moteur boxer jamais fabriqué par la marque, un 1800cm3 développant 91ch et 150 Nm de couple entre 200 0 et 4000tr / min . Elle est dotée d’un pneu arrière plus large, avec l’élargissement de la jante arrière en 240 de large, d’un garde-boue sur dimensionné, d’un train avant radicalement différent et de jantes à rayons sur – mesure en 18 pouces.

La “patte” de Clément Molina a permis au Big Boxer de se mettre sur l’avant de la scène, cela lui donne un look assez radical.

 

Une fourche Öhlins inversée complète cet engin ainsi qu’un système de freinage Beringer, une sellerie suspendue pilote avec option selle passager, un guidon Drag Bar sans oublier la réalisation d’une ligne d’échappement Jekill & Hyde sur mesure.

Une mention spéciale pour l’optique à LED avant les les embouts de guidon à LED également qui servent de clignotant.

 

Une très belle réussite avec des finitions soignées faite pour cruiser calmement en ville ou sur des petites routes.

 

 

Pour s’offrir ce bijou, fait spécialement à la commande et exclusivement chez HorizonRide, il vous faudra débourser la modique somme de 59 750 euros, mais ce qui est rare est cher et la beauté n’a pas de prix!

 

HorizonRide – 49 avenue de la Grande Armée – 75116 Paris – www.horizonride.fr

Entrer
ArchivesBlogHorlogerieMagazine

AlpinerX Alive : une alliée connectée pour sportifs urbains

Blakemag_magazine_online_lifestyle_homme_montre_AlpinerXAlive

Urbaine, sportive et à forte valeur ajoutée technologique, l’AlpinerX Alive incarne une vision alternative de la montre connectée selon la manufacture horlogère suisse Alpina. Associant un esthétisme horloger traditionnel à un écran digital AMOLED, cette montre est une vraie complice sur qui compter pour avoir un aperçu détaillé de son hygiène de vie et de ses performances sportives. GPS, suivi cardiaque, programme d’entraînement personnalisé, chrono . . . cette smartwatch Swiss Made, déclinée en six modèles, est pleine de surprises.

Un héritage assumé
En 2015, Alpina était déjà la première marque à lancer une montre connectée Swiss Made, la désormais célèbre Horological Smartwatch. Conception, développement, fabrication, assemblage, contrôle : Alpina parvenait à créer une montre connectée, intelligente, satisfaisant pleinement aux critères du Swiss Made.

Un moteur hautes performances
Chaque modèle repose sur un moteur commun, un concentré de hautes technologies qu’Alpina a patiemment développé depuis 2015 au fil de ses multiples générations de Smartwatch. La version actuelle est la plus aboutie, avec un travail de pointe effectué sur son logiciel et capteurs embarqués. Au coeur du système se trouvent deux grandes ruptures technologiques.
En premier lieu, la mesure de l’activité cardiaque, rendue possible grâce à l’intégration de la toute dernière génération de capteurs Philips Wearable Sensing. Pris au poignet directement, le pouls est mesuré toutes les dix secondes environ en mode « Workout » (exercice). Des notifications spécifiques seront également émises si l’AlpinerX Alive détecte un rythme cardiaque anormal. En second lieu, l’intégration d’un GPS. Cette nouvelle fonctionnalité enregistre la trace de course ou de marche, l’associe au rythme cardiaque et permet ensuite de l’analyser sur l’application Alpina Smartwatch, disponible sur iOs et Android. Et pour que chaque session se fasse dans les meilleures conditions, l’AlpinerX Alive indique également la météo !

Un assistant personnel au poignet
Afin de mieux équilibrer son activité au fil de journées qui ne se ressemblent jamais, l’AlpinerX Alive offre un Dynamic Coach. Cet assistant personnalisé propose une gamme d’exercices en lien avec ses propres performances, assortis de recommandations pour améliorer son quotidien et son tonus, à découvrir chaque jour sur l’application. Pour ce faire, il mesure un grand nombre de variables, analysées en temps réel : qualité du sommeil, régularité de la fréquence cardiaque, suivi de l’activité physique, etc.
En touchant simplement l’écran ou en pressant la couronne, ces informations s’affichent directement sur le nouvel écran tactile Haute Résolution AMOLED. Ce dernier permet également de consulter les cinq derniers messages reçus des applications sélectionnées, en complément des notifications d’appels, de messages et d’e-mails.

Six modèles au caractère bien trempé
Equipé d’une lunette bidirectionnelle en acier ou recouvert de PVD noir, l’AlpinerX Alive est légère et résistante grâce à son boîtier (45 mm), réalisé en fibre de verre noir et acier. Scindé en deux avec des chiffres arabes d’un côté et des index de l’autre complétés d’une minuterie, le cadran de finition mate met en scène deux larges aiguilles luminescentes, offrant une lecture précise de l’heure.
Coiffée d’un verre saphir inrayable, cette montre, étanche à 100 mètres, donne le ton avec ses bracelets : bleu, rouge, gris (caoutchouc), brun ou beige (cuir surpiqué). Chacun choisira son look, en fonction de ses aspirations personnelles, plutôt néo-vintage, ultra sport ou casual chic.

 

Entrer
ArchivesBlogMagazine

VERSAILLES: RENAISSANCE DU BOSQUET DE LA REINE

blakemag_versailles_cover

A Versailles, au terme d’une campagne de restauration de deux ans, le bosquet de la Reine sera dévoilé au public le 14 juin.
Il présente aujourd’hui une diversité botanique et une richesse végétale uniques au sein des jardins de Versailles.
La restauration a été rendue possible grâce à une synergie exceptionnelle d’une centaine de mécènes français et étrangers, entreprises, fondations, institutions et particuliers.

Un bosquet pour Marie-Antoinette
Le bosquet de la Reine, situé dans le prolongement du parterre de l’Orangerie, au sud des jardins de Versailles, a été créé en 1776 spécialement pour la reine Marie-Antoinette, afin qu’elle puisse se promener à l’écart des visiteurs.
À sa création, le bosquet est conçu dans le style paysager en vogue dans les jardins du XVIIIe siècle. Pour composer ce jardin de fleurs, on acclimate plusieurs essences étrangères, notamment nord-américaines introduites en France au XVIIIe siècle, comme le tulipier de Virginie ou l’arbre à neige.

Une richesse végétale retrouvée
Ce salon de verdure s’est altéré progressivement au cours des XIXe et XXe siècles. Ses allées aux frondaisons généreuses avaient laissé place à des cheminements plus structurés et la diversité botanique avait disparu au profit de haies et bordures plus uniformes. Précédée d’une recherche documentaire détaillée, la restauration, initiée en 2019, a permis de retrouver précisément les anciennes dispositions.

Près de 150 tulipiers de Virginie, plante emblématique des anciennes expéditions botaniques, ont été replantés dans la salle centrale du bosquet. 600 rosiers et plus d’un millier de plantes vivaces viennent en agrémenter le pourtour et rendent hommage à la célèbre collection de roses de Marie-Antoinette et à son goût pour les fleurs, et la rose en particulier.

Les allées offrent, quant à elles, une profusion d’arbres et d’arbustes à fleurs. Au fil de la promenade, les lisières boisées conduisent à la découverte d’une salle consacrée aux cerisiers du Japon, une autre aux arbres de Judée, la suivante aux pruniers de Virginie comme une invitation à un tour du monde botanique dans une palette végétale conforme à celle des jardins de la fin du XVIIIe siècle.

La replantation en chiffres                                                                                                                                                                                                            2 hectares de superficie
147 tulipiers de Virginie
600 rosiers
650 arbres à fleurs
6 000 arbustes à fleurs

Une synergie de mécènes
De nombreux mécènes, français et internationaux, particuliers et entreprises, se sont engagés en faveur de la restauration du bosquet de la Reine : Crédit Agricole d’Île-de-France Mécénat, la Fondation Crédit Agricole – Pays de France, Parfums Christian Dior, Veolia Environnement, Smurfit Kappa, le Département des Yvelines, the American Friends of Versailles, la Société des Amis de Versailles, the French- American Cultural Foundation, The Hyatt Foundation, the National World War I Museum and Memorial, Goldman Sachs Gives, Hugo Events et près de 120 donateurs particuliers.

Entrer
ArchivesBlogHorlogerieMagazine

BREGUET: LA MARINE FAIT RIMER SPORT AVEC ÉLÉGANCE

Blakemag_magazine_online_mode_homme_breguet_montre_marine_cover

La collection Marine de Breguet symbolise l’esprit d’aventure et de conquête. Elle s’inspire des garde-temps d’autrefois qui endossaient le rôle d’instruments scientifiques et servaient notamment à la navigation en mer. En 2021, Breguet complète cette ligne avec de nouvelles déclinaisons en or rose avec un cadran couleur ardoise et en titane avec un cadran bleu.

Soucieuse d’offrir une gamme variée de produits, la Maison présente cette année de nouvelles variantes de ses Marine 5517, 5527 et 5547. La première référence mise sur un côté épuré avec un affichage trois aiguilles complété par l’indication du quantième. Le modèle 5527 offre en complément la fonction chronographe « retour-en-vol » dont la mesure du temps est indiquée par une grande aiguille centrale. Trois compteurs logés entre 3h et 9h affichent les minutes chronométrées, les heures ainsi que la petite seconde. La référence 5547 accueille quant à elle une fonction réveil et affiche un second fuseau horaire. Tous les trois garde-temps affichent la date dans un guichet dédié.

Lancée en 2017, cette nouvelle génération de la ligne Marine incarne l’élégance sportive, en réinterprétant les éléments esthétiques Breguet de manière contemporaine. Les trois modèles présentés comportent ainsi un tour d’heures en chiffres romains et repères luminescents, les fameuses aiguilles Breguet « à pomme » en or facettés luminescentes et une aiguille centrale au subtil détail marin. La Maison propose ces créations sur plusieurs types de bracelet : cuir, caoutchouc ou métal.

En présentant les premières versions des références 5517, 5527 et 5547 en 2018, Breguet introduit également une nouvelle matière dans la collection : le titane. Ses propriétés remarquables font de ce matériau le choix idéal pour cette ligne aux origines maritimes. Outre sa résistance à l’air salin et à la corrosion – un atout de taille en milieu marin – il est également léger et robuste. Depuis 2019, la Maison propose également un bracelet titane qui souligne le côté contemporain. Breguet mêle ses modèles Marine en titane à un cadran soleillé à la main. De très fines lignes sont tracées depuis le cartouche jusque vers les bords du cadran. En hommage à l’esprit de la collection, ces nouveaux garde-temps arborent cette finition dans des teintes bleues, proches de celles de la mer.

Les déclinaisons en or rose des modèles Marine accueillent quant à elles un type de guillochage spécialement conçu pour la collection qui reflète son inspiration. Le cadran en or, tel le hublot d’un bateau laissant apercevoir la mer en mouvement, accueille un guillochage en forme de « vagues ». Ce métier d’art, qui a de tout temps sublimé les garde-temps Breguet, donne un supplément d’âme à ces pièces, grâce à l’expertise d’artisans guillocheurs formés au sein de la Maison. Mettant en valeur les différentes indications du cadran et extrêmement complexe dans sa réalisation, le guillochage se décline ici dans des notes ardoises, offrant un joli contraste avec la profondeur de l’or rose.

L’esprit d’aventure au poignet, toute en élégance, avec la collection Marine de Breguet.

 

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Daft Punk 1993-2021

Daft punk couverture

Daft Punk a sorti son Epilogue, une manière direct d’annoncer la fin du groupe via une vidéo de 7 minutes 58 secondes sur sa page YOU TUBE. Daft Punk, c’est 28ans de sons électro et un duo français qui aura marqué le monde de la musique pour toujours.

Prologue

Thomas Bangalter est parisien et Guy-Manuel de Homen Christo vient de Neuilly-sur-Seine ; ils se rencontrent au lycée Carnot à Paris. Les deux compères se connaissent depuis leurs 12ans et, avant Daft Punk, ils avaient fait des essais musicaux divers notamment avec leur premier groupe Darlin dont le guitariste n’est autre que Laurent Brancowitz qui sera l’un des futurs membres de Phoenix. Le premier 45 tour de Darlin, n’est pas bien accueuilli par la critique anglaise.

 Dave Jennings, alors journaliste pour le magazine Melody Maker, fait une colonne sur ce jeune groupe en les détruisant littérallement en commencant par leurs mélodies jusqu’aux couleurs du vinyl … et en finissant par les traiter de “Daft punky trash”, bref de déchet. Le nom du groupe est né.

Darlin est dissous, fini le rock.

Thomas et Guy-Manuel décident de continuer l’aventure musicale en duo et de se tourner vers l’électro ; ils choisissent alors de s’appeller Daft Punk. Une manière de faire un grand doigt d’honneur à la critique.

Les jeunes Daft Punk sont repérés par le label Soma records, label écossais avec lequel ils signeront leur premier tube Da Funk.

Le duo français sent que ce style musical qui a le vent en poupe va exploser, et qu’avec l’appui des nouvelles technologies leur musique pourra être écoutée dans le monde entier. A l’époque facebook, Tweeter et instagram n’existent pas et Tik tok encore moins.

Ils sont soutenus par le père de Thomas, Daniel Vangarde, qui est producteur de musique et parolier à succès : La compagnie créole, Sheila, … Il connait bien les ficelles du métier et ses éceuils, c’est pour les deux jeunes musiciens un conseiller bien avisé.

Le 16 octobre 1996, ils signent avec Virgin après avoir refusé de nombreuses propositions. Thomas et Guy-Manuel tiennent à leur indépendance et veulent garder un contrôle complet sur leur musique. Le deal avec Virgin : ne pas toucher à leur musique, ne faire que la vendre.

Daft Punk sort Homework le 17 janvier 1997 et se vend à 2 millions d’exemplaires. L’un des tubes de cet album Around the world est réalisé par Michel Gondry.

A chaque séance photos de promotion du jeune groupe, Thomas et Guy-Manuel arborent des masques de carnaval, toujours différents, une manière de garder le contrôle sur leur image dans les médias. Pour eux, le plus important c’est leur musique et non de mettre leur ego en avant. Au début des années 2000, ils choisissent leurs casques de robot en créant une légende autour d’un accident qui serait survenu dans leur studio alors qu’ils faisaient de la musique. Mais il n’en est rien. Les Daft Punk vont très bien. Leurs casques ont été spécialement créés aux Etats-unis pour la somme de 65 000 dollars chacun.

Vous voulez en savoir plus sur la confections de ces casques : voici une vidéo à ne pas louper :

Les Daft Punk signeront alors chez EMI, Colombia records, puis Sony music depuis 2013.

Le 26 février 2001, sort Discovery, leur deuxième album, qui se vendra à 3 millions d’exemplaires et les propositions de collaborations vont alors affluer : Madonna, Janet Jackson, Britney Spears … Les Daft Punk refuseront chacune de ces offres, ils ne veulent pas devenir des “remixeurs de stars”.

C’est en sortant leur 3ème album : Human after all, le 14 mars 2005, fait en seulement 6 semaines, que Daft Punk surprend tout le monde. Un album plus simple, épuré, une volonté peut être de renouer avec leurs débuts. La critique le reçoit avec nuance … Le groupe, lui, continue d’explorer “l’univers musique” sans se soucier des qu’en dira-t-on. Cet album est à ré-écouter avec attention.

8ans après, le 2 mars 2013, les Daft Punk sortent un teaser qui annonce une véritable bombe musicale, un album autofinancé et fait de façon indépendante : Random Acess memories.

et un unboxing bien plus théâtral :

LE tube de cet album : Get Lucky, a été vu 25millions de fois le premier mois de sa sortie. Une réussite à l’image de l’album, qui sera un grand succès.

Daft Punk veut se renouveler, explorer sans cesse, de leurs propres mots :

“C’est l’innocence de ne pas construire une carrière basée sur l’experience passée. C’était notre premier album de studio (…) nous voulons être des éternels débutants, on essaye de se mettre dans la peau de stagiaires pendant un an, deux ans, pendant le cycle créatif (…) nous voulons nous réinventer à chaque fois.” Thomas Bangalter au micro de France Inter en 2019.

Les Daft punk ont également composé la bande originale de Tron : Legacy. Ils ont aussi participé à la création des films, dont Electroma : un film narrant leur histoire, des robots en quête de leur humanité. Un film dont ils ont fait le scenario et la réalisation, et qui a été présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs en 2006.

Mais aussi Interstella 5555, réalisé par le maître mangaka Leiji Matsumoto, et dont la BO est composée de tous les titres de l’album Discovery, film également présenté à Cannes.

Ils recevront pas moins de 6 Grammy awards pour leurs créations tout au long de leur carrière.

EPILOGUE

Cet Epilogue nous montre un extrait de leur film Electroma, l’un des robots explose, l’autre s’en va au loin sur l’horizon se fondant dans un soleil couchant. Daft Punk, c’est fini, mais Thomas et Guy-Manuel ont toujours oeuvré dans la musique en produisant ou créant chacun de leur côté ou encore avec des collaborations, comme celle avec The weekend ; leur influence, elle, sera encore présente pour un bon moment.

Merci à vous pour toutes ces heures d’écoutes, de danses et de bonnes vibrations.

“We’ve come too far to give up who we are”

Pour en savoir plus, un documentaire sur les Daft Punk existe : Daft Punk unchained.

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
1 2 3 81
Page 1 of 81

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.