Login

Register

Login

Register

close

Archives

Archives

ArchivesMagazineNews de Mode

ASICS x Vivienne Westwood sneakers GEL-KAYANO 26

blakemag_Asics_Vivienne_Westwood

Pour sa nouvelle collaboration avec la designer anglaise Vivienne Westwood, ASICS nous propose non pas une, mais deux versions de son modèle GEL-KAYANO 26 recouvertes d’un maillage imposant, l’une full white et l’autre full black.

Cette seconde collaboration alimente la fructueuse relation qui s’était jusque-là appuyée sur des imprimés « gribouillis » inspirés d’un thème de l’époque Renaissance. Elle se fond parfaitement dans la catégorie « équipement de course » tout en gardant la touche « Punk Anglaise » et la sensibilité créative tellement représentative de Vivienne Westwood.

 

De la « toebox » à la languette, la paire est surmonté par un filet ou maillage noir ou blanc qui se positionne au-dessous d’un système de serrage qui a remplacé le système de laçage habituel. Le logo ASICS argenté est apposé sur la languette. Le logo signature de Vivienne Westwood, est quant à lui apposé en travers sur le talon de la paire.

Bien que le « upper » semble très conceptuel, la midsole a tout d’une paire de running moderne. Habillée principalement de noir ou de blanc, elle combine la légèreté de la FlyteFoam et l’amorti GEL classique, lui apportant une sensation de support. La semelle extérieure en gomme vient compléter la silhouette de la paire. Quoiqu’il arrive que vous vouliez courir ou briller en soirée, cette nouvelle collaboration entre Vivienne Westwood et ASICS ne pourra que satisfaire votre amour de la mode et des sneakers Trendy.

La ASICS x Vivienne Westwood GEL-KAYANO 26 dans ces deux version est disponible cet Automne chez une sélection de revendeurs : The Broken Arm (Paris), Summer (Lyon), Starcow (Paris) et The Next Door (Paris), au prix de 240.00 €

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Chopard Alpine Eagle, la collection s’étoffe!

Alpine Eagle Large_cover

Chopard dévoile trois nouveaux modèles au sein de la collection de garde-temps à bracelet intégré Alpine Eagle, lancée avec succès en 2019 : deux en format Large taillés dans l’or éthique rose, ainsi qu’un modèle Small en Lucent Steel A223 dont la lunette se pare de diamants. Du mouvement certifié chronomètre au boîtier, en passant par le cadran et le bracelet, les garde-temps Alpine Eagle, inspirés pas la puissance de l’aigle et des Alpes, sont entièrement réalisés dans les ateliers d’horlogerie de Chopard par les Artisans de la Maison.

Johannes Huebl Chopard Alpine Eagle XL Chrono ©Greg Williams

L’ADN de la collection

Imaginée par trois générations d’hommes de la famille Scheufele, la collection Alpine Eagle réinterprète avec modernité la montre St. Moritz, la première création horlogère de Karl-Friedrich Scheufele. Avec son design pur et affirmé, Alpine Eagle reflète la richesse créative, l’esprit visionnaire et l’engagement éthique de Chopard autant qu’elle s’inspire de la puissance de la nature. Des caractéristiques qui la destinent aux aigles contemporains, ces hommes aspirationnels qui surperforment dans leur vie quotidienne et dont la vision inspire et élève. La collection signe une allure contemporaine et élégante : un boîtier rond aux flancs stylisés, une couronne gravée de la rose des vents, une lunette à huit vis fonctionnelles indexées, un cadran texturé aux teintes profondes et aux indications luminescentes, et enfin un bracelet métal intégré.

Alpine Eagle Large

Alpine Eagle Large 

Précieuse et éthique. Deux modèles inédits à boîtier et bracelet entièrement façonnés dans l’or rose 18 carats viennent enrichir la ligne Alpine Eagle Large, d’un diamètre de 41mm, proposée jusqu’ici en Lucent Steel A223 ou bi-matière. Gage de l’engagement de Chopard pour un luxe responsable, et à l’image de toutes les créations horlogères et joaillières sorties de ses ateliers depuis juillet 2018, l’or utilisé pour les Alpine Eagle Large est éthique.

Alpine Eagle Small

Alpine Eagle Small 

Pure et éclatante. La gamme de garde-temps Alpine Eagle Small, d’un diamètre de 36 mm, qui comptait jusqu’à présent sept références en Lucent Steel A223, or éthique ou bi-matière, accueille également un nouveau modèle en Lucent Steel A223 avec cadran Bleu Aletsch illuminé d’un sertissage de diamants sur la lunette, aussi bien adapté à un poignet masculin que féminin. À l’image de tous les garde-temps Alpine Eagle, cette nouvelle montre abrite un mouvement mécanique à remontage automatique Chopard certifié chronomètre par le COSC : le calibre Chopard 09.01-C, pourvu d’une réserve de marche de 42 heures.

 

 

 

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Marine Henrion, un vestiaire pragmatique

blakemag_magazine_mode_MARINE_HENRION_cover

Basée à Paris où elle a fondé en 2015 sa marque éponyme, la créatrice française Marine Henrion développe une mode versatile et sophistiquée, héritée du Space Age des années 60 et popularisé par des séries à succès, et du minimalisme du courant Anversois des années 90. Un vestiaire pragmatique tourné vers l’avenir, intégralement produit en France.

Convaincue que la mode de demain doit se faire sans compromis, Marine Henrion propose des pièces avant-gardistes, conçues dans une démarche à la fois éthique et innovante. Des modèles techniques à l’esthétique marquée, féminin et masculin, près du corps et modulables, qui traduisent un esprit puissant et affirmé. Une mode ancrée dans le futur qui sait mettre le corps en valeur, le tout servi par une production responsable et un savoir-faire exemplaire.

Traitées en néoprène (noir et blanc) ou en plastique (polyuréthane semi-transparent), les pièces des différentes collections sont minimalistes et confortables. Des coupes épurées et des découpes stratégiques laissent libres les mouvements du corps, tout en subtilité. Chaque vêtement est conçu pour être modulable, grâce à des jeux d’oeillets et de lacets qui permettent de se l’approprier et de bouger en toute liberté.

Soucieuse d’inscrire ses créations dans une démarche responsable en phase avec les enjeux de l’époque, Marine Henrion évolue en périphérie du circuit traditionnel de la mode. Elle propose des collections non-saisonnières, qui forment une ligne cohérente en perpétuelle évolution.

Toutes ses pièces sont produites en France sur pré-commande pour une meilleure gestion des stocks, dans un néoprène certifié OEKO-TEX Standard 100 et dans un polyuréthane entièrement recyclablepour réduire l’impact écologique.

Une gamme d’accessoires (des bobs, des masques faciaux et des bandeaux) et une ligne de chokers en cuir fabriqués à Paris viennent compléter la collection femme, enrichie de pièces masculines.

marinehenrion.com

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

Wakaze : un saké 100% français créé par des japonais

wakaze illu

Nous avons découvert le saké Wakaze (la “brise du Japon” en français), un saké français fait à quelques kilomètre de Paris, à Fresnes, créé avec des produits français et bio par des maîtres japonais.

Le saké

Le saké est un alcool léger (entre 5 et 19 degrés), aux notes délicates souvent florales, fruitées, ou encore de riz. C’est un alcool qui peut se boire en apéritif, durant le repas ou en fin de repas. Il existe beaucoup de variétés de saké, il en existe même des pétillants.

Cet alcool que nous apprécions particulièrement, nous vous en parlons régulièrement.

La naissance de Wakaze

Aujourd’hui, nous tenons à vous présenter cette maison de saké créée par des Japonais en France et avec la volonté ferme de faire un saké 100 % français.

Takuma Inagawa et Shoya Imai, deviennent amis autour de leur passion commune pour le saké.

Takuma est un jeune entrepreneur de trente ans, né à Tokyo. Il découvre la France en venant faire deux ans d’études à Centrale Paris. Shoya Imai, contrairement à Takuma, connaît bien l’univers du saké : sa production est une tradition familiale.

Quand Takuma retourne au Japon, il crée avec Shoya : Wakaze.

Shoya est alors le Tôji (maître sakéificateur, l’équivalent de notre maître de chai) et Takuma s’occupe de la partie communication et marketing. Ce sera auprès de leur maître et mentor Amanoto, que Shoya apprendra toutes les subtilités de la confection du saké.

Ils ouvrent un bar à tapas attenant à la sagakura (lieu de création du saké) à Tokyo dans le quartier de Sangenjyaya, comme cela se fait en France dans ces bars où l’on peut boire la bière brassée sur place. C’est un succès.

Wakaze en France :

Takuma Inagawa garde un bon souvenir de ses années d’études à l’École Centrale de Paris. Il sait que le saké, en dehors d’une clientèle réduite d’amateurs initiés, est encore assez peu connu des Français. Il est persuadé que le saké pourrait être apprécié par une clientèle plus répandue, similaire à celle qui redécouvre aujourd’hui les bières artisanales. Il sait aussi que en France, il pourra élaborer avec Shoya le saké qu’ils veulent et expérimenter de nouvelles choses sans aucune contrainte liée à la tradition.

Arrive alors la deuxième phase du projet Wakaze : s’installer en France avec pour ambition de produire un saké 100% made in France et le rendre accessible aux Français en terme de prix, un saké de qualité.

C’est au Sud de Paris, à Fresnes, dans le Val-de-Marne, que Takuma trouve les 450m2 nécessaires pour déployer la sagakura : le lieu de création du saké. Takuma et Shoya travaillent avec une équipe de 17 personnes pour produire leur saké.

Wakaze, en France, a pu exister grâce à l’apport de plus d’un million d’euros par un fond japonais ; ce qui a permis de trouver le lieu de confection et d’équiper en cuves et en machines la sagakura pour qu’elle puisse avoir un fonctionnement autonome.

Takuma et Shoya ont décidé de faire un fonctionnement de crowdfunding pour leur production qui s’apparente plus à de la précommande. (Cf. adresse ULULE ci-dessous ; vous pourrez précommander des lots de bouteilles de saké en échange de votre contribution financière.)

Pour élaborer leur saké français, ils ont choisi un riz de Camargue bio ; ils utilisent l’eau francilienne filtrée. Elle contient beaucoup de minéraux par rapport à l’eau douce du Japon. Pour ce qui est du kôji, le champignon qui permet de transformer l’amidon du riz en sucre, ils utilisent le koji jaune mais aussi, le blanc pour retrouver l’acidité de nos vins blancs.

Pour la suite du processus et parce qu’ils sont en France, Shoya peut tout expérimenter et il ne s’en prive pas. Ce qui lui permet ainsi d’explorer de nouvelles saveurs pour leurs sakés : infusion de plantes, d’épices, levures diverses, vieillissements en fûts de chêne, de vins, mais aussi de cognac ou de calvados. Bref, aucune limite si ce n’est leur imagination.

Et le résultat est magnifique !

Notre découverte de Wakaze :

Nous avons eu la chance de faire une dégustation sur place avec les deux créateurs, leurs sakés sont de belles factures.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand coup de cœur pour leur saké vieilli en fût de cognac : le nez est surprenant, belle complexité, car ce saké mélange les senteurs du cognac (de noix, de miel et boisée,…) et la finesse florale d’un saké junmai (sakés dits “pur riz” sans ajout d’alcool de distillation. Les junmai sont généralement plus acides et ont plus de corps que les autres sakés). En bouche, ce saké est frais et fruité mais aussi très ample sur des notes de cognac et de tanin. Mais pour autant, le final est frais et aqueux et laisse la bouche limpide. Les bonheurs des bons sakés en somme.

 

 

 

Si vous voulez faire vous aussi partie de l’expérience Wakaze et déguster leurs sakés vous pouvez participer à leur crowdfunding ULULE :

https://fr.ulule.com/wakaze-france/

Jusqu’à fin avril 2020, Wakaze offre aux particuliers les frais de livraison en France métropolitaine, à partir d’une bouteille achetée sur le site web de Wakaze.

Vous voulez découvrir de nouvelles saveurs et ne connaissez pas le saké, c’est une belle manière d’aborder cet elixir. Vous connaissez le saké et êtes amateur, Wakaze c’est l’occasion de découvrir une nouvelle approche pleine d’audace.

Nous, c’est décidé, on participe !

Site : www.wakaze-sake.com

 

Un article écrit par Alexis Dumétier

 

 

Entrer
ArchivesMagazineSoins & Parfums

Le plus beau de l’Automne: soins de saison

blakemag_magazine_online_soins_homme_cover2

C’est l’Automne, le temps change et bientôt nous passerons à l’heure d’Hiver. Pour combattre l’ambiance anxiogène du moment et la dépression saisonnière qui arrive, il faut prendre soin de soi.Voici notre sélection de soins indispensables pour se sentir bien dans sa peau en attendant l’Hiver.

 

Sephora propose ses désormais classiques lingettes exfoliantes pour les pressés qui n’aiment pas perdre de temps dans leur salle de bain. A utiliser deux fois par semaine.

Sothys propose un gommage/masque 2 en 1 qui réuni astucieusement deux soins en un seul produit. Riche en argile rose, il redonne douceur et éclat à la peau.

Située en plein coeur du Marais, la Maison CODAGE Paris a ouvert ses portes en 2015. La gamme complète de produits CODAGE ainsi que des services personnalisés sont proposés dans un espace exclusif à l’atmosphère contemporaine. Il faut tester la lotion peeling pour son effet illumnateur, parfait à la mauvaise saison.

Idéal sous la douche, ce granité exfoliant corps de la collection Sephora vous donnera une peau douce et soyeuse.

Parfait pour la douche, ce gel à usage quotidien de chez Bulldog se décline en quatre senteurs: Original / Citron & Bergamote / Menthe & Eucalyptus / Vétiver & Poivre Noir. Certifiés Vegan et Cruelty Free, ces gels douche font la part belle aux ingrédients sourcés auprès de filières responsables.

 

Souvent oubliées, vos mains ont besoin d’être hydratées surtout pour lutter contre les effets de l’usage quotidien et répétitif de gel hydroalcoolique. Cette crème Polaar, en exclusivité chez Sephora, leur rendra leur perfection.

Pour les peaux déshydratées, cette crème hydratante intensive à l’acide hyaluronique, réparera les effets du soleil, de la pollution… A utiliser sans modération.

De la marque Mary Cohr, cette crème hydratante préparera parfaitement votre peau à affronter la mauvaise saison qui s’annonce.

Toujours dans le registre hydratation et protection de la peau, Nivea propose ce soin hydratant enrichi de Q10 connu pour son action anti-vieillissement.

Un soin de pointe pour vos yeux. The Inkey List a formulé ce sérum anti-oxydant, anti-inflammatoire, dérivé du café qui aide à réduire les poches, les cernes et à prévenir les dommages des radicaux libres.

Le shampoing idéal. Quotidien, fortifiant et doux. Efficace sans être agressif. Baxter of California, chez Sephora.

Pour discipliner votre crinière de lion, on utilise la crème de fixation à la texture fibreuse de chez American Crew. Efficace avec un rendu très naturel.

Parce qu’on ne néglige aucun détail, la nouvelle tondeuse de Wilkinson Sword, shave & style, vous aidera à raser, tondre, tailler et prendra même soin des poils disgracieux du nez et des oreilles. 

Et enfin, pour finir, et parce qu’on n’y pense que rarement, on hydrate ses lèvres avec un bon soin classique: le baume à lèvres Labello

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

EVOK: PAS DE COUVRE-FEU DANS LES HÔTELS

blakemag_magazine_online_lifestyle_brach_paris

Evok s’adapte, innove dans la contrainte et décide que tout reste ouvert!

Au Nolinski, Brach et Cour des Vosges, restaurants, soins et accès au spa restent ouvert aux horaires habituels : ainsi, prendre une chambre, c’est bénéficier, comme si de rien n’était, de tous les luxes singuliers proposés par les adresses.

Nolinski Paris

 

Se faire remarquer, pour mieux se démarquer. C’est l’audace Evok : sortir sans cesse des sentiers battus. Bien décidé à aller de l’avant malgré le climat actuel, Evok imagine une nouvelle façon de recevoir.
Au Nolinski et au Brach, les restaurants sont ouverts en « all day-dining » jusquà 21h. Pour le dîner étoilé du Palais Royal-Le Restaurant, early diner avec un service à 18h30 !

Nolinski – restaurant

Les Dîners & Live music du Nolinski avec Philippine Lavrey tous les mercredis et avec Samuel M. les jeudis, vendredis et samedis continuent dans la joie et la bonne humeur de 18h30 à 21h.

Brach – Gym & piscine

Le brunch du Brach a lieu tous les dimanches, dans la convivialité et l’atmosphère si chaleureuse propre au lieu.
Nolinski lance les Sunday Roast à partir du 8 Novembre. Un vrai déjeuner familial du dimanche en
musique live signé Philip Chronopoulos (Nolinski et Palais Royal- le Restaurant) de 12h-16h.

Nolinski – Spa

Tous les styles sont représentés dans les hôtels du groupe Evok. Classique « à la française » au Nolinski, au Restaurant du Palais Royal et à la Cour des Vosges, exclusif au Hameau de la Volière, décontracté au Brach et décalé au Sinner. En réponse aux différentes envies, aux différents univers des hôtes : un style de vie pour un style de luxe.

Sinner – restaurant

Un fil conducteur qui définit chaque lieu du groupe. Une collection qui se développe par-delà les frontières. Des projets différents qui enrichissent. Plonger au cœur de l’atmosphère d’une ville, d’un quartier pour en ressentir chaque vibration. Découvrir ses traditions et son style. C’est l’esprit Evok.

Show must go on !

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

ALTER – COLLECTION 2, TOTAL GENDER FLUID

blakemag_magazine_online_alter_collection2_cover

NEW-YORK CITY. LONDRES. PARIS. POUR LES ÂMES INDOMPTABLES ET AVENTURIÈRES.
COULEURS, SONS, ET ATMOSPHÈRES : L’INSPIRATION D’ALTER S’ÉVEILLE A TOUS LES COINS DE RUE. UNE TEMPORALITÉ UNIQUE OU L’ON PASSE DE LA RUE AU CLUB, DU CLUB A LA RUE AVEC UNE AISANCE INCOMPARABLE.

C’EST A PARTIR DE CETTE ENERGIE ICONIQUE ET EN PERPÉTUEL RENOUVELLEMENT, QU’ALTER PENSE LE VÊTEMENT COMME UNE ARMURE PROTECTRICE.

INCARNANT L’ESPRIT DES GRANDES VILLES, LE VÊTEMENT DEVIENT UN MOYEN DE TRANSFORMER LA FOLIE EN UNE SOURCE D’ÉNERGIE ET DE CRÉATIVITÉ.
AFIN D’ÊTRE TOUJOURS SOI-MÊME, TOUT EN RESTANT OUVERT A L’IMPRÉVUE ET A L’ÉMERVEILLEMENT.

LA CRÉATRICE D’ALTER, PAULINE DUCRUET, S’EST INSPIRÉE DE LA DYNAMIQUE DE CES VILLES ICONIQUES POUR SA COLLECTION 2: LE BEIGE ET LE ROUGE DES MURS, LE DORÉ ET L’ARGENTÉ REFLÉTANT LE SOLEIL ET LES LUMIÈRES DES STROBOSCOPES.

LA TEXTURE FLUIDE ET SENSUELLE DE LA SOIE S’ACCORDE AVEC CELLE DU DENIM, PLUS BRUTE FAISANT ÉCHO AUX PIÈCES PHARES D’ALTER. LEURS COUPES NETTES ÉVOQUENT LES LIGNES ARCHITECTURALES DES BUILDINGS.

PAULINE PARVIENT, PAR SA MAÎTRISE DU COLLAGE ET SA VISION PARTICULIÈRE, A PROPOSER UNE COLLECTION QUI MET A L’HONNEUR L’ÉNERGIE VIBRANTE DES GRANDES VILLES ET DE LEURS ICÔNES. ÊTRE INSPIRÉE PAR LA VILLE ET NON PAS AVANCER CONTRE ELLE, RÉAFFIRMER LA BEAUTÉ DU CORPS ET DE L’INDIVIDU DANS UN MONDE DE BÉTON ET DE VERRE.

ALTER EST UNE MARQUE DE MODE UNISEXE CRÉÉE EN 2018 PAR PAULINE DUCRUET, DESIGNER DE MODE MONÉGASQUE QUI VIT ET TRAVAILLE ENTRE PARIS, MONACO ET NEW YORK. INSUFFLANT DE LA MODERNITÉ  A DES PIÈCES CLASSIQUES UPCYCLÉES, PAULINE CRÉE UN VESTIAIRE UNIQUE POUR TOUTES CELLES ET CEUX QUI ASPIRENT A` S’HABILLER LIBREMENT, SANS SE PRÉOCCUPER DES NORMES DE GENRE.

LA MARQUE UNISEXE ALTER NAÎT EN 2018 D’ENGAGEMENTS FORTS EN FAVEUR D’UNE SOCIÉTÉ PLUS RESPONSABLE ET INCLUSIVE.

SA CRÉATRICE, LA DESIGNER PAULINE DUCRUET, DÉCIDE DE PRODUIRE UNE LIGNE DE VÊTEMENTS HAUT DE GAMME ET ECO-RESPONSABLE, PORTEUSE D’UN IDÉAL DE TOLÉRANCE, D’AMOUR ET DE RESPECT ENVERS LA DIVERSITÉ DES GENRES.

ECO-RESPONSABLE, LA MARQUE ALTER S’INSCRIT DANS LA TENDANCE DE L’UPCYCLING : ELLE VALORISE ET RÉUTILISE DES MATIÈRES TELLES QUE LE DENIM ET LE CUIR, TRANSMUTE LES FORMES, LES TONS, LES FONCTIONS, CHERCHE DES SOLUTIONS TECHNIQUES ET CRÉATIVES POUR INVENTER DE NOUVELLES PIÈCES A PARTIR DE RÉCUPERATION.

INCLUSIVE, LA MARQUE ALTER S’ADRESSE A TOUS. HOMMES ET FEMMES, PERSONNES NON GENRÉES, NON BINAIRES ET GENDER FLUID, ONT ACCÈS AU MÊME VESTIAIRE.

INNOVANTE, ENFIN, ALTER APPORTE UNE NOUVEAUTÉ AU VESTIAIRE NO GENDER : UNE LIGNE EN PROPRE, UNIQUE, DONT LA PERSONNALITÉ NE DÉCOULE NI D’UNE LIGNE MASCULINE, NI D’UNE LIGNE FÉMININE, ET NE SE RATTACHE A AUCUN AUTRE VESTIAIRE.

LA MARQUE ALTER VEUT SE POSITIONNER COMME PRÉCURSEURS ET ACTRICE DE RÉFÉRENCE DE LA MODE DURABLE.

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

SAUNIER VOUS OFFRE LA CLÉ DES SONGES

blakemag_La_Cle_des_Oceans_Sébastien_Destremeau_cover

A l’occasion de la 9ème édition du Vendée Globe, la maison Saunier, appartenant au groupe Altesse (qui
détient entre autres Les Georgettes), dévoile cette saison en exclusivité « La Clé des Océans ». Une collection capsule de bijoux signée en collaboration étroite avec le navigateur Sébastien Destremeau.


Pour sa seconde participation à la course à la voile en solitaire, le skippeur originaire de Toulon, a souhaité rendre hommage à la Clé des Océans, symbole protecteur des marins solitaires à travers une collection masculine de 8 modèles. Et c’est tout naturellement vers des ateliers labellisés Entreprise du Patrimoine Vivant que le skippeur s’est tourné. C’est la passion commune du savoir-faire d’une maison centenaire et de la transmission de Sébastien Destremeau qui a permis de voir naître le projet.


Réalisés dans la plus pure tradition artisanale ardéchoise, en argent, et monté sur des cordons inspirés de boutes, ces bijoux uniques signent l’union entre les hommes et la mer. Une collection comprenant deux lignes, la ligne Cap et la ligne Cabestan, toutes deux résolument d’inspiration marine, où bagues, bracelets et pendentifs revisitent les thèmes chers aux amoureux de la mer comme la rose des vents, la boussole, les points cardinaux ou encore la poulie.


A travers cette collaboration, la maison Saunier s’adapte à une nouvelle tendance et dévoile une fois de plus son savoir-faire ancestral. Une édition limitée dans le temps et dédiée aux Maîtres des Océans comme aux marins d’eau douce, et à tous ceux que la mer fait rêver!

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

7 MONCLER FRAGMENT & CONVERSE CHUCK 70

blakemag_magazine_online_7_ MONCLER_FRAGMENT_CONVERSE_CHUCK_70_BLACK_COVER

7 Moncler Fragment et Converse est le modèle dévoilé dans le cadre du projet Moncler Genius 2020, imaginé par Hiroshi Fujiwara pour signer la première collaboration de sneakers entre Moncler et Converse.

Connu comme l’un des pionniers fondateurs de la scène du quartier d’Harajuku à Tokyo, Hiroshi Fujiwara a une influence incontestable dans le domaine du design contemporain et de la culture streetwear. En exploitant la silhouette de la Chuck 70, ode moderne à la Chuck All Star fabriquée avec des matériaux haut de gamme et des détails nuancés, Fujiawara donne son talent artistique remarquable à la toile avec des touches minimalistes raffinées pour les yeux attentifs.
Avec le désir de collaborer et de célébrer l’héritage et le savoir-faire inhérents aux trois maisons, les sneakers bicolores noire et blanche façon color-block perpétuent l’héritage de Fujiwara, les fameuses surpiqûres contrastées animent la silhouette. Les logos de Moncler et Fragment qui ornent le talon de la nouvelle sneaker apportent la touche finale.
La Chuck 70 a su se faire une place dans toutes les cultures, du terrain à la rue. Son arrivée dans la collection offre un exemple de progression culturelle continue, en lien avec les valeurs de Moncler Genius.

La ligne Genius développe son esprit précurseur au cours de l’année 2020 et continue d’explorer de nouveaux horizons. Donnant une
voix à la créativité personnelle. Une poignée de designers sont invités à donner leur vision de la maison. Ce vivier de créatifs s’affranchit pour aller au-delà de l’univers de la mode et nous plonger dans celui de l’expérience. Chaque nouvelle collection a une date de lancement dédiée, permettant ainsi aux différents créateurs d’exprimer leur créativité tout au long de l’année.

7 MONCLER FRAGMENT + CONVERSE CHUCK 70 sont disponibles depuis le 1er septembre dans une sélection de boutiques de la marque et sur moncler.com et depuis le 3 septembre sur Converse.com et une sélection de boutiques.

Entrer
ArchivesMagazine

KENZO TAKADA, l’Eternité en couleurs

blakemag_magazine_online_lifestyle_kenzo_takada_cover

Il était reconnaissable pour sa silhouette d’éternel adolescent, son visage rond et ses lunettes. Avec le temps, il avait changé sa coupe de cheveux, pour un look plus posé mais dès qu’il souriait, le jeune Kenzo Takada débarqué du “Cambodge” à Marseille en provenance de Yokohama en 1965, réapparaissait.

Né le 27 février 1939 à Himeji, près d’Osaka, Kenzo se passionne pour le dessin et pour la couture, qui était enseignée à ses sœurs. Formé au Bunka Fashion College (prestigieuse école de couture à Tokyo), il réalisait le rêve de tout amoureux de la mode en s’installant à Paris. Son talent, son charme et sa gentillesse lui ouvre toutes les portes.

Il crée sa première collection en 1970 dans sa première boutique de la galerie Vivienne. Il déménage à quelques pas en 1976, dans une boutique plus grande, donnant sur la place des Victoires, et fonde sa marque sous son seul prénom. Kenzo Takada marque les esprits en changeant les codes de la mode parisienne du moment. En insufflant un vent un vent de liberté, de la fraicheur, des couleurs acidulées.

« Quand il a montré ses premières créations, il s’est trompé de saison. Comme il ne maîtrisait pas le français, il a donc présenté la mauvaise ; l’été au lieu de l’hiver ou inversement, je ne sais plus, raconte Felipe Oliveira Baptista, directeur de la création de Kenzo depuis 2019. En dehors de l’anecdote, cela montre bien ce qu’était le monde de la mode dans les années 1970. »

Kenzo-Magazine ELLE 1970

En 1983, il lance sa ligne masculine, puis son premier parfum (Kenzo Kenzo) en 1988. En 1993, la marque est rachetée par le groupe de luxe LVMH. Kenzo Takada quitte la mode en 1999, sur un dernier défilé grandiose au Zénith de Paris, auquel avaient assisté 4000 personnes.

Il se consacrait depuis à des projets plus ponctuels, et a sa passion pour l’Art. En 2009, il vend son incroyable maison japonaise du quartier de la Bastille à Paris et en même temps, il disperse la majeur partie de sa collection d’art.

Photo: Jo ZHOU

Il organise en 2019 à l’occasion de ses 80 ans la fête “Arigato Paris !” (“merci” en japonais) au Pavillon Ledoyen. C’est une façon de remercier toutes les personnes qui ont marqué sa vie parisienne… Ses collaborateurs des années 1970, ses mannequins, les acteurs et chanteurs qu’il avait habillé, les créateurs et photographes de mode et enfin ses amis – Marpessa Henninck, Satya Oblette, Chantal Thomas, Inès de La Fressange, Cristina Cordula, Jean-Charles de Castelbajac, Arnaud Lemaire ou encore le photographe Jean-Marie Marion.

dessin@-Archives-Kenzo

Il restera pour toujours connu pour sa passion des imprimés graphiques, de la couleur et de sa vision du métissage, de l’Extrême-Orient et de la France, mais aussi de l’Afrique et du sportswear Américain.

Le créateur japonais s’est éteint à l’âge de 81 ans, dimanche 4 octobre 2020, à l’Hôpital Américain de Paris, des suites du Covid-19.

Entrer
1 2 3 4 5 97
Page 3 of 97

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.