Login

Register

Login

Register

close

Magazine

ArchivesBlogLifestyleMagazine

Les Ménuires 2022 avec la Team BLAKE

da025135-e6fe-4181-8aab-aa093216aafe

La team BLAKE est partie aux Ménuires pour le reportage montagne de l’année 2022.

Située dans les Alpes à 1800 mètres d’altitude, la neige y est garantie toute la saison et l’accès aux deux versants permet de skier toute la journée au soleil.

Les Ménuires se trouve sur le Domaine des 3 vallées, considéré comme l’un des plus grands domaines skiables au monde. Les 3 Vallées c’est 600km de pistes. C’est aussi 7 stations réparties entre les vallées de Courchevel, des Allues, des Belleville sans oublier Orelle, en Maurienne. Vous pourrez donc skier avec le forfait 3 vallées sur ces 600km de pistes de quoi vous occuper toute une semaine sans jamais skier deux fois sur la même piste. Attention cependant aux horaires de fermeture des remontées mécaniques, sinon vous aurez toujours la possibilité d’utiliser les navettes à disposition gratuitement pour revenir chez vous.

Photo : Gilles Lansard

Les Ménuires est une station très vivante qui, en plus du ski et du snow, propose de nombreuses activités. Nous avons découvert le lancé de hache, insolite et amusant. Vous pourrez vous défier avec vos amis ou en famille, afin de voir qui a le plus d’adresse. En respectant les règles simples du lieu, il n’y a aucun danger, que du fun. Il y a au même endroit de quoi découvrir et jouer au même jeu en réalité virtuelle.

Pourquoi ne pas essayer la luge sur la piste du Roc‘n Bob, 4km de descente et un temps à battre de 7 min ! On vous assure que si vous jouez le jeu et que vous vous lancez sur la piste à fond, le casque ne sera pas de trop. C’est assez intense. Rires et sensations fortes garanties !

Pour les lèvent tôt et ceux qui veulent être les premiers sur les pistes, Les Ménuires proposent le First Track. Partez pour l’ouverture des remontés mécaniques au départ de la Masse, avec les équipes du domaines (maximum 40 personnes par session). Un moment convivial qui permet de voir le lever du soleil sur les cimes enneigées. On vous recommande chaudement de le faire. En plus, vous finirez votre périple au 2800, un restaurant d’altitude avec un buffet petit déjeuner et un chocolat chaud mémorable.

L’ours Blanc un Hôtel / Spa 4 étoiles :

Pour les fins de journée ou les après midi sans ski, vous devriez essayer le spa de L’Ours Blanc, cet hôtel / spa 4 étoiles a été entièrement repensé et rénové en 2021, dans le respect de son esprit d’origine. Vous vous y sentirez comme chez vous. Les chambres spacieuses ont des vues magnifiques sur la montagne, et le spa Nuxe, à une dimension très humaine et un bassin intérieur / extérieur de toute beauté. Mais surtout les protocoles de soins à base de produits Nuxe sont exécutés par des expertes. Nous avons été pris en charge par Pauline, que nous vous recommandons chaleureusement.

Si vous souhaitez explorer la montagne différemment, vous pouvez partir en randonnée à raquette ou en randonnée à ski. Et si vous êtes désireux de vous lancer dans le hors pistes, n’oubliez pas de vous faire accompagner par quelqu’un qui connaît bien la montagne et qui est équipé du triptyque indissociable en terme d’équipement de sécurité avalanche : DVA (détecteur de victimes d’avalanche), pelle, sonde ! A ce triptyque, s’ajoute un nouvel équipement qui tend à devenir lui aussi indispensable : le sac airbag !

Freeride avec Fabien Maierhofer :

La team Blake a eu l’honneur d’avoir pour sa sortie freeride un “guide” hors pair : Fabien Maierhofer, Professionnel du freestyle et du freeride depuis l’âge de 17 ans. Il est également le créateur de la chaîne youtube Bon appétit ski : https://www.youtube.com/user/Bonappetitski où vous trouverez de superbes vidéos de skis et vous pourrez voir le niveau incroyable de Monsieur Maierhofer. Nous sommes parties du haut de la Gratte pour nous lancer. L’occasion de découvrir une zone où la neige est quasi vierge et le paysage à couper le souffle.

Dénériaz Skis :

 La team Blake a également eu la chance de rencontrer Antoine Dénériaz, champion Olympique, médaillé d’or sur l’épreuve de descente et également Triple Champion du Monde. Aujourd’hui Antoine a créé sa propre marque de ski et il nous a permis de tester deux paires de sa gamme. La particularité des skis Dénériaz c’est le soin apporté à leurs confections. Comme nous l’a dit Antoine, les matériaux utilisés pour confectionner ses skis sont choisis à la manière d’un chef étoilé qui sélectionne un à un les produits qui feront son plat signature. Un travail d’artisan, avec des produits nobles comme du bois d’exception ou encore du carbone. Les skis sont faits à la main en série limitée en Savoie dans l’atelier de Antoine Dénériaz à environ 250 éditions par an. La marque Dénériaz se positionne indubitablement sur le haut de gamme.

Nous avons testé les Cruising D, Les essences de bois choisies donnent un ski léger grâce au balsa, tout en restant stable et confortable par l’utilisation du noyer. Les différentes fibres dont celles de carbone apportent de la précision et de la réactivité en courbe. Un ski plaisir pour les pistes, facile à skier. Ce ski est précis et affuté et donne de bonnes sensations sur piste. Il permet aussi de tracer de beaux virages si l’on veut un peu plus attaquer sur les carres et prendre de la vitesse. Des skis qui vous offriront une belle marge de progression sur piste. Leur finition carbone et la qualité du vernis leur offrent une très belle allure.

Il nous a été permis de découvrir également les Dual D. Ces skis sont fait de deux essences différentes de bois pour apporter selon l’environnement des réactivités différentes. La partie en noyer apporte beaucoup de stabilité et de confort sur piste et le frêne donne du snaps en poudreuse. Le carbone apporte quant à lui de la cohésion à l’ensemble ainsi que de la réactivité. Il est de ce fait plus polyvalent que le Cruising D grâce à ses spatules bien plus larges, et donc parfait pour la poudreuse.

Les skis Dénériaz sont en plus de beaux objets, de qualité, fait main, et on aime les posséder autant que les skier.

Colmar sport :

Pour skier ou faire du snow dans de bonnes conditions il faut de bonnes tenues. Colmarmarque fondée en 1923 à Monza en Italie, incarne le luxe et la mode, tout en intégrant des matières haut de gamme et des finitions de grande qualité. Cela se ressent tout de suite quand on met le manteau ou enfile le pantalon. Les coupes sont bonnes, on se sent à l’aise et la sensation de chaleur est immédiate tout en laissant le corps respirer. C’est confortable et pratique pour le sport. La veste de ski Chamonix JKT sunflower, avec son style rétro n‘en est pas moins ultra moderne et fonctionnelle. Son revêtement extérieur en polyamide est bien résistant et sa technologie isolante Piuma Down Daunen en duvet naturel est ultra efficace et vous tient bien au chaud, de plus la veste est un véritable coupe vent. Les nombreuses poches zippées avec curseur camlock sont bien imperméables. Un gros coup de cœur.

Pour aller avec, nous avons choisi le pantalon salopette Fit Ski noir, dans l’esprit retro lui aussi. Il allie trois qualités nécessaires pour la pratique du ski: il est imperméable, coupe-vent et respirant. Son stretch lui donne beaucoup de confort à ski.

La Colmar Texas est tout aussi performante est donne un effet veste de jean très streetwear. Mais surtout cette veste est faite en polyester recyclé, elle associe une membrane imperméable et respirante pour résister aux intempéries hivernales. Pour cette veste, nous avons choisi le pantalon assorti, le Texas Denim. Vous aurez l’impression de skier ou surfer en jean, avec le confort en plus.

Les deux vestes Colmar ont une petite poche quasi invisible sur le bras gauche pour y glisser le forfait et passer rapidement aux portiques des remontées. Un petit plus efficace et bienvenu.

Foodspring :

Durant ce séjour sportif et intense, nous avons pu tester les produits Foodspring. En commençant nos matinées par une dose de Energy Aminos, qui donne un bon coup de boost pour attaquer les pistes. Selon les envies et les besoins pour nos encas, nous avions des protein balls chocolatées, des barres protéinées. Pour ma part, la protéine barre cookie dough remporte la palme des saveurs foodspring. Ou tout simplement une poignée de nuts & berries qui est un mélange de baies goji, myrtille, raisins secs et noix. Un assortiment vraiment bon et plein d’énergie. Mais le must après être rentré de nos longues journées, c’était de prendre le Recovery Aminos, et toute la team Blake est unanime sur le sujet : on a senti la différence. Avec le Recovery les jambes sont moins lourdes, les muscles tirent moins, et on est en pleine forme le lendemain.

Montre connectée Garmin, Instinct Solar :

 Au déballage, on retrouve une montre tout en plastique.  Pas forcément agréable de prime abord, mais elle est bien finie et ce choix de matériaux la rend légère. Elle se fait vite oublier une fois au poignet, point très important pour une montre de sport.
Les multiples fonctions demandent un certain temps d’ adaptation pour gérer les boutons et les différents menus. Mais l’encart en haut à droite de l’écran est bien pensé et permet d’identifier les actions possibles et les menus en cours.
En parlant d’écran, c’ est un simple monochrome, mais très lisible même en plein soleil. Ce choix joue également sur la durée de vie de la batterie qui est assez impressionnante.

Pour les usages testés, principalement le snowboard et une petite marche, ce fut un vrai plaisir. Les éléments affichés pendant “l’action” sont paramétrables et différents types de présentations sont possibles. Lire les informations, comme la vitesse instantanée, ne pose aucun souci même en plein ride. Augmentant encore l’attrait pour ce petit tableau de bord au poignet. Le nombre de descentes est lui détecté automatiquement après chaque remontée et marche parfaitement.
Revoir ses trajets en fin de journée, vitesse, altitude, calories perdues, sur l’ application dédiée et bien conçue elle aussi, est très agréable en avalant un shaker de récup. Autre capacité de cette Instinct solar, c’est de pouvoir effectuer une recharge solaire via son cadran.
Bref, une montre très fonctionnelle à l’usage. Pour son domaine d’utilisation, il n’y a rien a redire et elle deviendra rapidement votre compagnon de monitoring. On regrettera juste la présence d’un chargeur au format unique Garmin, que l’on fera bien attention à ne pas oublier pour son séjour…

 Les masques et casques Bollé

Le plastique des masques est épais tout en restant souple, et très bien fini. Le bandeau élastique est très dense et rassure sur sa longévité. Même les ajouts caoutchouc de la marque Bollé sur le côté respire la qualité.
Côté optique, nous avons pu en tester plusieurs.  Quoi qu’ il en soit, le système magnétique de changement d’écran est très pratique et rapide. Les écrans sont solides et en plus protégés par une housse, fournie, presque rigide. Aucune appréhension de transporter son écran de rechange dans le sac à dos toute la journée.
Côté positionnement, pas de soucis, le nez est par ailleurs bien dégagé, ce qui permet de les porter avec des casques autres que ceux de la marque sans obtenir l’ effet “pince nez”, et cela malgré l’ imposante hauteur du masque.
A l’usage, toutes les optiques étaient très convaincantes, rien à dire. Le champ de vision est très large et ne déforme pas la perception.
Le seul point négatif que nous avons remarqué mais qui se fait oublier, est un petit reflet de la monture du nez sur le bas de l’écran quand le soleil vient de côté. Sur le télésiège, on le perçoit, en descendant, il n’est clairement pas assez fort pour nous gêner.
Pour résumer, nous avons tous adopté ces masques.

Les casques Bollé sont quant à eux très confortables.  Ils sont très légers une fois en position et le serrage occipital le plaque parfaitement sur la tête. Le design est plus orienté skieur que snowboarder, et dans un sens, il ressemble assez à un casque de vélo. En snowboard,  avec le vent venant de côté, les oreilles manquent un peu de protection contre le froid, rappelant peut-être encore sa conception plus ski. Par contre, les oreillettes peu épaisses laisse bien passer le son des voix et permettront de mettre des écouteurs dans orienté problème pour ceux qui ride en musique. La ventilation marche très bien. On note également un bon dégagement du front permettant de placer différents masques dans soucis. Un casque très agréable, léger, convenant sans doute plus à des skieurs, quelques soit la tailles de leur masque.

Masque de ski KL X Dragon :

Les Ménuires, c’est du ski intensif mais c’est aussi de la mode. Nous avons donc testé la collaboration sur le masque de ski entre la maison Karl Lagerfeld et Dragon, il en résulte un masque sobre et élégant mais surtout bien fait. Mousse confortable et solide. Champ de vision extra large. Pas de buée grâce au système d’aération sur le haut et le bas du masque même avec un cache-cou remonté jusque sous le masque. Et l’écran de base fait pour le solaire joue parfaitement son rôle en plus de disposer d’un système très fiable pour le bloquer et changer de type d’écran puisque le masque est fourni avec un écran supplémentaire pour le temps plus nuageux.

 

 

Test snowboard : Capita Kazu Kokubo Pro 157cm

Le snowboarder Japonais de légende Kazuhiro Kokubo signe son « pro-model » chez Capita aux graphismes exceptionnels : une fine couche de bois plus légère qu’un revêtement classique et qui rend chaque Kazu unique, ainsi qu’un chef d’œuvre de son tatoueur Japonais pour la semelle.

Son profil « Alpine V2 » présente un cambre classique avec un cambre inversé à l’avant pour un maximum de pop en freestyle ainsi qu’une flottaison idéale et facile en poudreuse.

De plus, par sa forme directionnelle avec une position légèrement reculée ainsi que l’avant bien plus prononcé et plus soft que l’arrière, c’est une valeur sûre pour les sessions backcountry à travers une neige poudreuse et profonde.

 

Notre test :

Classée dans la catégorie Alpine par Capita et non « resort » (« station »), alias « all-mountain », la Kazu est avant tout une planche ferme, réactive et légère prévue pour les fortes descentes en haute-montagne et pour envoyer d’énormes sauts en poudreuse. Son arrière plus dur permet de parfaitement réceptionner de grands sauts mais aussi de mieux flotter en poudreuse car moins prononcé que l’avant.

Son cambre classique en fait une planche très maniable qui relance fort en sortie de carve ; excellente carveuse (petite carve, moyenne et longue sans broncher) qui ne demande qu’à charger à fond à travers n’importe quel type de terrain. Ce qui la rend bien plus versatile que son programme initial, notamment avec son cambre inversé à l’avant qui permet une plus grande facilité d’entrée en virage, cependant elle reste exigeante et conviendra plus aux riders intermédiaires/experts qu’aux débutants.

Une planche qui respire la puissance et le pop, créée dans le plus grand respect de l’environnement à Capita The Mothership®, réservée aux riders au gros cœur qui veulent envoyer du lourd à travers toute la montagne.

Pour ceux qui ne sont pas équipés en ski nous vous recommandons chaudement l’équipe du Sport 2000 Snow sport, équipe familiale et accueil vraiment sympa.

Le restaurant L’Alpin :

 L’Alpin est un restaurant steack house mais surtout il propose à ses clients de vivre un repas sous tente alpine avec tout le confort : peaux de bêtes, poêles, guirlandes lumineuses, et au menu : raclette ou carré de porc. On est reçu en groupe spécialement par une personnes assignée aux services des tentes. Un petit apéritif autour d’un brasero vous est proposé avec les célèbres saucisses Savoyardes, les diots, se mettre en appétit.

Puis on entre sous la tente, où la douce chaleur nous pousse à faire tomber les doudounes. La petite enceinte connectée qui nous est prêtée permet de mettre l’ambiance musicale de notre choix. Quand les plats sont servis, on ne peut que constater que la qualité des produits est là : le fromage de la raclette a un goût prononcé et léger à la fois, et le porc est fondant et savoureux. Les desserts en farandoles achèvent un repas des plus agréables. Si vous voulez passer une belle soirée qui sort de l’ordinaire, les tentes alpines sont le bon plan. Gros plus du lieu la super équipe qui est au petit soin.

Cosmeto pour la montagne :

Les Ménuires, c’est du soleil et du froid. Pour affronter la rudesse du climat, nous avons testé les produits La Biosthétique et plus particulièrement,  la gamme régénérante qui hydrate la peau. Le soin Cold Cream pour se protéger des attaques mordantes du froid est très efficace et pour le retour du ski après une journée au soleil, dont les rayonnements sont amplifiés par la réverbération de la neige, la crème après soleil apaise véritablement la peau.

Avant de vous coucher, et pour se délasser pleinement tout en prenant soin de soi, la gamme spa de La Biosthetique avec le Sea Salt Scrub, puis le Rich Firming Body Cream est une combinaison parfaite pour se tonifier la peau et s’exfolier tout en ressortant de ce soin avec le sentiment d’une peau plus ferme et toute lisse. Nous avons apprécié particulièrement les senteurs de beurre de karité et florales de la Rich Firming Body Cream qui donnent un sentiment très cocooning et réconfortant.

Nous avons emmené aussi le UFO mini 2 mint de chez Foreo, un appareil aux multiples talents pour vous permettre d’avoir un soin du visage quasi complet aux options variées. Ce petit galet connecté permet de faire des soins presque comme dans un institut : il chauffe, vibre (vibrations soniques) et utilise la luminothérapie. Toutes ces fonctionnalités permettent de mieux faire pénétrer les actifs dans la peau, et / ou de booster la circulation sanguine. Pour être très honnête, cela fonctionne vraiment bien. On sent que les produits pénètrent bien la peau, en tout cas mieux qu’avec nos doigts et surtout après le soin, la peau est visiblement plus hydratée et lumineuse. Nous avons été conquis.

 

 

Lifestyle hors piste :

La team Blake a porté hors des pistes les vêtements de la marque Superdry dont la tenue des matières est véritablement remarquable et offre un confort et une chaleur appréciable pour l’après ski. La marque Stetson fait des bonnets classiques, mais chaud, et des casquettes très styléesLes doudounes Ellesse sont des classiques indémodables, et nous avons particulièrement aimé la White Camo. Les pulls Woolrich ont une très bonne facture et une bonne tenue. Eastpack et leurs pochettes éditions spéciales Avengers furent bien pratiques pour caser nos affaires.

Enfin, un gros coup de cœur pour les solaires Bollé, Calvin Klein, Victoria Beckham, Arnette et Ralph Lauren que vous retrouvez sur les photos de notre reportage.

 

Nous avons également testé la gamme technique de la marque  Atlas for men . Des vêtements abordables, chauds et efficaces. Pour les doudounes montagne de cette marque, réservez les plutôt pour l’après ski, elles ne permettent pas de résister au grand froid ou froid prolongé.

Apnée sous glace :

Les Ménuires offre activité hors ski exceptionnelle et rare : de l’apnée sous glace. C’est Dan Arbogast qui encadre l’activité. Dan est instructeur d’apnée professionnels, mais aussi Vice Président France, juge, et instructeur de Aida France, la Fédération internationale d’apnée. Bref nous sommes entre de bonnes mains.

Après 45 min de marche d’approche à travers la montagne depuis les Ménuires en direction du Lac du Lou, on arrive dans un petit refuge qui date de 1845. En contrebas quelques trous on été fait dans l’épaisse croûte de glace qui s’est formée sur le Lac du Lou. Le temps d’écouter les instructions de Dan et d’enfiler une combinaison d’apnée néoprène de 14mm, qui vous donne l’impression de devenir un morse, et l’on descend vers le lieu de l’activité. Dan est extrêmement pédagogue, calme et bienveillant.

 

Pendant 45 minutes, une heure, Dan accompagne cette découverte de l’apnée sous glace pas à pas. J’ai cru le temps d’un instant revivre la scène du grand bleu, j’entendais presque la musique d’Eric Serra. Le corps s’habitue lentement à l’eau que l’on perçoit à peine froide, l’esprit doit s’habituer à plonger sous l’eau en altitude, car le cerveau nous dicte de remonter plus vite à la surface alors que l’on vient d’inspirer à plein poumon. Et après quelques descentes verticales le long d’une corde pour augmenter sa capacité d’apnée, Dan nous invite à faire une première longueur sous glace (l’instructeur nous suit discrètement, il est toujours là pour assurer notre sécurité) nous passons d’un trou à un autre. Première longueur, 8 mètres, 20-30 secondes d’apnée en tout, au plus court, sauf si vous voulez profiter du spectacle et prenez votre temps.

Exceptionnel, hors du temps, atypique…

Après libre à vous (et en convenant cela avec Dan) de tenter le trou à 12 mètres ou à 18 mètres.

Une activité que Dan est le seul à proposer en Europe, il a même accompagné des gens qui ne savaient pas nager ou encore des handicapés. Un homme qu’il faut rencontrer.

 

Article écrit par : Alexis Dumétier, Adrien Barthou et Maxence Manasterski

Vidéo réalisée par : Alexis Dumétier

Assistante vidéo : Lucie Fricheteau

 

Photos : Alexis Dumétier, Adrien Barthou, Laureleen Jacquet

 

Lien et infos :

https://www.50shadesofblue.fr

https://lesmenuires.com/fr/

https://www.les3vallees.com/fr

https://www.hotel-ours-blanc.com/spa

 

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

Saint Valentin 2022 : Tout pour être heureux

saint valentin couv

La Saint Valentin est un jour dédié à l’Amour. Evidemment, vous pouvez faire des cadeaux toute l’année, mais cette date, il ne faut vraiment pas la louper. Voici quelques idées pour surprendre votre amoureux, ou faire vibrer votre amoureuse.

 

Offrez vous un séjour enchanté au Georges V : pour être dans une bulle pour la Saint Valentin hors du temps et de l’agitation de la ville. Un weekend en amoureux dans un écrin où vous serez chouchouté. Pourquoi ne pas choisir une suite superbe où la baignoire remplie de rose vous attendra pour vous délasser avant de descendre au Georges l’un des restaurant du palace, pour déguster un menu italien concocté par le chef Simone Zanoni et enfin profiter du spa avant de vous glisser dans une nuit délicieuse.

 

Une idée cadeau insolite pour la Saint Valentin. A cette occasion l’entreprise Cuvée Privée vous propose d’adopter une vigne de Saint-Emilion Grand Cru afin de recevoir toute l’année sa propre cuvée personnalisée aux deux noms. De plus, chacun reçoit une invitation au domaine pour une escapade en amoureux !

 

A l’occasion de la Saint-Valentin, Alléno & Rivoire rend hommage aux amoureux avec de nouvelles créations à croquer sans modération. Deux nouveaux Trèfles aux parfums irrésistibles d’amande douce et de poire Passe-Crassane, spécialement créés pour la SaintValentin raviront les papilles de tous les amoureux en général et des amateurs de chocolat en particulier.

 

 

À l’approche de la Saint Valentin, la Maison Champagne GREMILLET vous présente un coffret rassemblant 2 bouteilles incontournables de leur collection des « Purs ».Deux élixirs à la fois contraires et complémentaires, qui évoquent, avec poésie, la beauté, la puissance et la complexité du duo amoureux.  Une idée de cadeau aussi délicieuse que romantique !
Lanson est l’une des premières Maisons de Champagne à avoir élaboré un rosé d’assemblage, dès 1833. Précurseur du genre, c’est en 1949 que la famille Lanson décide d’en faire une cuvée identitaire à la fraîcheur caractéristique du style de la Maison. L’ajout subtil de vins rouges – provenant de Crus emblématiques tels que Bouzy ou Les Riceys – l’utilisation exclusive de vins de réserve rosés lui confèrent une couleur unique pâle et saumonée, un fruité et une finesse qui le démarquent des autres Champagnes rosés. Ses notes délicates en font l’apéritif idéal d’une longue soirée d’été, d’un pique-nique aux beaux jours ou l’accord élégant d’un dessert gourmand.
L’amour c’est aussi plein de souvenirs partagés avec Cheerz vous avez la solution pour les matérialiser : notamment avec la very little box : Nouveaux templates inédits, 11 cadres au choix et souvenirs par dizaines : la Very Little Box fait son grand retour pour la SaintValentin avec encore plus de possibilités de personnalisation ! Dédiée aux petits comme aux grands moments, elle renferme de 25 à 70 tirages au format mini à garder chez soi ou à glisser dans son portefeuille ou sa coque de téléphone ! Bref le petit cadeau qui aura un grand effet.
Et si vous offriez une montre à votre partenaire, pour compter les minutes qu’il reste avant vos retrouvailles, avant les prochaines vacances, avant le prochain weekend à deux. ICE watch sort sa nouvelle collection glam, avec les nouvelles couleurs de l’ICE generation. C’est la bonne idée pour un cadeau aux couleurs pleine de peps. Le look monochrome du glam red est la couleur parfait pour déclarer votre flamme.
Idée classique mais toujours efficace, un parfum. Sephora vous propose des offres à cette occasion. Ainsi vous pourrez faire découvrir de nouvelles fragrances à votre moitié, les grandes maisons réinventent leurs classiques. Découvrez les nouveautés de chez Saint Laurent, Givenchy et Armani, en exclusivité chez Sephora.
Pour bien commencer la soirée proposez lui un cocktail fait avec amour : Rose Tonic. Avec le gin Santa Ana, aux notes subtilement poivrées et d’Ylang Ylang, un gin très floral, délicat, parfait pour débuter doucement la soirée. la recette de l’élixir d’amour : Versez le gin Santa Ana, ajoutez une touche de Rose Lemonade. Garnissez d’un zeste de citron. Servez très frais.
Et pour accompagner ce cocktail, en guise d’amuse bouche élégant optez pour un Sando au thon, subtilement relevé par des notes de truffe de chez Sushi shop et Artisan de la Truffe. Ainsi la soirée ne pourra que bien commencer.
Sélection faite par Alexis Dumétier
Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

Richard Mille et RAFAEL NADAL, L’EFFET PAPILLON

Richard_Mille_Nadal_MathieuCesar_cover

C’est en 2010 que Rafa Nadal et Richard Mille ont commencé à écrire leur histoire commune. Lors de leur première rencontre deux ans auparavant, Rafa n’envisageait même pas de porter une montre pendant ses matchs. Une décennie plus tard, chacun repoussant tour à tour les limites, ce partenariat a vu naître des modèles d’exception.

La RM 35-03 Automatique Rafael Nadal, quatrième montre de la collection RM 035, inaugure un nouveau mécanisme de remontage baptisé « rotor papillon ». Cette invention brevetée permet au  porteur d’intervenir directement sur le remontage du mouvement automatique. L’opportunité d’entretenir en toutes circonstances un nouveau dialogue avec sa montre.
Chez Richard Mille, la montre a toujours été pensée comme un accessoire pratique, utile et d’une fiabilité indéfectible quelle que soit l’activité de son propriétaire. Inspirée des montres tourbillon de la collection RM 027 portées par Rafa Nadal sur les courts de tennis, la collection « baby Nadal » des RM 035 est conçue comme un condensé technologique au service de la performance. À porter sans modération et sans compromis. La RM 35-03 affirme cette quête d’innovation caractérisée par une « motorisation » en constant perfectionnement. Cette fois, l’attention du bureau technique s’est portée sur le système de remontage du mouvement. La RM 35-02, avec son calibre RMAL1 intégrait déjà le rotor à géométrie variable, signature des mouvements automatiques Richard Mille. Avec la RM 35-03 Automatique Rafael Nadal, les ingénieurs de la marque ont repensé la notion de géométrie variable à travers une complication aussi ludique que pratique.

Le rotor à géométrie variable permet d’adapter le remontage du calibre au niveau d’activité du porteur. Le positionnement des deux ailettes du rotor vers la périphérie modifie l’inertie de la masse oscillante en déplaçant son centre de gravité, avec pour effet d’accélérer le remontage du barillet si le porteur est peu actif. À l’inverse, en cas d’activité sportive intense, lorsque les deux ailettes sont positionnées vers l’axe du rotor, le remontage est plus lent. Toute modification de la géométrie du rotor doit toutefois être effectuée par un horloger agréé. « Nous avons voulu optimiser ce système en donnant l’opportunité au porteur d’intervenir directement sur le remontage de sa montre, explique Salvador Arbona, directeur technique mouvement.
Comme un conducteur qui adapte le comportement de sa voiture à une utilisation urbaine, ou sur piste avec l’activation du mode sport. »


Dans les mouvements à remontage automatique, une fois le ressort complètement remonté par la rotation de la masse oscillante, la bride coulissante dont est muni le ressort de barillet à l’une de ses extrémités vient glisser le long de la paroi intérieure du barillet afin d’éviter une surtension dommageable.
« Moins cette bride est sollicitée, plus la longévité du barillet et de son ressort est assurée, poursuit Salvador Arbona. Or, ce principe est évidemment remis en question si le rotor continue de tourner à toute vitesse lorsque la montre est portée par un sportif. C’est cette réflexion qui nous a mis sur la voie du rotor papillon. »

Depuis ses débuts en 2001, Richard Mille a multiplié les inventions dont certaines ont fait l’objet de brevets. Conjuguer leur complexité technique à une facilité et un confort d’utilisation a été l’objectif constant poursuivi lors de ces développements. Cet esprit créatif au service d’une horlogerie technique et performante a permis d’écrire de nouveaux chapitres de l’histoire horlogère.

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

COLMAR vous habille pour l’Hiver !

Blakemag_magazine_ski_colmar_cover

Pour Colmar, technicité, innovation, élégance et durabilité sont les maîtres mots de cet l’hiver.

Un design futuriste à l’âme de plus en plus vert, c’est ce que propose Colmar pour cette saison hivernale. A chaque saison, Colmar s’efforce d’étudier de nouvelles technologies et des tissus de plus en plus performantes et cet hiver ne fait pas exception à la règle, c’est pourquoi sa collection sera placée sous le signe de l’innovation, de la technicité et du confort.

En outre, à compter de cette saison, deux technologies antivirales viennent d’ajouter. La première est présentée par le FY qui est un tissu avant-gardiste qui possède des propriétés antibactériennes, grâce à l’action combinée de fils d’argent. HeiQ Viroblock est la deuxième technologie. Il s’agit d’un traitement textile étudier en Suisse, qui interrompt le comportement des bactéries et des virus sur les tissus.

 

D’autre part Colmar poursuit la démarche durable qu’elle a entreprise lors des dernières saisons : un recours à de nouveaux tissus 100 % polyester recyclés, accompagnés d’un garnissage en ouate dérivés de matériaux également recyclés.

Dernier point, mais non des moindres, la finition hydrofuge Teflon et EcoElite TM que Colmar a adoptée depuis quelques saisons et qu’elle utilise désormais sur plusieurs de ses tissus. En regardant la collection de plus près, on remarque que, comme la saison précédente, l’offre est répartis en Teams qui seront ensuite complétés par une capsule, très spécial cette année.

Le team 1 ouvre la voie avec une technicité futuriste. Sa palette, le rouge vif mène la danse, suivi des grands classiques noir et blanc, toujours élégant. Ce qui caractérise tout particulièrement ses pièces et la haute technicité des matières dans lesquelles elles sont réalisées et les lignes enveloppante qui garantissent un maximum de confort sur les pistes, sans négliger l’élégance. Le mélange des tissus utilisés donne à cette partie de la collection un aspect incisif et innovant aux lignes minimalistes et épurées. Comme pour la collection Originals, le ski pour elle ou pour lui, arbore des imprimés et effet laine bouclette qui apportent plus de personnalité. Pour elles, la combinaison entière en total Black, toujours au rendez-vous et toujours aussi glamour. C’est de futur Society que s’est inspirée la Team 2 pour cette deuxième partie de la collection caractérisée par des couleurs vives et attrayantes mêlées, comme pour le Teams 1, aux teintes du noir et du blanc pur. Des imprimés en jaune lis-la et bleu, version allover et cut-off, complètent la palette de couleurs pour un look jeune et pétillant.

Toutes les vestes et les pantalons de la collection sont équipés d’une multitude d’options comme les réflecteurs Recco®, la cagoule, la capuche, porte casque, la chiffonnait pour les lunettes, l poche forfait ski et les poches intérieur pour avoir tout ce dont vous avez besoin apporter demain pendant votre journée sur les pistes.

Pour compléter la proposition Automne Hiver 21-22, une collection capsule jeune et contemporaine conçue pour Homme et Femme qui joue sur toutes les nuances blue jeans. Signe particulier, deux vestes ont été fabriqué en polyester extensible mécanique entièrement recyclé et doublé au graphène souple. Le premier vêtement comporte une matelas sur-garnie en duvet doux, l’autre en ouate de fibres recyclées à 85 %.
Salopette pour lui, ainsi qu’un pantalon, et une salopette avec bavette vintage pour elle, également en polyester 100 % recyclé, complètent la proposition de cette saison.

A vous maintenant, bien parés et protégés, d’aller faire les jolis sur les pistes!

 

Entrer
ArchivesMagazine

Thierry Mugler, le deuil d’un génie

Blakemag_Thierry-Mugler_Jerry-Hall_Helmut-Newton

Thierry Mugler est né à Strasbourg en 1948 dans un milieu bourgeois. Enfant solitaire, il s’échappe dans un monde imaginaire :  « Comme j’étais très seul, enfant, je rêvais, je lisais des illustrés, je fuguais dans la forêt voisine pour vivre dans une grotte comme Timour, l’homme des cavernes, héros de bandes dessinées de l’époque. J’imaginais des mondes à l’opposé de celui de la bonne société strasbourgeoise, dont je désespérais de jamais sortir. J’avais envie de m’évader”.

Il commence la danse classique à 9 ans et rejoint à 14 ans les ballets de l’opéra du Rhin. « Mes parents étaient désespéré et ne me l’ont pas pardonné, mais cela m’a libéré. Et la magie de la scène ne m’a plus quitté. »
La danse lui ouvre les portes du théâtre où il s’intéresse également aux jeux de lumière, à la mise en scène et à la création de costumes. Il garde de cette expérience de danseur classique, non seulement un talent développé pour l’expression corporelle, mais aussi le sens de la discipline du corps et de l’esprit. Il prend en parallèle des cours à l’école des Arts décoratifs de Strasbourg, pour y suivre un cursus d’architecte d’intérieur.

Photo Patrice Stable-Mugler collection 1995-1996

En 1969, à l’âge de vingt et un ans, il s’installe à Paris. Il découvre et fréquente le milieu homosexuel parisien, notamment le Fiacre, un bar-restaurant de Saint-Germain-des-Prés. Son allure, son style, puisqu’il porte ses propres créations, lui font très vite comprendre qu’il ne laisse pas indifférent.
Il vend des dessins et des croquis à des fabricants du Sentier. Il passe donc rapidement, en toute logique, au stylisme de vêtements qu’il expose à partir de 1970 dans la boutique parisienne « Gudule », sorte de “Colette” ou de “Maria Luisa” de l’époque. Devenu styliste indépendant, il commence a travailler pour diverses grandes maisons de prêt-à-porter à Paris comme à l’internationale.

En 1973, il crée sa première collection « Café de Paris ». Citadine et sophistiquée, à contre-courant des tendances du moment, la collection annonce un retour à l’image d’une femme sexy, parisienne, aguichante et sûre d’elle, déjà très fortement marqué par l’élégance sobre et intemporelle des actrices hitchcockiennes.


Ce sont les prémices d’une hyperféminité qu’il développera tout au long de sa prolifique carrière. Il affirme déjà son style, alliant classicisme et modernité, une silhouette épurée et sexy, loin de la mode “baba-cool” et des standards vestimentaires du moment.
À contre-courant d’une mode folklorique et déstructurée, Thierry Mugler crée une société à son nom associé à parts égales avec Alain Caradeuc pour développer sa mode féminine et lancer un ligne masculine.

Son nom commence a circuler. En 1978, Fabrice Emaer, propriétaire du mythique Palace lui demande d’habiller les serveurs. Il créera une combinaison constituée de coton rouge avec des épaulettes et une ceinture en lamé or. La même année, il ouvre sa première boutique à Paris, place des Victoires (dans le 1er arrondissement), aménagée par la célèbre architecte Andrée Putman.


Il lance également une collection pour homme : il retravaille le classique vestiaire masculin et lui donne un style résolument moderne. Une coupe nette, précise, structurée grâce aux épaulettes, qui dessine une silhouette facilement reconnaissable : une allure dynamique et élancée, totalement en phase avec l’air du temps.

 

Dès le début des années 1980, Thierry Mugler acquiert une renommée internationale et ses collections rencontrent un succès commercial. Il fait parti des mousquetaires de la Mode: Jean-Paul Gaultier, Claude Montana, Chantal Thomas et lui.


À l’invitation de la Chambre syndicale de La haute couture, il réalise dans les années 1990 sa première collection en tant que « membre invité » de la haute couture.
Il hisse la mode au rang d’art visuel : ses défilés de mode, conçus comme des spectacles à part entière, attirent les stars du monde entier aussi bien au premier rang que sur le podium. On verra défiler Cyd Charisse, Tippi Hedren, Amanda Lear, les soeurs Kessler, Diana Ross, Ivana Trump… aux côtés des tops models du moment mélangés à quelques stars du X!

La presse est quasiment unanime sauf certains articles qui critiquent l’aspect “caricatural” de ses créations où les thèmes de la guerre, des amazones, de la domination sont présents, jugées notamment dégradantes pour l’image de la femme, alors qu’il représente un femme forte, et résolument féministe.

En 1989, il crée les costumes de la première tournée de Mylène Farmer, et collabore à nouveau avec la chanteuse dans les années 1990 pour certains de ses clips (XXL, Souviens-toi du jour…).
Il refuse de réaliser les costumes du film “Cotton Club” de Francis Ford Coppola ou encore ceux de Michael Jackson pour sa tournée “Dangerous”, tout comme les propositions de Madonna ou encore de Bernard Arnault, lequel lui aurait proposé de reprendre la direction de Dior.

En 1992, il lance avec le concours du groupe Clarins les parfums Mugler, entité séparée de la couture dont il occupe le poste de directeur artistique. Son premier parfum “Angel”, révolutionnaire par son flacon ressourçable, en forme d’étoile et son jus particulier, reste aujourd’hui encore un des plus grands succès de la parfumerie dans le monde.

En 1992 également, il a été choisi pour réaliser les costumes du clip de Georges Michael “Too Funky”. Mais il a également voulu apposer sa patte dans l’histoire du clip, dont résulte une version alternative bien plus subversive que l’originale.
En 1997, la maison Thierry Mugler est finalement rachetée par le groupe Clarins.
En 2002, Thierry Mugler, décide de quitter le monde de la mode pour explorer d’autres formes d’expressions artistiques mais restera impliqué dans la direction artistique de sa marque jusqu’en 2013.


Clarins ferme la partie « couture », déficitaire, de la marque en 2003. D’autres stylistes se succèderont pour les collections de prêt-à-porter et les accessoires de la marque comme Rosemary Rodriguez (de 2008 à 2011) puis Nicolas Formichetti (de 2009 à 2013), David Koma (de 2013 à 2017) et enfin Cassey Cadwallader depuis 2017.

En 2019, après 20 ans sans avoir créé de nouvelle pièce de sa main, il dessine la robe qu’a porté Kim Kardashian au Met Gala. Cette création est directement influencée par les pièces d’archives faisant écho à la rétrospective Mugler au musée des beaux-arts de Montréal.

Cette exposition est présentée depuis septembre 2021 et jusqu’au 24 avril 2022 au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

HÔTEL BEL AMI – Les couleurs du chic Parisien

blakemag_bel ami_lobby

Cet hôtel de charme*****mérite doublement son nom de « Bel Ami ». Idéalement situé dans le cœur de Saint-Germain-des-Prés. Tout d’abord parce qu’il est élégant et accueillant. Ensuite, car il occupe un bâtiment datant du XIXème siècle : les anciennes imprimeries qui en 1885 sortent le premier exemplaire du célèbre roman de Guy de Maupassant, Bel Ami.


L’Hôtel Bel Ami, référence incontournable de Saint-Germaindes-Prés, est un lieu au design contemporain, qui fait pétiller la vie germanopratine. C’est l’adresse que l’on confie à ses meilleurs amis en leur assurant que leur séjour parisien sera vraiment exceptionnel. Situé à deux minutes à pied des adresses mythiques, le Café de Flore et les Deux Magots, choisir de séjourner à l’Hôtel Bel Ami c’est la garantie de se réveiller en plein Paris.
Avec ses 102 chambres dont 5 appartements au design original, son restaurant, son barn et son Spa, l’Hôtel Bel Ami est l’écrin discret de Saint-Germain-des-Prés.

Dès l’entrée, deux fauteuils Bubble Chair de Silvera donnent le ton : le Bel Ami Bar est le lieu de détente de Saint Germain-des-Prés. Géraldine Prieur a signé le bar et le lobby, avec un esprit audacieux, Modern Tie and Dye. Un œil comme un miroir XXXXL entouré de chrome reflète la vibration du lieu, des tissus du canapé et du fauteuil, a été signé par des rédacteurs locaux, comme Osborn et Little. On peut contempler les étagères de la grande bibliothèque avec une collection de livres éclectiques, ou lire à la lumière d’une lampe dorée Attolo par Vico Magistretti. Dans un décor privilégiant les alcôves en bois de Macassar Eboni, les barmen de l’hôtel Bel Ami font découvrir leurs créations.

L’esprit des chambres est un concept très graphique en référence à la calligraphie et à l’ancienne imprimerie qui abrite désormais le Bel Ami. Le décorateur a ainsi dessiné tous les éléments de mobilier des chambres : le bureau, les tables de chevet en chêne naturel habillées d’un plateau en verre laqué orange. 

Les motifs ethniques Ikat (une technique de l’Orissa en Inde) de chez Dedar contribuent à retrouver l’esprit avant-gardiste du Saint-Germain-des-Prés des années cinquante. Ils s’associent au dessin de la moquette inspiré des toiles de cette époque, notamment celles de Suzanne Vignier. Afin de travailler l’espace des chambres, les salles de bains ont été entièrement repensées. Elles sont séparées par un cloisonnement vitré qui évoque un atelier d’artiste parisien.

Au premier étage de l’hôtel Bel Ami se trouvent désormais cinq appartements chics et confortables. Les amoureux de Paris et de Saint-Germain-des-Prés ont désormais la possibilité de réserver un appartement privé au sein de l’hôtel Bel Ami. Conçus par l’architecte Pascal Allaman, les cinq appartements offrent un décor chic et apaisant, comme celui d’un lieu privé composé au fur et à mesure du temps. Ils proposent un style de vie typiquement Parisien. L’univers décoratif y mélange le XIXème siècle Guy de Maupassant et le SaintGermain-des-Prés période Drugstore.
Un environnement où tout évoque la bohème artistique et culturelle de ce quartier mythique, propice à un mode de vie décontracté.

HÔTEL BEL AMI 7-11 rue Saint Benoît, Paris 6ème Tél. 01 42 61 53 53

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Nino CERRUTI – Un succès de légende.

Blakemag_Nino_Cerruti_cover

Le créateur de mode et entrepreneur Nino Cerruti est mort en Italie, à l’âge de 91 ans dans un hôpital de Verceil, dans le Piémont (Nord-Ouest), où il se trouvait pour une opération à la hanche. « C’est un géant parmi les entrepreneurs italiens qui s’en va », a réagi le vice-ministre du développement économique du pays, Gilberto Pichetto.

Nino Cerruti en Mars 1985

Entreprendre sans jamais douter

Créé en 1881, date mythique accolée à la marque aujourd’hui, la fabrique des frères Cerruti est implanté à Biella dans le Piémont (nord de l’Italie). En 1950, Nino Cerruti, âgé de 20 ans, entrepreneur dans l’âme, reprend l’entreprise léguée par son père, décide de créer la marque et la transforme en une référence dans le domaine du prêt-à-porter de luxe.Il présente sa première collection pour homme en 1957, à l’avant garde de la mode masculine.

Dans les années 1960, il rencontre un jeune styliste, Giorgio Armani, de quatre ans son cadet, et l’embauche comme créateur pour hommes. Le tandem, qui a profondément marqué le monde de la mode, se sépare une décennie plus tard, lorsque Giorgio Armani décide de fonder sa propre maison.

En 1967, la marque Cerruti 1881 est créée et la maison installe sa boutique et son siège social à Paris, place de la Madeleine. Nino Cerruti avait introduit le « casual chic » dans la mode masculine haut de gamme en inventant, dans les années 1970, la première veste déconstruite. Il était alors passé maître dans le raffinement décontracté, mais estimait que le terme  « élégance » a « un terrible goût de l’ancien », lui préférant le concept de « style »« Avoir du style, c’est mélanger culture et art », disait il. Nino Cerruti ajoute bientôt à sa collection homme, une ligne femme dès 1976 et un parfum en 1978.

Dans les années 1980 et 1990, Cerruti se diversifie avec de nouveaux ‘labels’ : Cerruti Couture, Arte, Cerruti Jeans, Cerruti Brothers. La marque se développe et s’implante aux États-Unis sur Madison Avenue à New York en 1999, puis en Asie en 2000 avec sa boutique de Hong Kong, suivie de Saint-Tropez, Munich … pour devenir une des plus importantes marques de prêt-à-porter de luxe et de parfum du monde.

Plein feux sur le cinéma

La collaboration entre la maison Cerruti et le cinéma est totalement impressionnante. Bien peu de couturier ont à ce point apporté leur talent à la création de personnages mythiques.

En 1980, il habille en compagnie de Giorgio Armani, son ami, l’acteur Richard Gere pour le film qui lancera sa carrière et en fera une star : “American gigolo”.

En 1986, il créera pour la première fois la garde-robe de Michael Douglas et Kathleen Turner pour “Le Diamant du Nil”.

En 1987, son talent contribue à recrée avec brio l’atmosphère du Chicago des années 1930 pour le film de Brian de Palma, “les Incorruptibles” avec Kevin Costner, Robert de Niro, Andy Garcia et Sean Connery.

La même année, il habillera le démoniaque Jack Nicholson de couleurs pastels dans “Les sorcières d’Eastwick”.

En 1989, il retrouve le duo Michael Douglas et Kathleen Turner dans “La guerre des Rose” de Danny de Vito.

En 1990 il travaille à nouveau avec le cinéma pour le film à succès “Pretty Woman” de Garry Marshall, avec Richard Gere et Julia Roberts, et habille aussi l’élégante et fascinante silhouette de Jérémy Irons dans “Le mystère Von Bulow”.

En 1991, sa vision des personnages torturés par leurs secrets et leurs névroses cadre parfaitement avec la froideur du film “Le silence des agneaux” avec Jodie Foster et Anthony Hopkins.

Et en 1992, c’est Sharon Stone qui décroisera ses jambes en robe blanche dans le sulfureux “Basic Instinct”de Paul Verhoeven.

Arrivée totalement inconnue lors de la projection du film au festival de Cannes, Sharon Stone en ressortira avec le statut de “Sex Symbol”, 122 minutes plus tard.

Nino Cerruti & Sharon Stone

Toujours en 1992, il aidera Robert Redfort à faire à Demi Moore sa “Proposition indécente” dans son très élégant costume blanc, 

et encore dans de nombreux autres films comme en 1995 “Prêt-à-porter” de Robert Altman avec Marcello Mastroianni, Sophia Loren, Kim Basinger, ou en 1998 avec “Quelques jours avec moi” de Claude Sautet avec Daniel Auteuil, Sandrine Bonnaire, Jean-Pierre Marielle, Vincent Lindon…  A la ville, Jean-Paul Belmondo et l’Italien Marcello Mastroianni, aimaient porter ses costumes.

Grandeur et décadence

En 2000, Nino Cerruti accepte de céder une partie de sa société, mais pour divergence d’opinion avec ses nouveaux financiers, il décide son retrait définitif en 2001. Malgré son départ, la maison Cerruti s’est adaptée aux tendances de la mode et a su s’entourer de jeunes designers tels que Narcisso Rodriguez, Roberto Menichetti et Istvan Francer, Jean-Paul Knott et bien sûr Jason Basmajian de 2015 à 2019, tout en conservant un style à la fois classique et chic, totalement à l’image de l’homme qui à fait sa renommée internationale.

Parmi ses multiple activités, Nino Cerruti, avait été le designer officiel de l’équipe de Ferrari en Formule 1 en 1994 et fût nommé Chevalier du travail en 2000.

Nino Cerruti avait vendu à des investisseurs italiens sa marque « Cerruti 1881 » en 2001. Celle-ci avait été cédée ensuite à un fonds d’investissements américain pour être finalement revendue au groupe chinois Trinity. Le groupe Trinity, propriétaire de la maison Cerruti 1881, mais également de Gieves & Hawkes et Kent & Curven, vient d’être placé en liquidation en ce début d’année. L’absence de stratégie depuis le départ de Jason Basmajian et la carence de fonds propres risque d’augmenter la difficulté pour la maison de saisir d’éventuelles opportunités. Pour l’heure, l’avenir de CERRUTI 1881, maison fondée il y a 141 ans, semble incertain.

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

Nouvel An Russe: S Novym 2022 Godom !

Blakemag_nouvel_an_russe_2022_cover

Aujourd’hui 14 Janvier 2022, nous fêtons le Nouvel An Russe. Voilà donc un nouveau prétexte pour que nous nous régalions de nouveau avec quelques spécialités typiques de la gastronomie Russe. Alors Bonne Année ou plutôt “S Novym 2022 Godom” !

Qui dit Russie dit Caviar !

Voici notre préféré: l’Impérial Béluga de chez Auréa Ova

On continue avec un caviar Baeri affiné en Aquitaine de chez La Comtesse du Barry

Enfin on a beaucoup de mal à départager l’Ossetra Spécial Réserve ou le Beluga Tsar Impérial de chez Petrossian

A déguster bien sur avec les traditionnels blinis, variété de galette épaisse, sorte de crêpe mais de taille réduite. Parfait avec de la crème fraiche et du caviar. Nos préférés sont ceux du restaurant traiteur Chez Marianne 2 Rue des Hospitalières Saint-Gervais, 75004 Paris

Venez de la part du magazine et demandez Raoul. Vous serez reçu comme un Grand Duc ou une Grande Duchesse !

Et si vous n’avez pas le temps d’y aller, les Blinis de la marque Blini sont très bien.

Toujours parfait avec les blinis, n’oublions pas le tarama. Une spécialité à base d’œufs de poissons (généralement de cabillaud). Outre les œufs, la préparation est aussi composée de lait ou de crème, de jus de citron, d’huile et de mie de pain. Notre préféré est celui aux œufs de truite de chez Bellota-Bellota & Byzance. Il combine la douceur incroyable du tarama et la fermeté des œufs de truite. Ces derniers éclatent en bouche et apportent de délicieuses notes iodées.

Lorsque l’on pense à la Russie, on pense forcément à la vodka. Cette année, nous avons choisi la Vodka Guillotine au Caviar de chez Petrossian.

 

©AimeryChemin

Ou encore la vodka REMYX Cosmique, qui révèle un subtil arôme naturel de citron vert ?(Citrus Aurantifolia). Une touche de fraîcheur acidulée, Vodka de blé 100% française, distillée à Pons dans la région de Cognac.

L’ingrédient incontournable d’une fête Russe, c’est aussi le saumon fumé ! Nous avons retenu une valeur sûr avec le saumon fumé de chez Labeyrie.

Parmi tous les saumons fumés, celui de chez Bellota-Bellota & Byzance se distingue clairement. Le saumon fumé Prestige est élaboré à partir d’un procédé unique combinant expérience et temps. Son fumage artisanal au feu de bois d’aulne de plus de 12 heures, permet un goût réellement unique.

 

Pour accompagner ces mets nous vous proposons de belles bulles, comme ce champagne de chez Vincent Metivier, cuvée 002, un millésime de 2019, cépages : 50% Chardonnay, 50% Pinot Noir, zéro sucre ajouté, ce qui donne un vin de champagne tendu, très élégant sur le caviar et les fruits de mer, son passage en fût lui apporte de belles notes de fruits secs, légèrement boisés. Un bel équilibre rondeur /tension. Parfait pour ce nouvel an russe.

https://www.artisan-epicurien.fr/product-page/002

mais aussi la cuvée Blanc de noirs, vieilles vignes de chez Lionel Carreau, avec un cépage 100% vieux Pinots Noirs, très faiblement dosé, comprenez avec peu de sucre ajouté, le nez est truffé et poire, en bouche belle équilibre et belle minéralité. Un bon choix pour accompagner la soirée.

Blanc de Noirs

Enfin, et puisqu’il vous reste forcément une petite place pour le dessert, allez donc chercher une belle part de Vatrouchka chez Florence Kahn, 24 Rue des Ecouffes, 75004 Paris

Ou bien profitez des heureux hasards du calendrier en dégustant la galette des Rois “Matriochka” du Café Pouchkine.

 

Si vous deviez choisir une table pour fêter ce nouvel an russe, nous vous conseillerions Drouant. L’immanquable restaurant où chaque année est décerné le Goncourt, ce fameux prix littéraire. Un grand restaurant parisien fondé en 1880 par Charles Drouant qui a été récemment rénové et modernisé.

L’équipe est jeune et le service à la hauteur des grandes tables, tout comme la brigade en cuisine emmenée de mains de maîtres par les tout aussi jeunes et fougueux Thibault Nizard et Bastien Véziat, respectivement Chef et Second. Vous pourrez y déguster l’historique tarte fine ” Romain Gary ” : une entrée délicate très gourmande en caviar et avec un jeu de texture subtil. Pourquoi pas continuer sur un superbe turbot meunière toujours accompagné de caviar et d’un magnifique Chassagne-Montrachet de chez Fontaine-Gagnard (le livre de cave est fourni et riche, avec de belles références et même de bons vins natures), vous ferez un écart au traditionnel Vatrouchka pour lui préférer l’inévitable madeleine de Proust, une géante gourmande pour 8 personnes à napper de chocolat fondu. Le lieu est beau, la cuisine est maîtrisée et les produits magnifiés.

 

 

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Maroquinerie au masculin: cédez à la passion

Blakemag_Maroquinerie_homme_cover

La maroquinerie fait partie des principaux accessoires plébiscités par les hommes, avec les montres et les chaussures. Sacs, pochettes, porte-monnaie, sacoches, gants, porte-cartes, ceintures, sacs à dos…  sont autant de pièces qui permettent de composer, d’accessoiriser et de terminer une silhouette. De plus, aujourd’hui, on peut se permettre d’oser et de mixer les couleurs. Les hommes ne sont plus condamnés à ne porter que du noir.

Voici une sélection de différentes pièces de grande et petite maroquinerie, qui ont retenues notre attention et qui pourront vous inspirer.

Une paire de gants en agneau bicolore de chez Camille Fournet. Pour cette période hivernale, c’est vraiment l’accessoire indispensable.

De la Maison Vassant, ce sac à dos en alligator et fourrure d’agneau. Existe en petit et grand modèle.

Un porte documents, le modèle Steeve de la sellerie Georges en cuir marron chocolat à l’extérieur et orange brûlé à l’intérieur.

Une ceinture en crocodile bordeaux et intérieur cuir de chez J.Hopenstand, maroquinier depuis 1925.

Des gants bicolores, associant le noir chocolat et le jaune moutarde, chez Giorgio Armani.

Chez Le Tanneur, une sacoche porte documents d’un élégant bleu glacier que l’on peut porter à la main ou en bandoulière.

Pachamama est une nouvelle marque sur le marché. Fondée en 2018 par deux passionnés de voyage et de mode, les sacs sont dessinés en France puis manufacturés de façon équitable en Bolivie. Chaque sac y est fabriqué entièrement à la main à partir de matières premières de haute qualité choisies dans la région.

Une ceinture tricolore de la Maison Vaincourt associant à la couleur mastic, une bordure bleue et un passant rouge.

Une création de la Maroquinerie Pranay: le clutch. A mi-chemin entre la pochette et le porte documents. Un modèle élégant pour chaque moment de la journée.

La maison Zilli propose un accessoire original: une coque pour ranger vos airpods en crocodile vert émeraude.

De la maison Hermès, ce porte-cartes, modèle City d’un magnifique jaune citron.

Toujours de la Maison Vassant, ce porte-monnaie en peau exotique, exemple parfait du savoir faire de ce maroquinier.

De chez Lancel, ce porte-monnaie zippé, en cuir grainé bleu, modèle Ninon.

Le Tanneur célèbre le grand retour de la banane, avec ce modèle chic et élégant en cuir bleu nuit.

Toujours un modèle banane, mais cette fois de chez Camille Fournet et de couleur kaki.

Voilà pour cette sélection de petite et grande maroquinerie qui vous permettra de mettre un peu de couleur et de fantaisie dans votre quotidien.

 

 

 

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

Galette des rois, notre sélection gourmande 2022

Blakemag_magazine_galette_pierre herme couv

Le temps des galettes est de retour, ces gourmandises feuilletées aux saveurs de frangipanes, mais aussi chocolat, noisette, vanille, coco ou encore les brioches des rois ! Cette année encore les pâtissiers bousculent les traditions de la galette des rois pour laisser libre cours à leur imagination. Cela ravi nos papilles et permet à chacun de trouver son plaisir pour fêter les rois.

Le pâtissier Julien Chamblas de Paris Baguette, propose une galette traditionnelle frangipane très élégante. Un feuilletage tout en finesse, et une frangipane généreuse. Il en ressort une galette dont on savoure le feuilletage croquant et la frangipane goûtue mais aucun sentiment de beurre et de gras. Une très belle réussite.

Et pourquoi pas tenter la brioche des rois de Benoît Castel ? Sa brioche des rois est composée d’une délicate fleur d’oranger et de fruits confits gorgés de sucre. Elle est recouverte de gros grains de sucre et d’une belle brochette de fruits confits. Une brioche qui ne perd pas de son moelleux et de sa gourmandise ! Petite touche surprise, la fève signature de Benoît Castel que l’on retrouve avec plaisir dans sa galette.

La galette Isatis de Yann Couvreur : pâte feuilletée, frangipane pécan et pécan caramélisé sur le dessus. Une pure gourmandise.

Notre coup de cœur de cette année, tant pour son originalité que pour la délicatesse de sa réalisation, c’est la galette de Nicolas Guercio au Lutetia, avec sa galette coco. Brioche feuilletée, pâte feuilletée, pâte crème d’amande coco, mousse chocolat, streusel coco, ganache coco et chocolat croustillant, crème au beurre coco et glaçage Malibu. Il en résulte un jeu de texture surprenant et ludique en bouche mais surtout où la saveur de la coco est présente mais avec beaucoup de délicatesse. Belle, bonne et surprenante.

François Perret au Ritz a choisi de faire une galette des rois classique, simple et efficace. Avec son feuilletage inversé, une frangipane fondante et une macaronade aux amandes.

 

Pierre-Jean Quinonero , élu Champion de France de dessert 2021, est le chouchou de la rédaction de Blakemag. Pour sa première galette à l’hôtel Burgundy, il a souhaité rendre hommage à Notre Dame de Paris en reprenant le dessin des célèbres rosaces. Une galette sublimée par le pâtissier. Cette galette se compose d’une crème de frangipane aux amandes et de praliné amande, avec une pointe de vanille de Tahiti. Un délice que vous n’oublierez pas de sitôt !

 

Pierre Hermé, propose aussi une brioche autour de la pistache : pâte à brioche feuilletée, crème onctueuse et praliné pistache à la pistache d’Iran.

Pour le Cheval Blanc Paris, Maxime Frédéric et son équipe ont pensé une superbe galette, inspirée d’une pâtisserie parisienne : le Pont-neuf. Le plus de cette galette, outre son apparence travaillée et élégante, c’est sa frangipane aux amandes de Provence.

Sélection faite par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesBlogMagazine

Ahmed Al-Maadheed, expostion au Legacy Store

Blakemag cover ©Ahmed Al-Maadheed

Pour sa première exposition parisienne, Ahmed Al-Maadheed présente jusqu’au 17 janvier 2022, une série d’œuvres inédites, placée sous le signe de la rencontre entre Doha et Paris. Le parcours artistique scénographié chez Legacy rassemble une vingtaine de peintures résolument contemporaines, dans lesquelles Ahmed aborde les grandes thématiques de la culture qatarie, où se mêlent graphisme, peinture, gravure et calligraphie.
Rimal (sable) Art Exhibition célèbre la beauté de son environnement tout en nuance, à mi-chemin entre modernité et tradition. Ses coups de pinceaux dynamiques et les couleurs vives utilisées dans ses peintures reflètent l’énergie créative de sa démarche sur fond d’ouverture culturelle.

Ahmed Al-Maadheed est un artiste international reconnu pour avoir créé l’icône « Tamim the Glorious » à l’effigie de l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, lors de la crise du Golfe en 2017.
Devenu emblématique, le portrait phénomène imaginé par l’artiste s’est propagé avec fulgurance sur les réseaux sociaux et dans les médias du monde entier. Son œuvre inspirée du pochoir est alors visible partout dans les rues de Doha, tant sur les voitures que les murs des bâtiments, remportant un succès sans précédent auprès de l’opinion publique et des qataris qui se l’approprient au quotidien, propulsant le jeune créatif au rang de figure incontournable de la nouvelle scène artistique du Qatar.

L’aventure commence en 2009, lorsqu’il lance son agence de création à 23 ans. Il multiplie les collaborations et réalise des campagnes d’envergure sur un large éventail de projets, notamment pour les grands événements culturels et sportifs du Qatar. En parallèle, il produit des films d’animation diffusés sur les médias locaux.
Aujourd’hui, Ahmed est l’artiste figure de proue du Qatar, reconnu sur la scène internationale représentant le renouveau artistique de son pays. Son œuvre devenue virale est aujourd’hui un symbole de constance, de loyauté et de détermination. En phase avec son temps, il publie son travail sur les réseaux sociaux pour continuer à transmettre son art porteur d’un message universel et son expérience aux jeunes générations. Son impulsion créative en perpétuelle effervescence le pousse à développer des projets toujours plus surprenants, uniques et positifs.

Legacy store propose une nouvelle expérience dans l’univers de l’hôtellerie internationale. Créée en 2019 par Sébastien Chapelle & BOW Group, Legacy est une boutique avant-gardiste spécialement conçue pour les hôtels de luxe. Avant de gagner les plus grandes capitales du globe la première du genre a ouvert au cœur de l’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris à deux pas des Champs-Élysées.
Ce lieu inédit invite les visiteurs à la découverte de services personnalisés et de produits exclusifs dont les créations les plus recherchées dans les univers du high tech, de l’art de vivre, de l’horlogerie, du grooming, de l’accessoire et de la joaillerie, ainsi qu’une sélection de beaux livres et un espace dédié au voyage sous toutes ses formes. À découvrir sur www.legacy.paris

Ahmed Al-Maadheed «Rimal exhibition» – Exposition ouverte au public – 08 déc. 2021 – 17 janv. 2022 – Ouvert tous les jours de 10h à 19h. Legacy store – Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris – 46 avenue George V – Paris 8

Instagram : @ahmedbinmajed
www.ahmedbinmajed.com

Instagram : @legacyconceptstore

 

Entrer
GastronomieMagazine

Sélection Pour un Nouvel An Festif

dessin NA_loups13D

Le nouvel An, c’est pour bientôt. On a tous bien festoyé et cette dernière grande fête de l’année sera probablement bien fêtée. Et d’ailleurs peu importe, le principale étant de déguster de belles quilles, profiter des goûts et découvrir de nouvelles saveurs. Pour cela nous avons fait une sélection de vins, de champagnes et de vins pétillants mais aussi de spiritueux pour accompagner le passage au nouvel An. La rédaction vous souhaite une belle fin d’année à toutes et à tous.

Les champagnes et vins pétillants :

Champagne Laurent Lecquart millésime 2010 : Cépages Meunier et chardonnay, nez brioché, fruits confits et fleur d’oranger, en bouche on retrouve toute cette richesse. Un très beau vin de Champagne pour le Nouvel An, mais pas seulement!

SAINCHARGNY Numéro 56 : C’est un crémant de Bourgogne. Au nez, noisettes et beurre frais, amandes, et de belles notes florales. En bouche très équilibré, avec des notes de fruits blancs et une pointe d’agrumes.

Byards brut rosé : Un crémant du Jura. Une région qui sait aussi faire de belles bulles. Nez très fruit rouge, en bouche c’est marqué sur la fraise des bois avec une belle acidité. Un vin à servir frais. Un peu de changement pour le Nouvel An !

Wolfberger, Cuvée 45 : Un crémant d’Alsace. Un beau magnum à partager pour fêter le passage à l’année suivante. Au nez ce sont des notes briochées et sur le fruit jaune confits comme la pêche et l’abricot. En bouche on retrouve le fruit avec une belle acidité.

Les Rouges :

Domaine de la Suffrene, Bandol, 2017 : Un vin plein de soleil. Au nez sur le cassis et la cerise bien mûrs et sur des notes boisées et mentholées. En bouche on retrouve ces saveurs avec des tanins puissants et des pointes poivrées.

Domaine Levert-Barault, Mercurey, 2018 : Ce vin très fruité s’ouvre sur un nez très fruits rouges et lichen. On retrouve cela en bouche avec un aspect rond et soyeux à la fois.

Oé, le Côtes-du-Rhône-Villages, Signargues : Un vin 100% bio et vegan. Un nez myrtilles et mûres, poivré. En bouche c’est puissant et tannique, avec ces notes de fruits des bois.

Les blancs :

Château Malherbe, blanc, 2016 : Nez abricot confits et fruits de la passion bien mûrs, fruits secs et la bouche elle est sur le miel, l’amende fraîche et des pointes épicées : curry.

Charnay les macon, “Lieu dit” Grand clos, Saint Véran, 2018 : Nez florale et sur la mangue fraîche, briochée et en bouche, c’est frais sur la poire et la pêche blanche avec des pointes poivrées et de silex.

La Perrière, Mégalithe Sancerre 2017 : Nez citron et pierre à fusil, en bouche c’est assez complexe, pomme granny-smith, et zist de citron, mais aussi beurré. Un bel équilibre entre fraîcheur et rondeur.

Le saké :

Oui il n’y en aura qu’un et pourtant il pourrait en y avoir bien plus mais j’ai choisi de mettre celui-ci en avant car il est atypique, avec la volonté de faire des sakés vieux et millésimés.

Inicié, 2003 : Nez très doux, sur la mirabelle mûre et la noisette, des pointes de truffe. En bouche c’est très fin, miel d’acacia, vanille et bois, on retrouve le côté truffé.

Disponible prochainement sur https://sakeist.com/

Les spiritueux :

Whisky WAH, Hagmeyer : Un whisky d’Alsace, à base d’orge puis vieilli en fût de vin alsacien. A la dégustation on a des notes de fruits jaunes confits, une pointe florale, avec des arômes de céréales et finement boisé.
La Mauny, millésime 2005 : Un rhum agricole de Martinique. Il a vieilli en fûts de chêne français, neufs ou ayant contenu du Cognac. Au nez des parfums de bananes et mangues mûrs et des pointes de yuzu mais aussi des notes de biscotte et de moka. En bouche sur un fond boisé et torréfié se déploient des saveurs de noix, fruits secs et banane plantin mais aussi de poivre gris, mêlées d’autres épices comme le cumin.
Père Magloire, 200 ans : Un édition limitée de cette belle maison de Calvados, qui offre son précieux liquide dans une carafe soignée. Au nez ce sont des notes de pommes fatalement et de vanille. En bouche cela est plus complexe  : noisettes torréfiées, pomme, pruneau, raisin sec. La fin de bouche est longue et invite à déguster un bon cigare avec.
Jack Daniel’s, single barrel, rye : Issu d’un seul et même fût ce Rye se caractérise par sa saveur sèche du aux céréales avec lesquelles il est fait : le seigle. Le nez est boisé et toasté, associé à des notes de fruits mûrs :  banane et cerise, et de cannelle. En bouche vanille et caramel se mêlent aux notes de seigle grillé.
Select, Aperitivo nato a Venezia : Ceci est un amer, il est l’un des composants permettant le fameux Spritz, avec ses notes d’agrumes marquées : orange amer, rhubarbe et géranium, il reste floral et moins amer que ses semblables. Il sert essentiellement en cocktail où simplement avec une eau gazeuse ou un tonic.
Sélection faite par : Alexis Dumétier
Image d’illustration : Agnes Solange
Entrer
1 2 3 4 5 42
Page 3 of 42

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.