Login

Register

Login

Register

close

Magazine

ArchivesLifestyleMagazine

HelloFresh: des paniers fraîcheur pour cuisiner chaque jour

blakemag_magazine_homme_lifestyle_HelloFrech_cover

HelloFresh propose de vous livrer toutes les semaines des fruits, légumes, viandes, poissons ainsi que des condiments pour réaliser des recettes pensées pour vous à l’avance. Vous recevez chez vous via Chronopost fresh, un colis contenant tout ce qu’il faut pour préparer de 1 à 5 repas, pour 2 jusqu’à 5 personnes. Avec le choix de recettes Végétariennes, Viandes poissons et légumes, Express ou Familiales.

Nous avons testé Viande, poisson et légumes :

Les recettes sont simples et savoureuses. Les quantités sont bien pensées : ni trop, ni pas assez. Riches en saveurs et en textures. On s’amuse à faire les recettes avec les fiches recettes qui sont livrées avec les aliments. Ces fiches sont claires et avec des photos explicites. On peut se laisser une marge pour les twister à notre goût et c’est très agréable de ne pas avoir à penser aux quantités pour réaliser les recettes de la semaine.

Nous avons accompagné cette recette d’églefin sauce ciboulette et moutarde avec ses petites légumes cuits au four, avec un champagne de vigneron de chez J.Pierron-Léglise (qui n’était pas compris dans la livraison Hello Fresh), un blanc de blancs de 2015, où les notes de pommes et de mirabelle finissent sur une belle tension délicate et minérale, parfaite pour accompagner le poisson. Ces repas à faire soi-même, clef en main, sont une super alternative à nos rythmes de vie intenses. De plus, le service de livraison Chronopost Fresh garantit des produits frais. Dans le colis les aliments sont organisés par recette : chaque aliment composant une recette sont réunis dans un sac en papier afin de faciliter encore plus la faisabilité de vos repas. Nous avons été conquis, il ne vous reste plus qu’à tester HelloFresh.

Quelques conseils de HelloFresh pour la saison :

Nous le savons tous, l’alimentation a un impact fondamental sur la productivité et la performance. Afin de profiter au maximum de sa journée et booster sa forme, notamment durant cette période où le télétravail est de plus en plus pratiqué, HelloFresh conseille quatre aliments énergisants et nutritifs pour l’organisme.

  1. Les myrtilles 

Souvent considérées comme des “super-aliments”, les myrtilles ont plusieurs bienfaits pour le cerveau et le corps. En plus d’apporter une bonne dose de vitamine C, de vitamine K1 et de manganèse, les myrtilles sont riches en antioxydants, qui aident à améliorer la mémoire. Ces baies sont parfaites en cas de petits creux et sont délicieuses avec un yaourt, en smoothies ou encore pour ajouter du goût dans les salades.

  1. Les œufs

Sources de protéines, les œufs fournissent de nombreux nutriments essentiels au bon fonctionnement du cerveau, comme la vitamine B qui apporte de l’énergie et met de bonne humeur. Déclinable à l’infini, cet aliment est idéal au petit-déjeuner, pour commencer la journée en pleine forme et avec de la bonne humeur !

 

  1. Les poissons gras 

Les poissons gras, comme le saumon, le thon ou le maquereau, sont des aliments gorgés d’acides gras oméga-3, l’un des meilleurs aliments pour le cerveau. Les recherches démontrent que ces bonnes graisses aident à renforcer la concentration et les capacités de réflexion. Selon l’OMS, manger 2 portions de poisson gras par semaine apporteraient l’équivalent de 300 à 500mg d’acides gras oméga-3, soit la quantité recommandée pour notre santé. Grâce aux recettes pensées par les chefs de HelloFresh, on peut s’amuser en cuisine en réalisant des excellents plats faits maison à base de poissons gras.

  1. Les légumes feuilles 

Le chou, les épinards ou encore la chicorée ont tous un impact positif sur la santé et le fonctionnement cérébral. Sources de vitamines et de minéraux, ces légumes aident à améliorer la concentration et ont des nombreux bienfaits pour le corps. Pour mieux les déguster, HelloFresh propose plusieurs recettes pour réaliser des déjeuners à base de légumes-feuilles ou un smoothie vert. Ils sont parfaits pour des encas équilibrés, par exemple en cuisinant le chou frisé ou les épinards au four pour en faire de délicieuses chips de légumes !

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesMagazineSoins & Parfums

ORPHEON de DIPTYQUE, le passé recomposé

Blakemag_magazine_lifestyle_homme_diptyque_Orpheon_cover

L’histoire d’Orphéon, le nouveau parfum de la maison Diptyque commence, il y a pile soixante ans dans le Quartier Latin, ce quartier à la mode, alors au cœur de la vie artistique, nocturne et intellectuelle de Paris. Ce n’est plus vraiment l’après-guerre, et ce n’est pas encore mai 68, mais il y règne une effervescence pacifique.

Le trio fondateur de Diptyque se forme à cette époque. Coup de foudre mixte. L’amitié se conjugue spontanément sur une règle de trois lorsqu’il s’agit de créer ensemble, à six mains, de partager les enthousiasmes, fantaisies et désirs. Ça leur démange les doigts et le cœur. (« L’envie de réaliser quelque chose de vrai », dira plus tard Christiane).
Une ébauche rebondit sur une idée, un souvenir amène une intuition, un détail s’enrichit du suivant ou module le précédent, leurs talents se multiplient l’un l’autre. Fraternité, spontanéité, modernité. Work in progress. C’est aussi la grande époque des cafés : la Rose rouge, le Caveau de la Huchette, le Tabou, le Montana (oui, déjà !), le Méphisto où l’on croise Albert Camus et Roger Vadim, mi-boîte mi-salon, créé peut-être sur le modèle d’un précurseur situé à l’angle d’un bazar à deux vitrines et de la rue de Pontoise : L’Orphéon. L’Orphéon est leur voisin mitoyen ! C’est leur salon, leur coin du soir, le bureau hors les murs de leur si petit royaume. C’est ici qu’ils convient leurs complices, se racontent leurs trouvailles, qu’ils testent leurs œuvres ou font des croquis, que les idées jaillissent. 

Comme toutes choses, cet exquis parage n’aura évidemment qu’un temps. Ses archives se sont envolées et avec elles la souvenance. L’on sait juste que pour diptyque et son trio, sa fermeture fut à la fois une secousse et un pas de plus vers le succès puisqu’en en rachetant les murs, elle prolongea sa propre surface d’un tiers. Et de la double vitrine éponyme fit un triptyque au nom décalé. L’accident, toujours si bienvenu !

C’est à ce cadre mythique que la Maison a souhaité porter hommage pour ses soixante ans. Elle en a reconstitué l’atmosphère avec un impératif majeur : puisque personne n’a plus mémoire des lieux, il fallait les réinventer.

Orphéon est un songe olfactif. En quatre mots : frais, floral, sensuel, boisé. Et non genré, bien sûr. Gianpaolo Pagni, plasticien italien, parisien d’adoption, a lui aussi choisi de dessiner comme on raconte une histoire.

Côté face, au centre de l’ovale, une interprétation des esquisses pour ces tissus qui constituaient la vocation originelle des nos artistes réunis. Des formes décalées comme par effet d’optique et prises dans les rayons lumineux que reflète encore le seul vestige d’Orphéon : un pilier à facettes stroboscopiques debout désormais en bonne place dans la boutique du 34. Esprit de la fête. Au verso, la relecture d’un motif historique : trois profils différents mais juxtaposés en trois variations de gris dont on se plait à penser qu’ils représentent Desmond, Christiane et Yves et leur prolifique association désormais disséminée tout autour de la terre.

Orphéon est donc, comme toujours chez diptyque, une partition à trois temps (la Maison, le parfumeur, l’illustrateur). Et ça fait soixante ans que ça dure !

 

 

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Bershka x Hatik collection capsule SS21

Blakemag_magazine_mode_homme_Bershka_HATIK_cover

Marre du loungewear mais quand même à la recherche de pièces casual pour styler ton look ? La collab’ Bershka avec le rappeur français Hatik est faite pour toi ! Connu pour son style rap puissant et ses punchlines sans peur, Hatik apporte toute cette attitude (et plus encore) à sa ligne de vêtements co-créés avec Bershka. Des formes carrées et une superposition de riffs de stars du rap américain comme A Tribe Called Quest et Busta Rhymes, mais teinté d’une vibe nouvelle ère.


Les vestes et pantalons sont assemblées dans un coton résistant en coloris kaki et neutres, avec des détails coupés-cousus. Le denim se veut séduisant avec des détails surpiqués, et laisse apparaitre des graphismes inattendus, faisant de ces classiques du streetwear des objets de collection.
Le lilas et le citron vert apportent des touches de couleur tendance et douces. Des techniques spéciales comme les tissus thermoscellés et les accessoires en relief se révèlent comme de la musique pour vos yeux.

Entouré de jazz et de soul dès son plus jeune âge, doué pour l’écriture, Hatik était peut-être destiné à la scène rap. S’adressant en exclusivité à Bershka, il raconte comment son style personnel a influencé la collection et ses pièces préférées :

Comment vous êtes-vous senti en créant votre propre collection capsule?
«Je suis très fier de lancer ma propre collection capsule car je suis un vrai fan de mode et de vêtements. Je suis très heureux et impatient de laisser les gens découvrir la collection, et j’espère bien sûr qu’ils l’apprécieront.

Le monde de la mode et de la musique sont très connectés… Comment définiriez-vous votre style?
«Mon style peut être défini comme décontracté / normcore avec des touches de luxe. Il y a quelque chose d’assez commun dans les couleurs que je porte, j’aime pouvoir être discret dans mes vêtements mais j’attache une grande importance à la coupe et à la forme de mes vêtements. Ils doivent être bien travaillés.


Quels sont vos articles préférés de la collection ?
«C’est un peu difficile de nommer mes articles préférés parce que j’aime vraiment toute la collection. Mais je dois dire que je suis fan des jeans – je les porte tous les jours. Et le pull avec le «H» sur les manches, j’adore, c’est vraiment une de mes pièces préférées. »

Le nouvel album de Hatik, Vague à l’âme, vient de sortir.

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Saucony : Jazz Court 1998 – 2021

Blakemag_magazine_mode_homme_saucony_jazzcourt_cover

Le printemps-été 2021 sera marqué par le retour d’un modèle iconique de la collection Saucony Originals. Une nouvelle interprétation d’un modèle iconique qui va ravir tous les sneakers addict de la planète. Tout droit sorti des archives de la marque : la Jazz Court. Un bel hommage rendu à l’iconique chaussure de tennis. Ce modèle créé en 1998 se voit, aujourd’hui sorti des archives de la marque et réédité sous les traits d’une paire directement inspirée par les modèles historiques de ce sport. La nouvelle version combine une semelle Court perfectionnée et une tige Jazz. Ce nouveau modèle existe en cuir ou en tissus. Le résultat ? Une sneaker casual vintage totalement dans l’air du temps.

« Nous sommes tous nés Originals », est le slogan qui résume à la perfection l’esprit de cette collection lancée, initialement en 1998 et qui aujourd’hui, impulse un tournant décisif dans la créativité, la singularité et l’authenticité de l’héritage de Saucony. Le style, la couleur et la tendance de Saucony Originals nous permet de donner le meilleur de nous-même. Nous sommes tous nés Originals, et nous le caractérisons avec notre style, notre travail, et notre manière d’être.

Mais la réelle nouveauté cette saison est la variante dans les matières utilisées. Jeune, moderne et colorée, dans un style très Originals, c’est la nuance qui va marquer au fer rouge le retour de Saucony. Deux nouvelles couleurs douces font leurs débuts pour les femmes : marshmallow et amande. Les hommes peuvent quant à eux choisir entre bleu profond, vert sapin, rouge piment ou gris ciment. Dans le modèle textile, l’hommage rendu au sport ne s’arrête pas à la semelle Court, le choix du renforcement du talon en feutre de laine est une référence évidente aux balles de tennis.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

HUBLOT BIG BANG UNICO BERLUTI COLD BROWN

Blakemag_Hublot_Big Bang Unico Berluti Cold Brown_cover

Hublot, l’horloger suisse et Berlutti, l’emblématique maison de mode masculine, tous deux passés maîtres dans l’art de la création d’exception, conjuguent leurs talents sur le chronographe Big Bang Unico.

Depuis quatre ans, la collaboration entre la maison masculine Berluti, et la manufacture horlogère Hublot a fait naître une série de montres inoubliables. Associant le légendaire cuir Venezia patiné de Berluti à l’art de la fusion des matériaux de Hublot, ces différents modèles s’appuyaient tous, à la base, sur la collection Classic Fusion.
Pour cette nouvelle création, les deux maisons sont retournées à leurs croquis, travaillant en collaboration avec Kris Van Assche, Directeur créatif de Berluti, pour concevoir un modèle qui s’appuie pour la première fois sur l’iconique chronographe Big Bang Unico.

Grâce à leur célèbre maîtrise des matériaux, les ingénieurs de Hublot ont exploité l’expérience tirée de précédentes collaborations avec Berluti pour appliquer le cuir Venezia emblématique de Berluti au cadran de la Big Bang Unico. Le cuir est enserré entre deux pièces de verre saphir, dont la découpe permet d’admirer l’engrenage du mouvement Unico, une première pour la marque horlogère. En collaboration avec Berluti, une technique d’encapsulage des teintes naturelles du cuir a été développée, afin de cristalliser dans le temps ces dernières ; une façon de restituer la beauté vivante d’une manière authentique et immuable. Pour cette nouvelle création, le cuir Venezia est proposé avec une patine Cold Brown.
Les innovations ne s’arrêtent pas là : même si, pour les précédentes éditions, le cuir Venezia était réservé au bracelet et au cadran, il affiche maintenant aussi une patine Cold Brown sur la lunette de la montre. Cette réalisation a été possible grâce à la création d’une toute nouvelle conception de lunette, réalisée en deux parties. À l’aide d’une résine adhésive et rigidifiante, la première pièce de la lunette – en cuir, d’environ 1 mm d’épaisseur – est insérée sur la seconde, une base inférieure en céramique noire, est ensuite vissée sur le boîtier de la montre. La lunette pourra continuer à se patiner au fil du temps, tout comme le bracelet, une fusion faite de cuir patiné et de caoutchouc.

Entrer
ArchivesLifestyleMagazine

NEXT GEN 2021, LE PC GAMER

KRAKEN 3

La rédaction de BLAKE magazine vous propose sa configuration PC gamer Next Gen 2021.

Les consoles PS5 et XBOX séries X sont sorties, enfin pour les chanceux qui ont réussi à les obtenir, le jeu vidéo de salon entre dans une nouvelle aire vidéoludique. Les PC ne pouvaient pas être en reste. C’est pour cela que les constructeurs AMD et NVIDIA avaient prévu de sortir leurs nouvelles cartes graphiques (GPU) et processeurs (CPU) pour la fin d’année 2020. Mais voilà la Covid 19 passant par là, les chaînes de montage du monde entier ont tourné au ralenti, ce qui a engendré une très faible production des composants informatiques. Les demandes furent énormes et les prix ont flambé.

Fin 2020, nous avions tout tenté pour nous équiper et tester les nouveautés du marché afin de vous partager nos découvertes. Mais il était quasi impossible d’obtenir du matériel. Après des semaines de recherches sur Amazone, LDLC, ou autres sites spécialisés, mais aussi en contactant les agences de presse des marques rien n’y faisait. Les GPU et CPU dernières générations étaient aux abonnés absents.

Nous avons pu, grâce à David, le propriétaire de Ludisys, une boutique d’informatique bretonne, concevoir LE PC gamer Next Gen 2021 que la rédaction de BLAKE souhaitait mettre en oeuvre pour tester les derniers composants du marché.

Nous avons baptisé avec humour, ce PC : le KRAKEN

Sa fiche technique est pensée pour être optimum. Il possède une carte graphique NVIDIA par Gigabyte Eagle RTX3080 10GDDR6X , un processeur AMD 9 5800X (3.8/4.6GHz 12-core), une carte mère MSI B550 Gaming Edge, 32GO de Ram de chez Corsair, les Vengeance RGB 3600Mhz.

Pour refroidir ce système amené à chauffer lors de nos tests, des test de jeux à venir et des phases d’utilisation pour les applications de montage vidéo, nous avons choisi la dernière création de NZXT, le Kraken Z73. Ce choix est tout aussi cosmétique que utile, nous vous le concédons.

Et pour alimenter cette bête de course, il fallait une grosse alimentation qui tiendrait la cadence, nous avons opté pour Alimentation Enermax Revolution DF 850W 80+GOLD Modulaire.

Le tout dans un boîtier parmi les plus fiables et bien ventilés de chez Corsair, le 465X Noir RGB, car il faut bien être au niveau de tout le matériel que l’on va mettre dedans.

Les tests

Lors des premiers tests CPU et GPU fait avec PASSMARK, les chiffres de Performance Test étaient clairs, la machine tourne fort, elle fait partie des 10 % des machines testées les meilleures du marché. Nous vous laissons apprécier les chiffres car les tests restent des tests et rien de mieux que de mettre la machine en situation réelle de jeux et de travail.

Les jeux vidéo

Pour tester les capacités de ce PC Next Gen, nous avons pu collaborer avec les studios qui ont mis au point les derniers jeux les plus gourmands en matière de performances.

La vidéo faite dans cet article vous en donne un bref aperçu.

-Asobo studio et Microsoft nous ont permis de tester Flight Simulator, et grâce à la RTX3080, le jeu tourne en ultra, il est fluide, très fluide et les heures de vol sont un vrai régal des yeux ; nous avons même pu tester le jeu VR avec l’Oculus Quest 2. Evidemment moins beau en rendu, car la VR dégrade le rendu, mais follement immersif.

-Rockstar nous a aimablement permis d’essayer Red dead redemption 2, et le rendu est au rendez-vous, les textures, les arbres, l’herbe dans les immenses étendues du jeu, ou encore les villes pleines de monde, chevaux et chariots en tout genre. Tout s’anime de façon fluide, le rendu des couleurs est magnifique. Le jeu a tourné en Ultra et l’univers western de Red dead redemption 2 avec cette qualité graphique est grisant.

-L’équipe de Codemasters nous a offert l’early access de leur dernier DIRT 5, dans ce jeu de voitures très fun et orienté arcade, les courses sont palpitantes et prenantes. Malgré le nombre conséquent d’autres véhicules, les météos diverses et les terrains de boues, de neige et de glaces, le jeu tourne merveilleusement et l’on se prend à faire championnats sur championnats. Un jeu avec beaucoup de Fun.

-Pour tester le DLSS, qui remplace le raytracing Bloober team, qui est sorti tout récemment The Medium, nous a fait confiance et nous a permis de découvrir ce jeu où deux mondes se regardent en miroir, celui des morts et des vivants, du présent et du passé, et où l’héroïne peut passer de l’un à l’autre. Notre configuration PC Next Gen 2021 a su rendre honneur à ce jeu pensé presque comme un film et où les cadres sont soignés et les lumières travaillées pour vous plonger dans une ambiance pesante et forte.

Nous avons tenu à tester également Cyber Punk 2077, de chez CD projekt. Le jeu tant attendu par les gamers, et aussi attendu pour faire trembler les dernières générations de GPU et CPU ; et même si le jeu a essuyé des critiques fondées, notamment pour les possesseurs de console. Avec un PC Next Gen 2021 comme celui que nous testons, le jeu s’avère magnifique. Les effets de lumières et de réflexions sont dingues, le jeu vous attrape et vous emmène dans un futur dystopique et cybernétique. Pour nous, ce jeu annonce véritablement ce que vont être les nouveaux jeux à venir en terme de graphisme.

Pour clore les tests de jeux, il n’était pas possible de ne pas tester la réalité virtuelle. Nous avons à la rédaction un Oculus Quest 2, nous avons branché le casque à notre PC Next Gen 2021 et fait tourner notamment Onward, un jeu de tir en ligne de Downpour Interactive. Le jeu tourne merveilleusement, aucun lag, les textures sont très bonnes, la réactivité excellente. Notre “Kraken” montre là encore toutes ses capacités.

Le PC Next Gen 2021 de la rédaction est donc officiellement prêt pour le futur du jeu vidéo.

Pour parfaire ce test de capacité, nous avons utilisé le logiciel de montage Avid Media composer. Un logiciel utilisé pour les montages télévision mais aussi cinéma. Que ce soit en lecture, montage, compression ou export, notre PC Next Gen a montré des capacités excellentes et des temps d’exécution minimum.

Il s’avère donc que notre PC Next Gen est aussi performant en gaming qu’en application. Il a passé tous les tests haut la main.

Les périphériques

Pour accompagner cette configuration, il fallait un écran gamer puissant et de dernière génération également. Nous avons opté pour le Viewsonic XG270QG. Un écran WQHD soit une résolution native de 2560 x 1440 pixels, avec une dalle IPS. De 165 Hz – 1 ms des temps de réponse parfaits pour le gaming. Le rendu des couleurs est somptueux, sa luminosité et sa taille en font des partenaires de jeux parfaits. Le rapport qualité prix parfait sur le marché en terme de gaming.

Pour magnifier les sessions de jeux, il fallait un système de son à la hauteur et quoi de mieux que JBL et leur dernière série de casque et enceinte Quantum, avec le casque gaming Qauntum One, confortable, pratique et beau. Pourvu de boutons et molettes sur les écouteurs, vous avez tout à portée de main et rapidement, sans compter le petit pad déporté qui permet un accès rapide au volume pour basculer du volume du tchat au volume du jeu pour les parties de jeux en ligne. Ce casque est particulièrement beau avec son réseau de veines lumineuses RGB qui lui donne un look très futuriste.

Pour les sessions musiques et jeu solo, ou encore les heures de montage vidéo rien de mieux que de bonnes enceintes. Les Quantum duo de JBL sont parfaites, le rendu du son est excellent et les basses bien présentes sans baver. De plus, elles peuvent développer une belle puissance d’écoute. La série Quantum est accès gaming et du coup les enceintes aussi sont équipées RGB et de la plus belle des manières avec des programmes différents, mais qui réagissent en fonction de la nature de ce que vous écoutez et de son rythme.

Qui dit PC gamer Next Gen dit clavier et souris gamer, pour cela nous avons été épaulés par Steelseries, avec le top de leur gamme : le clavier Apex pro, ultra réactif, robuste et performant ; ce clavier mécanique est tout simplement le meilleur. C’est simple à la rédaction, on se bat pour l’avoir : confortable et avec un toucher qui est aussi agréable pour la bureautique que ultra performant pour le gaming. Plus la technologie OLED complètement paramétrable qui vient parfaire l’ensemble de cette configuration PC Gamer Next Gen.

Et, avec la souris gaming Steelseries Rival 600, le combo est parfait, cette souris est équipée d’un capteur optique TrueMove 3+ ultra précis et en plus vous pouvez répartir des poids selon votre envie dans le corps de la souris.

Le tout sur un tapis de souris XXL T21 de chez Skillcorp avec un bandeau RGB, gamer effet assuré.

Pour finir, ce test il fallait un disque dur externe pour soutenir cette configuration PC Gamer Next Gen 2021. Aujourd’hui, tout est dématérialisé, la musique, les films, les séries, les jeux, les photos, les souvenirs en tout genre. C’est Western Digital qui nous a fait la sympathique proposition de tester leur tout dernier WD_Black D10 de 8To. Un disque mécanique qui tourne jusqu’à 7200tr/Min. Il est fait pour le gaming. Et nous l’avons éprouvé. En effet, les jeux qui furent installés dessus répondaient parfaitement, sans faire sentir aucune latence. Certes le SSD est merveilleusement silencieux mais encore cher. Et cette solution proposée par Western Digital est très très intéressante pour les gros gamers et les gourmands d’espace disque.

Le confort

Pour installer cette magnifique configuration de PC gamer Next Gen 2021 et être confortable pour les heures de jeux et de travail, il fallait un duo bureau / chaise ergonomique.

Le bureau est le dernier de la marque française REKT, c’est le Rgo touch desk 140, grand, robuste et surtout qui peut passer de 73cm de hauteur à 118cm de hauteur et supporter 150 kilos, ce qui laisse de quoi mettre votre PC et deux écrans. Et ainsi vous permettre de travailler assis mais aussi debout pour soulager votre dos. Cela s’avère être très très très utile et un vrai plus comparé au bureau classique. Cela fait partie des innovations que l’on essaie et dont on ne peut plus s’en passer. De plus, le plateau du bureau possède un éclairage Led RGB pour rester dans l’esprit gamer mais surtout d’une zone de recharge à induction pour les téléphones portables équipés et des prises USB très fonctionnelles.

 

La chaise n’est autre que la Rolls Royce des chaises gaming, je dis ça car c’est une véritable chaise étudiée par des ergonomes. L’association de Logitech et le bureau de design Hermann Miller a donné naissance à la chaise gamer Embody qui laisse les autres très loin. Son look ! Fini les sièges baquet type course de voiture. Mais c’est sa technologie qui le rend admirablement confortable pour le dos et les positions de travail et de jeux. Fin du fin, son revêtement est étudié pour éviter de faire et contenir votre transpiration. Son prix vaut largement le bien être qu’elle vous offrira.

Tout ceci est notre proposition de PC Gamer Next Gen 2021, notre volonté était d’imaginer vous proposer le mieux de ce qui ce fait actuellement. Pour la configuration du PC nous vous encourageons à vous rapprocher de David de Ludisys qui, en plus de son grand professionnalisme est à votre écoute selon vos besoins. Foncez-y ! Mieux vaut faire travailler les petits artisans que Amazon. Et en plus, ce ne sera pas plus cher !

-Pour le PC, www.ludisys.com

– Le Kraken, Prix : 2958 euros

 

– Viewsonic XG270QG, Prix : 769 euros

– JBL, Quantum One, Prix 249 euros

– JBL, Quantum Duo, Prix : 149 euros

– Clavier Steelseries Apex pro, Prix : 229,99 euros

– Souris Steelseries Rival 600, Prix: 89 euros

– Skillcorp XXL T21, Prix : 49,90 euros

– Western Digital Black 8To, Prix : 199, 99 euros

– Rekt rgo touch desk 140, Prix : 799 euros

– Logitech & Herman Miller gamer Embody, Prix : 1300 euros

 

Article écrit par Alexis Dumétier

 

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

Barbour & Noah: la collab de l’été

Blakemag_BARBOUR_NOAH_cover

Barbour, maison emblématique de la tradition et du lifestyle, lance sa collection printemps-été 2021 avec la marque new-yorkaise Noah. Un vent de jeunesse souffle sur les pièces signature Barbour, qui adoptent des imprimés audacieux et raffinés pour décliner cette gamme à l’avant-garde de la mode.

Inspirée des 127 ans d’héritage de Barbour, cette collection inclut deux vestes issues des archives des années 1980 de la marque, ainsi que deux sacs à dos, deux chapeaux de sport et deux casquettes.

Ian Bergin, Directeur des collections homme, chaussures et accessoires de Barbour, ne cache pas son enthousiasme : « Nous sommes ravis de présenter cette collaboration Barbour x Noah pour le printemps. Cela a été un vrai plaisir de travailler avec l’équipe de Noah : ils apportent une touche de modernité au projet, mais dans le plus grand respect de l’héritage et de l’authenticité de Barbour. C’est merveilleux de travailler avec une jeune marque guidée par des principes aussi forts en matière de savoir-faire, d’attention et d’innovation. »

Une vision que confirme Brendon Babenzien, Cofondateur et directeur artistique de Noah : « La qualité, cela ne se discute pas. Barbour est, depuis toujours, synonyme de vêtements d’extérieur de qualité qui résistent aux éléments, non seulement pour leur propriétaire, mais aussi pour la génération suivante. C’est pour cela que nous aimons Barbour : cette maison  incarne ce qui se fait de mieux en termes de qualité et de style, une combinaison malheureusement trop rare. Les imprimés de cette saison s’inspirent du style éclectique du prêt à porter et des intérieurs anglais : nous adorons la manière dont la jeunesse anglaise s’approprie les motifs traditionnels. En fonction de la personnalité de celle ou celui qui les porte, un même motif peut être tour à tour classique ou excentrique ».

 Vêtements d’extérieur: Barbour Noah Zebra Bedale et Barbour Noah Paisley Beaufort

Présentée en 1980 par la présidente de la société, Dame Margaret Barbour, la veste Bedale, courte et légère, a été conçue à l’origine pour l’équitation, avec des fentes à l’arrière qui en font un vêtement pratique à porter en selle. La veste Noah Zebra Bedale revisite cette grande favorite d’un imprimé zébré. Elle conserve par ailleurs les traits distinctifs de la Bedale : col en velours côtelé, deux grandes poches à soufflet et deux poches de poitrine doublées de moleskine.

La Beaufort Wax originale, développée par Dame Margaret Barbour en 1983, est l’un des vêtements les plus emblématiques de la maison. Pour cette collaboration spéciale, la coupe a été rafraîchie d’une impression cachemire élaborée, qui actualise la veste cirée classique.

Accessoires: Disponible dans un choix d’imprimés cachemire ou zèbre, cette collaboration exclusive comprend également un chapeau de sport, une casquette de sport et un sac à dos.

Chapeau de sport: Un chapeau de style « bob », inspiré des archives de la marque, très apprécié des pêcheurs.

Casquette de sport: Ce modèle réglable est doté d’une visière robuste, qui offre une excellente protection contre le soleil, les jours de grande luminosité.

Sac à dos: À la fois pratique et élégant, le sac à dos est disponible en impression cachemire ou zébrée. Son design emblématique comporte deux poches extensibles qui rappellent celles des vestes traditionnelles. Il se ferme par un cordon autour du haut du sac et par une boucle sur le rabat principal.

La collection Barbour x Noah printemps-été 2021 sera disponible à partir du 18 février 2021 sur barbour.com et noahny.com et auprès d’une sélection de revendeurs dans le monde entier et sur le site de la marque.

Entrer
ArchivesHorlogerieMagazine

BREGUET, LE TOURBILLON FETE SES 220 ANS

Blakemag_magazine_online_horlogerie_breguet_tourbillon_cover

L’année 2021 marque chez Breguet les 220 ans de l’une des plus grandes complications horlogères de tous les temps : le Tourbillon. Génial mécanisme à la complexité sans pareille, l’invention fut au centre d’une véritable aventure humaine, qui contribue aujourd’hui encore largement à la notoriété de son créateur Abraham-Louis Breguet, et de sa Maison.

Expression d’une époque, les inventions techniques ne traversent que rarement les siècles. Une innovation poussant l’autre, elles finissent immuablement par être emportées par les flots d’un progrès continu. A quelques exceptions près…
Développé il y a 220 ans par Abraham-Louis Breguet (1747-1823), le Tourbillon n’a jamais été aussi vivant dans la Haute Horlogerie qu’aujourd’hui. Comptant parmi les plus grandes complications de tous les temps, il continue de s’épanouir au sein de la Maison Breguet qui en est le dépositaire, mais il a également été adopté par de nombreuses marques horlogères, Breguet ne l’ayant breveté en 1801… que pour dix ans ! Il a aussi inspiré d’autres chercheurs tout au long du 19e siècle, parmi lesquels Bahne Bonniksen qui lui, à partir du même constat que Breguet, créera le Carrousel.
La fascination pour l’invention de Breguet trouve son origine dans la genèse-même de cette prouesse : le Tourbillon n’est pas qu’un objet d’art mécanique, il est le résultat d’observations physiques précises, il est une aventure humaine, une épopée industrielle à lui seul. En cette année particulière, la Maison Breguet célèbrera le génie de son fondateur et l’aventure du Tourbillon à travers diverses manifestations et la mise à l’honneur d’une nouveauté le 26 juin.
Il s’agit du jour anniversaire de l’obtention du brevet un certain 26 juin 1801, ou 7 Messidor an IX, comme on disait alors dans une France qui venait de s’offrir une mémorable révolution.

Le Tourbillon émane de l’esprit brillant d’un homme au parcours déjà riche. Né en 1747 à Neuchâtel, en Suisse, Abraham-Louis Breguet va entamer un apprentissage d’horloger et le continuer plus tard à Versailles et à Paris où il arrive à l’âge de 15 ans. Dans la capitale française qui rayonne dans le monde entier, le jeune Breguet va suivre une formation théorique, notamment au Collège Mazarin, qui va faire de lui un homme d’une culture scientifique très solide, notamment en mathématiques et en physique. Un ingénieur avant l’heure. Quand Breguet présente son idée et demande un brevet aux autorités, il a déjà une longue carrière à son actif, s’étant installé à son compte sur l’Ile de la Cité en 1775. Ses montres automatiques dites « perpétuelles » ont séduit le roi Louis XVI et la reine MarieAntoinette puis toute la cour de Versailles. Ses nombreuses innovations techniques, son sens du design tout en sobriété et en minimalisme ont fait de lui un innovateur à la réputation internationale. Son nom se répand toujours plus dans les principales capitales et chacun commence déjà à l’imiter.

Contraint, en 1793, de retourner dans son pays natal pour se mettre à l’abri des excès de la Révolution Française, Breguet va vivre deux ans en Suisse, à Genève, Neuchâtel puis Le Locle. Ce sera une retraite salutaire, une période d’intense travail intellectuel et d’échanges avec les horlogers suisses, tant ceux de Genève que ceux du Jura neuchâtelois. A son retour, ses réflexions diverses vont permettre de donner un second souffle, éblouissant, à sa carrière. Qui d’autre que Breguet pouvait proposer un tel projet, à la fois solide scientifiquement et tout de même un peu optimiste ? Il fallait toute cette conjoncture pour que naisse le projet baptisé « Tourbillon » par son inventeur, mot dont le sens est souvent mal compris et qui se référait à l’astronomie dans un sens oublié aujourd’hui. Comme le mentionnent les grands dictionnaires du 19e siècle, reprenant à la fois Descartes et l’Encyclopédie, le mot désignait soit un système planétaire et sa rotation sur un axe unique, soit l’énergie qui faisait tourner les planètes autour du soleil. Bien loin de la signification actuelle de « rotation violente » ou de « tempête incontrôlable », le mot choisi par Breguet est bien celui d’un homme des Lumières qui observe le monde avant de l’imiter, en écho aux philosophes du 18e siècle qui voyaient dans l’horlogerie une représentation miniaturisée du cosmos.
Et en effet, comment ne pas voir un petit monde bien ordonné dans ce mécanisme qui rassemble l’organe régulateur (balancier spiral) et l’organe de distribution (roue d’échappement et ancre) dans une cage mobile tournant avec la régularité des planètes…

Si l’on considère que le Tourbillon a mûri dans l’esprit de Breguet entre 1793 et 1795 (séjour en Suisse), il se passe six années entre son retour à Paris et l’obtention du brevet le 26 juin 1801. Et il se passera encore six années entre l’obtention du brevet et les premières ventes qui démarrent bien lentement. On comprend alors que Breguet a sûrement sous-estimé les difficultés de mise au point de ce nouveau type de régulateur – encore un effet de son optimisme coutumier – et que les « dépenses considérables » et les « sacrifices » qu’il mentionne dans sa lettre au ministre de l’Intérieur ne se sont pas arrêtés en 1801.

Aujourd’hui, la Maison Breguet entretient toujours avec soin les pièces produites par son fondateur ; elle se lança aussi dans la production de quelques nouvelles montres de poche à Tourbillon qu’elle vendit entre les années 1920 et les années 1950. Seuls quelques rares initiés en étaient informés. Puis vint un renouveau aussi inattendu que fulgurant. Conçue pour les montres de poche généralement portées en position verticale, voici que l’invention d’Abraham-Louis Breguet fit une réapparition au milieu des années 1980 dans le boitier réduit de montres-bracelets beaucoup moins sensibles à l’attraction terrestre. Quel paradoxe ! Et depuis lors, le succès ne se dément pas et conquiert chaque année de nouveaux territoires. Si le gain en précision n’est plus l’atout majeur du Tourbillon aujourd’hui, l’amateur éclairé apprécie en lui la beauté d’une invention lumineuse et d’une page d’histoire humaine ainsi que la régularité rassurante d’un procédé révolutionnaire (dans tous les sens du terme) qui, 220 ans après, continue à parler à l’esprit humain.

Entrer
ArchivesBlogLifestyleMagazine

Daft Punk 1993-2021

Daft punk couverture

Daft Punk a sorti son Epilogue, une manière direct d’annoncer la fin du groupe via une vidéo de 7 minutes 58 secondes sur sa page YOU TUBE. Daft Punk, c’est 28ans de sons électro et un duo français qui aura marqué le monde de la musique pour toujours.

Prologue

Thomas Bangalter est parisien et Guy-Manuel de Homen Christo vient de Neuilly-sur-Seine ; ils se rencontrent au lycée Carnot à Paris. Les deux compères se connaissent depuis leurs 12ans et, avant Daft Punk, ils avaient fait des essais musicaux divers notamment avec leur premier groupe Darlin dont le guitariste n’est autre que Laurent Brancowitz qui sera l’un des futurs membres de Phoenix. Le premier 45 tour de Darlin, n’est pas bien accueuilli par la critique anglaise.

 Dave Jennings, alors journaliste pour le magazine Melody Maker, fait une colonne sur ce jeune groupe en les détruisant littérallement en commencant par leurs mélodies jusqu’aux couleurs du vinyl … et en finissant par les traiter de “Daft punky trash”, bref de déchet. Le nom du groupe est né.

Darlin est dissous, fini le rock.

Thomas et Guy-Manuel décident de continuer l’aventure musicale en duo et de se tourner vers l’électro ; ils choisissent alors de s’appeller Daft Punk. Une manière de faire un grand doigt d’honneur à la critique.

Les jeunes Daft Punk sont repérés par le label Soma records, label écossais avec lequel ils signeront leur premier tube Da Funk.

Le duo français sent que ce style musical qui a le vent en poupe va exploser, et qu’avec l’appui des nouvelles technologies leur musique pourra être écoutée dans le monde entier. A l’époque facebook, Tweeter et instagram n’existent pas et Tik tok encore moins.

Ils sont soutenus par le père de Thomas, Daniel Vangarde, qui est producteur de musique et parolier à succès : La compagnie créole, Sheila, … Il connait bien les ficelles du métier et ses éceuils, c’est pour les deux jeunes musiciens un conseiller bien avisé.

Le 16 octobre 1996, ils signent avec Virgin après avoir refusé de nombreuses propositions. Thomas et Guy-Manuel tiennent à leur indépendance et veulent garder un contrôle complet sur leur musique. Le deal avec Virgin : ne pas toucher à leur musique, ne faire que la vendre.

Daft Punk sort Homework le 17 janvier 1997 et se vend à 2 millions d’exemplaires. L’un des tubes de cet album Around the world est réalisé par Michel Gondry.

A chaque séance photos de promotion du jeune groupe, Thomas et Guy-Manuel arborent des masques de carnaval, toujours différents, une manière de garder le contrôle sur leur image dans les médias. Pour eux, le plus important c’est leur musique et non de mettre leur ego en avant. Au début des années 2000, ils choisissent leurs casques de robot en créant une légende autour d’un accident qui serait survenu dans leur studio alors qu’ils faisaient de la musique. Mais il n’en est rien. Les Daft Punk vont très bien. Leurs casques ont été spécialement créés aux Etats-unis pour la somme de 65 000 dollars chacun.

Vous voulez en savoir plus sur la confections de ces casques : voici une vidéo à ne pas louper :

Les Daft Punk signeront alors chez EMI, Colombia records, puis Sony music depuis 2013.

Le 26 février 2001, sort Discovery, leur deuxième album, qui se vendra à 3 millions d’exemplaires et les propositions de collaborations vont alors affluer : Madonna, Janet Jackson, Britney Spears … Les Daft Punk refuseront chacune de ces offres, ils ne veulent pas devenir des “remixeurs de stars”.

C’est en sortant leur 3ème album : Human after all, le 14 mars 2005, fait en seulement 6 semaines, que Daft Punk surprend tout le monde. Un album plus simple, épuré, une volonté peut être de renouer avec leurs débuts. La critique le reçoit avec nuance … Le groupe, lui, continue d’explorer “l’univers musique” sans se soucier des qu’en dira-t-on. Cet album est à ré-écouter avec attention.

8ans après, le 2 mars 2013, les Daft Punk sortent un teaser qui annonce une véritable bombe musicale, un album autofinancé et fait de façon indépendante : Random Acess memories.

et un unboxing bien plus théâtral :

LE tube de cet album : Get Lucky, a été vu 25millions de fois le premier mois de sa sortie. Une réussite à l’image de l’album, qui sera un grand succès.

Daft Punk veut se renouveler, explorer sans cesse, de leurs propres mots :

“C’est l’innocence de ne pas construire une carrière basée sur l’experience passée. C’était notre premier album de studio (…) nous voulons être des éternels débutants, on essaye de se mettre dans la peau de stagiaires pendant un an, deux ans, pendant le cycle créatif (…) nous voulons nous réinventer à chaque fois.” Thomas Bangalter au micro de France Inter en 2019.

Les Daft punk ont également composé la bande originale de Tron : Legacy. Ils ont aussi participé à la création des films, dont Electroma : un film narrant leur histoire, des robots en quête de leur humanité. Un film dont ils ont fait le scenario et la réalisation, et qui a été présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs en 2006.

Mais aussi Interstella 5555, réalisé par le maître mangaka Leiji Matsumoto, et dont la BO est composée de tous les titres de l’album Discovery, film également présenté à Cannes.

Ils recevront pas moins de 6 Grammy awards pour leurs créations tout au long de leur carrière.

EPILOGUE

Cet Epilogue nous montre un extrait de leur film Electroma, l’un des robots explose, l’autre s’en va au loin sur l’horizon se fondant dans un soleil couchant. Daft Punk, c’est fini, mais Thomas et Guy-Manuel ont toujours oeuvré dans la musique en produisant ou créant chacun de leur côté ou encore avec des collaborations, comme celle avec The weekend ; leur influence, elle, sera encore présente pour un bon moment.

Merci à vous pour toutes ces heures d’écoutes, de danses et de bonnes vibrations.

“We’ve come too far to give up who we are”

Pour en savoir plus, un documentaire sur les Daft Punk existe : Daft Punk unchained.

Article écrit par Alexis Dumétier

Entrer
ArchivesMagazineNews de Mode

ROYAL MER MET LE CAP SUR L’ÉTÉ!

Blakemag_magazine_mode_Royal_Mer_cover

Royal Mer fabrique depuis 1946 de la maille d’inspiration marine. Un savoir-faire made in France qui puise dans des valeurs authentiques. Une marque qui choisit l’élégance et perpétue des compétences devenues rares en matière de fabrication, au sein même de ses ateliers. 50 personnes (programmeurs, bonnetiers, coupeuses, brodeuses, remailleuses, boutonniéristes…) officient dans les Pays de la Loire, pour continuer de faire vivre cet héritage de 70 ans.
Dans l’atelier de création, pas de styliste en chef ou de bureau de style, car on imagine de manière collective des modèles inspirés et inspirants, qui respectent la tradition et s’enrichissent d’une vision moderne. Royal Mer fait le pari du temps : celui qu’il faut pour créer bien et beau, celui qui fait que ses créations durent. Le contre-pied d’une mode à obsolescence programmée, qui a l’exigence d’une confection haut de gamme.

On le sait, l’humeur est à la nostalgie. Au retour aux essentiels et aux moments bénis que le contexte actuel semblerait avoir rendus utopiques. Avec son approche contemporaine, Royal Mer nous plonge dans le bonheur retrouvé des stations balnéaires. Parce que l’été s’annonce comme une renaissance, la marque évoque au fil de sa collection, le retour aux classiques chic et à une mode heureuse. Avec le choix d’un panel de coloris festifs.
Eventail de couleurs joyeuses et formes typiques du style « seaside », Royal Mer navigue entre des tons vibrants, aux promesses estivales : rose cerisier, turquoise barbade, vert menthe, bleu outremer, rouge coquelicot…

Pour sa campagne été 2021, Royal Mer choisit les Ateliers des Capucins à Brest. Cet ancien pôle de la Navale brestoise est devenu un lieu de vie et de culture, qui a pris le parti de conserver son patrimoine industriel pour mieux le faire vivre dans les mémoires. La marque y met en scène une fraîcheur « athleisure », qui repose sur des déclinaisons de silhouettes modernes et épurées. Les rythmes graphiques font écho à un esprit yachting, revisité en version acidulée. L’accessoirisation, empruntée au nautisme de plaisance, revendique quant à elle, son statut trendy.

En équilibre entre dynamisme et une certaine sophistication, esthétique intemporelle et codes chahutés, Royal mer signe une collection de must contemporains : le pull marin qui fera la différence, la veste paletot qui donne de l’allure à la silhouette, ou le sweat zip à capuche navy esprit rétro. Il n’y a pas qu’en Bretagne que l’on a le goût du style marin. Royal Mer l’a bien compris et distille dans sa collection des pièces aux accents citadins un peu « college », un peu vintage… comme aime la mode de l’été 2021 !

Entrer
1 2 3 4 5 40
Page 3 of 40

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.