Login

Register

Login

Register

close
Capture d’écran 2020-07-16 à 22.37.47

Troisième et nouvelle collection de la Maison BDK Parfums, “Azur” est pour David Benedek (créateur de la maison BDK) un recueil de souvenirs olfactifs autour de la Méditerranée. Cette région, qui a marqué son enfance, continue aujourd’hui encore d’avoir une certaine influence sur ce jeune passionné de parfum. Premières créations de cette nouvelle collection, Citrus Riviera et Sel d’Argent invitent à un premier voyage entre la Corse et la Côte d’Azur.

« La Méditerranée a marqué mon enfance et continue d’avoir une certaine influence sur moi au point d’aimer m’y ressourcer régulièrement. Peut-être parce qu’elle côtoie à elle seule trois continents, l’Europe et notamment la France où je vis, l’Asie où je suis parti étudier, et l’Afrique d’où je tire une partie de mes origines. Pour la nouvelle collection de la Maison BDK Parfums, j’ai voulu partager quelques-uns de mes plus beaux souvenirs autour de la Méditerranée si chère à mon cœur. Des moments magiques emprunts de paysages olfactifs si particuliers. Avec les deux premières créations, Citrus Riviera et Sel d’Argent, je vous invite à un premier voyage entre la Corse et la Côte d’Azur. » David Benedek

Citrus Riviera

Cap d’Antibes. C’est sur cette presqu’île de la Côte d’Azur que David Benedek aime retrouver ses amis et sa famille. Une maison blanche cachée au milieu d’une flore sauvage, presque invisible aux yeux des tout-venant, dont on décèle la présence grâce à des éclats de rire. Entre balades parmi les arbres fruitiers du jardin, déjeuners qui s’éternisent au bord de la piscine et confessions à l’heure de la sieste, cet endroit reste le symbole d’une joie estivale partagée qui, chaque année, rend la vie plus belle.

 

 

Voici le détails olfactif de ce parfum :

-TÊTE : Essence de Néroli du Maroc, Essence de Mandarine d’Italie,

Essence de Citron d’Italie, Accord Figue.

-COEUR : Absolu de Fleur d’Oranger du Maroc, Jasmin, Fraise, Essence

d’Eucalyptus, Absolu d’Immortelle.

-FOND : Muscs blancs, Patchouli d’Indonésie, Vétiver d’Haïti, Absolu de

Fève Tonka.

-Famille : hespéridé boisé

Parfumeur : Ralf Schwieger (Mane)

Prix :150 € les 100 ml

 

 

Sel d’Argent

Porticcio. Enfant, David Benedek avait l’habitude de passer quinze jours dans un hôtel de ce village corse avec sa sœur et sa grand-mère. Un lieu dans lequel il revient régulièrement, sur ces hauteurs qui dominent le golfe d’Ajaccio, et où les souvenirs d’enfance ont laissé place à des moments intimes partagés dans la sensualité de l’été. Quand sonne la fin des vacances, reste alors en mémoire les balades dans le maquis et, surtout, les après-midis en bord de mer. Allongés sur le sable fin, les corps mouillés, l’un contre l’autre, qui exhalent un léger goût de sel à mesure que la peau se réchauffe sous les rayons du soleil laissent un brin de nostalgie…jusqu’à l’été prochain.

 

 

 

 

Voici le détails olfactif de ce parfum :

-TÊTE : Essence de Bergamote d’Italie, Pamplemousse, Accord salé.

-CŒUR : Absolu de Fleur d’Oranger de Tunisie, Essence d’Ylang

Ylang de Madagascar, Essence de Galbanum d’Iran.

-FOND : Ambroxan, Cashmeran, Timbersilk*, Muscs Blancs.

Famille : salé musqué

Parfumeur : Anne-Sophie Behaghel (Flair)

Prix :150 € les 100 ml

 

 

 

Disponible dans les boutiques françaises de référence en matière de parfumerie indépendante, ainsi que dans une sélection de plus de 200 points de vente à l’international et sur www.bdkparfums.com

Instagram : @bdkparfumsparis – #collectionazur

Nous avons rencontré le créateur de la maison BDK, David Benedek :

La maison de Parfum BDK a été crée par David Benedek le 23 juin 2016. Il est d’origine roumaine. Quand son père, avocat, vient vivre en France il ne peut exercer son métier et décide alors d’ouvrir une parfumerie avec la grand-mère de David. C’est ainsi que David grandira dans les senteurs enivrantes de la boutique de sa famille. Interview :

-Quel est votre parcours ?

Après une base d’études scientifiques, j’ai poursuivi dans une voie économique et gestion puis j’ai fait l’Institut Français de la Mode, en suivant le parcours parfums et cosmétiques. C’est là que j’ai été éduqué aux matières premières de la parfumerie et à écrire les formules. Je ne suis pas un “nez” mais je suis capable de reconnaître plus de 300 matières premières de base. Un “nez” en parfumerie c’est quelqu’un qui sait analyser la fragrance d’un produit (ce qu’il sent) et en attester la qualité, et qui mélange les senteurs pour créer des parfums. Pour créer mes parfums je m’entoure donc de “nez” avec lesquels je développe mes idées et crée les formules de mes parfums.

-Quel est l’ADN de BDK ?

J’ai voulu créer une Maison de parfum contemporaine et indépendante. Notre histoire est authentique par notre histoire familiale. Je n’ai pas voulu créer une marque conceptuelle. Je veux l’inscrire dans le temps. Je veux remettre au goût du jour la belle parfumerie, en m’inspirant de la tradition mais de manière très contemporaine.

-Quand vous créez une fragrance comment cela se passe ?

Quand je lance une fragrance c’est une idée qui va être très développée et aboutie, parfois cela me prend un an, voir trois, pour élaborer un parfum. Je veux que mes fragrances s’inscrivent dans la durée et dans le temps. Mes parfums racontent des histoires, des instants vécus.

-Comment avez-vous créé la forme de la bouteille ?

Le flacon en verre est fabriqué en Normandie. J’ai dessiné le capot avec une amie de l’institut français de la mode et on a repris le dôme du Grand Palais. On avait envie d’une inspiration “art déco” et de quelque chose de parisien. Toute la bouteille est fabriquée en France, j’ai envie de travailler avec des fabricants français, c’est important pour nous.

-D’où viennent les produits de bases pour la création des jus ?

Mon premier parfumeur avec qui j’ai travaillé est chez le parfumeur Mane. C’est un laboratoire situé à Grasse. On a commencé à travailler ensemble et à créer les premières fragrance. Les parfums sont donc créés à Gasse et mis en alcool à Chartres. Les matières premières viennent du monde entier.

-Vous travailler avec des nez, c’est eux qui font vos parfums ?

Les nez sont salariés pour des parfumeurs comme Mane et moi je travaille avec des maisons de parfumeurs.

-Comment ce passe le processus de création de vos parfums ?

J’écris des briefs olfactifs, je travaille beaucoup sous forme d’images, je travaille beaucoup avec les mots et des matières premières. J’envoie ce brief au parfumeur qui le donne à son nez. Aujourd’hui avec le temps, 4 ans maintenant, j’ai créé des relations plus étroites avec les parfumeurs. Maintenant je travaille avec les même parfumeurs qui connaissent bien la marque et son empreinte olfactive.

 

-Quelle est-elle cette empreinte olfactive ?

Grande question (rire), chez BDK on est dans la nuance et le raffinement. Je veux une écriture ni trop courte, ni trop longue. J’aime que ce soit linéaire sur la peau, que ca tienne et que cela ne retombe pas, mais qu’il y ait des nuances qui vont et qui viennent autour de l’axe central.

-On retrouve BDK en France et dans le monde ?

On reçoit beaucoup de messages sur instagram. On parle de nous dans la presse. C’est très agréable. Les français commencent à connaître de plus en plus la marque, c’est une grande satisfaction d’être reconnu par ses paires. En ce moment c’est assez fou, il y a beaucoup de demande au Japon. On est dans 24 pays dans le monde, on nous trouve dans environ 230 points de ventes dans le monde. On vient d’arriver aux Etats-unis avec deux magasins à Los Angeles et à New York et un à Miami.

-Avez-vous des envies de collaborations ?

Oui, j’aimerais beaucoup travailler sur des installations olfactive, par exemple avec la RATP pour ré-enchanter le parcours d’un voyageur dans la rame de métro.

-Si vous deviez créer là tout de suite un parfum tout seul ?

Ce serait un musc blanc, assez sensuel, pas du tout aldéïdé, c’est-à-dire pas métallique, dans la transparence, de l’evernil (c’est de la mousse de chêne boisée), fougère, bois de sental crémeux, bois muscé mais transparent. Et des notes montante de bois. Pas trop dans les fleurs, pas en ce moment.

-Quel parfum portez-vous ?

En ce moment ? Ce matin j’ai mis Sel d’argent, mais je change tout le temps, et je ne porte pas que mes parfums. J’aime voir ce qui se fait ailleurs. Ce sont les autres maisons de parfums qui m’ont donné envie de créer ma propre maison. J’ai été très inspiré par les maisons Frederique Malle et Francis Kurkdjian. Je devrais pas dire ça mais je ne suis pas fidèle en parfumerie. Pour moi un parfum a un message particulier et je ne veux pas porter tous les jours le même message. Un parfum que vous n’avez pas porté depuis longtemps, quand vous le remettez c’est une vague de souvenirs qui revient. Mais aujourd’hui j’ai un rapport plus technique avec les parfums, c’est le défaut professionnel.

 

 

-Quel est votre parfum préféré dans votre gamme ?

C’est comme de demander à un parent qui a trois enfants, qui est son préféré…difficile cette question. Je les aime tous ! Hmmmmm…Ce serait bouquet de Hongrie que j’avais fait en pensant à ma grand mère. C’est le seul qu’elle ait senti avant de partir et même si ce n’était pas le style de parfum qu’elle portait, elle l’aimait bien. C’est un bouquet floral vert, très aquatique. J’avais été inspiré par les jardins en Roumanie. Ce sont des jardins peu fleuri, très champêtres mais avec beaucoup de tiges vertes, un peu désuet, très charmant. Ce parfum c’est un hommage à ma grand-mère et en plus c’est un de nos best-seller. C’est un parfum de coeur en fait. J’adore porter Crème de Cuire par exemple…très dure de choisir (rire).

 

-Avez-vous d’autres envies d’entreprendre :

Ah oui, oui, travailler autour des glaces. Je trouve qu’il y a un vrai lien entre l’olfactif et les glaces. Je souhaite travailler sur des parfums de glace. D’abord parce que j’adore les desserts et la glace, ensuite je crois qu’il y a beaucoup de chose à faire dans le monde des glaces.

 

Article écrit par Alexis Dumétier

Photos : BDK parfums et Alexis Dumetier

 

Tags : bdkblakemagCitrus rivieraCollection AzurcosmetiquefashionFrancis KurkdjianFrederique Mallehommelifestylemagazinemagazine de modemagazine lifestylemaison BDKmaison BDK parfumsmenmodemode hommeparfumparfum hommeparfumeurparfumeur ManeparisSel d'argent

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.