close

Lifestyle

ArchivesBlogLifestyle

Café Pouchkine: collection pâtisserie été 2018

Matriochka cerise griotte amande

Découvrez la collection estivale signées Café Pouchkine.  Gorgées de soleil, les jolies créations pâtissières de la nouvelle collection été 2018 joyeuse, gourmande et colorée, vous mettrons définitivement l’eau à la bouche.

Une nouvelle collection Haute Pâtisserie de Café Pouchkine en pleine Fashion Week à découvrir d’urgence!

Matriochka Cerise Griotte Amande

Posée sur un sablé breton, la silhouette galbée de la Matriochka renferme une mousse de fromage blanc parfumée à l’amande et un cœur de confit cerise griotte enrichi de morceaux de cerises fraîches.

Disponible du 5 juin au 24 septembre 2018.

Pavlova pêche groseille

Léger, vaporeux, le tutu chantilly amande de cette nouvelle Pavlova cache un cœur de confit de pêche blanche fraîche et de groseilles acidulées.

Disponible du 5 juin au 24 septembre 2018.

Panacotta cerise

Au cœur d’un biscuit Joconde, le mariage onctueux d’une crème panna cotta infusée au thym, d’un confit et d’un coulis de cerises noires.

Disponible du 5 juin au 24 septembre 2018.

Tarte soleil rhubarbe

Sablé vanille relevé d’une pointe de sel, ganache montée à la rhubarbe, ainsi que rhubarbes pochées dans leur jus, le tout relevé d’un délicat confit de fraise et nuage de rhubarbe

Disponible du 5 juin au 30 juillet 2018.

 

Entrer
ArchivesBlogLifestyle

LE MATHIS, TOUT CHANGE RIEN NE CHANGE

Mathis -® Guillaume de Laubier-20

C’est l’histoire d’une maison pas comme les autres située à équidistance des lieux les plus emblématiques du Paris que l’on aime (le Grand Palais, la rue du Faubourg Saint Honoré, la Concorde, les Tuileries). Le Mathis, une maison qui en aura vu de toutes les couleurs, une maison aux plusieurs vies et multiples chemins.

 

C’est d’abord celle de Gérald Nanty qui en 1996 ouvre un repaire où les clients viennent se réfugier plutôt que s’afficher. Une page de l’histoire noctambule parisienne s’y déroule à l’abri des regards derrière les lourdes tentures pourpres qui marquent le lieu au fer rouge de la nuit. Un repaire donc, où Françoise Sagan participe à la décoration, où Bernard Buffet, Edouard Bær, Roman Polanski et de nombreux anonymes viennent y imprimer leur sens de la fête. On n’entre pas au Mathis par hasard, on se rend chez Gérald Nanty, dans sa maison. Une maison dont les salons de réception sont les pièces maîtresses du jeu. Une maison reconnaissable entre mille autres à la lourde porte noire vernissée, à l’ascenseur 19ème et aux moquettes léopard.

Le Mathis se définit aujourd’hui comme la maison de Yan Vanderwal, le nouveau maître de cérémonie, le chef d’orchestre d’une vision renouvelée de l’hôtellerie contemporaine. Si longtemps le Mathis n’a été qu’un lieu de fête, il est aujourd’hui et depuis 2015 un hôtel au charme discret, une pension de famille contemporaine et urbaine, incarnant une nouvelle génération d’hôtel à l’élégance travaillée avec en majeure un sens de l’accueil et de la personnalisation comparable à nul autre. 

D’une maison de fête à une maison de vie, la transformation du Mathis était évidente, cohérente.
Rénové depuis 2015 par le groupe hôtelier H8 Collection, le Mathis inspire à son président, Jean-Philippe Cartier un art de vivre convoité « Chacune de nos acquisitions est emblématique d’un certain style, français, authentique et singulier ». Aujourd’hui, on ose entrer. Du matin au soir, la vie s’y fait douce et pleine d’attentions.

Si le Bar est toujours à sa place, la maison « Bonhomme » s’est installée en lieu et place du restaurant. « Bonhomme » est un espace de vie dédié aux cheveux et aux barbes des hommes. Fondé par Aurélien Bertrand, coiffeur de son état, ce salon a pour objectif de proposer aux hommes les services les plus pointus en matière de poils et cheveux. « Il y a aujourd’hui environ 60% des hommes en France qui portent la barbe, nous avions donc un véritable axe de développement » précise le fondateur de la marque. « Le protocole que nous suivons permet aux hommes de prendre soin d’eux et de passer un moment de relaxation intense. Nous commençons par une taille de la barbe, puis par la pause d’un masque, ensuite nous passons aux serviettes chaudes, au séchage et terminons par l’utilisation d’une huile adoucissante ». Dans cet univers dédié, tout a été imaginé pour les hommes : un corner central avec plans de travail en marbre dessinés sur mesure et la Rolls du fauteuil des barbiers -Takara Belmont-, un espace avec une sélection d’objets pour hommes réalisée par Royal Cheese et des produits de beauté comme la marque Claudius (en exclusivité à Paris), Redken et Baxter of California.
Et le petit plus pour la clientèle de l’Hôtel … une remise de 10% sur la taille de barbe ainsi que la possibilité de bénéficier de ce service en chambre !

Tout change, rien ne change… c’est vraiment cela l’ADN du Mathis. Un lieu chargé d’histoire(s) dont le fil rouge a toujours été l’esprit d’une maison particulière aux attentions sans cesse tournées vers un seul objectif : le plaisir de ses clients.

Entrer
ArchivesBlogLifestyle

La mixologie réinventée par Clement Emery au bar Botaniste du Shangri-La Paris

botaniste_2018_01

C’est Clément Emery, mixologue autodidacte passé par Londre et surtout avec la tête pleine de saveurs et d’idées, qui est en charge du Bar du Shangri-La.

Ce bar est le bien nommé: Botaniste, puisque la nouvelle carte des cocktails est inspirée de l’herbier d’un ancien hôte du Palace, Roland Bonaparte, l’un des plus grands botanistes de son temps. Vous pourrez y découvrir 20 cocktails très différents, 20 saveurs qui vous feront voyager les sens.

Des cocktails surprenants, floraux, aux saveurs végétales, animales parfois.

Comme le divin Néktar, qui décline le miel sous toutes ses formes (miel liquide, propolis, pollen, cire) jusque dans la verrine qui nous est servie (une pièce unique, reprise de modèle antique et repensée par Clément avec l’aide d’artisans).

Pour Clément Emery l’odorat est un sens trop peu travaillé en mixologie et il a décidé d’y remédier, en utilisant notamment toute une gamme de parfums et d’huiles essentielles.

 

Car comme dans un restaurant gastronomique, ce mixologue de haut vol prête une attention redoutable pour ce qui est de bouleverser nos 5 sens: les verrines ou contenants (vous pourrez déguster un cocktail dans un coquillage de nacre, une experience délicate et qui laisse place aux notes du cocktail), les couleurs, les parfums, les textures, les alcools (retravaillés sur place en infusion notamment).

L’ambiance du bar qui oscille entre club anglais, cabinet de curiosité et speakeasy nous invite à s’installer au comptoir (où l’on peut choisir son cocktail en humant des bocaux d’apothicaire plein de parfums d’ailleurs et de notes inconnues) ou dans les confortables sièges de la salle pour se laisser surprendre par la magie qui s’y opère.

Ce sont donc 20 nouveaux cocktails, 20 expériences uniques que nous propose Clément Emery.

Si vous êtes plus attirés par les cocktails classiques comme un Spritz, Clément Emery saura là aussi vous surprendre; il a travaillé avec son équipe à revisiter les cocktails les plus en vus du moment…mais je ne dévoilerai pas tout et vous laisse découvrir cela par vous même.

Ce qui est certain c’est que cet autodidacte de la mixologie qui a notamment fait hypocagne et Cagne, met bien plus que des spiritueux dans ses créations, il y met ce plus qui fait la différence entre un bon mélange, équilibré, savoureux et une inspiration organoleptique sous forme de gastronomie liquide.

 

Article écrit par Alexis Dumétier

 

Le Bar Botaniste du Shangri-La

10 Avenue d’Iéna, 75116 Paris

Ouvert tous les jours de 18h à 2h

 

http://www.shangri-la.com/fr/paris/shangrila/dining/bars-lounges/le-bar/

 

 

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Entrer
1 22 23 24 25 26 27
Page 24 of 27

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.

 

[sibwp_form id=1]