Login

Register

Login

Register

close
Daft punk couverture

Daft Punk a sorti son Epilogue, une manière direct d’annoncer la fin du groupe via une vidéo de 7 minutes 58 secondes sur sa page YOU TUBE. Daft Punk, c’est 28ans de sons électro et un duo français qui aura marqué le monde de la musique pour toujours.

Prologue

Thomas Bangalter est parisien et Guy-Manuel de Homen Christo vient de Neuilly-sur-Seine ; ils se rencontrent au lycée Carnot à Paris. Les deux compères se connaissent depuis leurs 12ans et, avant Daft Punk, ils avaient fait des essais musicaux divers notamment avec leur premier groupe Darlin dont le guitariste n’est autre que Laurent Brancowitz qui sera l’un des futurs membres de Phoenix. Le premier 45 tour de Darlin, n’est pas bien accueuilli par la critique anglaise.

 Dave Jennings, alors journaliste pour le magazine Melody Maker, fait une colonne sur ce jeune groupe en les détruisant littérallement en commencant par leurs mélodies jusqu’aux couleurs du vinyl … et en finissant par les traiter de “Daft punky trash”, bref de déchet. Le nom du groupe est né.

Darlin est dissous, fini le rock.

Thomas et Guy-Manuel décident de continuer l’aventure musicale en duo et de se tourner vers l’électro ; ils choisissent alors de s’appeller Daft Punk. Une manière de faire un grand doigt d’honneur à la critique.

Les jeunes Daft Punk sont repérés par le label Soma records, label écossais avec lequel ils signeront leur premier tube Da Funk.

Le duo français sent que ce style musical qui a le vent en poupe va exploser, et qu’avec l’appui des nouvelles technologies leur musique pourra être écoutée dans le monde entier. A l’époque facebook, Tweeter et instagram n’existent pas et Tik tok encore moins.

Ils sont soutenus par le père de Thomas, Daniel Vangarde, qui est producteur de musique et parolier à succès : La compagnie créole, Sheila, … Il connait bien les ficelles du métier et ses éceuils, c’est pour les deux jeunes musiciens un conseiller bien avisé.

Le 16 octobre 1996, ils signent avec Virgin après avoir refusé de nombreuses propositions. Thomas et Guy-Manuel tiennent à leur indépendance et veulent garder un contrôle complet sur leur musique. Le deal avec Virgin : ne pas toucher à leur musique, ne faire que la vendre.

Daft Punk sort Homework le 17 janvier 1997 et se vend à 2 millions d’exemplaires. L’un des tubes de cet album Around the world est réalisé par Michel Gondry.

A chaque séance photos de promotion du jeune groupe, Thomas et Guy-Manuel arborent des masques de carnaval, toujours différents, une manière de garder le contrôle sur leur image dans les médias. Pour eux, le plus important c’est leur musique et non de mettre leur ego en avant. Au début des années 2000, ils choisissent leurs casques de robot en créant une légende autour d’un accident qui serait survenu dans leur studio alors qu’ils faisaient de la musique. Mais il n’en est rien. Les Daft Punk vont très bien. Leurs casques ont été spécialement créés aux Etats-unis pour la somme de 65 000 dollars chacun.

Vous voulez en savoir plus sur la confections de ces casques : voici une vidéo à ne pas louper :

Les Daft Punk signeront alors chez EMI, Colombia records, puis Sony music depuis 2013.

Le 26 février 2001, sort Discovery, leur deuxième album, qui se vendra à 3 millions d’exemplaires et les propositions de collaborations vont alors affluer : Madonna, Janet Jackson, Britney Spears … Les Daft Punk refuseront chacune de ces offres, ils ne veulent pas devenir des “remixeurs de stars”.

C’est en sortant leur 3ème album : Human after all, le 14 mars 2005, fait en seulement 6 semaines, que Daft Punk surprend tout le monde. Un album plus simple, épuré, une volonté peut être de renouer avec leurs débuts. La critique le reçoit avec nuance … Le groupe, lui, continue d’explorer “l’univers musique” sans se soucier des qu’en dira-t-on. Cet album est à ré-écouter avec attention.

8ans après, le 2 mars 2013, les Daft Punk sortent un teaser qui annonce une véritable bombe musicale, un album autofinancé et fait de façon indépendante : Random Acess memories.

et un unboxing bien plus théâtral :

LE tube de cet album : Get Lucky, a été vu 25millions de fois le premier mois de sa sortie. Une réussite à l’image de l’album, qui sera un grand succès.

Daft Punk veut se renouveler, explorer sans cesse, de leurs propres mots :

“C’est l’innocence de ne pas construire une carrière basée sur l’experience passée. C’était notre premier album de studio (…) nous voulons être des éternels débutants, on essaye de se mettre dans la peau de stagiaires pendant un an, deux ans, pendant le cycle créatif (…) nous voulons nous réinventer à chaque fois.” Thomas Bangalter au micro de France Inter en 2019.

Les Daft punk ont également composé la bande originale de Tron : Legacy. Ils ont aussi participé à la création des films, dont Electroma : un film narrant leur histoire, des robots en quête de leur humanité. Un film dont ils ont fait le scenario et la réalisation, et qui a été présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs en 2006.

Mais aussi Interstella 5555, réalisé par le maître mangaka Leiji Matsumoto, et dont la BO est composée de tous les titres de l’album Discovery, film également présenté à Cannes.

Ils recevront pas moins de 6 Grammy awards pour leurs créations tout au long de leur carrière.

EPILOGUE

Cet Epilogue nous montre un extrait de leur film Electroma, l’un des robots explose, l’autre s’en va au loin sur l’horizon se fondant dans un soleil couchant. Daft Punk, c’est fini, mais Thomas et Guy-Manuel ont toujours oeuvré dans la musique en produisant ou créant chacun de leur côté ou encore avec des collaborations, comme celle avec The weekend ; leur influence, elle, sera encore présente pour un bon moment.

Merci à vous pour toutes ces heures d’écoutes, de danses et de bonnes vibrations.

“We’ve come too far to give up who we are”

Pour en savoir plus, un documentaire sur les Daft Punk existe : Daft Punk unchained.

Article écrit par Alexis Dumétier

Tags : 19932021Blake magColumbia recordsDaft punkDarlinDave JenningsDiscoveryElectromaEMIFrance InterGrammy awardsGuy-Manuel de Homen ChristoHomeworkHuman after allInterstella 5555Leiji Matsumotolifestylemagazine lifestyleMelody makermusicmusiqueRandom Access memoriesSoma recordsSony musicThomas BangalterTron : LegacyVirgin

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.