Login

Register

Login

Register

close

News de Mode

ArchivesBlogNews de Mode

DEVRED 1902: 110 d’élégance pour une collection capsule été 2013

blouson_zippe_homme_devred

DEVRED 1902: 110 ans d’élégance pour une collection capsule été 2013.

 

Cet été la marque française DEVRED 1902, forte de ses 110 ans d’expérience, lance une collection capsule, sorte de “best of” du vestiaire masculin allant de la chemise homme aux détails tailleur au  costume trois pièces impeccable en passant par le  tee shirt homme, mais aussi les accessoires comme le chapeau, les ceintures ou le chech à l’imprimé camouflage ultra tendance. 

Une allure de dandy cool, chic et décontracté qui tend à différencier la marque DEVRED 1902 de la concurrence.

costume homme Foulard homme costume homme

 

 

On aime les détails de coupe des chemises en popeline de coton, le gilet chic à porter sur un tee-shirt avec un jean retrousser sur la cheville, les costumes-bermudas aux vestes impeccables en tweed façon tailleur, sans oublier les nombreux accessoires avec les montres, les ceintures en cuir bicolore et les mocassins souples en cuir à grosses surpiqûres qui viennent terminer la silhouette avec beaucoup d’élégance.

 

montre homme  Ceinture homme  Chaussure homme 

 

Que ce soit pour trouver une tenue décontractée façon “Friday Wear”, ou un costume homme, véritable ADN de la marque, pour une réunion importante, il faut désormais compter avec DEVRED 1902 et cette collection capsule est là pour le prouver.

Pour DEVRED 1902, le costume est historiquement une spécialité de la maison qui reste l’un de ses produits emblématiques et qui a participé à son succès et sa renommée. 

En effet, le costume était l’un des seuls vêtements portés par les hommes lors de la naissance de la marque. Tenue de travail pour « les cols blancs » et tenue d’exception pour les ouvriers le dimanche, le costume traduit l’élégance et le raffinement. 

 

chemise homme chemise homme

 

Découvrez et succombez dès aujourd’hui à la collection capsule été 2013 dans les nombreux points de vente et suivez tous les jours l’actualité de DEVRED 1902 sur la page facebook sans oublier de la “LIKER”!

 

Devred

Article sponsorisé

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

Tendance camouflage

3.debardeur-army-vert

Le camouflage est de retour! Déjà vu sur les podiums la saison dernière, la tendance se confirme pour l’été et sera bien présente l’hiver prochain.

Décliné en classique tee-shirt ou pantalon façon treillis militaire mais aussi en sac, besace, veste, doudoune, basket, casquette et même noeud papillon!

On évite bien sur le total look mais on saupoudre quelques touches camouflage pour rehausser une tenue classique ou trop basique.

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

Jeans Story by So Jeans

Diesel-Spring-Summer-2013-Mens-Denimwear-7

Contrairement aux idées reçues, le jeans n’est pas une invention moderne et est plus ancien qu’on ne le pense. L’histoire de cette étoffe remonte en effet au XVIè siècle. Le tissu classique du jeans est alors confectionné à Nîmes, dans le Sud de la France.

En Europe, il est vendu sous l’appellation “serge de Nîmes”. C’est d’ailleurs de cette dénomination que vient le nom “denim”.
Les racines du mot “jeans” sont en Italie, à Gênes plus précisément, où le tissu des pantalons de marin était fabriqué.

En ce qui concerne les blue jeans tels que nous les connaissons, ils ne voient le jour que quelques siècles plus tard. Leur histoire débute en 1853 lorsque le fondateur des jean Levis, le Bavarois Levi Strauss, alors âgé de 24 ans, émigre à San Francisco en Californie, en pleine ruée vers l’or.
Pour des raisons pratiques, il se fait confectionner des pantalons de travail plus robustes avec de la toile de voile pour bateau et des bâches de chariots puis, à partir de la toile De Nimes qu’il avait amenée d’Europe.
Cette étoffe teinte en indigo a la particularité d’être tissée en diagonale avec du fil bleu et du fil blanc. Le premier jeans n’est qu’une salopette coupée avec des boutons pour les bretelles, large à la taille et ample aux cuisses. Les autres chercheurs d’or sont immédiatement enthousiasmés par la robustesse de ce pantalon.
Strauss en fait bientôt coudre d’autres. C’est le début de la « success story » de ce “vêtement pour les jambes” dont le retentissement est tel qu’il devient une véritable mine d’or.
Ce n’est qu’en 1922 que des passants pour la ceinture seront appliqués à la taille.
Pour le rendre encore plus solide, Strauss renforce les poches et les boutons de ses pantalons avec des rivets de cuivre et des doubles coutures orange.

L’incroyable réussite de Levi’s donne des idées. Bientôt, de nouvelles sociétés suivent le mouvement : Lee, Blue Bell Overall Company (future Wrangler), Big Ben Carter, Blue Ridge, Rica Lewis (pionnier du jeans en France).
Jusque dans les années 1960, le modèle du jeans ne varie pas : la référence demeure le 501 Levis.

En 1929, le krach boursier entraîne faillites et chômage aux États-Unis, poussant les populations vers l’Ouest.

Avec la découverte de la campagne, les citadins se laissent séduire par l’esthétique et la solidité du jean. Ce pantalon devient rapidement une tenue de détente idéale.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les jeans font partie de l’équipement de base de tout bon GI’s. C’est avec eux qu’ils font leur entrée en Europe.
À la démobilisation, les magasins de surplus américains écoulent toutes ces marchandises en Europe.

La paix installée, le denim poursuit sa campagne de séduction par le biais du cinéma.

Le film de Far-West, genre le plus populaire de l’époque, pose en héros le cow-boy vêtu de la solide toile bleue. Les jeunes Américains s’identifient aussi très vite au mythe du rebelle personnalisé par Marlon Brando dans « L’Équipée sauvage » et, surtout, James Dean dans « La Fureur de vivre ». Ils lancent la mode des « bikers » avec grosses cylindrées, Perfecto et Levis 501 délavé graisseux, retroussé sur des bottes de chantier. Un vent de révolte souffle sur la jeune génération. Le jeans est alors interdit dans les écoles car synonyme de débauche !

Au début des années 60, Marylin Monroe, divine en jeans, insuffle sensualité et allure au célèbre pantalon.

L’esprit de révolte se manifeste aussi à travers le rock’n roll. Little Richard, mais surtout Elvis Prestley, blouson teddy court serré et jeans délavé assez ample roulé sur les chevilles, deviennent des publicités vivantes.

Bientôt le jeans se fait la tenue de toute une génération, signe de liberté et d’indépendance. Se battant pour l’égalité des droits, les Afro-Américains délaissent symboliquement les vêtements du dimanche pour assister à la messe en jeans.

En 1968, le jean 501 investit les campus, sur les jambes des manifestants contre la guerre du Viêt-Nam.
Le bas du fameux pantalon s’élargit progressivement pour devenir « patte d’eph’ ». Le jeans se customise : frangé, clouté, brodé de fleurs ou décoré de strass, le denim façon hippie envahit les rues, car le jeans a une capacité d’adaptation assez phénoménale, incorporant les codes de chaque époque.

Les seventies voient la montée du jeans sur les podiums, initiée par les couturiers américains,bientôt suivi par les couturiers européens qui rivalisent alors de créativité. Le denim devient star. Les innovations se succèdent, et on applique plusieurs techniques pour teinter le tissu et le rendre plus intéressant, par exemple le classique délavage « stonewash », mais aussi le teinter, l’user avec du papier de verre ou encore le couvrir de cire ou de feuille d’or ou d’argent.
Dans les années 1980, le Lycra s’intègre au denim, lui assurant un nouveau confort.

Dans la rue, le jeans poursuit son émancipation. Le style grunge émerge avec le groupe Nirvana en tête de file. Les modèles se déchirent, s’éclatent, se lacèrent.
Le « sportswear » et le « streetwear » sont très vite adoptés par le monde des skaters, puis du rap. Le Baggy, pièce confidentielle, créée en 1974 devient à la mode dans les années 90.

En 1998, un jean Levis original de 1880 est racheté lors d’une vente aux enchères pour près de 47.000 US dollars par la firme Levi’s pour ses archives.
En 1999, Christie’s NYC met en vente trois paires de jean Levis ayant appartenu à Marilyn Monroe portés dans le film « La rivière sans retour ». Le styliste américain Tommy Hilfiger les obtient pour 37.000 US dollars.
Quelques années plus tard, l’un de ces jean Levis sera offert à Britney Spears.

Aujourd’hui, le jeans est présent dans toutes les gardes-robes, des plus modestes aux stars de l’écran ou de la chanson, comme Kate Moss, Vanessa paradis ou Taylor Lautner, et se portent aussi bien classique que noir métallisé, issu de jeaneries traditionnelles comme de collections Haute Couture, ou bien encore de collaborations entre deux grands noms comme la ligne jean Levis par Jean Paul Gaultier.

3,5 milliards de jeans plus tard, la marque Levi’s est commercialisé dans plus de 100 pays. Elle symbolise la liberté, l’individualité et le plaisir.

Retrouver toute l’actualité de So Jeans sur twitter et sur le blog so jeans

brando-marlon-wild-one-the_04 Brooke_Shields Channing-Tatum David Beckham arrives in London, UK James Dean Monroe-marilyn steve mcqueen WayneJohn-8x10

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

LACOSTE fête son 80ème anniversaire / LACOSTE celebrates its 80th birthday

rene_lacoste_1White

LACOSTE présente une nouvelle collection exclusive à l’occasion de son 80e anniversaire, revisitant le style intemporel de la marque et réinventant les symboles, les matériaux et les codes dont s’inspire la campagne élégante et décalée « Unconventional Chic ».

Les chaussures de tennis René Lacoste originales ont été dessinées en 1963 par le célèbre créateur lui-même. Annonciateur de l’évolution des chaussures LACOSTE au cours des 80 années à venir, ce premier modèle en toile à chevrons dans un ton écru représente depuis lors l’identité de la marque.

La collection du 80e anniversaire s’inspire de ce style emblématique, et intègre la simplicité intemporelle de la première création de René Lacoste tout en célébrant huit décennies de design.

Cette gamme, qui propose une édition limitée de matières et détails de qualité, est une véritable occasion d’investir dans une pièce intemporelle de l’histoire de LACOSTE. Le savoir-faire et les différents éléments conçus avec soin donnent corps à cette collection essentielle.

www.lacoste.com

 

Entrer
ArchivesBlogNews de Mode

ELEVENPARIS ET PULL-IN PRÉSENTENT LEUR COLLECTION UNDERWEAR

FA-EPIDOLE-V3_1

CET HIVER, ELEVENPARIS ET PULL-IN S’ASSOCIENT LE TEMPS D’UNE COLLECTION CAPSULE ET VOUS PROPOSE UNE GAMME DE SOUS-VÊTEMENTS AUX VISUELS INÉDITS.
TROIS MODÈLES DE BOXERS POUR HOMMES ET DE CULOTTES POUR FEMMES SERONT DISPONIBLES EN SÉRIE LIMITÉE POUR LES FÊTES DE FIN D’ANNÉES, REPRENANT LES CÉLÈBRES SÉRIGRAPHIES À MOUSTACHE ELEVENPARIS ET LA QUALITÉ DES PRODUITS PULL-IN.

RETROUVEZ TOUS LES MODÈLES EN VENTE SUR WWW.ELEVENPARIS.COM ET STORE.PULL-IN.COM AINSI QUE DANS TOUS LES MAGASINS ELEVENPARIS ET PULL-IN.

 

Entrer
BlogNews de Mode

Lucien Pellat-Finet, le cachemire anti-conformiste / Lucien Pellat-Finet,the nonconformist cashmere

LOOKBOOK AW 2012-2013_Page_65

Cette saison, Lucien Pellat-Finet insuffle un regain d’élégance à sa collection. Avec des coupes impeccables, une technique de qualité et un sens inné des couleurs, le créateur parisien souligne la différence homme-femme. Selon lui le sens de l’humour définit la sophistication. Il montre que des basiques peuvent être retravaillés et transformés pour obtenir un résultat raffiné. Passé maître dans ce jeu, Lucien Pellat-Finet prouve que la clef du succès est d’être innovant, de choisir une palette de couleurs sombres, mais sensuelles à la fois, et de proposer des vêtements faussement banals. Lucien Pellat-Finet prouve que c’est en s’amusant avec la mode que l’on crée une collection séduisante.

———————————————————————————————————————————————————————————————–

This season, Lucien Pellat-Finet breathes a renewal of elegance into his collection. With impeccable cuttings, quality technique and innate sense of colors, the Parisian creator underlines the difference man-woman. According to him the sense of humor defines the sophistication. He shows that basic items can be worked again and transformed to obtain a sophisticated result. Crossed master in this game, Lucien Pellat-Finet proves that the key of the success is to be innovative, to choose a palette of dark, but sensual colors at the same time, and to propose wrongly commonplace clothes. Lucien Pellat-Finet proves that while having fun with the fashion one create an attractive collection.

 

Entrer
BlogNews de Mode

Lacoste: spring summer 2013 Preview

LACOSTE-SS13-Menswear (5)

Pour la collection Printemps-Été 2013, alors que LACOSTE s’apprête à célébrer ses 80 ans, Felipe Oliveira Baptista, directeur artistique de la marque, inscrit plus que jamais la légende du sportswear dans la mode contemporaine.

Enrichissant sans cesse les codes graphiques de la marque LACOSTE, Felipe Oliveira Baptista, en reprenant les archives maison des années 1980, applique des « color blocks » asymétriques aux teintes contrastées sur des T-shirts « oversize ».

Clin d’œil aux années 80, le jogging, élément incontournable du sportswear, est retravaillé selon le raffinement d’aujourd’hui. Le sac banane, quant à lui, vient s’intégrer au pantalon sous une chemise, le tout imprimé en total look.

La collection offre un colorama riche qui débute par un blanc pur se déclinant en blancs teints de gris perle, de jaunes et de bleus pâles. S’invitent alors le marine, le rouge, le bleu électrique et la terre battue qui se mêlent aux teintes plus claires pour des contrastes forts.

Un porter plus nonchalant, un luxe confortable et pragmatique émanent de cette nouvelle approche souhaitée par le directeur artistique.

                                                                          __________________________________________________________________________

For the Spring & Summer collection 2013, while LACOSTE gets ready to celebrate his 80 years, Felipe Oliveira Baptista, art director of the brand, registers more than ever the legend of the sportswear in the contemporary fashion.

Enriching ceaselessly the graphic codes of the brand LACOSTE, Felipe Oliveira Baptista, by taking back archives house of the 1980s, wall lamp of ” color blocks ” asymmetric in tints contrasted on T-shirts ” oversize “.

Wink of eye in the 80s, the jogging, major element of the sportswear, is worked again according to the refinement of today. The bumbag, as for him, comes to become integrated into the pants under a shirt, an any printed matter in total look.

The collection offers a rich colorama which begins with a pure white declining in white complexions of pearl grey, yellow and of pale blues. The marine, the red, the electric blue and the hard-packed surface invite each other then who get involved in clearer tints for strong contrasts.

One wear more casual, a comfortable and pragmatic luxury emanate from this new approach wished by the art director.

 

Entrer
1 24 25 26 27
Page 26 of 27

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.