Login

Register

Login

Register

close
blakemag_magazine_guylaroche_cover

Guy Laroche propose une mini collection homme, sensuelle et sulfureuse pour la saison été 2020.

“Une femme élégante pousse la lourde porte en verre d’une boutique de luxe avenue Montaigne. Elle foule d’un pas décidé une épaisse moquette imprimé du logo marron et blanc Guy Laroche.”
Madame C. (jouée par l’actrice Françoise Fabian dans cet extrait du film sorti sur les écrans en 1977) incarne cette célèbre directrice d’agence de call-girls qui fit trembler le Tout-Paris jde la fin des années 60 jusqu’à l’aube des années 80. Cette collection est dédiée à ces filles et ces garçons libres qui pour quelques billets de cinq cents francs ont contribué au lustre de la France.” déclare Richard René pour Guy Laroche.

Cette collection est l’occasion, pour la maison fondée en 1957 de relancer sa ligne homme en dévoilant ces premières silhouettes à porter avec l’attitude nonchalante et sexy, propre aux félins apprivoisés qui arpentent les lobbys feutrés des palaces, en sandales grecques et pantalons de toile, veste, chemise et manteau imprimés du logo oversize des années 70, pull fin et mini short, comme si de rien n’était. La collection joue sur trois couleurs: le blanc, le noir et bien sur le marron du fameux logo seventies.

L’élégance nonchalante d’un costume blanc porté sur une chemise largement ouverte et des sandales, un blouson de daim ultra fin à même le torse associé à un micro short logotisé semblant revenir d’une virée à Ibiza, une combinaison taille basse confortable et chic, un ensemble composé d’un pantalon porté sous une tunique en voile, réinterprétation élégante d’une silhouette “baba cool” de Katmandou… le tout saupoudré d’accessoires clin d’oeil comme une maxi pochette imprimée de billets de 500 francs, les célèbres Pascal, mis en circulation en 69, année érotique.

On pourra bien sur trouver des tenues plus classiques dans la collection Homme, mais attachons-nous plutôt à la renaissance du style Laroche. Celui d’un couturier et d’une maison  qui était capable de sublimer une silhouette “de la rue” pour en livrer une version Chic digne des podiums, et qui savait “oser”, comme oser déshabiller Mireille Darc en l’habillant d’un fourreau noir, mais ça c’est une autre histoire que nous vous raconterons prochainement.

www.guylaroche.com

 

 

Tags : annee 70baba coolblakemagcall boychemise hommecostume hommedéfiléescort hommefashion weekfranceguy larochehaute coutureibizale grand blondmadame claudemagazinemagazine de modemagazine lifestylemagazine onlinemaillot de bain hommemireille darcmode masculinemode seventiesparispierre richardsandales hommeshort hommeshowvetement homme

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.