Login

Register

Login

Register

close
F1 COUV
Spread the love

F1 2022 est une simulation automobile développée par Codemasters et labellisée EA Sports. Comme le veut la tradition, il s’agit d’un jeu sous franchise Formula One officielle, qui sera disponible sur PlayStation 5, Xbox Series X|S, PlayStation 4, Xbox One et PC. La réglementation FIA 2022 pour les F1 fait table rase, et pour les jeux alors, F1 2022 fait il aussi peau neuve face à son prédécesseur F1 2021 ?

Menus

Rien de bien neuf sur les menus. En même temps, le 2021 était bien fait. Beaucoup d’options aussi pour paramétrer le jeu afin de le rendre plus ou moins arcade ou simulateur (ou jouable à la manette sur console VS sur PC avec un bon gros volant). On y trouve vite ses marques et on se lance tout de suite dans une mode carrière pour se lancer dans le bain.

La conduite 2022

sur PC, sans aucune aide à la conduite, et avec un Fanatec CSL DD, les voitures sont assez légères en ressenti. Il faut quelque temps pour percevoir les retours permettant de comprendre où en est l’ adhérence de la voiture, tant en virage qu’en accélération. Mais elle est plus prévisible que sur la livrée 2021. Si la conduite avec un volant n’est pas des plus démonstrative, on s’y fait sans souci pour attaquer les chrono. Les sensations de pilote de F1 ne passeront donc pas uniquement par ce canal mais beaucoup par l’ambiance sur piste et la masse de contenu “hors course”.
D’ailleurs les effets de pluie sont bien mieux rendus visuellement qu’en sensation de conduite.

Le contenu

C’est LE très gros point fort de F1 2022, (un peu comme 2021) sans parler des circuits à jours du calendrier FIA et de plus très bien modélisés. Plus que la seule conduite sur circuit à faire des tours et des tours afin de grappiller des millièmes, c’est tout les à côtés qui rendent ce titre prenant. Gestion de l écurie, comme la RD, l’usure de la voiture, la notoriété et la rivalité des pilotes, l’image de l écurie, ou la réalisation des programmes d’essais, les commentaires “radio paddock” avant et après les courses, le contenu “annexe” est massif et participe totalement à ce mettre dans l’ambiance de la F1.
Les courses sont alors mises en scène, amenées comme le point culminant de toute ses activités attenantes au monde de la F1 et à la saison d’une écurie. Ce contenu rend alors ce jeu très très attractif si vous n’êtes pas équipé d’un volant et d’un siège baquet, car il n y a vraiment pas que les courses pour s’occuper ! Et même si au début, il peut être délicat de s’y retrouver, ces contenues participent grandement à l’expérience de jeux et aideront à la durée de vie du jeu.

La FIA dit VR en 2022…

Bon ici c’est plus délicat. On note que Codemaster a entendu les joueurs et enfin rendu leur titre jouable en VR. Néanmoins, il va falloir une très bonne configuration pour y jouer (en tout cas sur pc). avec 16Mo de RAM et une RTX 2060 overclockée, on est plus que limite. Pour le rendre jouable, il a fallu mettre tout au mini niveau graphisme. Alors que le jeu est magnifique en 3D, la VR, sur notre config, est loin d’égaler un Asseto Corsa ou un Project Cars 2. Peut être une incompatibilité avec des drivers ou autre. Sur les très nombreuses heures de réglages et de recherches web, ce titre est dit “très bien optimisé en VR” ou “pas du tout”…Dommage que nous ayons été dans cette dernière catégorie car les sensations en VR sont décuplées. L’appréhension des distances et de l’encombrement de la voiture amène l’immersion à un tout autre niveau (d’ailleurs, même peu flatteur graphiquement, nous avons tout de même continué tous les tests en vr). Et puis faire un arrêt au stand en VR, cela vaut bien un petit “lag”, juste pour le vivre…
Le F1 life, souhaitant vous plonger dans la vie d’un pilote de F1 (voiture de sport, belle maison, habits…, etc) pour encore renforcer ce contenu et cette ambiance hors course, est assez anecdotique et reste non VR. Il aurait été plus attrayant si l’on pouvait vraiment naviguer dans sa maison, personnalisable, en VR. Mais cela aurait sans doute fait beaucoup de travail pour un “petit” plus dans le jeu, donc cela se comprend largement.

En conclusion

Un titre très bien pensé, avec du contenues pour se mettre dans l’ambiance et appréhender le monde de la F1, ce qui le rend autant attrayant pour les joueurs au pad/canapé ou en PC /cockpit. Les sensations de conduite ne seront pas aussi fortes et subtiles que sur des simulateurs PC pure souche. L’intérêt du soft est ici dans son approche plus globale du monde de la course automobile, le rendant très prenant et lui assurant une bonne durée de vie en limitant l’aspect répétitions de tour de circuit sans âme.
Le point qui nous aura manqué, aura été une vraie grosse configuration PC pour profiter réellement de la VR… Car au final, c’est le seul vrai gros changement apporté par ce titre 2022 face au 2021. Mais si vous êtes passionné ou si vous n’avez pas goûté à F1 2021, on ne peut que le recommander. La version Playstation 5 est quant a elle très optimisée pour les “joueurs manette” ou possesseurs de volant.
Test réalisé sur PC avec un écran Viewsonic XG270QC, pour la VR nous avons utilisé un Oculus Quest 2.
Article écrit par Adrien Barthou et Alexis Dumétier
Tags : blakemagCodemasterF1 2022FanatecFIAFormule onejeujeu videojeuxJeux videojeux vidéoslifestylemagazinemagazine lifestylemagazine masculinmagazine onlineOculus Quest 2pcPlaystation 4Playstation 5RTXvideo gameViewsonic XG270QCXbox OneXbox Series X|S

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.