Login

Register

Login

Register

close

Gastronomie

ArchivesGastronomieMagazine

Nouvel An: pour finir 2020 en beauté

gourmet_2020_agnes-solange_4

Officiellement pour ce Nouvel An, pas de “bamboche”, mais rien n’empêche d’ouvrir une bonne bouteille et de se faire une soirée festive en comité restreint. Que ce soit avec des bulles ou des saveurs de Noël, voir même sans alcool, voici nos suggestions pour cette fin d’année atypique.

 

-Champagne Hervé Dubois, Brut réserve, Au nez de beaux agrumes frais et en bouche il est citronné sur une fin minérale élégante. -Prix : 42,70 euros

 

-Champagne H.Baty, extra brut, blanc de blancs, Peu dosé donc d’une belle vivacité. Au nez il est brioché et en bouche il est bien vif. -Prix : 21,10 euros

 

-Champagne, Pannier Egérie, Extra brut 2008, Nez Acacia, en bouche c’est brioché et noisette grillée, sur les fruits jaunes mûrs. -Prix : 74 euros

 

-Champagne Mandois, Brut origine, Nez Tilleul et toasté, en bouche miel d’acacia, et brioche beurrée. -Prix : 26 euros

 

-Champagne J.Pierron-Léglise, Blanc de blancs millésimé 2015, Un nez calisson et noisette, puis en bouche c’est minérale et rond en même temps sur des notes de fruits confits -Prix : 19, 70 euros

 

-Champagne Delavenne, millésimé 2015, Au nez c’est un subtil mélange de fleurs blanches et d’agrumes, en bouche poire cuite et brioché. -Prix : 28 euros

Et pour changer des bulles…

-Saumur, Bouvet-Ladubay, Zero, extra brut, Au nez des notes de mirabelles et boisés. En bouche c’est très frais sur pêche blanche jeune et pomme grany smith-Prix : 17,90 euros

 

-Dom Pacello, Royal orange, Massenez, une belle liqueur d’orange, zestes séchés et frais, oranges douces et amère. -Prix : 79,90 euros

Pour rester zen et sobre même le soir du passage à l’année suivante :

 

-Aromandise, Tisane Magie de Noël, un mélange de morceaux de pommes, d’écorce d’orange, associés à la mélisse, à la cannelle et au clou de girofle, pour des saveurs très Noël et réconfortante avec ce froid. Prix : 8,50 euros

Sélection Alexis Dumétier

Illustration Agnes Solange, @agnes_solange_art

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

VINS & SPIRITUEUX, NOTRE SÉLECTION 2020

vins&spiritueux_2020_agnes-solange_3B

Comme chaque année, voici notre sélection de vins et spiritueux car mêmes si les fêtes de fin d’année s’annoncent particulières, nous allons tout de même nous retrouver en famille pour réchauffer nos cœurs. 

-Vins rouges :

-Cumulo Nimbus de Abbotts Delaunay 2017, Un Minervois. en bouche on retrouve cerise, cassis, framboise rehaussés par des notes de prune et poivrées. Belle longueur pour une finale fraîche. Prix : 24 euros

 

-Alba Château Ollieux Romanis 2017, un corbières bien fait. Les fruits noires bien mûres et poivre de Timut, avec une fin réglisse. Un vin ample. Prix : 33 euros

 

-Rocher rouge 2015, est un vin de Provence où le Mourvèdre s’exprime merveilleusement. Les notes sont sur le cuire et la garrigue. Un vin puissant et équilibré, aux tanins et aux boisés présent mais tenus. Prix : 29,90 euros

La Clef de St Thomas 2017, un château neuf du pape aux notes un nez aux notes boisées de cèdre, framboise fraiche. La bouche est charnue, les tannins sont enrobés avec une légère note de truffe. Prix : 33,50 euros

 

-Vins blancs :

 

-Domaine Vincendeau, Edel, 2016 : Un chenin d’exception et unique. Une belle minéralité tenue par un fruit bien expressif. Prix : 79 euros

 

-Philippe Pacalet, Puligny Montrachet 2018 : un grand Bourgogne, d’un grand vigneron. En bouche poire, et fruits exotiques avec des touches vanillées. -Prix : 105 euros

 

-Macon Lugny Les Charmes 2018, de chez Jérémy Lafarge : un chardonnay au notes miélées et toastées. En bouche de beuax fruit jaunes frais et une finale boisée. Prix 7,80 euros

 

-La Dilecta Tourraine Sauvignon 2017, de chez Philippe Faure Brac : Nez sur les épices, d’agrumes confits, l’ananas, la mangue, sur une fin subtile et minérale. Prix : 11 euros

-Vins jaunes et de paille :

-Vins de paille sont des vins typique du Jura liquoreux, au nez très franc raisin confit, de pruneau et de pommes sèches, avec en plus un goût de grillé, torréfié en fonction de l’âge. Nous vous conseillons plusieurs maisons

-Domaine Maire 2012 : nez intense d’épice, avec des notes torréfiées, de fruits confits et de caramel. En bouche c’est onctueux mais équilibré par une belle acidité. – Prix : 34,90 euros

-Domaine de Montbourgeau 2016 : la bouche est sucre d’orge, orange, coing, datte avec une belle acidité sur la fin. – Prix : 34 euros

-Domaine Jacques Tissot 2014 : Des saveurs d’abricot, Figue, Miel et caramel. Prix : 31,95 euros

-Vin jaune 2013 Domaine Badoz : Nez très noix en bouche on retrouve la noix relevée par une pomme granny smith. Très beau vin pour le fromage sur du comté, ou une belle volaille. Prix : 29,80euros

Coffrets gourmands :

 

-Marquis de Termes : Château Marquis de Terme met en avant son millésime 2015, dans ce coffret deux bouteilles : Marquis de Terme 2015 et La Couronne 2015. Une belle manière de découvrir ce domaine. Superbe millésime. Vins au nez cassis, framboise et boisé, en bouche c’est suave sur la myrtille et la mûre. –Prix : 90 euros

-Château St Maur : A l’occasion des fêtes, le Château Saint-Maur nous dévoile un coffret exclusif avec deux bouteilles de son rosé star « la cuvée Excellence » accompagnées de deux précieuses gourmandises de la Quinta do Pessegueiro :Une huile d’olive et un miel, livrés dans des écrins noirs raffinés. – Prix 79,90 euros.

Gin :

-Blue Denim : son nom vient de la ville qui la vue naître Nîmes. Un gin au notes méditerranéennes de pins, de thym et de romarin et d’embruns. Une belle nouveauté. – Prix : 50 euros

 

-Malouin’s : Un gin breton et iodé, surprenant. Une infusion zeste citron, yuzu et coriandre à laquelle ils ajoutent des algues vient complété les baies de genièvres et lui donne une bouche atypique. – Prix : 54 euros

Rhum :

 

-Trois rivières 1999 : Ce rhum de Martinique est vieillit en fût de chêne. En bouche un boisé intense et fruits sec.Prix : 128euros

 

-Hampden 8ans d’âge : Un coffret avec deux verres pour les fêtes de ce rhum jamaïcain aux saveurs de noix caramélisées et de pruneaux confits. – Prix 69,50 euros

 

– Blackwell 007 edition : Un rhum jamaïcain aux nez épicé. En bouche le rhum vanille et caramel avec une bouche presque guimauve. – Prix : 40euros

 

– Rhum Bologne Black Cane : un rhum blanc qui sent la canne à sucre, en bouche on sent bien cela et en plus des notes de banane.Prix : 35,29 euros

 

– Rhum Bologne XO : Un rhum ambré au nez canne à sucre et miéle , à la bouche abricot, de fruits secs et de vanillé boisée. Un rhum onctueux en bouche. – Prix : 122 euros

 

Whisky :

 

– Benriach The smoke Twelve : vieillit dans trois types de fûts : Bourbon, Xérès et Marsala. Cela lui confère une gamme aromatique étonnante : évidemment fumé comme son nom l’indique, il révèle également des notes d’épices et d’agrumes en fin de bouche ; sur le cacao et l’orange. – Prix : 59,90 euros

 

– WOODFORD RESERVE Chocolate Malted Rye : un super whysky au note de moka et de chocolat. – Prix : 95 euros

– Aberfeldy 15ans Edition limité Pomerol : Ce whisky aux notes vanillées et miélées se voit avoir un finish en de 5mois en fût de Pomerol, ce qui lui apporte des notes de griottes et de violettes. – Prix : 75 euros – www.comptoir-irlandais.com

– Aberfeldy 18ans Edition Limité Pauillac : Toujours avec la base de vanille et de miel qui fait lma signature de la maison de cette distillerie des Higlands, le finish en fût de Pauillac de 4-5 mois lui apporte un petit plus : des notes de fruits rouge et de bois de cèdres. Prix : 125 euros – www.comptoir-irlandais.com

 

Porto :

 

-Pesseguiro Vintage 2014 : Au nez une pointe d’eucalyptus et de menthol, et en bouche très fruits des bois bien mûres. – Prix : 59 euros

 

Vodka :

 

Belveder Heritage 176 : Belvedere sort cette année une vodka différente du reste de sa gamme. Une vodka qui est aussi faite avec du seigle pour lui apporter un palais plus complexe : un peu miel et pain de seigle. Une vodka qui se déguste. Prix : 45,90 euros

Eaux de vie :

 

-Heroult Pommeau : Un nez et une bouche de compote d epomme et d’épices, ainsi que de fruits secs. Prix : 30 euros

 

-Famille Dupont : Calvados 1975 : Vieillissement en barriques jusqu’à sa commercialisation. – Prix 285euros

 

-Famille Laudet :

-Exode XIV : un bas Armagnac traditionnel, des notes d’agrumes et de pâtes d’amandes. – Prix : 40 euros

 

-Eau de vie : une blanche d’Armagnac, plutôt douce et florale, sur l’agrume et la pomme. – Prix : 52 euros

 

– Distillerie de Thouarcé :

-Liqueur de Poire Williams : parfumé et intense avec une légère pointe sucré de poire williams. – Prix : 15,90 euros

-Eau de vie de poire Wiliams : une eau de vie fraîche sur des notes nettes de poire. – Prix : 10,90 euros

 

– Jagermeister Charakter scharf : la célèbre marque allemande sort une nouvelle mouture de leur célébrissime Jagermeister à laquelle ils ajoutent du gingembre et ce twist fonctionne bien et donne une belle expérience. – Prix : 21,90 euros

Sommer authentique : Pour rallonger une bière blonde et lui apporter un twist orange et mandarine amer. Une belle idée pour des saveurs de Noël. – Prix : 8,90 euros

 

 

 

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

REPAS DE FÊTES – pour finir 2020 en douceur!

blakemag_magazine_online_lifestyle_Noël_cover

Dans une semaine ce sera Noël. Cette année, les Fêtes vont prendre une tournure bien différente en raison de la pandémie, mais même en respectant les normes sanitaires, nous n’allons pas perdre le moral et voici une sélection de gourmandises pour réveillonner à 6 autour de la table.

Le Roi de la Fête, c’est le caviar, et nous commençons avec notre dernière découverte: Aurea Ova. Aurea Ova propose une collection de 11 Caviars rares et exceptionnels, soigneusement sélectionnés selon les saisons, provenant de leurs points d’origine, où les esturgeons vivent depuis des millénaires. Tous répondent à une charte éthique et environnementale s’appliquant à des producteurs engagés et reconnus. C’est divin et on en redemande!

On poursuit avec un caviar de chez Sturia, qui imagine en co-création avec la maison Christofle, un service à caviar unique conçu sur-mesure pour sublimer le rituel de dégustation du caviar et incarner un certain art de vivre à la française. 

 

Le Prince d’une table de fête, c’est le saumon. Labeyrie, ouvre le bal avec un saumon fumé d’Ecosse, Grandes Origines, 280gr / 8 tranches.

Petrossian propose un saumon fumé à la truffe “coupe à la Tsar”, moelleux et fondant.

Découvrez le tarama au caviar de la Comtesse du Barry…

ou le tarama à la truffe de chez Petrossian.

Un réveillon de Noël sans foie gras n’est pas un vrai repas de Fêtes. Nous avons sélection plusieurs d’entre eux. On commence par un foie gras entier du Périgord de chez Delpeyrat.

Le chef Christian Constant propose sa recette de foie gras mi-cuit chez Larnaudie.

enfin un foie gras entier de canard du Sud-Ouest au Poivre de Sichuan et au Vieil Armagnac pesant 355gr de chez Labeyrie

Après le salé, le sucré. Evidemment la traditionnelle bûche. Nous avons sélectionné celle de chez “A la mère de famille”. La bûche rose est constituée d’un sorbet fruits rouges, parfait nougat, biscuit streusel. Un délice!

et pour les gourmands voici une petite douceur de la maison François Doucet: des raisins au marc de champagne dans une délicate coque de chocolat.

 

 

Toute la rédaction de Blake Mag vous souhaite de bonnes fêtes! Prenez soin de vous et de vos proches.

 

 

 

 

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

PETROSSIAN: 100 ans de perfection

blakemag_magazine_lifestyle_petrossian_cover

Pour fêter son centenaire, la maison Petrossian a eu l’idée de recréer ses boîtes de caviar originelles, des boîtes vintage d’exception en édition limitée à retrouver en format 125g et 250g. Un collector pour célèbrer 100 ans de savoir-faire!
A l’intérieur ? Optez pour le Baeri Baïka® en sélection Tsar Impérial®, un caviar iodé, complexe et généreux au goût franc ; ou l’incontournable Ossetra Tsar Impérial®, un chef d’oeuvre à la texture ferme et sensuelle. Des caviars issus d’esturgeons élevés dans les meilleures fermes (en France, Israël, Etats-Unis, Grèce…) et tous entièrement élaborés à Paris pendant plusieurs mois d’affinage et de maturation. Un savoir-faire unique : l’art du goût et de la manière, qui a permis à Petrossian d’être labellisé Entreprise du Patrimoine vivant.

©AimeryChemin

L’histoire du caviar trouve ses origines dans l’Antiquité. On trouve des traces de la pêche à l’esturgeon dans les textes d’Hérodote. L’étymologie du mot « caviar » proviendrait du grec « avyron » (œuf) ou du perse « havia » qui signifie œufs de poissons.

Si les esturgeons sont connus par les peuples marins de l’Antiquité, le « caviar » qui provient de leurs œufs n’est mentionné que depuis le 9ème siècle. Les Perses sont les premiers à consommer les œufs d’esturgeons de la mer Caspienne. Le caviar fait ensuite son apparition à la cour de Russie où les tsars le servent lors des grands banquets impériaux. Précurseurs de mode et de tendances, l’intérêt pour le caviar de la cour de Russie gagne peu à peu les autres cours européennes, et bientôt par les classes les plus aisées.

Petrossian, entreprise familiale fondée en 1920 par Melkoum et Mouchegh Petrossian. Le premier décède en 1972 et le second en 1981. Le fils de ce dernier, Armen Petrossian, prend la direction de l’entreprise en 19913. L’entreprise possède une boutique historique à Paris, au 18 boulevard de La Tour-Maubourg, complétée par la suite de quelques autres boutiques et restaurants. La maison a également ouvert boutiques et restaurants à New York, Los Angeles et Las Vegas.

 

Boîtes vintage en édition limitée – Baeri Baïka® Tsar Impérial® : 300€ les 125g ; 600€ les 250g Ossetra Tsar Impérial® : 325€ les 125g ; 650€ les 250g. A retrouver en livraison partout en France, sur le site internet www.petrossian.fr pour les boîtes de 125g et 250g d’Ossetra Tsar Impérial®, et en boutique pour les boîtes de 125g et 250g de tous les caviars Petrossian.

 

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

Le Louis XVI : une adresse à ne pas manquer

LOUIS XVI 2

Le louis XVI est un bistrot chic avec undécor soigné et chaleureux; il possède un bar en angle large et accueillant, avec une équipe au petit soin. Côté cuisine on penche vers la bistronomie, avec des produits sélectionnés avec soin et des accords de saveurs bien pensés.

Que l’on débute avec le saucisson simple, efficace et particulièrement bon ou une andouille pickles de betteraves, nos papilles disent : “oui !”. Les produits sont tant que possible BIO ou venant de producteurs d’exceptions (une pensée émue pour la canette de Challans, rare et savoureuse).

Les cuissons des poissons ou des viandes sont faites avec justesse. Le paleron de bœuf patate dans sa simplicité bistrotière la plus éblouissante est là pour en témoigner. Jusqu’aux fromages les surprises et les saveurs valent le détour, comme ce Brie noir de la ferme sainte Colombe qui est proposé, accompagné avec une bière blanche corse, parfait.

Guillaume qui s’occupe de la salle est l’âme de ce lieu, il vous guidera sur les plats et encore plus sur sa cave qui regorge de trouvailles. Ils ont un large choix de vins de France, étonnants, déroutants mais aussi succulents. Guillaume sait trouver le vin qui magnifiera le plat tout en réveillant vos papilles à chaque gorgé. Bref allez y les yeux fermés et laissez vous guider.

Le bistrot des amoureux des vins. Un lieu convivial où vous serez servi du petit-déjeuner jusqu’au souper. Ce restaurant qui jouxte bien des théâtres est en plus le lieu parfait pour se régaler après une bonne pièce (le restaurant ferme à 23h30). Le Louis XVI qui a fait peau neuve récemment est un restaurant à faire et à refaire absolument.

Le Louis XVI, 47 Rue des Mathurins, 75008 Paris, France, Tel : +33.01.71.26.54.85

www.lelouis16-paris.fr

Article écrit par Alexis Dumétier

What do you want to do ?

New mail

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

LE SALON PROUST du Ritz Paris: la pause gourmande

blakemag_Ritz_Paris_Petit déjeuner_Salon Proust © Bernhard Winkelmann_web_cover

LE SALON PROUST OU LE TEMPS RÉINVENTÉ DU PETIT-DÉJEUNER ET DU DÉJEUNER.

Photo: Bernhard Winkelmann

Autrefois, c’était une simple réserve mais depuis la réouverture du Ritz Paris, la bibliothèque, la cheminée, les boiseries classiques en chêne, les lumières tamisées font du salon Proust un véritable petit monde en soi. Lieu intimiste, on se réfugie dans le cocon de ses boiseries pour en savourer la voluptueuse sérénité. Derrière l’embrasure des tentures, sur le chemin qui mène du lobby au Grand Jardin de l’hôtel, le salon Proust est aussi un formidable observatoire de la vie qui anime le Ritz Paris.
C’est un lieu discret qui vous permet de voir sans être vu et d’admirer le ballet feutré d’un palace parisien.


Jusqu’à présent, le salon Proust n’accueillait les heureux invités que le temps réinventé d’un thé à la française. Mais devant l’engouement et  face au succès du lieu, il a fallut songer à l’extension du domaine du plaisir, et proposer un petit-déjeuner et un déjeuner pour satisfaire la demande. Désormais, les petites agapes ritzy et healthy vous permettent de redécouvrir le plaisir de prendre place au Salon Proust : celui de prendre le temps d’y savourer, dès 8 heures du matin, les premiers bonheurs du jour et, midi venu, les plaisirs d’une délicieuse pause déjeuner hors du temps.

Photo: Bernhard Winkelmann

Le petit-déjeuner parisien (une boisson chaude, un jus de fruit, une viennoiserie) : 23€.
À la carte : Bircher Muesli aux fruits rouges 16€ ; Granola Bio 17€ ; Açaï bowl 19€. Sans oublier le légendaire chocolat chaud du « Meilleur Chef Pâtissier de Restaurant de Grandes Tables du Monde », François Perret. Retour à l’enfance garanti.

Et pour le déjeuner:  Salades de 32€ à 49€ ; Clubs et burgers de 36€ à 48€.

 

Entrer
ArchivesGastronomieMagazine

Sinner, le restaurant

blakemag_magazine_lifestyle_hotel_restaurant_SINNER_cover

Au cœur d’un Marais hétéroclite et fourmillant, Sinner souffle l’impertinence, le luxe et l’élégance qui caractérisent les plus belles adresses de la capitale.
Laissant présager derrière les vitraux qu’un Paris d’initiés, élégant et joyeux, se joue ici. Festif et insouciant, Paris se libère ici. Avec un sens de la fête ressuscité mais à l’abri des regards.
Restaurant à la langueur électrique le soir, à l’abri des façades végétalisées, on choisit entre grandes tables d’hôtes conviviales ou tête à tête intime à la lueur des chandeliers. La cuisine pensée comme un théâtre est ouverte avec fourneaux apparents où s’agite la brigade du Chef Adam Bentalha.

Photo: Guillaume de Laubier

Adresse singulière dotée d’une gastronomie nomade à la carte métissée, le Chef Bentalha signe pour le Sinner une cuisine comme celle au Kanoun en Afrique du Nord. En puisant dans ces inspirations du désert et d’Amérique du Sud, il décline une carte métissée. On retrouve une cuisine de tribu, à la fois joyeuse, et spontanée qui vient créer le lien et cette simplicité conviviale non feinte. Mêmes échappées lointaines pour les desserts du Chef-pâtissier Yann Brys, qui infuse à ses créations les saveurs de continents baignés de lumière et d’exotisme.
Durant son parcours, le Chef Adam Bentalha a intégré les plus belles brigades étoilées. Chef exécutif du Brach Paris depuis 2018, il a insufflé sa vision nouvelle de la cuisine méditerranéenne : plus légère et créative.

Sinner ouvre ses portes aux parisiens. À l’abri des façades végétalisées, Sinner offre un menu déjeuner renouvelé chaque semaine par le Chef Adam Bentalha. On retrouve une cuisine ethnique, à la fois joyeuse et spontanée et les desserts inspirés du Chef-pâtissier Yann Brys.
MENU DÉJEUNER : 35€ comprenant entrée-plat ou plat-dessert
Et parce que Sinner est un lieu qui vit, évolue et se transforme au fil de la journée, le matin Sinner propose également un petit-déjeuner parisien à 7€ : boisson chaude et viennoiseries maison par Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France.

 

Photo: Guillaume de Laubier

Le Bar du Sinner propose kemiah froides, cromesquis, ceviches, chich kebab, tapioca sauce végétale… Les cocktails inspirés du mysticisme aux noms en latin déclinent le meilleur des cultures et des saisons.. La carte, volontairement courte et équilibrée avec une dizaine de « créations » aux noms évocateurs – coeur pourpre, memento, noma… – privilégie les produits frais et un savoir-faire 100 % fait maison, des infusions jusqu’à la préparation minute. Spiritueux issus de petites distilleries, dont une quinzaine de vieux rhums, une trentaine de whiskys et une belle sélection de gin.

Sinner ne « voit » pas comme tout le monde et ne fait rien comme les autres.

116 RUE DU TEMPLE PARIS 3e T. 01 42 72 20 00
@sinnerparis / sinnerparis.com

Entrer
1 2 3
Page 3 of 3

La Newsletter BLAKE

Chaque mois recevez des offres exclusives, coups de cœur, spots préférés, ventes très privées, sessions de découvertes culinaires et défilés et événements mode.

Le tout, sélectionné par la rédaction.